La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Le retour des Krasstchenko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dimitri Krasstchenko



Nombre de messages : 80
Age : 51
Localisation : Grand-Duc de Ninjovskia
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Le retour des Krasstchenko   Lun 29 Mar 2010 - 5:15

Le train arriva en gare de Gornograd à midi trente. Le jeune Dimitri n'avait pas réussit à fermer l'oeil de tout le trajet et cela l'avait terriblement fatigué. Toujours sous sa postiches, il passa incognito devant les controleurs et se dirigea directement vers un petit hotel de la banlieu afin de faire une mise au point et de recontacter quelques anciens amis s'il en avait encore... Il devait également tenter un appel téléphonique à Prokofiev, ce bienfaiteur qui l'avait sorti de la misère. Il arriva devant la réceptionniste de l'hotel.

Bonjour Madame.

Oui? Quel est votre nom?

Kra...... euhhh excusez-moi Krakovitch, Ezekiel Krakovitch, madame!

La réceptionniste ce demandait quelle mouche pouvait donc avoir piquer ce drôle de bonhomme portant une grosse moustache.


Chambre 22, tournez à droite, ensuite à gauche, montez un escalier, tournez à droite au deuxième ascenceur virez à gauche ce sera devant vous! Voiçi vos clés. Dites donc, vous ne semblez pas familier avec la région vous là! Passez un bon séjour dans la Capitale, Monsieur Krakovitch!

Merci bien Madame, tenez je vous donne 100 roubles, ne faites mention à personne vous m'entendez, personne que je suis ici. C'est confidentiel, vous comprenez.


Dimitri prit les clés, monta ranger ses vêtements et se mit en quête de partir vers la Douma.


Dernière édition par Dimitri Krasstchenko le Mer 31 Mar 2010 - 4:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri Krasstchenko



Nombre de messages : 80
Age : 51
Localisation : Grand-Duc de Ninjovskia
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Le retour des Krasstchenko   Mer 31 Mar 2010 - 2:35

En chemin, il s'arrêta devant l'institut de la géographie, fief du Parti Constitutionnel Démocrate. Il entra et demanda à discuter avec Stepan Mai-Maievski.

Ce fut la stupeur... Il était décédé sans même en avoir eu vent de Tjinvali! Dimitri sous le choc et contrarié s'assit sur une chaise. Inspirant et expirant pendant de longues minutes, afin de contrer une crise d'hyperventilation. Il regarda les murs et le plafond l'air pantois. Qu'allait-il pouvoir bien faire sans Stepan? Dans le fond c'était un mal pour un bien, il aurait le gouvernail du KMK bien plus facilement qu'il ne l'aurait cru.

Le jeune homme sorti en coup de vent sans demander son reste à la jeune fille qui lui avait répondu. Déambulant dans les rues de Gornograd, il respirait l'air marin et frais de ce printemps 1910. Il faisait beau et le ciel était dégagé, on entendait au loin les sirènes des bateaux au port. Il allait en profiter et descendre lentement la rue principale jusqu'au Palais de Ninjoskia. Il aurait voulu faire une surprise mais finalement, cela n'avait pas fonctionné du tout. La mine basse il descendit lentement vers le centre-ville, frappa de son pied droit une boite de conserve poisseuse qui jonchait le sol et celle-ci atterit sur un moujik mendiant. Ne s'en formalisant par le moindre du monde, alors même que le moujik semblait visiblement faché, Dimitri continua sa route en l'ignorant bêtement. Qu'avait-il a faire du prolétaire minable et misérieux? Cette crasse, cette lie exécrable de la société?


PFFFFFFF.....
soupira le jeune Krasstchenko

J'en ai marre de voire cette racaille qu'il y a peine 3 ans vivait recluse dans ses datchas, gouverner le pays comme une bande d'incapables ignorants et incultes du glorieux et prestigieux passé de l'Empire! Dimitri n'était pas un républicain convaincu. À vrai dire de républicain, il n'avait que cette devanture afin de masquer sa vrai personnalité. Ozy, son père, était tellement présent sur la scène politique, qu'il ne laissait aucune place à son jeune cadet. La mort de celui-ci l'avait terriblement boulversé et marqué au fer rouge. Il allait prouver à tous qu'il était digne de représenter la famille Krasstchenko et venger l'honneur de son défunt patriarche mort pour la cause monarchiste.

Il vira à gauche et coin de rue suivant et se retrouva face au palais de la famille.


Dernière édition par Dimitri Krasstchenko le Mer 31 Mar 2010 - 4:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri Krasstchenko



Nombre de messages : 80
Age : 51
Localisation : Grand-Duc de Ninjovskia
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Le retour des Krasstchenko   Mer 31 Mar 2010 - 4:39

16h10, 3 véhicules noir, contenant 6 hommes, sont immobilisés dans la ruelle derrière l'Hotel Peterhof, le même ou quelques heures plus tôt un étrangé du nom de Ezekiel Krakovitch avait loué une chambre. Ceux-ci verrouillent les portes d'urgence avec la complicité de 2 employés de l'établissement. Le pire semble à venir. On sent la tention palpable et les hommes de main prennent leur jambes à leurs cous et filent en vitesse vers le nord de la ville.

16h15 BOUM!

Dans la chambre 22, une spectaculaire déflagration se produisit. Un bruit sourd, sec, retentit dans tout le voisinage faisant voler les vitres en éclats des édifices de l'autre côté de la rue. Une incendie se propagea rapidement à tout les étages de l'hôtel considéré comme un joyaux architectural du nouveau régime.

Dehors on entend les gens crier, certains clients étant de véritable torche humaine saute par les fenêtres dans l'espoir d'un salue divin qui atténurait le feu. Des femmes, des enfants gisant par terre, ensenglantés par des éclats métallique se font littéralement piétinés par les survivants qui tentent de fuir par tous les moyens. Malheureusement ceux-ci se retrouvent devant des portes barrés, verrouillés par l'extérieur. Ce que l'explosion n'avait pas réussit a tuer, le feu allait rapidement s'en charger.

Des cris, des pleures, des sanglots et surtout des gémissements de douleur provenait de l'intérieur du bâtiment. Des 45 employés et clients de l'hotel, seul une poignée survivront.

16h30

Dimitri est assis calmement dans un café face au Palais de Ninjovskaia, demeure de la richissime famille Krasstchenko. On ne remarque aucun émotion ou tremblement sur son visage. Le coeur dur comme la pierre, il sourit en sirotant lentement une délicieuse vodka brassée dans les meilleurs datchas de Sibérie. Levant son verre, il salue la statut de son père tronant au centre du rond point.


Santé père!

Et il s'enfila une douce rasade de la liqueur national si chère à tous les russlaves[i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri Krasstchenko



Nombre de messages : 80
Age : 51
Localisation : Grand-Duc de Ninjovskia
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Le retour des Krasstchenko   Mer 31 Mar 2010 - 17:39

Dimitri regardait sa montre de poche, remontant lentement le mécanisme du précieux petit objet. Elle avait en effet appartenu à son grand-père qui lui avait donner en héritage a titre posthume. Cet objet si précieux allait le suivre au cours des prochaines semaines. Les attentats prendraient forme et de plus en plus sauvagement même. L'air perdu, il observait une large bande de fumée de monter vers le ciel dans un quartier plus au nord de la ville. Pas de doute, se dit-il, il s'agit de l'hotel! Il eut un sourire en coin, amusé à l'idée de voir dans les pages du journal les éditorialistes pester contre de geste qui avait apparamment l'air totalement gratuit.

Bien entendu, il ne l'était pas puisque c'était l'oeuvre du Tout-Puissant lui-même qui le lui avait indiqué et ordonné. Le jeune Krasstchenko était un fervent cathodoxe-orthodique, croyant qu'il gagnerait son ciel et l'honneur de son père en le vengeant puisque cela ne pouvait être que ca divine volonté. Il se cherchait un mobile pour ses actes, pour le moment il ne s'agit que d'essaies et de tests. Bientot, il allait s'attaquer a quelque chose de beaucoup plus gros!

Soudain, une ombre apparut derrière Dimitri qui lui cachait les dernier rayon de soleil de la journée. À en voir la silhouette, il su immédiatement de qui il pouvait bien s'agir que du Docteur Krasspoutine.


Asseyez-vous, je vous en prie mon cher ami, prenez place. J'ai a vous entretenir du prochain coup fumant que nous allons réaliser.

Dimitri regarda de gauche à droite, voir si quelqu'un épiait ou observait leur conversation. Il glissa une lettre entre les mains du Docteur qui s'empressa de l'ouvrir afin d'y trouver le contenu.

Il pourrait être dangeureux de dire nos vrais noms, vous comprenez sans doute pourquoi. Dorénavant vous m'appelerai Maitre et vous serez l'agent G. Notre base d'opération partira d'ici de l'ex capitale.

Le jeune grand-duc cognait sauvagement de l'index sur la table, jusqu'à s'en casser le bout de l'ongle.

Lisez s'il vous plaît le document,

Citation :
Vendredi le 2 avril 1910
à Murasibirsk

Vous devrez prendre contact avec un certain Gregory surnommé l'Agent M, parce qu'il restera à Murasibirsk. Vous pouvez avoir une pleine confiance en cette homme. Il s'agit un fonctionnaire hautement corrompu. Le but de votre collaboration avec l'agent M sera d'empoisonner l'eau de l'aqueduc de la Capitale. Plus il y aura de victime et plus vite nous atteindrons notre but ultime d'anarchie collective.

Un sourire sur le visage de Krasspoutine l'enlaidit encore plus, on pouvait facilement comprendre pourquoi. Ce fou tordu allait pouvoir exercer ses talents de médecin pour répandre la mort d'une manière tellement subtile et brutale! Ce coup était celui du siècle se dit-il.

Merci Maitre! Merci Merci Merci! Maintenant quittons nous avant d'attirer l'attention inutilement ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour des Krasstchenko   Aujourd'hui à 14:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour des Krasstchenko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aller-retour St-Lô <> Paris St-Lazare.
» XISPA... LE RETOUR??????
» [Rumeur]La 2 CV de retour ?
» de retour bientot en gp800 white 2010
» Retour des documents - Lettres non reçues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Régions et Villes de Russlavie :: Gubernya de Gornograd-
Sauter vers: