La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 3:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 1
2ème législature de 1917 : Modifications constitutionnelles
Dim 6 Aoû 2017 - 21:18 par Mikha Brasnov
Il était presque de coutume que chaque parti contrôlant la Douma tente de modifier la constitution, une façon de marquer l’histoire et de se garder une place dans le lent et difficile processus de modernisation du pays. Mais tous n’en avaient pas eu le pouvoir par manque de voix à l’assemblée unicamérale ou par absence de courage politique. Aujourd’hui, ces écueils n’existaient pas. Le PCD avait …

Commentaires: 4
[Ratification] Charte de Talamanca de février 2015
Dim 16 Juil 2017 - 19:21 par Alexeï Karenine
Karénine : Honorables députés de la Douma,

Le gouvernement que je préside à l'honneur de vous soumettre le texte de la Charte de Talamanca instituant l'Organisation des Nations de l'Archipel. L'un de nos objectifs est de permettre la restauration de l'influence russlave dans les affaires de l'Archipel. La participation à l'ONA est donc une opportunité indispensable de donner de l'écho à notre …

Commentaires: 5
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 La chevauchée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La chevauchée   Mer 10 Juin 2009 - 17:18

La vie est dit-ont, ou du moins ce qu'en disent les vieux (vue qu'il n'ont rien d'autre à perdre, autant qu'ils pourrissent la vie des jeunes avant qu'ils ne profitent plus de leurs existence), une question de choix. Pour beaucoup (la totalité si ce n'est le cas), ça commence par la tétine, ou le téton, des fois ça passe par la résistance ou la collaboration. C'est au dernier choix de sa vie que l'humain à droit à un choix multiple : Le chêne ? Le sapin ? La tôle rouillé ? la fosse commune ? La crémation ? Le sarcophage ? Mais au final, la liberté ? Ou la mort ?

Voila une sélection des quelques choix qu'un hetman peut se poser dans sa vie de chef. Ecouter la Rada ? La chère et tendre dulcinée ? Ou sa propre conscience ?

Bogdan Stepanovitch Sirko, hetman depuis peu (quelques semaines) est encore un jeune chef, téméraire, n'écoutant pas le plus souvent les conseils des vieux cosaques de la Rada.

Ont ne sait ou il est née. Il n'est même pas née cosaques. Lorsqu'on le retrouva, il y a de ça quelques années, ce n'était qu'un jeune adulte de dix-neuf ans que l'on retrouva, nue, et attaché à un cheval blanc. A moitié mort de faim et à la limite du supportable humain pour les basses températures, il aura fallu quelques jours pour qu'il puisse ne serait-ce remercier les trois serdiuks qui l'on retrouver. Ont ne sait ce qu'il dit alors. La rumeur assez tenace raconte, qu'il était fils d'un noble en Valachie, et qu'il aurait était surpris dans une position peu cathodoxe avec une fille d'un autre seigneur. Le père l'ayant pris en flagrant délit, il l'aurait sorti du lit sans lui laisser le temps d'être un peu plus présentable, attaché à un cheval, un coup de fouet aura suffit à celui-ci pour faire disparaître le jeune homme de la Valachie. Le cheval aurait suivit son instinct jusqu'à sa terre natal, et jusqu'a cette patrouille de serdiuk frontaliers.

Sirko ne l'a jamais confirmer, ni infirmer, les spéculations vont bon train.

Quand ont le fit présenter au hetman d'alors, la non plus ont ne sait rien, Sirko à toujours cultiver le mystère. Quoi qu'il en soit, l'hetman de l'époque le pris sous son aile, lui apprenant le russlave, le combat au sabre, le maniement de la lance, du fusil, l'équitation. Bref, tout ce qu'ont apprend à un cosaque depuis sa naissance, il l'a appris en cinq ans. C'est quelqu'un qui est devenue cosaque par l'apprentissage plutôt que par la naissance, c'est un bon guerrier et fin tireur. Lorsque le Hetman mourût, c'est indubitablement que la Rada, l'assemblé des représentants du hetmanat (la plupart étant des vieux croulants sur leurs cannes) qui choisirent le jeune Sirko (après trois scrutin, dont un nul et deux à égalités avec d'autres prétendant.) Très vite, le nouveau Hetman à montré des signes de bonnes gestion de ses troupes (5000 cosaques sous ses ordres), ce qui ne tarda pas à être remarquer par d'autres hetman.

Le jour ou les cosaques apprirent l'arrestation du Czar, les Radas était en ébullition, ça criait, les noms d'oiseaux fusaient de tout part et ont ne savait ou donner de la tête, vers les loyalistes ou les républicains. Cela dura des semaines. Sirko ne masquait pas sa fidélité envers le Czar même si les deux ne se sont jamais vues, mais l'arrivée d'une nouvelle plus que troublante dérangea les cosaques fidèles au Czar. Son assassinat enflamma les cosaqueries qui était rester fidèles. C'est la que la Rada fit quérir l'Hetman Sirko. Il fallait décider rapidement de ce que l'hetmanat deviendrait.

C'est dans une immense tente à peine éclairer par les quelques bougies et le tabac incandescent des pipes que la Rada était réunis. L'hetman était présent. Ont fit lire la nouvelle qui provenait d'un journal. Lorsque le messager eu finit de lire sa missive, l'Hetman devint rouge, et entra dans une colère monstre, il manqua de sabrer le message ressortit de la Rada et ordonna le rassemblement et la mise en selle de ses cavaliers. Sirko n'avait plus qu'une chose en tête sauvait ce qui restait de la famille du Czar, et après ? Ce serait destin de décider.
Revenir en haut Aller en bas
Michel Sebastopol

avatar

Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: La chevauchée   Ven 12 Juin 2009 - 13:09

Les nouvelles de la steppes parvenaient réguliérement au Palais de Sébastopol, et les longues amitiés cosaques du Grand Duc Michel savaient qu'il était toujours interéssé par ce qui se passait " là bas".

Lors de la restauration éphémére Michel avait bien pu compter sur les cosaques vétérans de la campagne de Turcosie, mais cela semblait si loin aujourd hui.... pensait il en frottant ses vieilles articulations glacées

Il se résolu quand même à faire envoyer par un des ses messagers, il était sur que Potov le jeune allait trouver le jeune hetman dans les immensités de la steppe qui n avaient aucun secret pour lui....


Bogdan Stepanovitch Sirko

On me dit que tu es animé d'un coeur pur et généreux, salut donc à toi, gardien des valeurs immémoriales de la Russlavie impériale.

Saches que le Dunav sera toujours pour toi une terre de repli , où tu peux sans complexe demander tout ce que tu voudras....

Pour l'instant D&J est contraint à l'inaction, sommes nous trop vieux? sommes nous devenus pleutres? Je ne sais

Pourtant il me semble encore que c'était hier que les marins de la flotte impérale enlevaient aux rouges batiments apres batiment dans un gornograd de charniers, de sang et de poudre.....

On avait cru à une monarchie constitutionnelle avec dégout, et la suite à montré que nous avions bien raison...belle promesse avec une Douma morte


Courage à Toi

Le Grand Duc
MS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La chevauchée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevauchée Alsacienne 25/04 Hartmannswiller
» la chevauchée "rouge" le retour
» la chevauchée verte s'en est allée
» Toundra mon amour
» Votre avis : talons chevauchés, congénital, que faire?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Kraïs russlaves :: Cosaquerie du Don-
Sauter vers: