La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Alerte Météo en LED
Sam 20 Oct 2018 - 20:49 par Marii

» Douma d'Empire - Composition actuelle
Dim 9 Sep 2018 - 3:19 par Le Secrétaire

» Absence
Sam 8 Sep 2018 - 22:06 par Koupavon T. Tatarintsev

» Résultats des élections du 3 septembre 1918
Ven 7 Sep 2018 - 23:19 par Le Secrétaire

» Élections générales du 3 septembre 1918
Lun 3 Sep 2018 - 11:34 par Le Secrétaire

» S. & P. de la loi de 1918 sur la peine de mort
Lun 3 Sep 2018 - 11:29 par Mikhaïl II

» 2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Lun 3 Sep 2018 - 11:27 par Le Secrétaire

» Le crime de Bougoulma
Sam 25 Aoû 2018 - 19:41 par Koupavon T. Tatarintsev

» Oukaze du 19 août 1918 : promotions des noces impériales
Dim 19 Aoû 2018 - 17:22 par Mikhaïl II

» Noces impériales
Dim 19 Aoû 2018 - 15:43 par Mikhaïl II

» Visite de L'Ambassadrice Principale Marii de la LED
Mer 15 Aoû 2018 - 15:49 par Marii

» Prochaines régates du Déacan
Dim 5 Aoû 2018 - 18:41 par Zoéé

Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 4
2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov
Le Prince Andronikov avait eu sans problème le soutien de la majorité des députés de la Douma. Il avait un programme de redressement de la Russlavie et de reprise en main du bloc russlave. Si elle ne pouvait, pour l'heure, jouer les puissances mondiales, elle ne pouvait renoncer à son rôle de puissance régionale et devait redevenir la tête du monde russlave en lieu et place du Kolozistan qui …

Commentaires: 3
1ère législature de 1918 : Traité de la CFI-TTN
Mar 1 Mai 2018 - 0:16 par Mikha Brasnov
Vladimir Kerensky : " Messieurs les députés, le dernier thème à l’ordre du jour de cette législature est aujourd’hui soumis au vote. Il est question du texte issu de la Conférence Ferroviaire Internationale - Transterranovien (CFI-TTN). Gardons à l'esprit qu'une procédure de ratification s’effectue sans débat, bien que j'autorise une déclaration par groupe si besoin est. "

Citation :
Traité …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 numéro 1

Aller en bas 
AuteurMessage
Michel Sebastopol

avatar

Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: numéro 1   Mer 21 Nov 2007 - 12:28

LE VIGILANT





EDITORIAL
Pourquoi " Le Vigilant"?

Qui ne connait pas le Tsar qui a porté ce glorieux surnom !
(hl : ivan le terrible adapté)

Ivan IV, baptisé Ivan le Vigilant, est né en 1530. À la mort de son père Vassili III en 1533, il devient Grand Prince de Russlavie. En attendant sa majorité, sa mère Hélène Glinskaïa assure la régence. Cette dernière meurt en 1538, laissant l’État aux boyards qui cherchent à prendre le pouvoir. En 1547, Ivan IV atteint sa majorité ; il est le premier grand-prince moscovite à être officiellement couronné tsar. La même année, il épouse Anastasia Romanovna de la famille des Samsonov. Il s’entoure de fidèles conseillers et se tient à l’écart de la noblesse à cause de la révolte des nobles durant son enfance. Il réunit le premier zemski sobor, qui est une sorte d’états généraux. Il réorganise le pays et renforce sa position autocratique en enlevant des pouvoirs aux boyards et à l’Église. En 1550, il lance une réforme du système administratif et judiciaire : des directions unifiées sont créées pour les finances, les affaires étrangères et la guerre ; les pouvoirs des voïvodes, les gouverneurs de provinces, sont limités. En 1560, il entreprend une nouvelle réforme sur l’administration locale et le système fiscal qui sont réorganisés, notamment au détriment des boyards qui se voient privés des taxes qu’ils ont toujours eu le droit de prélever sur les impôts collectés par eux pour le tsar. En 1564, Ivan IV abdique et part de Gornograd avec une partie de la cour. Mais quelques semaines plus tard sous la pression populaire, il accepte de remonter sur le trône. En 1565, il prend une partie des terres russlaves à titre personnel et la dirige lui même pour la redistribuer à ses plus fidèles partisans, créant ainsi des nouveaux fonctionnaires les opritchniki. Les boyards mécontents de leur perte de pouvoir complotent contre le Tsar qui va les exterminer sans pitié ce qui lui valut le surnom de « Ivan le Vigilant ».

Ivan IV fonde une Russlavie forte et crée un modèle de pouvoir suprême pour les Czar

Et bien, même si le temps passe, la vérité reste

Pouvoir du Tsar fort
Respect des faibles
Aide éclairée de l'Eglise
Chacun à sa place
Russlavie respectée


Voila ce que ce journal dans ces temps troublés va promouvoir


POLITIQUE

Russlaves,

Les prochaines élections législatives annoncées resteront sans doute dans l'histoire de la Russlavie, il ne tient qu'à vous d'en faire le jour où la Russlavie fut livrée aux pouvoirs sans limites des cliques des soviets et à la faillite de ses valeurs, ou bien d'en faire le jour où, dépassant les clivages traditionnels, un front raisonnable monarchique s'est constitué pour préserver la dignité du peuple russlave. Ce front, allant de l'extrême-droite au centre-droit parait-il improbable ?

Les candidats merksistes et leurs alliés ( mais qui sont ils vraiment, les dits allies?)ne représentent pas les valeurs de la fonction qu'ils briguent (impartialité, tempérence, écoute...) et surtout parce qu'ils ont à plusieurs reprises prouvé son hostilité à bien des parts du corps social ( religieux, koulaks, paysans propiétaires, militaires, artistes, aristacrates) : est-ce la fonction législative dans son principe qui doit être remise en cause ?

Certainement, mais les carrences de nos institutions n'excusent en rien l'arrivisme de ce parti aux mains rouges de sang
Avec le soutien quasi unanime de la lie de la société, leurs candidats ne peuvent aspirer à représenter le consensus social et économique dont notre pays a besoin.
Leurs candidats de la division, de la rupture, oui !

A la division il faut opposer l'Union : je ne vante ici aucunement les qualités des partis actuellement embarqués dans une alliance improbable, ils ne représentent pas ma vision de l'exercice politique au service du Tsar et de la Russlavie
Toutefois, l'hypothèse d'une victoire écrasant le ferment merksiste laisse augurer de meilleurs jours pour l'expression des valeurs qui animent les russlaves dans le débat public.

C'est pour préserver en somme le pluralisme que l'Union doit s'opérer : avec l'avènement d'un parti tsariste fort dans l'echiquier politique rien ne sera jamais plus pareil et les gouvernements devront faire avec cette tendance aux inclinations variables.

L'obsolescence progressive du clivage gauche/droite sera l'occasion à n'en point douter d'un regroupement des droites autours des valeurs russlaves. Cette défense de la Tradition russlave doit être la réponse au durcissement de la gauche, à ses liaisons dangereuses avec les ennemis du progressisme d'extreme-gauche.


Aussi, pour ces élections faites le choix de sauvegarder votre souveraineté : votez pour " Droit et Justice"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
numéro 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Programmation L2 sur Eurosport et Numéricable
» Un nouveau numéro 10 pour le SUA ?
» Stage cartographie numérique appliquée
» Quel reflex numérique à moins de 1000 euros ?
» Machine numérique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Presse :: Le Vigilant-
Sauter vers: