La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Convocation de la Douma : 2ème législature de 1917
Dim 21 Mai 2017 - 19:32 par Mikhaïl II
Comme l’exigeait l’article 12 des Lois Fondamentales, le Tsar convoqua formellement la Douma suite aux élections du mois de mai. Le cérémonial était relativement simple et débutait avec le discours du trône au Palais des Terems auquel les députés étaient invités. Cette fois-ci, le tsar se fit présenter son texte par la majorité PCD, rompant avec la tradition qui laissait au souverain le choix de …

Commentaires: 0
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 3:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 0
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikha Brasnov
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Mikha Brasnov

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Loughinine à l'hôpital universitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kassian P. Loughinine

avatar

Nombre de messages : 388
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Loughinine à l'hôpital universitaire   Sam 18 Avr 2009 - 14:26

A l’hôpital de l’Université Impériale, les plus éminents chirurgiens de la Russlavie (les trois seuls du pays, d’ailleurs), s’affairaient autour du corps martyrisé de Kassian Pavlovitch Loughinine. L’amputation opérée par le barbier de la garnison de Mitrovsky, le « docteur » Razine, s’était révélée insuffisante. Malgré la cautérisation, la gangrène s’était déclarée.
Pâle, secoué par une forte fièvre, le menchevik n’émergeait que sporadiquement de ses délires. Les observateurs pouvaient, et cela eût fasciné les professeurs de la faculté de psychanalyse, le suivre dans ses visions hallucinatoires. Le blessé semblait parcourir, dans une course effrénée, l’ensemble de sa vie. Comme le rapportaient les témoins de sa première amputation, Loughinine avait été tourmenté dans son sommeil par les monstres bien connus des histoires pour enfants récalcitrants. Il avait hurlé devoir se sauver du grand rabbin mangeur de bambins cathodoxes. Puis, pendant le périlleux voyage jusqu’à Gornograd, le menchevik avait, du fond de son inconscience, durement récriminé son vieux père, traité de « lâche », de « laquais », « ne maîtrisant pas son destin », etc.
Enfin, à l’heure de sa seconde opération, il avait explosé en une grande colère, insultant pêle-mêle les sodomites et les francs-charpentiers.

Un infirmier sibérien but les paroles inconscientes de Kassian Pavlovitch.


- Da ! C’est pure sagesse !

La seconde amputation – on avait éloigné la portion gangrénée en tranchant au-dessus du coude – était réussie. Cette fois-ci, on désinfecta la plaie autrement qu’avec un morceau de fer brûlant.

Quelques heures plus tard, entouré d’un cercle d’étudiants sibériens, des infirmiers, concierges et jardiniers de l’hôpital – tous issus de la paysannerie et galvanisés par les simples vérités de Kassian – le vieux provincial se rendit à la chapelle de l’université, pour remercier Saint Wolodymir de son intercession auprès de l’Eternel.


- Kassian Pavlovitch ! s’écria une voix bien connue.

- Piotr Arkadiévitch, enfin te voilà ! Comment te portes-tu, vieil ami ?

- Ah, mes nerfs sont à bouts ! Ton sort incertain m’a préoccupé. Je n’ai pas dormi depuis deux nuits ! Même les services de la grosse Tatianouchka, du « Harem kalmouk » sur le Nikolaïevski Prospekt, n’ont pas pu me ravir mon inquiétude.
Mais réjouis-toi ! J’ai fait comme tu m’as demandé, les syndicats ont convoqué les ouvriers et une grève générale paralyse Gornograd. Quant à tes amis, ils se trouvent à l’Institut de Géographie, où ils discutent sans doute les modalités du changement imminent.

- Tu es un homme de confiance, Piotr Arkadiévitch. Allons, il faut rejoindre l’Institut au plus vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Loughinine à l'hôpital universitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Universitaire 2009
» Association Universitaire de combat sur Lille: RECHT
» Sport Universitaire
» sport universitaire
» rapport universitaire d'une étude sur la carpe chinoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Administration Russlave :: Université Impériale-
Sauter vers: