La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» 2ème législature de 1917 : Modifications constitutionnelles
Mer 16 Aoû 2017 - 22:35 par Mikha Brasnov

» Programme et idéologie
Lun 7 Aoû 2017 - 13:19 par Miroslav Kopernich

» Siège du PTER
Lun 7 Aoû 2017 - 13:18 par Miroslav Kopernich

» Bureau d’enregistrement des partis politiques
Dim 6 Aoû 2017 - 21:05 par Mikha Brasnov

» Demande de rencontre auprès du ministre
Dim 6 Aoû 2017 - 3:35 par Mikha Brasnov

» Miroslav Kopernich
Sam 5 Aoû 2017 - 22:37 par Mikha Brasnov

» [Vote Critique] Quel micromonde ?
Sam 5 Aoû 2017 - 22:23 par Mikhaïl II

» Constantïn
Ven 28 Juil 2017 - 5:29 par Mikha Brasnov

» Oukaze du 20 juillet 1917
Jeu 20 Juil 2017 - 16:13 par Alexeï Karenine

» Charte de l'Organisation des Nations de l'Archipel
Mer 19 Juil 2017 - 5:34 par Mikhaïl II

» Entretien avec l'ambassadeur yssois
Mer 19 Juil 2017 - 0:16 par Alexeï Karenine

» Arrivé d'un diplomate yssois
Mar 18 Juil 2017 - 18:50 par Alexeï Karenine

2ème législature de 1917 : Modifications constitutionnelles
Dim 6 Aoû 2017 - 21:18 par Mikha Brasnov
Il était presque de coutume que chaque parti contrôlant la Douma tente de modifier la constitution, une façon de marquer l’histoire et de se garder une place dans le lent et difficile processus de modernisation du pays. Mais tous n’en avaient pas eu le pouvoir par manque de voix à l’assemblée unicamérale ou par absence de courage politique. Aujourd’hui, ces écueils n’existaient pas. Le PCD avait …

Commentaires: 1
[Ratification] Charte de Talamanca de février 2015
Dim 16 Juil 2017 - 19:21 par Alexeï Karenine
Karénine : Honorables députés de la Douma,

Le gouvernement que je préside à l'honneur de vous soumettre le texte de la Charte de Talamanca instituant l'Organisation des Nations de l'Archipel. L'un de nos objectifs est de permettre la restauration de l'influence russlave dans les affaires de l'Archipel. La participation à l'ONA est donc une opportunité indispensable de donner de l'écho à notre …

Commentaires: 5
Election du Président de la Douma
Dim 4 Juin 2017 - 22:23 par Alexeï Karenine

Le député PCD Ilya Vostov, doyen d'age de l'assemblée présidait aux débat de la nouvelle législature. Le seul acte de sa courte magistrature consistait à présider à l'élection du président de l'assemblée. Il prit la parole.

Vostov : Honorables collègues,

conformément à la Constitution et au règlement de la Douma, les candidats à la présidence de la Douma sont invités a se faire connaitre. La …

Commentaires: 2
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Cathédrale de St-Krassimir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ozy Krasstchenko

avatar

Nombre de messages : 2176
Age : 98
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Cathédrale de St-Krassimir   Jeu 2 Avr 2009 - 5:02

Le Métropolite de Piter était droit et fixait la foule qui s'était engouffrée a l'intérieur de la cathédrale afin d'avoir le privilège de voir le sacre du futur Roi de Ninjovskia. Pourtant se disait-il, comment ce Grand-duc farfelue était-il arrivé a proclamé un véritable coup d'état sans qu'aucun ne s'en appercoivent ou ne veuille bien le dénoncer. Était-il le seul a voir cette mascarade politique et brutale?

Puis, les portes s'ouvrèrent et l'Orchestre Symphonique d'Astrakhan commenca une mélodie de Brahms. Les gens se levèrent en signe de respect alors que le vieu Ozy déambulait lentement vers l'autel. Ozy avait payé une petite fortune afin de monter la scène finale de sa magnifique pièce théatrale. Même le Métropolite avait été soudoyé, contre toute attente.

Arrivé devant l'autel, une cérémonie brève commenca. Le vieil homme impatient demanda a ce qu'on en finisse le plus rapidement possible, il avait une nation a sauver.
Choqué, le métropolite continua expéditivement la procession.



Ozy Krasstchenko, fils des terres Krasslandaise, nous vous sacrons aujourd'hui, Roi du Ninjovskia. Puisse votre règne être long... Dominus vobiscum.


Ce a quoi la foule répondit

Et cum spiritum tuo!

Le sacre avait été fait, le sort en était maintenant scellé! Le Roi du Ninjovskia n'allait certainement pas en rester là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Secrétaire

avatar

Nombre de messages : 834
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Cathédrale de St-Krassimir   Jeu 2 Avr 2009 - 10:58

Le peuple acclame son nouveau dirigeant. Les nobles espèrent quelque largesse, les moujiks sont tout simplement trop abrutis pour comprendre réellement la portée de l'acte que pose Krasstchenko.

Le Ninjovskia s'est rallié assez facilement à son dirigeant historique. Ici ou là, quelques fonctionnaires ont bien essayé de résister; ils ont été désarmés et enfermés à Piter.
Le Grand-Duc reçoit des nouvelles encourageantes: Chemetievo, Novo-Krasnodar, Oranienbaum, et bien d'autres villes ont reconnu "spontanément" le nouvel ordre.

Ce n'est que vers dix heures du matin qu'une note dissonante vient briser la belle harmonie; au nord de la province, adossée aux rives de la Wolga, la ville de Mitrovsky a acceuilli avec des coups de fusil les émissaires du Grand-duc.

Mitrovsky ? Bien sur, cette ville vient d'acceuillir une nouvelle garnison, faite de vétérans du Kaukase, sans aucun lien avec les populations ninjovskiennes.
Apparement, son commandant est bien résolu à résister...

_________________
Secrétaire du Gouvernement
Huissier du Palais
Procureur de la Couronne

Ура Царю!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sainterusslavie.megabb.com
Dragomir Utchenko

avatar

Nombre de messages : 65
Age : 46
Localisation : 52, Boulevard Nicolas Ier, Piter
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Cathédrale de St-Krassimir   Ven 3 Avr 2009 - 20:16

Les événements récents avait éloigné Utchenko de sa ville natale de Piter. Les déboires du gouvernement Godinnik et les troubles populaires qui secouent le pays depuis des mois avaient imposé la mobilisation totale du Parti Républicain. Mais la reprise en main du Tsar avait profondément divisé le parti entre les partisans de l'ordre, ceux qui se voyaient dépossédé de leur pouvoir légitimement acquis et ceux qui avaient décidé d'accuser le coup en silence en attendant la fin de la tempête. Utchenko était parmi les révoltés et il se livrait depuis un temps à une véritable bataille d'arguments pour amener ses camarades à agir contre le nouveau gouvernement autoritaire.
Mais les nouvelles de Piter étaient alarmantes. Apparemment toute la province étaient secouée par des mouvements suspects, des réunions secrètes, des créations de milices, des transferts d'armes, etc. Et ce de l'œuvre du Grand-Duc Krasstchenko.
Les agissements de ce singulier personnage, la mise au pas de toute la province à son profit, avaient le mérite d'exaspérer Utchenko en particulier. Car il considérait la ville de Piter et sa province comme son fief et celui de son Parti.
Les dernières nouvelles avaient ainsi décidé Dragomir à se mettre en route pour Piter.

Sur le chemin reliant Gornograd au chef-lieu de la province, Utchenko s'adonna à la divination du sens des actes du Grand-Duc. Longtemps il avait pensé à un grand complot réunissant le Tsar et quelques boyards et seigneurs nostalgique du temps de l'absolutisme pour renverser la jeune démocratie, mais le dernier acte du Tsar enlevait tout sens à cette hypothèse, Alexandre III n'avait vraisemblablement pas besoin des miliciens de Krasstchenko pour assurer sa suprématie.
La deuxième hypothèse était encore plus farfelue, Krasstchenko, ne tenterait pas par hasard de renverser le Tsar en personne?! L'idée était si ridiculement insensé qu'elle le fit rire de bon coeur.

Mais sa stupeur fut de rigueur quand, arrivé à Piter il pris connaissance des intentions véritables du Grand-Duc. Lorsqu'il entendit les acclamations du peuple sa première pensée fut "c'est une plaisanterie?!". L'idée lui semblait inconcevable, dans son esprit de farouche nationaliste, malgré ses idées controversés sur le zone d'influence russlave, la sécession d'une province de l'Empire était pour lui chose abominable! Il était d'ailleurs médusé de voir le peuple de la ville se laisser berner par une si grotesque mascarade et un si fourbe personnage.
Utchenko avait crut faire de sa ville natale un bastion du PR, à l'image de Svetivostok. Mais son œuvre en un instant s'effrita devant lui.

Mais le temps n'était plus à cogiter sur les thèses de la propagande ou la manipulations des masses. Il allait de soi que le désormais royal Grand-Duc n'allait pas s'en tenir à des déclarations et que très probablement il purgera toute la province de ses opposants et potentiels opposants. A la tombée de la nuit, dans un faubourg miséreux de la ville, les Républicains tinrent une réunion secrète pour délibérer de la situation.

Il y fut discuter d'assassinat de Krasstchenko, de sabotage de la cérémonie, d'appel à l'aide au rouges, etc. Mais le mot d'ordre fut vite imposé par Utchenko, la fine organisation du coup de force de plus que l'effet de surprise les immobilisaient et une riposte trop précipité serait périlleuse. Il fallait quitter la ville, prendre le maquis. L'idée rencontra beaucoup d'hésitation, au final seule un petite centaine de farouches républicains suivit Utchenko en dehors de la ville sous le voile de la nuit.

Les maquisard prirent la direction du nord, plus ils étaient proches des frontière de la province plus ils étaient en sécurité. Mais le maquis qu'ils choisirent était quelque peu surprenant. C'était le domaine de Vassili Srebrivoï, un vieux boyard depuis longtemps retiré dans son château, qui fut à une époque maire de Piter et avait eu pendant des années pour médecin personnel Utchenko père. Dragomir entretenait avec ce vieux aristocrate une amitié et une correspondance très active et à maintes fois il lui fut très utile. Et malgré le risque de se compromettre le sieur Srebrivoï accorda son hospitalité aux opposants du "nouvel ordre".

Le lendemain les mauvaises nouvelles arrivèrent, le couronnement s'était déroulé sans heurts et d'autres villes s'étaient ralliées à Krasstchenko et son "royaume". Mais l'après-midi un l'un des éclaireurs apporta enfin une bonne nouvelle : la ville de Mitrovsky chassa à coup de fusil les émissaires royaux. La décision de Utchenko était prise:



"Mes Camarades, allons à Mitrovsky rejoindre les derniers vrais patriotes de la province!!"


Et c'est avec réjouissance que les tout récents maquisards quittèrent leur insoupçonnée cachette et commencèrent une marche forcée de plusieurs heures.
Peu avant que le disque rougissant du soleil ne fonde derrière l'horizon, les Républicains, un drapeau russlave flottant sur leurs têtes se présentèrent devant les portes de la cité hermétiquement fermées. Utchenko, après s'être présenter et demandé asile à ces compagnons, demande à s'entretenir avec le commandant.

Dans son esprit, aller à Mitrovsky n'était pas seulement pour se réfugier, mais pour trouver un soutien fort. Avec cette garnison il pouvait se permettre de rêver d'évincer définitivement Krasstchenko et de reconquérir à son compte et au compte de son parti Piter et toute sa province.
Mais il restait à évaluer la force de la garnison et d'en séduire le commandant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Secrétaire

avatar

Nombre de messages : 834
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Cathédrale de St-Krassimir   Ven 3 Avr 2009 - 22:21

Ils furent acceuillis par un lieutenant revêche, à l'air anxieux;

- Des volontaires ? Pas trop tôt ! Bon, allez donc à la Caserne St-Boris, on vous donnera des armes et un logement...Comment, vous voulez parler au colonel ? Bon, Dorofei va vous y conduire; juste vous - dit il en désignant Utchenko -, les autres, à la caserne !

Guidé par le soldat Dorofei, Utchenko traversa toute la ville, en direction de la muraille ouest. En chemin, il put se faire une assez bonne idée de la situation; Mitrovsky disposait de puissants retranchements en losange, construits en 1881. Un peu obsolètes, il n'en restait pas moins qu'ils étaient une défense appréciable.

Gravissant une rampe de terre, Utchenko arriva devant le colonel Pavel Rennenkampf, gouverneur militaire de la place... Celui-ci donnait des ordres à un peloton de soldats, qui installaient sacs de sable et mitrailleuses tout le long du parapet.

_________________
Secrétaire du Gouvernement
Huissier du Palais
Procureur de la Couronne

Ура Царю!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sainterusslavie.megabb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cathédrale de St-Krassimir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cathédrale de St-Krassimir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cathédrale des sacres fête ses 800 ans
» Infos pour piste de la Cathédrale et le Cirque de Jaffar
» Les Foulées de la Cathédrale de Chartres. 22 juin . 9,3kms
» Cathédrale Notre-Dame de Paris
» Le trésor Albigeois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Provinces russlaves :: Gubernya de Navolstov :: Piter-
Sauter vers: