La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Prochaines régates du Déacan
Lun 16 Juil 2018 - 21:13 par Zoéé

» Arrivée du Prince Impérial Kouadio Moutawa
Dim 15 Juil 2018 - 16:38 par Kouadio Moutawa

» Noces impériales
Dim 24 Juin 2018 - 0:31 par Mikhaïl II

» 2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Sam 23 Juin 2018 - 23:32 par Prince Andronikov

» Anonce de mariage
Dim 17 Juin 2018 - 16:52 par Mikha Brasnov

» Département du Patrimoine Culturel
Ven 18 Mai 2018 - 0:48 par Le Secrétaire

»  Oukaze du 12 mai 1918 : nomination gouvernementale
Sam 12 Mai 2018 - 20:33 par Mikhaïl II

» Demande en mariage
Sam 12 Mai 2018 - 17:14 par Mikhaïl II

» LE VIGILANT, 10 mai 1918
Jeu 10 Mai 2018 - 17:31 par Le Secrétaire

» Bulles patriarcales
Mer 9 Mai 2018 - 1:04 par Le Secrétaire

» Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)
Mar 8 Mai 2018 - 14:55 par Zoéé

» Journal officiel de la Grande-Principauté de Livadia
Sam 5 Mai 2018 - 19:47 par Jakob N. Ostermann-I.

2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov
Le Prince Andronikov avait eu sans problème le soutien de la majorité des députés de la Douma. Il avait un programme de redressement de la Russlavie et de reprise en main du bloc russlave. Si elle ne pouvait, pour l'heure, jouer les puissances mondiales, elle ne pouvait renoncer à son rôle de puissance régionale et devait redevenir la tête du monde russlave en lieu et place du Kolozistan qui …

Commentaires: 2
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 3
1ère législature de 1918 : Traité de la CFI-TTN
Mar 1 Mai 2018 - 0:16 par Mikha Brasnov
Vladimir Kerensky : " Messieurs les députés, le dernier thème à l’ordre du jour de cette législature est aujourd’hui soumis au vote. Il est question du texte issu de la Conférence Ferroviaire Internationale - Transterranovien (CFI-TTN). Gardons à l'esprit qu'une procédure de ratification s’effectue sans débat, bien que j'autorise une déclaration par groupe si besoin est. "

Citation :
Traité …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 A la cour du Khan...

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Secrétaire

avatar

Nombre de messages : 845
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: A la cour du Khan...   Ven 30 Mai 2008 - 10:04



Trois têtes reposaient sur des pieux.
Deux d’entre elles étaient défigurées par la souffrance, la dernière présentait des traits nobles et dignes.
« Mon neveu préféré, assurément » pensait Osman Alp Arslan Iskander, Khan de Krimée en observant la dernière tête, celle du prince Batu.
D’ordinaire, ce genre de spectacle le rassurait : cela signifiait que les choses étaient sous contrôle, que Osman tenait sa Cour et son Etat.
Mais dans le cas présent, il ne fallait pas se voiler la face.
Il avait écrasé ce pitoyable complot domestique, mais cela ne résolvait rien, au contraire.

Son opposant restait plus fort que jamais, et bien décidé à renverser le Khan.
« Ironiquement, pensa Osman, je lui ais rendu service, en éliminant ses rivaux à la succession ».
Car effectivement, son opposant ne devait pas être sous-estimé.
C’était son propre fils, le prince Hazim Iskander Khan.
L’orgueil du Khanat, la fierté de la Cour, l’idole des troupes…


Ce chien opiomane, n’écoutant que sa folle ambition, s’était dressé contre son propre père, trop impatient pour attendre la succession naturelle.
Il avait levé l’étendard de la révolte, et tandis qu’Osman Alp Arslan s’abîmait dans les plaisirs de Boukhara, Hazim avait mis la main sur la quasi-totalité du pays. Il tenait la plaine et la montagne, les villes et les frontières. Hazim disposait du soutien de la jeune aristocratie, des chefs de tribu, de l’armée, et du roi d'Arménie, ce bougre sodomite.

En fait il n’y avait plus que la capitale elle-même, Boukhara la Superbe, ce curieux mélange d’Occident et d’Orient, qui était encore fidèle au Khan.
Mais pour combien de temps ?
Le soulèvement de ses neveux montrait que la cour elle-même n’était plus sure.

Une seule solution se présentait à Osman : en appeler au Souverain.
Profitant de la Guerre civile, le Khanat de Krimée, comme les autres états vassaux, avait grignoté un peu plus d’autonomie, et s’abstenait soigneusement de se rappeler au souvenir des nouvelles autorités.
Mais la situation exigeait des mesures désespérées : il fallait demander l’aide des armées russlaves.
Osman voyait exactement comment présenter les choses.
Le vil Hazim ne serait bientot plus qu'un mauvais souvenir...



_________________
Secrétaire du Gouvernement
Huissier du Palais
Procureur de la Couronne

Ура Царю!


Dernière édition par Le Secrétaire le Mer 4 Juin 2008 - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sainterusslavie.megabb.com
Michel Sebastopol

avatar

Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: A la cour du Khan...   Ven 30 Mai 2008 - 19:55

Les membres de la police secréte russlaves avaient bien alerté le représentant du pouvoir central le Gouverneur Filtcheff mais celui ci était plus préoccupé pas sa jeune maitresse gitane et la température de ses bains de pied pour faire quoique ce soit.

De plus pour quitter ce poste pourri, surtout pas de vague !

Heureusement, le premier secrétaire le jeune Chevalier Capitaine Bouboul Mansky pris l'initiative, par un ami de sa famille connaissant Sébastopol d'envoyer un rapport détaillé

Aprés une contre enquête discréte et rapide Filtcheff fut affecté et rétrogradé au ministére de l'interieur à Gornograd au sous bureau du controle des stocks de charbon................


Le Premier Ministre connaissant la mentalité du Khan, lui adressa une lettre du dernier badinage se gardant bien sur d'évoquer la situation interieure, et en expliquant vaguement les raisons du déplacement du Gouverneur , santé fragile , etc...........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Secrétaire

avatar

Nombre de messages : 845
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: A la cour du Khan...   Sam 31 Mai 2008 - 11:49

Le Khan n'était pas né de la dernière pluie. Si le Premier Ministre daignait lui écrire, alors qu'il l'avait royalement ignoré lors du couronnement d'Alexandre III, c'est qu'il y avait une raison.

L'attention du Gouvernement semblait se tourner enfin vers sa situation désespérée.
Mais il fallait la jouer fine. Il n'était pas exclu que cette brute galonnée de Sebastopol soutienne l'usurpateur, ou même décide de supprimer la monarchie Kriméenne !

Osman répondit par une lettre des plus mielleuses, où la dégoulinante prose orientale atteignait des sommets.
Osman fit assaut des flatteries les plus grossières, de serviles courbettes réthoriques, et fit accompagner sa lettre d'un poignard tatar serti d'émeraudes, pioché dans le Trésor royal.
Il prévint Sebastopol qu'incessament, un envoyé du Khanat viendrait expliquer sa situation à Gornograd.

Osman se rendit ensuite à une entrevue avec ses Ministres.
Après s'être occupé du chapître "Défense de la capitale", on passa au chapître intitulé "Députation à Gornograd et Frais de corruption".

_________________
Secrétaire du Gouvernement
Huissier du Palais
Procureur de la Couronne

Ура Царю!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sainterusslavie.megabb.com
Michel Sebastopol

avatar

Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: A la cour du Khan...   Mer 4 Juin 2008 - 16:54

La Réponse du Khan ne surpris guére Sébastopol, il n'avait jamais aimé les roitelés de Krimé imbus d'eux même , plein de suffisance alors que depuis des siecles, cette partie de l'empire vivotait, insensible au progrés et aux grands projets du gouvernement central, la joute allait sans doute etre dure, mais entre crapules il est sans doute possible de s'entendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la cour du Khan...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la cour du Khan...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cour de kite surf en alsace
» ==magny cour 2010==
» Zack Khan
» [Laïcité] Décision de la Cour européenne des droits de l'homme
» cour cri et hyb pilet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Provinces :: Gubernya de Murasovie :: Kraï du Khanat de Krimée-
Sauter vers: