La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Session extraordinaire - Crise au Kolozistan
Mar 12 Déc 2017 - 19:04 par Feodor V. Pojarski
Alors que le Ministre de la Guerre descendait de la tribune pour retourner à sa place, et que le Ministre des Phynances s'apprêtait à lui succéder pour présenter le budget du gouvernement, des cris éclatèrent en provenance de l'extrême-droite de l'hémicycle:

- Ce n'est pas Malvaneck que l'on veut ! Assez perdu de temps en peccadilles ! Le gouvernement va-t-il enfin réagir à la crise majeure qui …


Commentaires: 3
3ème législature de 1917 : modernisation militaire
Jeu 9 Nov 2017 - 0:32 par Mikha Brasnov

Réélu haut la main président de la diète, Radimir Komiov prit sa place sur le perchoir et commença à passer en revue l’ordre du jour. Le gouvernement avait insisté pour aborder en premier lieu la question de la modernisation militaire.

Le pays n’était pourtant pas en guerre et des sujets se faisaient plus pressants pour les russlaves de modeste condition. Le plan était vraisemblablement de …


Commentaires: 3
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 1
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Cas Stanislas Tyulof

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ozy Krasstchenko

avatar

Nombre de messages : 2176
Age : 99
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Cas Stanislas Tyulof   Sam 17 Fév 2007 - 4:32

Ozy tournait en rond dans son bureau en attendant avec impatience le retour d'une recrue pour le pays, qui en avait largement besoin ces temps-ci. Il prit la clé de l'horloge grand pere et en tourne quelque coup, regarda par la fenetre les neiges tomber tranquillement sur le paysage glacial que la Russlavie. L'hiver était diablement long!

Il entendit soudain sa fidele Hildegarde cogner a sa porte et lui annoncer la venu d'un homme se faisant appeler Stanilas.

Qu'il entre par dieu!

Monsieur Tyulof, ainsi donc, vous avez l'intention e reprendre de la fonction dans le gouvernement et de vous permettre de servir votre nation pour le meilleur et pour le pire?

Parlez moi donc un peu plus en profondeur de vous mon très cher. Dites moi en quoi je pourrais vous etre le plus utile.

Prendriez vous une excellente tasse de thé a l'orange, Monsieur?


Dernière édition par le Sam 17 Fév 2007 - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanislas Tyulof



Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Cas Stanislas Tyulof   Sam 17 Fév 2007 - 12:00

Ex-lude : Si l'on écorche mon nom, vous allez me rendre frustré Very Happy Il s'agit de Stanislas mais peu importe



Stanislas Tyulof venait tout juste de rentrer en Sainte Russlavie. Après avoir parcouru bien des nations du Micromonde, les avoir visité, les avoir comprise, les avoir vu grandir et s'épanouïr, il se renda compte qu'il y avait encore un manque dans sa vie. Certes il avait eu le plaisir de voyager partout, d'être acceuilli dans les plus grandes demeures du Micromonde, avoir été acceuilli par des chefs d'états importants, mais occuper un role en Sainte Russlavie, s'y installer et faire de la politique étaient sans doute les seules ambitions qui le tenaient à coeur. Sans cela, il continura de ressentir un vide, un manque, une carence au plus profond de lui. C'est pourquoi il convena avec le Duc Ozy Krasstchenko d'un rendez vous, d'un lieu et dune heure, pour s'entretenir sur l'avenir politique du jeune Tyulof, ancien Ministre de la Culture pendant quelques temps, et ce avant son départ de la nation, son éxil, sa fuite ...
On le fit amené dans le bureau du Duc, joliment ameublé, dans un style très traditionnel de la Sainte Russlavie. Il savait que ce rendez vous allait être un pillier de son avenir en tant que citoyen et politique Russlave, et c'est pour cette raison qu'il allait faire de son mieux pour convaincre - à nouveau - le duc Krasstchenko de lui (re)donner une nouvelle chance, pour qu'il montre tout ce dont il est capable, et pour que les Russlaves comprennent qu'il allait pouvoir être d'un grand secours.

"Merci pour la tasse de thé cher Ozy, que j'accepte volontier, en ces temps glacés. Je ne suis sans doute pas revenu à la bonne saison en Sainte Russlavie. Ayant voyagé dans des pays plus chauds, voilà bien longtemps que je n' avais plus vu et que j'avais oublié cet saison hivernale russlave !"

Stanislas se mit à l'aise, déposa son chapeau, sa longue fourrure et son grand caban, qu'il donna à une servante qui attendait pour cela. Il déroula son écharpe qui était autours de son coups, puis la posa sur une chaise, où il finit par s'y installer. Le climat Russlave était à cette époque impardonable, cruelle et terrible. S'aventure dehors était une tâche ardie, surtout si l'on avait de quoi se vétir correctement.

"Oui en effet Sire Krasstchenko. J'aimerai comme l'on dit "reprendre du service" en Saint Russlavie, pour le meilleur seulement, le pire étant bien évidemment à éviter. Vous savez qu'avant mon départ, j'étais Ministre de la Culture, un rôle qui ne me convenait pas des mieux, mais auquel j'avais des capacités. A vrai dire, je suis plutôt ouvert à toutes vos propositions, si toutefois vous en avez pour moi. Je serai prêt à occuper tous les posts que l'on me donne, enfin ... presque, et montrer à tous, à nouveau de quoi je suis capable. Je suis en manque de travail, et me remettre dans la vie active en occupant un rôle au sein du gouvernement Russlave serait un très grand honneur pour ma modeste personne.

Je sais que pour parvenir à mes fins, je dois sans doute vous convaincre. Vous savez de quoi je suis capable, et je suis prêt à passer tout une "série de test" si vous le souhaitez. Je suis sur que pour la Sainte Russlavie, je pourrai être d'une aide notable, vu mes conaissances variées et assze complètes du micromonde, des finances, de l'intèrieur, de la Défense ... J'ai reçu apparement une éducation très "humaniste", et comme Rablaisich disait, " Un bon enfant, un enfant éduqué, doit tout savoir, savoir tout. Mais savoir par coeur n'est pas savoir, c'est pourquoi il devra comprendre ce qu'il apprend."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozy Krasstchenko

avatar

Nombre de messages : 2176
Age : 99
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Cas Stanislas Tyulof   Sam 17 Fév 2007 - 17:42

Ozy, soucieux de l'intégrité de son Gouvernement depuis les élections qui l'avait porté à la tête du pays, maintenant numéro 3 de la Nation derrière le Tsar et son fils. Il avait lui même été ministre de la Culture et savait fort bien jusqu'ou pourrait mener une brillante carrière politique de cet homme. Il prit donc sa tasse de thé et se leva pour regagner la grand fenetre de son cabinet privé.

Stanislas, vous avez quitté la Russlavie si précipitamment, pourquoi? comment se fait-il que vous vous soyez enfuit pour rejoindre des terres lointaines? Certes, les expériences acquises au cours de vos voyages vous auront certainement donné un bagages d'une valeure inestimable, je me dois de vous le dire. Étant moi meme un grand aventurier dans ma jeunesse. J'ai fait fortune et j'ai du beaucoup me battre dans cet Archipel des barbares.

Le vieil homme prit une nouvelle gorgée de ta tasse de thé qu'il tenait entre ses deux mains, afin de les réchauffer par ce temps glacial et si sournois. Maintes moujiks risquaient leur vie chaque jour en sortant dehors si mal vêtus, Il prit le tisonnier et brassa les braises du foyer afin de la réalimenter.

Mon cher, grand bien vous fasse de revenir dans ce beau pays, n'est ce pas? Je suis en train présenter de réfléchir un poste qui , ma foi, pourrait vous aller comme un gant. auriez vous garder des contacts avec quelqu'on que autre nation? Un poste d'ambassadeur pourrait etre une excellente alternative. Mais sinon pour que vous soyez proche du gouvernement et vous impliquer de facon plus active, je pourrais vous nommer comme Intendant, me permettant ainsi de mieu visualiser vos compétences. Le cas échéant un poste de ministre plus important pourrait vous être confié.

Je ne vous le cache pas mon cher Stanislas, Mon gouvernement ces temps ci dort au gas, et cela m'inquiète fortement. Il y a trop de léthargie et de gros fonctionnaire qui dorment en croyant que leur cheque de paie rentrera tout les mois. J'ai besoin d'un homme solide comme vous. un homme qui saura remettre de l'ordre dans tout cela.


Je songe présentement a l'Intendance a la Justice et a l'Éducation. J'ai un plan de redressement de l'empire et d'augmenter et améliorer les conditions de vies de nos moudjiks, la plus grande partie de notre population.

Ozy se rassit face a son interlocuteur et attendit sa réaction. Stanislas, ne semblait point broncher et a vrai dire, restait sans réel réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanislas Tyulof



Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Cas Stanislas Tyulof   Sam 17 Fév 2007 - 18:52

Un domestique vint sevir les tasses de thé commandées aux deux interlocuteurs. En ce froid, ce gèle hivernal, il n'y avait de meilleur réconfort que cette délicieuse liqueur connue dans tout le micromonde, mais si bien préparée en Sainte Russlavie. Cela faisait longtemps par ailleurs qu'il n'avait gouté une thé aussi délicieux, qui le remettait d'aplomb après quelques gorgées. Sans doute était ce pour cela que l'on disait que le thé était à l'origine de la vie ... après l'eau et la Vodka bien évidemment. Ozy commença à interroger Stanislas sur un sujet assez sensible, et il savait que son retour dans la politique nationale allait poser beaucoup de questions. Les journalistes qui lui étaient opposés lui poseront sans doute maintes questions sur son départ, sa fuite alors qu'il avait une place au gouvernement.

" A vrai dire, je ne sais pas vraiment pourquoi j'ai quitté la Russlavie. Sans doute qu'avec ce conflit Turco-Russlave, j'ai eu peur. Mes nombreux voyages en tant qu'émissaire et diplomate en Turcosie m'ont peut être fait changer de point de vue au sujet de la conjoncture et de la politique Russlave, ou peut être m'ont ils tout simplement donner d'avantage envie de voyager partout dans le micromonde, pour compléter au mieux mon éducation et mon instruction, car il n'y a meilleure moyen d'apprendre que de tester par soit même il me semble. Il est une chose d'apprendre par la lecture de récits, il en est une autre que d'apprendre par soit même; ce que j'ai fait. Une autre raison peut être le fait que vous soyez un exemple à suivre pour tous les jeunes politiciens de notre nation,les deux hommes se mirent ainsi à plaisanter sur ce sujet.

La neige commençait à tomber au dehors, et des flocons venaient se déposer sur les vitres du bureau du Dyc Krasstchenko. Les deux hommes prirent simultanément quelques gorgées du thé chaud, parfum citron pour Stanislas. Il visita du regard les meubles et décorations qui ornaient ce bureau, qui plaisait véritablement au jeune Tyulof.

Il est vrai que la Russlavie était un manque, qui me prenait chaque jours de plus en plus. Je ne pouvais rester plus longtemps à l'écart de cette nation, de ma patrie, que je défendrai jusqu'à la fin. J'en ai pris conscience en m'éloignant autant de mon réel "chez moi", mais sans doute que ce départ fut nécessaire pour m'en rendre reéllement compte. Comme l'on dit, c'est quand quelqu'un n'est plus là que l'on se rend compte à quel point il pouvait compter pour nous. C'est exactement le cas ici, sauf que le quelqu'un est toute la patrie, ses institutions, ses habitants ... Pour être honnête avec vous, je n'ai pas quitté la Russlavie, pour y revenir et enfin la requitter en occupant un rôle d'Ambassadeur. Je compte poser mes bagages, enfin ... Je pense que vous me comprendrez. Un poste d'intendant serait excellent pour me remettre dans la politique léthargique de la nation. La Justice et l'Education sont deux domaines dans lesquels je dois vous avouer que j'excelle et qui me plaisent.

Stanislas reprit quelques gorgées de Thé, un thé qui lui donnait de plus en plus soif. Chaque gorgée lui donnait envie d'en reprendre deux de plus. Cette liqueur agissait comme une drogue sur l'organisme du "futur intendant", si Ozy lui accordait et lui permettait de saisir cette opportunité parfaite.

Cela me fait grand plaisir que vous m'accordiez autant de confiance. Quelle plus grande réjouissance que d'être acceuilli ainsi par le premier ministre Ozy ... Je ne vous remercierai sans doute jamais assez de l'opportunité que vous m'offrez, et je ne vous ferai jamais de tort. Cette fois ci semble être la bonne, et je dois être suffisament motivé pour occuper un rôle décisif dans votre gouvernement, que je saurai avec vous réveiller !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozy Krasstchenko

avatar

Nombre de messages : 2176
Age : 99
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Cas Stanislas Tyulof   Dim 18 Fév 2007 - 5:25

Tout sourire sur son visage, Ozy ne pu s<empecher de rire a pleines dents. voila enfin des bonnes nouvelles qui arrivaient juste a point pour son nouveau gouvernement! Puis, ce Stanislas arrivait /galement au bon moment pour reprenre le projet électoral de la Santé et de l'Éducation.

Mon cher Stanislas, permettez moi que je vous appel ainsi, Monsieur. Il va s'en dire que la tache sera des plus hardies pour vous. La Justice Russlave est a revoir dans ses fondements meme. Il y a plein de faille et il nous faut les colmater avec un nouveau projet de loi que l'Intendant a la Justice devra préparer. Du coté de l'Éducation nous avons bien quelques universités, mais aucun plans de cours et les écoles de régions sont tout a fait désuette. Il faut nous mettre a la nouveauté et a l'heure du jour. Je ne vous le cache pas mon cher ami, le travail est énorme pour un seul homme comme vous. Serez vous capable? je suis certain a mon avis.

Ozy, sa tasse de thé fumante sur le bureau regardait l'heure de la grande horloge passer. Diable! se disait-il, le conversation avait réellement prit une parti de son après-midi, mais qu'importe lorsque le destin de la nation se tient dans son bureau! Il déposa ses coudes sur le bureau et appuya ses poings sur son menton.

Je sais Stanislas que ce poste d'Intendant n'est pas grand chose pour le moment mais je tiens a préciser que pour vous refaire la main et attirer une opinion publique favorable, il y a un commencement a tout. Moi je sais ou je vous vois plus précisement. J'ai fortement l'impression que d'ici peu vous prendrai une part active dans le cabinet. Je vous vois très certainement Consul de la Douma Impérial. Quelque chose me dit que vous avez un role a jouer. Je ne vous le cacherai pas que je ne briguerai pas un deuxième mandat. Cela fera un an que je serai en Russlavie a la fin de celui-ci. Il faut laisser la chance aux plus jeunes dans la nation, Devenez mon bras droit! J'ai besoin d'un homme solide comme vous a mes cotés. ensemble nous accomplirons de grande chose pour le bien de la nation. Au fait, avez vous des ambitions dans l'entreprise privé? au cas ou vous savez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanislas Tyulof



Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Cas Stanislas Tyulof   Lun 5 Mar 2007 - 19:24

On apporta une seconde tasse de thé à Stanislas, qui ne prenait pas le temps de savourer cette boisson réconfortante. Le ton était très convivial entre les deux hommes. Les propositions d'avenir fuyaient, au plus grand plaisir de Stanisas, qui ne pouvait que constater que son retour semblait être une bonne nouvelle, lui qui pensait être le Russlave oublié, éxilé dont personne n'avait retenu le nom.

Mon cher Ozy, je ne sais pas si je serai apte à relever la justice ou à mettre en place l'éducation -domaine que je préfèrerai avoir, si l'on me donnait le choix-, mais sachez que dans tous les cas, je ferai tout mon plaisir pour l'intéret générale. Mais permettez moi de vous posez tout de même une question. Comment cela se fait il que le gouvernement est si désuni. Permettez moi de m'éxpliquer. J'ai l'impression depuis mon retour qu'aucun, du moins très peu, de ministres travaillent correctement, travaillent tout court même. On peut avoir l'impression qu'ils veulent avoir le thé, la tasse de thé, et l'argent du thé même ! Ils sont satisfaits d'avoir leur cachet chaque mois, et ne posent même plus les pieds dans leur ministère respectif.

Stanislas reprit quelques gorgées du thé brulant, en cette journée glacée. Il se leva de son fauteuil pour aller à la forêt. Au dehors de la résidence, il neigait abondamment. Les arbres étaient recouverts de cet or blanc, qui était sans doute la particularité majeure du climat russlave. Au dehors, pas une âme qui rodait. Aucun jardinier, ni même un seul animal. Tous hibernaient sans doute à cette époque, alors que l'été dernier était très doux.

Je saurai me contenter d'un poste d'Intendant bien évidemment. Je ne peux revenir en Sainte Russlavie après plusieurs mois à l'écart de vous, et venir immédiatement briguer un poste de ministre. Je suis conscient que je dois faire mes preuves, et je les ferai. Pour ce qui est de la Douma Impèrial; je vais y refléchir, mais je ne peux refuser une telle proposition bien évidemment. A vrai dire, tout poste à responsabilité m'intéresse. Devenir votre bras droit m'intéresse également, bien naturellement. Vous êtes un exemple pour tous, sans aucun doute, et être à vos côtés me comblerait de joie et d'honneur. Concernant l'entreprise privé; je ne sais pas trop. J'ai des conaissances en commerce, notamment internationale et j'ai participé à certaines entreprises, de constructions d'infrastructures par exemple dans des nations en constructions, mais pourquoi donc cette question ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cas Stanislas Tyulof   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cas Stanislas Tyulof
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rallye Stanislas 2010
» Rallye Stanislas
» Stanislas Wawrinka
» Stanislas WAWRINKA
» e 24 juin 2012 à 10h00 place Stanislas aura lieu la grande p

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Archives :: Archives :: politiques-
Sauter vers: