La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Arrivée d'une délégation édoranaise
Hier à 17:23 par Edoran

» Déclaration de l'ambassade
Hier à 8:34 par Mikha Brasnov

» Le Petit Père des Peuples
Hier à 5:31 par Mikhaïl II

» Dans les geôles de Murasibirk ...
Ven 21 Avr 2017 - 2:28 par Général Golenichtchev

» Chamaillerie EL
Mer 19 Avr 2017 - 14:42 par Alexeï Karenine

» Oukaze du 18 avril 1917 : troubles petit-russlaves
Mer 19 Avr 2017 - 3:35 par Mikhaïl II

» Ordre de mobilisation générale
Mer 19 Avr 2017 - 3:00 par Alexeï Karenine

» Colère en Atropatène
Mer 19 Avr 2017 - 2:44 par Atropatène

» Manoeuvres dé défenses
Mer 19 Avr 2017 - 2:26 par Atropatène

» Déclaration d'Indépendance
Mer 19 Avr 2017 - 1:48 par Mikha Brasnov

» Base édoranaise d'Opessa
Mer 19 Avr 2017 - 1:39 par Charles de Hauteville

» La fin d'un patriote
Mer 19 Avr 2017 - 1:12 par Mikhaïl II

2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikha Brasnov
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikha Brasnov

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Chemin de fer Gornograd – Murasibirsk, kilomètre 115.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iossif Maï-Maïevski

avatar

Nombre de messages : 906
Age : 68
Localisation : Gornograd, Palais d'Hiver
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Chemin de fer Gornograd – Murasibirsk, kilomètre 115.   Sam 10 Nov 2007 - 13:55

Chemin de fer Gornograd – Murasibirsk, kilomètre 115.

Sur les rails, un train orné de drapeaux russlaves stationne. Des dizaines de soldats l’entourent, inspectant avec attention les bois qui s’étendent à l’est. Après plusieurs heures d’attente, un groupe apparaît à l’orée des bois. Une longue file d’hommes hirsutes, sur lesquels on reconnaît des vestiges d’uniforme, avancent, les mains sur la tête. Des gendarmes montés les escortent, l’air impassible.
Les prisonniers sont conduits jusqu’à la voie ferrée. Un capitaine des gendarmes impériaux s’adresse au sergent qui dirige les soldats.
« Leur cachette était bien planquée, mais une fois trouvés, ils ont pas résisté bien longtemps.
Ces gars crevaient de faim, ils avaient presque envie qu’on les trouve…"
Ricanement nerveux du sergent.
L’officier poursuit :
« Bon, maintenant, vous savez ce que vous avez à faire, on les a capturé, à vous de faire le sale boulot ».
Le sergent esquisse un salut militaire, puis abandonne les gendarmes pour se diriger vers les prisonniers.
Tandis que les gendarmes s’en vont d’un pas lent, une rafale de mitrailleuse maxim retentit dans leur dos, suivis de quelques râles, vite interrompus par le claquement sec d’un pistolet.
Avec l’éxécution de ce groupe de déserteurs devenus bandits de grand chemin, les voies reliant Gornograd à Murasibirsk étaient définitivement redevenues sures. Il restait maintenant à s’attaquer aux immensités qui s’étendaient à l’Est, vers Svetivostok.

_________________

Iossif Iossifovitch Maï-Maïevski,
Vice-président du Krasschenko Maï-Maïevski Konsortium,
Avocat,
député KD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chemin de fer Gornograd – Murasibirsk, kilomètre 115.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chemin de St Jacques de Compostelle en trottinette 1ère partie
» Tué par un cable tendu en travers du chemin
» [titre modifié] Obstacle dangereux en travers d'un chemin interdit : 1 mort
» chasseur de chemin
» Randonnée du Chemin des Dames (Aisne). Septembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Provinces russlaves :: Gubernya de Gornograd :: Gornograd-
Sauter vers: