La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Sommet régional d’Arzamozate
Aujourd'hui à 5:04 par Mikha Brasnov

» 3ème législature de 1917 : modernisation militaire
Ven 17 Nov 2017 - 1:25 par Mikha Brasnov

» Invitation au sommet régional d'Arzamozate
Jeu 9 Nov 2017 - 12:59 par Mikha Brasnov

» Oukaze du 10 septembre 1917 : nomination gouvernementale
Mar 7 Nov 2017 - 1:41 par Mikhaïl II

» Composition du Gouvernement
Mar 7 Nov 2017 - 1:29 par Mikhaïl II

» Enquête sur la déflagration du 19 octobre 1915
Mar 7 Nov 2017 - 1:11 par Mikha Brasnov

» Portefeuilles du Ministère
Sam 4 Nov 2017 - 15:36 par Mikha Brasnov

» Portefeuilles du Ministère
Sam 4 Nov 2017 - 15:19 par Mikha Brasnov

» Portefeuilles du Ministère
Sam 4 Nov 2017 - 15:14 par Mikha Brasnov

» Portefeuilles du Ministère
Sam 4 Nov 2017 - 15:10 par Mikha Brasnov

» Conciliabule
Mar 12 Sep 2017 - 3:57 par Mikha Brasnov

» Andronik Nikolaïevitch Andronikov
Sam 9 Sep 2017 - 20:22 par Prince Andronikov

3ème législature de 1917 : modernisation militaire
Jeu 9 Nov 2017 - 0:32 par Mikha Brasnov

Réélu haut la main président de la diète, Radimir Komiov prit sa place sur le perchoir et commença à passer en revue l’ordre du jour. Le gouvernement avait insisté pour aborder en premier lieu la question de la modernisation militaire.

Le pays n’était pourtant pas en guerre et des sujets se faisaient plus pressants pour les russlaves de modeste condition. Le plan était vraisemblablement de …


Commentaires: 1
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 1
2ème législature de 1917 : Modifications constitutionnelles
Dim 6 Aoû 2017 - 20:18 par Mikha Brasnov
Il était presque de coutume que chaque parti contrôlant la Douma tente de modifier la constitution, une façon de marquer l’histoire et de se garder une place dans le lent et difficile processus de modernisation du pays. Mais tous n’en avaient pas eu le pouvoir par manque de voix à l’assemblée unicamérale ou par absence de courage politique. Aujourd’hui, ces écueils n’existaient pas. Le PCD avait …

Commentaires: 4
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Conférence: Légitimité et Représentativité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gleb Molotov

avatar

Nombre de messages : 170
Localisation : Novolensk
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Conférence: Légitimité et Représentativité   Mar 29 Juil 2008 - 10:00

Gleb n'avait pas reçu de réponse du Ministre de l'Intérieur. Il fallait s'y attendre. Il décida d'organiser une conférence à l'Université sans l'accord des autorités.
Une trentaine de miliciens de la PSP s'occupaient du service d'ordre.

Gleb Molotov fit son entrée dans un auditoire bondé. De nombreux étudiants, mais aussi des personnalités intellectuelles et politiques étaient présents. Il pris la parole.

« Hem, bien. Bonjour à tous. Mon exposé d’aujourd’hui s’intitule Légitimité et Représentativité.

Nous vivons, d’après la littérature officielle, dans une monarchie parlementaire.
La Douma est le pouvoir souverain de l’Empire, le Tzar est le Chef de l’Etat.
Ces deux pouvoirs sont proclamés « représentants du peuple ».
Les députés représentent le peuple, le Tzar représente le peuple.

Pourtant, dans les faits, il existe d’autres pouvoirs représentatifs. Des pouvoirs qui n’existent nulle part dans les textes officiels, dont la propagande du régime ne parle pas.
Il existe un pouvoir représentatif « hors-Constitution » en Russlavie :

Les Soviets.

Nul, à part l’agent le plus cynique de la clique bourgeoise, ne contestera que les Soviets sont représentatifs : ils sont formés par la masse des travailleurs qui les élit.
Vous pourriez m’objecter : « ils sont élus par les travailleurs, certes, mais cela ne constitue pas TOUTE la population, seulement le prolétariat. Ils ne sont donc pas représentatifs ».
Je vous répondrai : les Soviets ne représentent en effet que 85% de la population là où ils sont le mieux implantés (Gornograd, Navolstov).

Mais je pense qu’ils sont représentatifs. Pourquoi ?
Parce que ces 85% sont le peuple démocratique.
Les 15% restants sont l’anti-peuple.
Ce sont les exploiteurs, les oppresseurs, les parasites de la domination bourgeoise, leurs laquais, leurs mercenaires.
Ces 15% ne font pas partie du peuple : ils sont au contraire la force réactionnaire qui vise à étouffer le peuple et à empêcher toute vraie démocratie.

Par conséquent, il est logique de ne pas comptabiliser ces 15% lorsqu’on veut juger la représentativité d’un pouvoir. L’anti-peuple ne saurait participer aux Soviets autrement que pour les saboter.

Dans une Nation démocratique, le critère de représentativité est fondamental, même pour la clique bourgeoise. La suprématie de la Douma dans l'idéologie bourgeoise n’a pas d’autre raison d’être.

Conclusion logique: les Soviets sont légitimes et dépositaires de la souveraineté populaire.
Pourtant, les bourgeois se refusent à l’admettre. Ils s’en tiennent à un texte constitutionnel qui fige à jamais le pouvoir démocratique entre les mains des classes supérieures.
En d’autres termes, le régime en place agite bien haut la représentativité comme critère de légitimité, mais il s’agit d’une représentativité tronquée.

Au nom de quoi le Tsar est il légitime ?
A-t-il été élu par une majorité de la population ? Certainement pas. Et voilà la première entorse à la logique démocratique qui sous-tend prétendument le nouveau régime.
L’existence de la monarchie repose sur une légitimité qui n’a rien à voir avec la démocratie : c’est celle du sang, du droit divin, de la tradition. Autant de valeurs qui primaient sous l’Ancien Régime, mais qui n’ont pas leur place actuellement.

Je fais ici une première conclusion : si les bourgeois au pouvoir veulent être cohérents avec leur idéologie, ils doivent logiquement abolir la monarchie. Je ne parle pas de changement du régime – les bourgeois n’abandonneront jamais l’exploitation des masses de leur plein gré- mais de simple changement institutionnel.

Le Parti Républicain est le seul des deux partis bourgeois à être cohérent avec l’idéologie du régime. Mais, comme les Kadets, les Républicains semblent avoir cédé à la facilité et à la peur des Junkers. »

Gleb fit une pause, le temps de boire un peu d’eau. Il se servit un verre, tout en examinant du coin de l’œil la salle, à l’affût d’une réaction ou d’une question.

"Le second pouvoir, c’est la Douma. La Douma, c’est la représentativité inégalitaire par excellence. Comment pourrait il avoir égalité quand la majorité de la population n’a pas accès à l’éducation ? Quand la majorité du peuple vit sous la domination des classes exploitantes ? Et je ne parle même pas des citoyens des Protectorats qui n’ont même pas le droit de vote !

La vérité, c’est que le système parlementaire permet aux classes dominantes de s’allier pour faire barrage à la démocratie, en utilisant le chantage, la corruption, les menaces, et même en manipulant des partis pantins. La coalition actuelle en est un bon exemple : attirés par les ors du pouvoir, les Paysans, les Républicains, et même certains Merksistes,…ont vendu leur âme à la dictature de l’épée et du profit.

Le peuple ne doit rien attendre de la Douma : dominée par les partis bourgeois, elle n’entreprendra aucune mesure (éducation) qui pourrait remettre en question leur pouvoir.

Ma conclusion : la vraie démocratie ne peut passer que par les Soviets. Nous devons les multiplier, les installer dans toutes les provinces de l’Empire, convaincre les ouvriers et les paysans d’y élire leurs délégués.

Ainsi, un vrai pouvoir représentatif démocratique pourra défendre le peuple contre l’oppression, et, à terme, remplacer les institutions actuelles."


Gleb replia ses notes; il avait terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Conférence: Légitimité et Représentativité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Technique du swing = représentation mental = méthodologie
» Représenter le vélo couché à Embrun le 10 juillet
» departements représentés sur le forum?
» Photo la plus représentative de la GR ?
» Quelle est la couleur la plus représentée de nos GTI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Administration Russlave :: Université Impériale-
Sauter vers: