La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Quartiers ouvriers du sud - est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel Sebastopol



Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Quartiers ouvriers du sud - est   Mar 8 Jan 2008 - 16:54

La police militaire traque le marché noir

23 heures, patrouille de routine à Gornograd. Six policiers militaires aux ordres du sergent Flavieff, uniformes bleu-gris, armés de vieux fusils, bardés de deux pistolets chacun, et d’un couteau pendant sur la cuisse droite, sont assis dans leur camion fatigué et geignard, à proximité de la rue Rocinhav. Toutes les fenêtres sont ouvertes, les cigarettes se consument, les becs des fusils prennent l’air, la conversation roule, faite de plaisanteries grasses.

Fusils pointés dans la nuit, prêts à tirer, le sergent Flavieff et ses hommes ont en tête une carte du conflit de l'époque de la guerre civile, avec ses lignes de front.

Comme par hasard, elles encerclent les quartiers ouvriers du sud est. « Pour que les bandits sachent que nous les cernons, qu’ils ne peuvent pas prendre l’asphalte », les policiers se dirigent vers Rocinhav.

A quarante-cinq ans, le ventre naissant, le sergent court, s’abrite derrière les murs, avance encore, suivi de près par sa troupe. Les quelques passants déguerpissent, le visage fermé. Personne n’aime la police ici. Et la police n’aime personne, surtout pas le « bandit ». Le « bandit », le sergent Flavieff le reconnaît facilement.

Comment ? « L’intuition », répond-il. A force d’insister, il finit par dresser le portrait-robot du criminel... qui ressemble à s’y méprendre à n’importe quel pauvre de ces quartiers : pantalon tombant, corps maigrichon et peau blanchatre.

Dès qu’un jeune apparaît, le sergent lui hurle de lever les mains, le palpe et finit par le laisser partir... à regret.

On approche maintenant d’un point de vente du marché noir. Les trafiquants ont déjà été informés de l’arrivée de la police. Ils ont fui. Pourtant, une première déflagration retentit. Dans l’obscurité, il est difficile de dire qui tire et sur qui, mais les policiers répondent par une salve nourrie et se lancent à la poursuite des « traficants ».

Nouveaux tirs. Un homme s’abat. Il n’est pas armé, porte une casquette. Il est mort.
Les policiers le traînent rapidement dans leur voiture et l’emmènent à l’hôpital central de Gorgograd. Il n’est jamais bon de laisser un cadavre sur place. Cela peut leur créer des ennuis. « C’est un gars du trafic », affirme le sergent Flavieff. Il sera toujours temps de le prouver plus tard... Si par hasard quelqu’un demandait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman Modzalevski



Nombre de messages : 32
Localisation : Gornograd, batiments de l'Amirauté
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Quartiers ouvriers du sud - est   Mer 9 Jan 2008 - 15:53

La Loi doit être respectée partout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quartiers ouvriers du sud - est
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Le Havre] Travaux quartiers Sud
» J’ai fait mon choix
» que fait le patron apres le départ de ses ouvriers ?
» Je sens que je vais rater l'occasion !!!
» Parlons d'Agen / Narbonne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Régions et Villes de Russlavie :: Gubernya de Gornograd :: Gornograd-
Sauter vers: