La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Histoire politique de la Russlavie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Secrétaire



Nombre de messages : 834
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Histoire politique de la Russlavie   Mar 31 Mar 2009 - 18:32

Les partis politiques russlaves

La plupart des partis actuels sont nés avec l'avénement du nouveau régime, à l'exception notable du Parti Merksiste Luniniste Russlave, qui existait déja sous l'ancien régime, ce qui en fait le plus ancien parti russlave.

Sous l'ancien régime:

Le Parti du Peuple (PdP); puis Parti Fondamentaliste Panslave (PFP) ; tsariste, conservateur, impérialiste et nationaliste, ultralibéral en matières économiques, le PdP est le parti du pouvoir sous l’ancien régime, soutenu ouvertement par le tzar (le Tsarévitch en est d'ailleurs membre). Le PdP domine la vie politique de l'ancien régime. Il donne à la Russlavie un Premier Ministre, Nikolaï Lebronov, qui détient à ce jour le record de longévité à la tête du gouvernement.
Battu par l'opposition aux dernières élections de l'ancien régime, en décembre 1907, il s'écroule et disparait lors de la Révolution. Personnalités: N. Lebronov, A. Samsonov,...

Le Parti Conservateur Russlave (PCR) : fondé par O. Krasstchenko, le PC a des vues quasi identiques au PdP; il ne s'en distingue que par son opposition à la personne du Tzar. Il intègre l'Alliance Conservatrice Progressiste en décembre 1907. Personnalités: O. Krasstchenko.

Le Parti Progressiste Russlave (PPR) : fondé par Anton Godinnik, le PPR est un parti d'opposition à la politique tsariste. Centriste et modéré, le PPR fusionne avec le PC au sein de l'ACP.
Personnalités: A. Godinnik, I. Mai-Maievski.

L' Alliance Conservatrice Progressiste (ACP) : issu de l'union entre le PC et le PPR, l'ACP est une coalition hétéroclite qui n'est unie que dans la conquête du pouvoir, qu'elle emporte effectivement en décembre-janvier 1907. Ozzy Krasstchenko, issu de ses rangs, devient le dernier Premier Ministre de l'ancien régime. L'ACP est dissoute lors de la Révolution, ses factions créant de nouveaux partis.
Personnalités: A. Godinnik, O. Krasstchenko, I. Mai-Maievski.

Le Mouvement Cathodoxe Orthodique (MCO) : petit parti clérical, ultra-réactionnaire, le MCO ne joue qu'un rôle anecdotique dans la politique russlave, même s'il remporte régulièrement quelques sièges à la Douma sous l'ancien régime.

Le Parti Merksiste Luniniste Russlave (PMLR) : plus ancien parti russlave encore existant, le PMLR fut dès le début la principale force d'opposition au Tzar. Radical et révolutionnaire, il a partie liée aux deux révolutions qui ont ébranlé le pays. A ce jour, même s'il continue à user d'une réthorique révolutionnaire, le PMLR joue le jeu de la démocratie bourgeoise, notamment via son alliance solide avec le Parti Républicain. Le PMLR est probablement le parti le plus puissant dans la société russlave, puisqu'il dispose de syndicats, de milices et d'associations très organisées dans toutes les grandes villes industrialisées du pays.
Personnalités: M. Davidovitch, T. Salekine, G. Molotov, K. Loughinine.

Sous le nouveau régime...

Le Parti Constitutionnel Démocrate (PCD): premier parti à se constituer au sortir de la Guerre civile, le PCD est issu de la frange libérale de l'ACP. Fondé par Iossif Mai-Maievski, il est à la base du nouveau régime; il donne à la Russlavie sa Constitution, d'inspiration nettement libérale et parlementaire. Pour autant, le PCD échoue à trouver un appui populaire dans le pays: il reste le second parti de droite, derrière la droite tsariste. Néanmoins sa modération fait de lui un parti pivot: il est membre de toutes les coalitions du nouveau régime, et accède à la tête du Gouvernement en Mai 1908 (Gvt Mai-Maievski, dit d'Union Nationale).
Personnalités: I. Mai-Maievski, S. Mai-Maievski, O. Krasstchenko, N. Romanovsky.

Droit & Justice (D&J): fondé par l'Amiral Sebastopol, D&J est un parti tsariste, conservateur, clairement hostile au nouveau régime. Les électeurs le plébiscitent lors des deux premières élections législatives; Michel Sebastopol devient Premier Ministre à deux reprises, et s'illustre par son respect des institutions et son légalisme. Après l'attentat qui frappe Sebastopol, le parti se désagrège; ses électeurs se tournent vers le PCR. D&J disparait de la Douma. Personnalités: M. Sebastopol, D. Niviakov, A. Samsonov.

Le Parti Républicain (PR): fondé par Léonid Godinnik, le PR entend incarner une force de gauche modérée et sociale-démocrate, favorable à la République et la Fédération. Alliés de longue date du PMLR, les républicains quittent l'opposition pour le pouvoir en Mai 1908, dans le gouvernement Mai-Maievski. En Septembre 1908, Léonid Godinnik devient Premier Ministre.
Personnalités: L. Godinnik, D. Utchenko, R. Dorge.

Le Parti Paysan (PP): Le PP est probablement le plus pur produit du nouveau régime, puisqu'il illustre la conscientisation de la classe paysanne qui forma son propre parti, avec comme vision; "Ni maîtres, ni merksistes". Rejettant à égale distance l'oppression des boyards et la révolution collectiviste des rouges, le PP entra avec succès à la Douma, devenant un parti charnière de par son positionnement centriste: proche de la gauche sur les questions socio-économiques, mais fidèle au Tzar (selon cette croyance, typiquement russlave, que le Tzar est un homme bon, mal conseillé par de méchants nobles) et à la Religion.
Le PP fit partie des deux coalitions de droite (Sebastopol I et II), puis de l'Union Nationale. Pendant l'été 1908, une vague d'attentats décapita le parti. Divisé, abattu, le PP perdit ses sièges aux élections de Septembre 1908.
Personnalités: A. Stamboulski, B. Sartyv.

Le Front Cathodoxe Orthodique (FCO): resurgence du MCO, le FCO ne joua aucun rôle notable, quand bien même il eut quelques députés lors des premières douma du nouveau régime.
Personnalités: Mgr. Kouzmitch.

Russlavie & Avenir (R&A): éphèmère dissidence de D&J, mouvement tout entier tourné vers son leader, Dmitri Niviakov, R&A soutint le gouvernement Mai-Maievski, puis s'y opposa; le complot de Niviakov découvert, R&A fut supprimé en même temps que son chef était fusillé.
Personnalités: D. Niviakov.

Le Parti Conservateur Russlave: créé par l'inusable Krasstchenko en Août 1908, ce nouveau parti de droite prend la place de D&J sur l'échiquier politique. En 1909, il fusionne avec ce dernier.

Sous la République...

Les partis du régime précédent restent en place, à l'exception de la droite tsariste qui boycotte la vie politique.
Seul un nouveau parti apparait, l'UNTR.

Union Nationale des Travailleurs Russlaves (UNTR): parti de masse populiste et ultranationaliste, l'UNTR, fondé par A. Vlassov, prône un gouvernement autoritaire et une vision corporatiste de la société. Le parti réussit à percer aux élections constituantes de la République, et envoie douze députés à la Douma d'Etat, avant de disparaitre de la scène politique.


Composition des Douma

Dernière Douma d'ancien régime: Décembre 1907 - Mars 1908
PdP: 5 sièges (45,4%), ACP: 4 sièges (36,3%), PMLR: 1 siège (9%), MCO: 1 siège (9%)
Majorité: ACP - PdP (Gvt Krasschenko)

Nouveau régime:

I Douma: Janvier - Mai 1908
PMLR: 48 sièges (32%), D&J: 44 sièges (29,3%), PCD: 29 sièges (19,3%), PR: 17 sièges (11,2%), PP: 8 sièges (5,4%), FCO: 4 sièges (2,6%)
Majorité: D&J - PCD - PP (Gvt Sebastopol I)

II Douma: Mai - Septembre 1908
D&J: 40 sièges (26,6%), PMLR: 35 sièges (23,3%), PR: 25 sièges (16,5%), PCD: 23 sièges (15,3%), PP: 15 sièges (10,1%), R&A: 8 sièges (5,3%), FCO: 4 sièges (2,5%)
Majorité: D&J - PCD - PP (Gvt Sebastopol II), puis PCD - PMLR - PR (Gvt Mai-Maievski)

III Douma: Septembre 1908 - Janvier 1909
PMLR: 47 sièges (31,4%), PR: 46 sièges (30%), LDI-PCR: 34 sièges (22,6%), PCD: 23 sièges (15%)
Majorité: PR - PCD - PCR (Gvt Godinnik)

Sous la République:

Douma d'Etat: Août - Décembre 1909
PCD: 37 sièges, PMLR-PR: 37 sièges, PP: 12 sièges, UNTR: 12 sièges, indépendants: 2 sièges.


Liste des gouvernements russlaves

I Monarchie Constitutionnelle:
Gvt N. Lebronov I (PdP-PC-PPR-PMLR)
Gvt N. Lebronov II (PdP-PC-PPR-PMLR)
Gvt O. Krasstchenko(ACP-PdP) Janvier – Mars 1907

Guerre civile. Mars - Septembre 1907

Gvt Prov. I. Mai-Maievski (tsaristes - libéraux - rouges)Juillet – Décembre 1907

II Monarchie Constitutionnelle, dite Démocratie de Novembre:
Gvt M. Sebastopol I (DJ-PCD-PP) Janvier – Mars 1908
Gvt M. Sebastopol II (DJ-PCD-PP) Mars – Mai 1908
Gvt S. Mai-Maievski (PCD-PP-PR-PMLR) Mai – Aout 1908
Gvt K. Loughinine (dictature militaire) 5 - 7 septembre 1908
Gvt L. Godinnik (PR-PCD-PMLR) Septembre 1908 – Janvier 1909
Gvt A. Sverdlov (Gvt impérial, sans base parlementaire) Mars 1909 - 20 Avril 1909

République;
Gvt Prov. N. Romanovsky I (PMLR-PR-PCD-PP) 20 Avril 1909 - Décembre 1909
Gvt V. Medjelev (PMLR-PR-PCD) Décembre 1909 - Octobre 1910
Gvt. N. Romanovsky II (PCD) 5 octobre - 15 octobre 1910

Restauration de la Monarchie:

La couleur correspond au positionnement politique du Premier Ministre (conservateur/tsariste, libéral/kadet, républicain, merksiste).

_________________
Secrétaire du Gouvernement
Huissier du Palais
Procureur de la Couronne

Ура Царю!


Dernière édition par Le Secrétaire le Mar 30 Nov 2010 - 16:20, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sainterusslavie.megabb.com
Ozy Krasstchenko



Nombre de messages : 2176
Age : 98
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Histoire politique de la Russlavie   Mer 1 Avr 2009 - 3:39

Ca s'est drole... si avant 1907, j'était considéré comme un farfelue avec des idées libérales, après 1908 j'étais considéré comme le plus conservateur...

Comme quoi les idéologies de l'Empire ont énormément bouger vers la gauche. Celle-la même qui a créer la stagnation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Secrétaire



Nombre de messages : 834
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Histoire politique de la Russlavie   Mer 1 Avr 2009 - 11:22

C'est un phénomène assez logique; en 1907, Krasstchenko et Iossif Mai-Maievski étaient des opposants libéraux à la politique du Tzar.
En 1908, considèrant tous leurs objectifs comme acquis, et ne désirant pas le pas supplémentaire que réclament républicains et rouges, ils muent peu à peu vers la droite...

Le même mouvement s'est observé dans la vraie Russie; avant la révolution de Fevrier, les KD étaient au centre-gauche de la Douma. A la veille de la révolution d'Octobre, ils étaient à l'extrême droite.

_________________
Secrétaire du Gouvernement
Huissier du Palais
Procureur de la Couronne

Ура Царю!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sainterusslavie.megabb.com
Le Secrétaire



Nombre de messages : 834
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Histoire politique de la Russlavie   Mer 10 Mar 2010 - 16:22

Les courants politiques (de gauche à droite...)


Anarchistes: libertaires et rétifs à l’hégémonie autoritaire que le PMLR impose au mouvement ouvrier, les anarchistes apparaissent durant la Guerre civile de 1907 qui suit la chute de Nicolas Ier. Le mouvement anarchiste atteint son zénith durant l’été 1907, en étant à deux doigts de s’emparer de Svetivostok. Après une bataille de rues sanglante, les anarchistes se soumettent à l’autorité de Léonid Godinnik. Ils ressurgissent un temps via le Mouvement Anarchiste Révolutionnaire (MAR) qui se livre à une série d’attentats plus symboliques que violents avant de disparaitre assez rapidement.

Spartakistes : aile gauche du PMLR, faction radicale et maximaliste apparue lors de la Guerre civile de 1907, les Spartakistes condamnent l’embourgeoisement du parti et la social-démocratie. Ils appellent à une révolution merksiste totale, à l’abolition de la propriété et à la mise en place d’une république des Soviets. Longtemps puissants dans le milieu ouvrier, ils ont progressivement perdu leur influence au sein du PMLR, même si un retour en force du Spartakisme n’est pas exclu…

Mencheviks : constituent l’aile droite du PMLR. Modérés et bourgeois, ils rejettent l’idéologie révolutionnaire et militent pour une république parlementaire et sociale-démocrate, dans laquelle le Socialisme sera atteint par des réformes légales. Un temps déconsidérés par le putsch de Loughinine (étiqueté menchevik à l’époque), ils semblent actuellement dominer le PMLR sous l’égide de Viktor Medjelev.

Republicains : courant de gauche modéré issu de l’aile gauche de l’ancien Parti Progressiste Russlave (parti d’opposition au Tzar sous l’ancien régime), on les trouve au sein du Parti Républicain. Ils sont extrêmement proches des Mencheviki. Leurs différences sont un engagement fédéraliste nettement plus marqué, un profil plus anticlérical, et des positions plus avancées dans le domaine de l’égalité des sexes.

Paysans, ou Trudoviks : (aussi appelés Tsientristes), membres du Parti Paysan, ils sont au centre de l’échiquier politique. Ils se sont donné pour mission de défendre les intérêts et les vues des masses paysannes à la douma. Ils réclament des réformes économiques et sociales, tout en étant traditionnellement conservateurs. Néanmoins, ils ont soutenu l’avènement de la République.

Kadets : ou KD, tirent leur nom du parti Konstitutionnel-Démocrate ; faction issue de l’aile droite du Parti Progressiste Russlave, les Kadets représentent la bourgeoisie libérale : ils militent pour un régime parlementaire, un Etat de droit, et une économie sans entraves, condition essentielle selon eux au développement du pays. De par leur positionnement modéré sur l’échiquier politique, les Kadets font partie de pratiquement tous les gouvernements de Septembre 1907 à Décembre 1909. En 1909, ils soutiennent l’avènement de la République.

Novembristes : dissidents du PCD restés fidèles à la monarchie, ils sont partisans d’une monarchie parlementaire et libérale, telle que celle instaurée par la constitution de Novembre 1907.


Tsaristes : partisans de l’Autocratie, fidèles de l’ancien régime, conservateurs et nationalistes. On y trouve les grands propriétaires terriens, l’Eglise cathodoxe et un grand nombre d’officiers dont certains sont encore en fonction dans l’Armée républicaine. On les retrouve au sein du Parti Impérial Russlave.

Septembristes : désigne au départ les officiers qui ont soutenu le coup d’état manqué de K. Loughinine en Septembre 1908. Depuis peu, ce qualificatif s’étend à tous les partisans d’un coup d’Etat de l’armée, rassemblés au sein du Parti Septembriste.

Niviakovistes : sectateurs d’une obscure mouvance anti-démocratique dont le meneur, Dmitri Niviakov, commit un putsch contre la monarchie constitutionnelle en juillet 1908. On ignore à peu près tout de leur pensée politique, sinon qu’ils étaient partisans de l’autoritarisme, de la mal gouvernance et de la chicanerie administrative élevée au rang de principe de vie.

_________________
Secrétaire du Gouvernement
Huissier du Palais
Procureur de la Couronne

Ура Царю!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sainterusslavie.megabb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire politique de la Russlavie   Aujourd'hui à 12:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire politique de la Russlavie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire de la peugeot 106.
» HISTOIRE DE MONTESA
» Histoire d'alternateur
» MAIS QUI EST FANTOMAS VOICI SON HISTOIRE
» Histoire de remorque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Administration Russlave :: Bibliothèque Nationale-
Sauter vers: