La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 SPECIALES LEGISLATIVES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel Sebastopol



Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: SPECIALES LEGISLATIVES   Jeu 24 Avr 2008 - 14:57

LE VIGILANT





SPECIALE ELECTION


Tel un colosse au pieds d'argile, le Gouvernement Sébastopol demande la dissolution de la Douma !

Le chef de D&J avait en son temps fait preuve d'un froid réalisme, les données politiques sorties de l'election n'allaient pas permettre de bien faire, mais les KD d'un indecrottable optimisme n'en pensaient rien

On saluera, la Loi sur les questions sociales arrachée de haute lutte, un texte sur les syndicats où l'on ne sait plus tres bien où on en est
Quelques grands travaux, pour lutter contre le chomage, mais c'est bien peu!!!!!

Les temps ont marché. Ce n’est plus seulement la guerre civile qui nous attend ; c’est la Jacquerie. Le travail de dépravation s’est fait avec constance, au milieu de cette paix clémente que la répression avait tièdement imposée aux démolisseurs. Ils ont compris que leur véritable place de guerre était la Constitution ; ils s’y sont retranchés, et ont commencé la sape dont il est impossible d’éviter l’effet. Elle a pénétré sous tous les villages, et tandis que Gornograd, et les villes principales regorgeant de troupes, peuvent compter, au jour du combat, sur un facile succès, le reste de la Russlavie est sur une traînée de poudre, prête à éclater au premier signal. La haine contre le riche, là où il y a des riches ; la haine contre le petit bourgeois, là où il n’y a que des pauvres ; la haine contre le fermier, là où il n’y a que des manœuvres ; la haine du bas contre le haut, à tous les degrés, telle est la Russlavie qu’on nous a faite, ou, pour mieux parler, que nous avons faite.
Et pourtant, en face de cette catastrophe si prochaine, quelle est la voie sérieuse où s’engage la prudence des gouvernements ? Une Douma faible et aujourd hui une dissolution…….
On en reste toujours à l’ennuyeuse comédie qui se nomme la politique, et qui se joue, en traînant ses guenilles, sur un théâtre ruiné. Je suis de ceux, et des plus turbulents, qui sifflent à ce spectacle. Pièce et acteurs me font l’effet de revenants, sortis de leur sépulcre pour essayer encore, malgré le linceul, de s’asseoir près de ceux qui vivent.
Super flumina Babylonis... Ils sont là, les prolétaires, qui chantent ce cantique de haine
L’heure fatale sonnera. Il faudra que le philosophisme assiste au spectacle sanglant dont il a dressé le théâtre, qu’il n’est plus temps, pour lui, de démolir.
En vain s’efforce-t-on, par les ressorts usés de la machine parlementaire, à remettre en équilibre ce qu’on a si violemment secoué : le monde n’obéit pas, lorsqu’on le remue en grand, aux faibles ficelles qui suffisaient à faire danser des marionnettes de salon. Ce jeu constitutionnel, auquel on s’amusait entre soi, tant que dormaient les sombres masses si imprudemment réveillées par l’impatience de quelques joueurs, n’est plus au goût du nouveau public qui regarde. Il lui faut le Cirque de l’antiquité, avec ses lions et ses tigres ; et il entend y prendre part lui-même à titre de gladiateur. Ah ! l’on voulait du nouveau..., on en aura.
Pensez y Russlaves lors des prochaines élections, donnez au droit , à la justice , à l’ordre les vrai moyens de guider ce pays vers un avenir positif, balayez les merksistes ! Soufflez aux républicains que leur alliance avec les rouges n’est que gage de chaos ! rappelez au PP qu ils doivent en homme de la terre préférer le réalisme aux chimères !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SPECIALES LEGISLATIVES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» plans speciales plaines et vallees 2010
» Reportage sur les forces speciales en Israel avec du ?krav
» SPECIALES MUTATIONS
» KAWA SPECIALES STOK 51
» Rallye des Bauges 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Presse :: Le Vigilant-
Sauter vers: