La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Principauté d'Ozzétie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ozy Krasstchenko



Nombre de messages : 2176
Age : 98
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Principauté d'Ozzétie   Dim 31 Aoû 2008 - 19:31



[center]


Principauté d'Ozzétie, avec une population d'un peu moins de 2000 habitants. Niché dans les montagnes pratiquement infranchissable de la région de la Krimée. La principauté fait une largeur de 20 KM de large par 40 KM de long. Sa ville principale est Tjinvali peuplé par 250 citoyens. La principauté est coincé entre la Russlavie, la Principauté de Krimée et la Mer Noire. Le Gouvernement local est dirigé depuis Murasibirsk. L'Ozzétie fait parti du Grand Empire de la Sainte-Russlavie, mais puisqu'il est si petit et si faiblement peuplé... il sombre souvent dans l'oublie collectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stepan Mai-Maievski



Nombre de messages : 779
Age : 45
Localisation : Gornograd
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: Principauté d'Ozzétie   Jeu 4 Sep 2008 - 14:13

EL/ ah je vois qu'on colle à l'actualité ;-)

Eh oui, Grand-duc, vous faites bien de réparer l'oubli injuste dans lequel tombe trop souvent cette sympathique principauté d'Ozzétie !

J'ai entendu dire que vous aviez trouvé une charmante retraite là-bas ?

_________________
Stepan Iossifovitch Mai-Maievski
Ministre des Affaires Etrangères (Janvier à Novembre 1908)
Premier Ministre de la Sainte Russlavie (Juin à Septembre 1908)
Commissaire aux Affaires Extérieures (Mars à Décembre 1909)
Mort le 31 janvier 1910.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozy Krasstchenko



Nombre de messages : 2176
Age : 98
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Principauté d'Ozzétie   Ven 5 Sep 2008 - 16:19

Citation :
En effet Monsieur Mai-Maievski, j'ai trouvé un endroit calme ou je peux enfin me reposer et prendre ma retraire. L'Ozzétie est tellement reculée, rurale et si faiblement peuplé mais terriblement solidaire de la Russlavie. Elle fait bien car j'ai entendu dire ces jours ci qu'une voisine.... la Krimée, avait certaine ambition d'annexer la minuscule principauté. J'ose espérer qui si cela devait arriver, les troupes impériales interviendraient pour secourir ses citoyens.

De plus j'ai entendu dire qu'il y avait beaucoup de problème présentement dans le Kaukase, le Prince me fait transmettre le message qu'il désir aider son Grand Frère Russlave et est prêt a lui fournir un bataillon de 100 hommes. Le Bataillon d'Infanterie Ozzète. Modeste mais symbolique pour les citoyens envers la Russlavie.

Pour ce qui est de ma retraite, l'Abbaye est un endroit bien tranquille. J'espère que mon frère saura gérer efficacement l'Empire famillial. Je vous invite a venir me voir cher ami, vous verriez ici que l'air est beaucoup plus sain qu'a Gornograd.

Amicalement,

Ozy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri Krasstchenko



Nombre de messages : 80
Age : 51
Localisation : Grand-Duc de Ninjovskia
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Principauté d'Ozzétie   Mer 4 Nov 2009 - 18:46

Tjinvali 4 novembre 1909

Des gémissements sourd se faisait entendre dans les sous-sol du Manoir de la famille Krasstchenko à Tjinvali. Dimitri avait peine a se remettre de la perte de son père mort dans des circonstances tragique. Sa soif de grandeur et de mégalomanie l'avait conduit à sa perte. À peine avait-il eu le temps de le retrouver qu'il le perdait moins d'un an plus tard. La vie était injuste et tout semblait vraiment finit pour le bon. Des pensées suicidaires lui traversaient l'esprit fréquemment.

Le corps de son père avait été enterrer en vitesse dans le caveau de l'hotel de ville de Piter dans la plus grand hâte et la plus grande indifférence, ne voulant pas par là attirer les troupes du gouvernement russlave. C'était misérable, une fosse pleine de boue dans laquelle le vieu duc avait été jeté en vitesse.

Quelques hommes fidèles à la dynastie Krasstchenkiste avait réussit a entraine Dimitri hors de la ville alors même que l'armée pénétrait au centre de la ville. C'est grace au système des égouts que le jeune survivant avait réussit a fuir et a se cacher dans les montagnes d'Ozzétie ou un petit manoir de la famille l'attendait. C'est ainsi qu'à l'abrit des regards et des indiscrétions, le jeune Dimitri avait réussit a se cacher et a laisser toute la poussière retomber. Il était pratiquement sans le sous et seul des amis fidèles de la famille lui faisait parvenir de quoi payer ses besoins les plus essentiels, il était littéralement a la merci de ceux-ci. D'un passé de milliardaire, Dimitri se retrouvait soudainement dans la plus misérable pauvreté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri Krasstchenko



Nombre de messages : 80
Age : 51
Localisation : Grand-Duc de Ninjovskia
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Principauté d'Ozzétie   Mar 10 Nov 2009 - 7:33

De Tjinvali, le jeune Dimitri tournait de long en large dans le sous-sol du manoir Krasstchenkiste. La triste Russlavie avait lentement sombré dans le socialisme... Cette infecte doctrine gangrenait les esprits des pauvres moujiks. Quel horeur de voir ce pays aller à la dérive de la gauche. Mais que faire? perdu au fin fond des montagnes du Kaukase dans une minuscule république de 2000 âmes?

Oh, il y avait bien quelques nationalistes conservateurs qui aurait bien suivit Dimitri jusqu'à Gornograd, mais le pauvre homme serait bien mort fusillé en chemin. Le fils n'était pas comme son père. Il était un républicain très modéré. Les restants de la famille impériale avaient quitter le sol russlave. Il ne restait plus rien de l'ancien régime sinon les chateaux et monument encore en place.

Oh pour le moment, l'heure de la vengeance n'avait pas encore sonné. Il n'était pas prêt du tout et il le savait. Il lui était impossible de gagner par la guerre. Peut-être pourrait-il se venger autrement et bien plus intelligemment? Une guerre se gagne avec des amis, avec des politiciens, avec des capitaux. Une guerre économique implacable ...

Les idées se bousculaient dans la tête de Dimitri. Il y avait tant de chose à faire mais comment se sortir de Tjinvali sans se faire arrêter et possiblement fusiller? Pour l'heure, il lui était impossible de quitter sa tanière. Il aurait fort a faire pour renverser l'opinion publique... mais y pensant longuement il en vint a la conclusion suivante. La décadente administration publique russlave était dans un véritable point mort. Plus rien ne bougeait et la liberté de presse n'avait pas été supprimé. C'est donc par une série d'attaque vigoureuse contre l'administration en place entendait bien commencer en règle. Si le peuple pouvait s'ouvrir les yeux et voir la farce démocratique en place, peut-être aurait-il une chance? Après tout, il était le descendant d'un homme politique important. Chose certaine, il faudrait imposer un gouvernement fort, voir une solide dictature à la tête de la nation.

Qui allait bien pouvoir remplir cette fonction? Bonne question dont il n'avait pas encore la réponse.... mais cela viendrait surement. Il fonderait en temps voulu, un Parti Nationaliste. Ni de gauche ou de droite, un parti fort avec des idées clair et juste. La revanche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri Krasstchenko



Nombre de messages : 80
Age : 51
Localisation : Grand-Duc de Ninjovskia
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Principauté d'Ozzétie   Jeu 12 Nov 2009 - 5:00

Dimitri tournait de long en large dans sa tannière. Il ruminait la mort de son père et l'oeuvre inachevé de celui-ci. Le Grand-Duc avait été un homme politique fort et puissant, parfois hais de certains groupes politiques mais toujours respecté car il fut souvent craint par ses actes qui n'étaient pas toujours des plus logiques. Il avait pactisé avec les Rouges, avec le diable en personne. C'était le choix de son père mais pas le sien.

L'heure du repas arriva et l'on déposa sur la table une bouillasse de gruau et de lardon gras. Le pauvre jeune homme regarda ce spectacle écoeurant pour tout homme ayant moindrement un peu de dignité. Pourtant, c'était tout ce que lui et ses amis pouvaient manger. Dimitri avait perdu plusieurs kilos depuis son arrivé à Tjinvali et ce n'était pas avec ce maigre repas servit avec du pain noir qui allait arranger son état de santé. Cependant, à la différence de son père il préférait partager la misère crasse de ses camarades, plutot que de pactiser à gauche et à droite sans avoir aucun scrupule.

Soudain, on vint cogner à la porte de la petite datcha. Qui cela pouvait-il bien être? Il était tard et l'ex-prince n'attendait personne. Il mit la main à son pistolet et fit signe à ses fidèles amis d'en faire de même. Mais contre toute attente, un homme d'une soixantaine d'année ouvrit la porte et leva les mains dans les airs. Il supplia que les gens baissent leurs armes, il se disait ami.


Je me présente, Modeste Prokofiev, ex-colonel de l'armée impériale du tsar et bras droit du Généralissime Krasstchenko lors de la guerre de Turcosie. J'ai toujours été un ami de votre père et j'ai apprit voilà quelques semaines qu'il est mort et que son corps n'a jamais été retrouvé. Enfin bref, alors que nous étions sur le champs de bataille de l'Île d'Erfuz, la situation millitaire tourna au désavantage pendant quelques temps pour les armées placées sous les ordres de votre père. Il me fit remettre une lettre que je devais vous donner advenant le fait qu'il devait mourir sur le champs de bataille. Ce qui ne se produisit pas heureusement. J'ai conserver cet enveloppe et je me suis fait un honneur de la conserver intacte aussi longtemps que je vivrais. Alors voilà, elle est à vous.

Intrigué, Dimitri prit l'enveloppe donné par le vieu colonel et le regarda. Que pouvait bien lui avoir laissé son père pour que ce vieu bougre traverse la moitié du pays pour lui donner en main propre.

Je ... je vous remercie colonel Prokofiev pour ce zèle particulier... je... je... ( soupir ) ... je vous suis extrêment reconnaissant.

Il ouvrit le petit paquet brun et eu une drôle de surprise à l'intérieur. Un titre de propriété d'un champs pétrolifère en Turcosie! Cela devait bien valoir quelques millions de rouble? Bien insuffisant cependant pour le ramener a Gornograd, mais assez pour ne plus avoir a manger de cette dégeulasserie grisâtre digne des meilleurs goulags de Sibérie!

Le viel homme se rapprocha de Dimitri


Écoutez, je sais que vous n'êtes pas comme votre père. Votre place n'est pas ici mais en Russlavie à la tête du gouvernement. Prenez les armes et battez-vous! Dans vos veines coule le sang des Krasstchenko, vous êtes des guerriers, des combattants dans l'âme! Si vous prenez la décision juste et ultime de redonner ses lettres de noblesse à la Russlavie, je suis votre homme.

Le jeune Krasstchenko sentit son coeur battre à toute vitesse et ses joues redevinrent rose. Il se leva d'un bond et donna un coup de poing solide sur la table de bois.

Tous à Gornograd!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri Krasstchenko



Nombre de messages : 80
Age : 51
Localisation : Grand-Duc de Ninjovskia
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Principauté d'Ozzétie   Lun 29 Mar 2010 - 4:57

Tous à Gornograd... Ces mots sonnaient l'écho dans la tête de Dimitri. Oh la volonté de revenir prendre possession de ce qui lui appartenait de droit était bien beau. Mais les moyens étaient encore limités. L'argent tardait à venir et sans moyen, il n'y avait point de salut. Toutefois, une première somme d'argent arriva dans une enveloppe brune. Dimitri descendit dans le village de Tjinvali s'acheter des nouveaux vêtement. L'opulence des Krasstchenko en avait prit un coup depuis que Dimitri avait prit la fuite et l'exil.

Toutefois, il était bien décidé a rentrer a Gornograd cette fois et a faire face a son destin. La famille Krasstchenko était un famille riche et puissante. Certes son père avait parfois mal utilisé l'influence de celle-ci. Le vieil homme était devenu mégalomane et rêvait secrètement d'être Tsar à la place du Tsar. Mais tout cela était terminé et Ozy était bel et bien mort et enterré dans la boue quelque part sous les décombres de Piter dans l'ancien Ninjovskia.

Avec l'aide de faux papiers et documents, il prit le train à la gare de Groznyiev à destination de la Capitale. Un long périple de 20 heures attendaient le jeune homme. Il avait prit soin de se coller une fausse barbe, de mettre des lunette et de s'habiller de facon discrète. Il partait pour l'aventure et allait certainement réaliser toute une surprise rendu à destination!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Principauté d'Ozzétie   Aujourd'hui à 15:30

Revenir en haut Aller en bas
 
Principauté d'Ozzétie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Administration Russlave :: Institut National de Géographie-
Sauter vers: