La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Retour au Ministère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stepan Mai-Maievski



Nombre de messages : 779
Age : 45
Localisation : Gornograd
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Retour au Ministère   Sam 25 Juil 2009 - 13:48

Stepan Iossifovitch, accaparé par les réunions du Gouvernement et ses obligations mondaines, fit enfin son grand retour au Ministère des Affaires Etrangères, qu'il connaissait comme sa poche pour l'avoir occupé quasi sans interruption depuis l'avénement d'Alexandre III.

Ses fidèles collaborateurs, ses sbires inamovibles, n'avaient pas trop été affectés par la dictature de Sverdlov. La plupart étaient restés à leur poste, et saluaient aujourd'hui leur Ministre avec entrain.

Celui-ci déambulait dans les bureaux en maître des lieux, saluant chacun par son nom.
S'adressant aux secrétaires - choisies d'avantage en raison de critères esthétiques que pour leurs capacités dactylographiques -, Stepan Iossifovitch s'exprima d'un ton badin;


- Ah, mes chères, je vous ais fait une petite infidélité en allant au Ministère de l'Intérieur, mais je peux vous assurer que j'en suis vite revenu. Mes petites employées me manquaient terriblement !

Et Mai-Maievski partit sur un choeur de gazouillements aigus.

Quand enfin il s'installa dans son vaste bureau, le sourire fat avait quitté son visage, et il affichait maintenant l'air déterminé qui convenait à ces lieux de pouvoir.

Devant lui étaient rassemblés les chefs des principaux services, des fidèles qui connaissaient par coeur la psychologie de leur patron.
Un peu en retrait, fumant négligemment cigarette sur cigarette, se tenait l'inusable âme damnée de la famille Mai-Maievski, le sinistre et mystérieux Koutaissov.

Mai-Maievski pris la parole d'un ton décidé;


- Messieurs, il est temps de se mettre au travail. Kaganovitch, assurez vous de la loyauté des diplomates en poste à l'étranger. Si leur ralliement est douteux, remplacez-les.
Mais faites avec modération; si nous devons virer tous les aristocrates tsaristes, nous n'aurons plus aucun ambassadeur.

Felkersam, activez nos réseaux dans les Protectorats du Sud. Je mettrais à vôtre disposition un budget pour les pots-de-vin. Nous devons impérativement fragiliser les bases de Polchak.
Tenez moi aussi au courant de ce qui se trâme en Edoran... Mieux vaut être prudent.


Après s'être entretenu avec tous les chefs de service, Mai-Maievski les congédia et s'entretint avec Koutaissov;

- Pavel Gyediminovitch, essaye donc d'en savoir un peu plus sur cet Octavianov Czar. Il dit posséder près de 30 Millions de RR. Il serait très regrettable qu'une telle fortune bénéficie aux Merksistes ou aux Republikisti. Mets-donc un de tes hommes à ses basques.

Stepan Iossifovitch alluma une cigarette, puis repris, sur un ton encore plus confidentiel;

- Et tiens moi au courant de ce qui se passe à l'Okhrana...Si Utchenko change son personnel, ce genre de choses. Nous devons garder y conserver notre influence.

_________________
Stepan Iossifovitch Mai-Maievski
Ministre des Affaires Etrangères (Janvier à Novembre 1908)
Premier Ministre de la Sainte Russlavie (Juin à Septembre 1908)
Commissaire aux Affaires Extérieures (Mars à Décembre 1909)
Mort le 31 janvier 1910.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stepan Mai-Maievski



Nombre de messages : 779
Age : 45
Localisation : Gornograd
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Jeu 21 Jan 2010 - 11:51


Au Ministère, le grand chambardement républicain se poursuivait, dans le fracas et la bonne humeur. Dans les couloirs s'entassaient des dizaines de portraits de Nicolas I et d'Alexandre III, que chaque fonctionnaire se faisait un devoir de contempler pendant ses heures de travail, du moins jusqu'aux jours d'avril 1909. A présent, dans le bureau des gros bonnets du Ministère trônaient le portrait du Premier Ministre Medjelev et du Maréchal Romanovsky. Les deux hommes, pleins d'une mâle et républicaine certitude, regardaient vers le lointain d'un oeil sévère: ils montraient la voie du progressisme et de la démocratie au peuple russlave et à ses bureaucrates.

Les fonctionnaires dégrafaient à la hâte les croix de st-Wolodymir qui pendaient à leur plastron, et ôtaient les symboles par trop impériaux de leurs uniformes. Les vieux routiers du Ministère, dans l'espoir pathétique de faire "républicain", se rasaient les imposants favoris qu'ils avaient mis toute une vie à faire pousser.

Mais les changements n'étaient pas que cosmétiques. Stepan Iossifovitch devait aussi donner des gages plus consistants au nouveau pouvoir. C'est ainsi que plusieurs hauts responsables furent sacqués, laissant leur place à des nouveaux dont l'allégeance politique était la bonne. Felkersam laissa sa place à un hébraïte affilié au Parti Républicain. Novikov et Beriozkine partirent en retraite anticipée, et furent remplacés par - indécente nouveauté ! - un merksiste, Lev Lavrentievitch Grekov, fidèle sectateur du Premier Ministre.

_________________
Stepan Iossifovitch Mai-Maievski
Ministre des Affaires Etrangères (Janvier à Novembre 1908)
Premier Ministre de la Sainte Russlavie (Juin à Septembre 1908)
Commissaire aux Affaires Extérieures (Mars à Décembre 1909)
Mort le 31 janvier 1910.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mar 16 Nov 2010 - 21:13

Les cadres remisés ressortirent des placards, les employés participèrent aussi de la grande valse du retournement des institutions... La Russlavie était forte à ce petit jeu des mouvements de va et vient...

Lorsque Gornostaï arriva au Ministère, il fit renvoyer tous les greffiers ou autres secrétaires divers et variés arrivés là de par leurs accointances familiales et/ou politiques... Qu'ils fussent de gauche ou non, le choix fut radical et sans doute annonciateur d'une réorganisation saine. Il fallait que la machine tourne!
Le Conseiller Spécial au Affaires Étrangères allait devoir donner une nouvelle image de la Russlavie... Il devrait aussi jouer sur l'échiquier des alliances et tractations avec la Turcosie et le Noordzeeland... La chose ne serait pas aisée, mais existait-il quelque chose qui eût pu effrayer un Prince Gornostaï ?!?!

Le Prince fit convoquer ses principaux collaborateurs, tous tremblants et mal fagotés:


- Messieurs, désormais nous sommes les représentants de la Russlavie - grande et éternelle - et nous nous devons d'exercer nos tâches dignement, fièrement et dans le sens de la Nation! Il nous faut faire rayonner la Grande Russlavie qui, depuis des années, est salie par des accidents historiques et politiques...

Gornostaï regarde ses employés qui restent attentifs et plutôt intrigués de n'avoir pas encore été malmenés...

- Messieurs, chacun ici doit travailler dans le sens de la droiture et de l'excellence! Le Ministère va veiller à faire de vous des hommes élégants dignes de l'Empire, vos lignes de budget vont être abondées et nous allons relancer la machine diplomatique.

Le Conseiller s'adresse à Igor Fedorovitch Konstantinenko, chef du Bureau des Représentations Diplomatiques à l'Étranger:

- Igor, faites convoquer au plus vite ceux qui sont encore nos ambassadeurs aux quatre coins du Micromonde, je veux les voir tous ici pour la fin de semaine!

Sur ce la réunion est close, les personnels sont invités à se mettre à l'oeuvre au plus vite et chacun vaque à ses occupations tandis que Gornostaï commence à fouiner dans les dossiers sensibles de ses prédécesseurs, stockés dans des maroquins de cuir rouge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mar 23 Nov 2010 - 23:41

- Comment ça des incursions récurrentes d'agents bélondaures? cria Gornostaï tout en restant droit comme un piquet et resserrant son col amidonné?

Depuis plusieurs jours on avait en effet recensé une activité particulière de certains agents identifiés du renseignement bélondaure... Cela préoccupait le Prince qui se demandait ce que pouvait traduire ce regain d'intérêt de l'Empire pour la Russlavie...

- Bien, continuez la surveillance et tenez-moi au courant RÉ-GU-LIÈ-RE-MENT! Que je sache de quelle manière traiter avec la représentation diplomatique concernée!

Sur ce, Gornostaï renvoya son fonctionnaire à la tâche et se remis à la préparation de sa réunion des ambassadeurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Lun 10 Oct 2011 - 23:29

Les mois avaient passé et Gornostaï, comme tous les autres, avait assisté à la déliquescence inéluctable de la Sainte Russlavie à peine ressuscitée! Les alliés éphémères étaient redevenus les ennemis pugnaces et tenaces qu'ils n'avaient finalement pas cessé d'être... Seule la Noordzeeland semblait être fidèle aux traités, peut-être -sans doute- parce qu'elle même était frappée d'une léthargie peu commune...

Le Prince consulta les dossiers les plus récents qui traînaient sur son bureau depuis quelques paquets de semaines... cela allait en faire de la lecture... Trop! Mieux valait tout mettre au feu et se chauffer les pieds en ces soirées frisquettes de l'automne murasovien....

Finalement, après avoir réussi à débusquer un fonctionnaire qui ne fût pas saoul ou le pantalon en bas des pieds, le Ministre des Affaires Étrangères lui ordonna:


- Faîtes moi convoquer au plus vite cette vermine d'ambassadeur bélondaure...

- Ah, et aussi ce chien de diplomate édoranais!

- Et que ça saute, bougre de moujik décérébré!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplomatie Edoranaise



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Lun 10 Oct 2011 - 23:48

Le comte de Roussillon, représentant de Sa Majesté Impériale Charles III d'Edoran se présenta au ministère des affaires étrangères. Il s'agissait d'un noble fransien sans grande envergure, mais qui se plaisait à se considérer comme le frère de l'Empereur.


Nous avons été convoqué...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mar 11 Oct 2011 - 0:15

Gornostaï considéra rapidement ce piètre individu dont la noblesse ne devait être que de cape ou de soutane -difficile à savoir avec ces éthéristes! - et lui répondit assez promptement:

- En effet, vous avez été convoqué à ma requête, Monsieur, afin que nous puissions ensemble remettre quelques pendules à l'heure, car il semblerait que quelques rouages de mécanismes ne se soient enroués... Prenez ce fauteuil... Ne vous préoccupez pas des tâches de sang au sol, il s'agit là de l'œuvre des renseignements extérieurs, tantôt...

Voyant le noblaillon édoranais se raidir et faire une grimace au moment de toucher le velours maculé, Gornostaï ne peut s'empêcher de laisser entendre un gloussement moqueur...

- Monsieur, je suppose que vous connaissez la cause de votre présence en cette belle maison?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplomatie Edoranaise



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mar 11 Oct 2011 - 0:18

Comme tout bon ambassadeur, le comte n'aimait pas le sang...et comprit ce qu'on entendait par la barbarie russlave.


Je l'ignore, excellence. Peut-être la sécession d'Eupatoria...à des merkistes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mar 11 Oct 2011 - 0:35

Gornostaï se plût à rire à l'écoute de la réponse du diplomate de bas étage qui se trouvait en face de lui...

- Monsieur, vous me fîtes rire, pour sûr... Mais le sérieux que je requiers de votre part ne laisse pas de place à des réponses de romanégrin!

Le Prince se lève, un cigare à la main, se dirige vers la fenêtre tout en retirant qelques cendres de sa veste du revers de la main gauche, qui ornait la bague des Maîtres de Rodnov, forgée en 1607 pour Avgoust Gornostaï...

- Allons, cher ami, vous n'êtes pas sans savoir que l'on laisse entendre que certaines régions de Transvalachie seraient en passe de se ranger derrière un chanteur d'opérette enguirlandé dans une ribambelle de fausses médailles... Un certain Casimir, m'a-t-on dit, Casimir Ibrahimovicth, je crois... Mais vous avez bien comme moi que l'on parle de tout et de rien et qu'entre la capitale et les régions, tout est déformé: une blanche colombe en Transvalachie devient un corbeau hideux à Murasibirsk... Et vous savez comme le tsar a ces volatiles en horreur...

Silence lourd

- Alors laissez-moi entrevoir un soupçon d'intelligence dans votre regard de fransien chamboulé: rien de ce que l'on peut nous conter sur une soi-disant prise de possession du sud de la Transvalachie n'est vrai ni ne le sera... Comprenez-vous? Rien de cela n'est arrivé... Et, si dans un grand malheur telle chose devait se produire, je n'aurais aucune chagrin à faire exécuter les 250 édoranais que les services du renseignement ont pu réunir dans quelques sous-sols obscurs et froids de la capitale.Parmi ces pauvres gens se trouvent votre femme et vos deux fils...

Silence lourd²

- Bien entendu, cela ne serait qu'un apéritif à la mode tcherkesse... Connaissez-vous cette belle région de l'Empire? Nous y avons des bataillons plutôt inoccupés ces derniers temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplomatie Edoranaise



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mar 11 Oct 2011 - 0:41

L'Ambassadeur fut saisit de peur lorsqu'il entendit ce qu'il adviendrait de sa famille et de lui-même...


Nous ne sommes pas en guerre! Et ma famille et moi jouissons de l'immunité diplomatique!


Il prononçait cette phrase, mais n'y croyait pas tellement.


Qu'attendez-vous de moi, excellence?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mar 11 Oct 2011 - 0:53

Le Prince arbora un rictus tout en tirant une bouffée du délicieux cigare francitien... Ahhh, les plantations locquetiennes avaient été le must!

- Monsieur, vous me voyez réjoui à l'idée de savoir que tout conflit et en effet impensable à ce jour entre la Sainte Russlavie et son allié le Saint Empire d'Edoran... Les accords que nous avons signés au printemps dernier communément avec la Noordzeeland ne doivent pas être rappelés me semblent-ils...
Pour votre femme et vos enfants, n'ayez crainte, il ne leur arrivera rien de bien vilain tant que le traité d'Eupatoria sera respecté à la lettre, c'est bien le cas, n'est-ce-pas?


Après avoir jeté un regard condescendant à l'homme frêle qui semblait être au bord de la crise d'apoplexie

- C'est bien le cas, N'EST-CE-PAS? Me confirmez-vous que toute incartade, que toute irrégularité quant au respect du traité serait immédiatement dénoncée et sanctionnée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplomatie Edoranaise



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mar 11 Oct 2011 - 0:57


De plus en plus blanc


Voyez-vous un accro au traité d'Eupatoria?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mar 11 Oct 2011 - 1:15

De moins en moins affable, Gornostaï arbore maintenant la mine que l'on connaissait à ces ancêtres souvent qualifiés de patibulaires et sanguins... Ou était-ce sanguinaires?

- Cher monsieur, Sa Majesté Impériale le Tsar ne pense pas que son cher cousin Charles III puisse avoir été enclin à un tel jeu... Je vais être clair, cher Ambassadeur...

Gornostaï claque des doigts et un garde s'approche et jette un paquet aux pieds du diplomate, là où la flaque coagule à peine en croûtes odorantes:

- Voyez-vous, Excellence, ce mouchoir renferme les auriculaires de votre bienaimée épouse, le prochain mouchoir contiendra son nez, ou un sein, allez savoir! Les tcherkesse -dont je vous parlais plus avant- sont fins connaisseurs en douleurs extrêmes et en maniement des lames acérées.

Contemplant la nausée chez son interlocuteur, Anissim le toise froidement:

- Cessons la comédie, Comte de Roussillon, il n'est en effet pas question que l'entente soit entachée par quelque opérette pathétique. Aussi entends-je que vous fassiez comprendre sur le champ à qui de droit que le feu russlave tombera si l'ignominie ne cesse pas!

Silence de plomb

- La Diplomatie est tellement plus agréable que le maniement des armes, n'est-elle pas? Ah que j'ai plaisir à être diplomate! -rires sardoniques- Ah, j'allais oublier, si Edoran a en effet cautionné telle bêtise, violant les lois, mon Ministère n'aurait eu aucun tort à bafouer l'immunité diplomatique... Mais cela ne serait pas le cas, N'EST-CE-PAS?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplomatie Edoranaise



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mar 11 Oct 2011 - 2:01

L'Ambassadeur était blême...le ministre alla même jusqu'à croire que ce dernier était mort de peur! Cependant, le comte articula quelques mots...


J.....j'ennnnn...... J'en réfère à Allancia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplomatie belondaure



Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mer 12 Oct 2011 - 0:51

L'ambassadeur belondaure Nicolé de Boilion d'Antius, lequel avait été confirmé dans ses fonctions quelques mois auparavant par le nouvel Empereur Nabelnine II, avait été convoqué pour l'après-midi par le nouveau Ministre des Affaires étrangères russlave Anissim Gornostaï. Il n'en avait pas été véritablement surpris. Il pensait bien que celui-ci souhaiterait une entrevue avec lui afin de mettre en oeuvre une transition pacifique et raisonnée permettant le passage du sud de la Petite Russlavie de l'administration provisoire belondaure à l'administration russlave. En effet, face à la lenteur russlave à reprendre le contrôle du nord du protectorat et leur peu d'empressement à envoyer fonctionnaires et troupes dans le sud, les Belondaures avaient paré au plus pressé, administrant pendant l'intermède la zone. L'Empereur avait été clair, il s'agissait de se retirer au plus vite d'un pays qui pouvait devenir un possible bourbier, notamment car cela coûtait aux finances de l'Etat et qu'il n'était pas prévu de s'installer dans un zone où les armées impériales n'étaient venues que rétablir la légalité, la paix et l'ordre.

Arrivé à l'heure convenue, l'ambassadeur belondaure fut invité à entrer dans le bureau du Ministre. A la vue de la crispation et de l'air pincé du Ministre russlave, l'ambassadeur n'en respecta pas moins le protocole et il fit une légère inclination de la tête, tout en disant :


- Votre Altesse m'a fait mander ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplomatie Edoranaise



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mer 12 Oct 2011 - 0:51

Soyez assuré que le St-Empire regrette les malentendus engendrés en Transvalachie. Cependant, il semble que le Tsar n'ai jamais encore demandé officiellement la restitution de la Transvalachie.


Nous croyons que la diplomatie pourra sortir gagnante du présent désaccord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mer 12 Oct 2011 - 1:04

Gornostaï foudroya le diplomate du regard:

- Comment ça une demande de restitution? Mais comprenez-vous que vous assumez par là cette forfaiture ignominieuse qu'est l'occupation d'un territoire qui n'est pas le vôtre? Pourquoi Sa Majesté Impériale devrait demander la restitution d'une terre qui est toujours sienne?

Silence lourd de sous entendus... Gornostaï lève la main et là, juste derrière la cloison du bureau aux velours de pourpre et aux lambris dorés, on entend le cri strident d'une femme... Un cri à vous glacer le sang, à faire palir le dernier des amiraux edoranais...

- Excellence, j'ai le regret de vous annoncer que madame votre épouse ne pourra désormais plus vous écrire de poème, elle a malencontreusement perdu l'index et le majeur de la main droite dans un malheureux accident de porte...

Gornostaï ne cille pas, ne respire plus et regarde son interlocuteur se décomposer devant lui.

- Nous ne nous sommes pas compris, assurément... Essayons à nouveau, VOULEZ-VOUS BIEN?

Dans la pièce voisine on entend alors des voix d'enfants effrayés...

- Vous avez une demi-heure pour télégrapher, téléphoner on envoyer un pigeon voyageur... Dans une demi-heure je veux LA réponse... Et si elle n'est pas conforme aux attentes de Sa Glorieuse Majesté Impériale le Tsar, nous prendrons les mesures idoines!

Sur ce le Ministre se rend dans un salon voisin où il a fait conduire le diplomate bélondaure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mer 12 Oct 2011 - 1:23

Dans le bureau qui avait été indiqué au diplomate bélondaure, régnaient le calme et la volupté, agrémentés des volutes d'un thé chaud...
Gornostaï se présenta à son invité:


- Excellence, veuillez excuser mon retard et votre séjour en ce bureau! Ma compagnie vous a été ravie par un incident domestique, sans gravité aucune soyez en sûr... Il me faudra juste remplacer un précieux tapis du Kaukaze.

Le ministre prend le maroquin qu'il a sous le bras, l'ouvre et compulse quelques documents frappés du sceau SECRET MILITAIRE ET DIPLOMATIQUE

- Excellence, vous vous en doutez bien, je souhaitais m'entretenir avec vous de la situation en Petite Russlavie... Il me semble que la transition est à point, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplomatie belondaure



Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mer 12 Oct 2011 - 1:44

L'ambassadeur écouta attentivement les propos du Ministre des Affaires étrangères. Il semblait que son entrevue passée fut houleuse, car bien que la tonalité de son propos fut des plus cordiale, il ne pouvait masquer une certaine colère qui continuait de le trahir. Il prit donc le parti de marcher sur des oeufs et dit :

- Excellente nouvelle, votre Altesse ! Voilà bien longtemps que nous souhaitons passer la main aux autorités légitimes de Petite Russlavie, c'est-à-dire aux délégués de Sa Majesté Autocratique le Tsar.

S'interrompant un instant, il se risqua finalement à dire :

- Comment souhaitez-vous donc procéder ? Quel est votre plan et stratégie de reprise en main de l'ensemble du pays ? Vous savez que Sa Majesté l'Empereur des Belondaures prendrait comme un affront que l'armée russlave procède à des vengeances, des épurations ou des exactions alors qu'il a donné sa parole aux populations que rien de cela ne se produirait... Celles-ci ont été abusées par Pojarski et les fauteurs de troubles à ses ordres, elles ont paniqué et ont paré au plus pressé pour sauver leurs propriétés et leurs vies. Ces mêmes populations ne se sont pas opposées à l'avancée de nos forces armées, alors même que nous affirmions agir pour le Tsar. Preuve de leur attachement et de leur loyauté envers Sa Majesté Konstantin Ier...

Bien qu'il eut parlé du ton le plus diplomatique qui soit et en prenant soin d'être précautionneux, l'ambassadeur belondaure attendait quelque peu avec appréhension la réaction du Sieur Gornostaï. Mais quoi qu'il en soit, il se devait de dire ce que pensait le Belondor : restaurer la légitimité, oui, mais pas au prix de son âme et de milliers de victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mer 12 Oct 2011 - 2:14

Le Ministre de Sa Glorieuse et Ominpotente Majesté Impériale Konstantin Ier avait écouté le diplomate avec plus de plaisir que son homologue d'Edoran, qu'il ne pouvait s'empêchait de s'imaginer en sanglots, en train de téléphoner à ses lâches supérieurs... Après tout des innocents payaient, cela n'était pas juste, mais cette injustice était celle de ces pleutres de la cour d'Alliancia, non pas celle du Gouvernement Russlave... Jamais...

- Excellence, vous me voyez ravi à la fois par l'annonce que vous me faîtes, mais par les propos humanistes qui vous honorent et font du Bélondor une nation d'âme et de cœur!

Gornostaï s'approche de l'ambassadeur et lui donne l'accolade

- Excellence, la Sainte Russlavie sera éternellement redevable au Bélondor pour cette aide stratégique en un moment crucial et périlleux de notre histoire récente. Soyez-en sûr. Mais soyez sûr, aussi, que le peuple de Petite Russlavie sera traité avec le souci d'équité et d'impartialité qui sied à une nation aimante! Ainsi je vous assure que l'amnistie générale sera pratiquée dans la région. Vous n'êtes peut-être pas sans savoir que mes terres familiales ne sont finalement pas si loin que ça de la Petite Russlavie, aux confins de la Murasovie et de la Palogne... Et chez moi, tous sont traités avec amour! Il en sera de même en Petite Russlavie, que je prendrai sous ma responsabilité, comme me l'a demandé le Tsar hier encore...Hummm

Silence gêné du Ministre qui vient se s'accaparer la Petite Russlavie...

- Êtes-vous rassuré, cher ami? Souhaitez-vous que nous abordions la transition plus en détail? Avez-vous un calendrier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplomatie belondaure



Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mer 12 Oct 2011 - 16:48

Pouvait-il réellement faire confiance à ce Prince Gornostaï ? C'était la question que se posait en son for intérieur l'ambassadeur belondaure à Murasibirsk. Mais avait-il réellement le choix ? L'Empereur souhaitait rapatrier les hommes qui étaient, depuis trop longtemps à son goût, en Petite Russlavie. Il aurait sûrement besoin de toutes ses forces armées si jamais la guerre larvée avec la Grande-Albion éclatait et que le Despotat d'Al-Harkoum entrait dans la danse pour récupérer l'Alaïenie, ou bien encore si le Chongkwo basculait dans le camp albionnais à la faveur de la crise dynastique qui approchait de plus en plus certainement. Néanmoins, l'Empereur lui avait donné une consigne claire. Les Belondaures devaient rentrer mais ne devaient pas voir leur parole flétrie. C'est ainsi qu'il répondit :

- Je vous fais entièrement confiance Votre Altesse. Je ne doute pas de votre intégrité, de votre parole ou de celle de la Sainte Russlavie. De la même manière que vous ne doutez pas de la parole de la Très Grande Nation en laquelle vous trouverez toujours l'appui nécessaire.

Un silence passa et on entendit pas même une mouche voler :

- Je pense dès lors que la transition pourrait se dérouler au cours du mois. Dans chaque région où les forces armées du Tsar et ses fonctionnaires prendront notre relais, il faudrait que, en plus des ordres que vous leur donnerez à ce sujet, que vos généraux et autres officiers envoyés signent une convention, ratifiée par ceux-ci comme par nos généraux, spécifiant qu'ils s'engagent à respecter la parole donnée par l'Empereur et votre Gouvernement et à ne pas effectuer de représailles contre la population. Une fois signées ces conventions, après une cérémonie de passation, nos forces rentreraient au pays bien entendu...

Après un nouveau silence, il conclut :

- N'y voyez aucune méfiance envers vous, mais nous savons comment il peut parfois être difficile de contrôler depuis un ministère ce qu'il se passe sur le terrain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Mer 12 Oct 2011 - 22:06

Gornostaï manqua d'avoir une bouffée de chaleur alors que le diplomate qui lui faisait face se permettait de demander des cautions... Le souvenir du diplomate edoranais redevint soudain bien présente en son esprit... Il fallait néanmoins rester calme et ne donner aucun bâton pour se faire battre!

- Excellence, nous vous remercions pour votre sollicitude et votre bonne pensée qui vous honore et fait de votre nation l'un des bastions de la démocratie en ce bas micromonde!

Après un regard rapide vers l'homme qui semble gêné par la flatterie

- Excellence, vous comprendrez bien que Sa Très Haute Béatitude -le Tsar Imperator- ne peut évidemment pas, en ses terres, s'humilier de la sorte, il s'agit là d'affaires purement intérieures relevant de la souveraineté...

Cette fois-ci l'ambassadeur semble rougir de gêne...

- Je serai, soyez en sûr, le garant des agissements de nos troupes et ce aux côtés de mon collègue de l'Intérieur et de la Justice, Pankratov. Vous n'êtes sans doute pas sans ignorer, que des commissions et des juges ont été nommés par ce derniers afin de pacifier et de réconcilier. N'est-ce pas le gage que l'État est investi d'une mission saine et bénéfique!

Silence qui n'attend pas de réelle réponse

- Pour ce qui est de la transition, je pense qu'elle pourra être assez rapide, et sera globalement effective ce mois. Le Général Karpov et ses trois corps d'Armée ont pris la route du Sud et viennent d'un bon pas à la rencontre des vôtres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplomatie belondaure



Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Jeu 13 Oct 2011 - 15:51

Désormais, l'ambassadeur du Belondor ne doutait pas une seconde des intentions des Russlaves. Ils ne tiendraient pas leur parole et se laisseraient aller à la vengeance et à la répression la plus brutale qui soit. S'il rougissait, ce n'était pas tant de gêne que de honte de ce que les réalités de la politique internationale allaient devoir lui imposer de dire :

- Dans ce cas, Altesse, l'accord est fait. Je vais informer les généraux Yvendior, Malet et Rambeaud que la transition débutera sous peu.

Il s'arrêta un instant avant de conclure :

- Je suis ravi de voir que nos deux Empires sont toujours aussi liés et amis. Ensemble, nous pourrons faire de grandes choses, et comme je vous l'ai déjà dit, le Belondor répondra toujours présent à l'appel de la Sainte Russlavie.

Après les révérences protocolaires d'usage, l'ambassadeur belondaure sortit du cabinet, accompagné de son secrétaire particulier. Une fois les deux hommes sortis du bâtiment ministériel et monté dans leur voiture, l'ambassadeur belondaure se lâche :

- Brute avinée ! Les Russlaves sont vraiment des rustres. Ah les salauds... ils vont tous les tuer...
- L'entrevue s'est mal passée, Excellence, demanda Antoin Vallier, son secrétaire.
- Oh non ! Excellemment, au contraire...
- Alors pourquoi cette réaction ?
- Parce que Gornostaï m'a menti. Il ne tiendra jamais parole. Il m'a assuré que l'objectif des tribunaux spéciaux à la Petite Russlavie n'était pas de réprimer et pacifier, mais il n'en sera rien...

Après un instant de réflexion, et alors que la voiture avançait vers l'ambassade du Belondor en Russlavie, Nicolé de Boilion d'Antius fit signe à son secrétaire de prendre note de ce qu'il allait dire :

- Message aux généraux Rambeaud, Malet et Yvendior :

Citation :
Accord de transition conclu avec Gouvernement russlave - STOP - Arrivée prochaine des Russlaves dans sud Petite Russlavie - STOP - Ont promis absence de représailles - STOP - Ne tiendrons pas parole - STOP - Prenez votre temps pour quitter Petite Russlavie, pour protéger populations - STOP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour au Ministère   Aujourd'hui à 18:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour au Ministère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aller-retour St-Lô <> Paris St-Lazare.
» XISPA... LE RETOUR??????
» [Rumeur]La 2 CV de retour ?
» de retour bientot en gp800 white 2010
» Retour des documents - Lettres non reçues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Politique :: Ministères et bureaux :: Ministère des Affaires étrangères-
Sauter vers: