La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 3:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 1
2ème législature de 1917 : Modifications constitutionnelles
Dim 6 Aoû 2017 - 21:18 par Mikha Brasnov
Il était presque de coutume que chaque parti contrôlant la Douma tente de modifier la constitution, une façon de marquer l’histoire et de se garder une place dans le lent et difficile processus de modernisation du pays. Mais tous n’en avaient pas eu le pouvoir par manque de voix à l’assemblée unicamérale ou par absence de courage politique. Aujourd’hui, ces écueils n’existaient pas. Le PCD avait …

Commentaires: 4
[Ratification] Charte de Talamanca de février 2015
Dim 16 Juil 2017 - 19:21 par Alexeï Karenine
Karénine : Honorables députés de la Douma,

Le gouvernement que je préside à l'honneur de vous soumettre le texte de la Charte de Talamanca instituant l'Organisation des Nations de l'Archipel. L'un de nos objectifs est de permettre la restauration de l'influence russlave dans les affaires de l'Archipel. La participation à l'ONA est donc une opportunité indispensable de donner de l'écho à notre …

Commentaires: 5
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Visite au PIR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dimitri Krasstchenko

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 52
Localisation : Grand-Duc de Ninjovskia
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Visite au PIR   Mer 7 Avr 2010 - 17:27

Une longue voiture noire, fort probablement une Fjord Model T modifié pour les besoins de son illustre passager, se stationna directement devant les bureau du PIR. L'homme en question ne bougea pas d'un millimètre jusqu'à ce que le chauffeur viennent lui ouvrir la porte. Un grand homme dans la quarantaine en sorti, chapeau haut de forme et monocle à l'oeil droit, il prit sa canna à pommeau d'or et se sans même se virer dit à son chauffeur.

Merci mon brâve. Restez ici le temps que je discute avec quelques personnes. Sous aucun prétexte je ne veux vous voir bouger. Et de grâce... nettoyez moi cette chiasse de goéland qui est collée sur le capot de la voiture, c'est inacceptable et vraiment écoeurant, je ne vous paie pas à rien faire Igor!


Dimitri tourna les talons sec, inspecta minutieusement son habit qui se devait d'être impeccable et poussa la porte de l'édifice.

Même pas capable de mettre un portier! Vous voulez que je salisse mes gants blanc peut-être? Les finances doivent êtes au plus bas...

Il se dirigea lentement vers la réception regardant de gauche à droite les grandes peintures et les riches boiseries qui lui rappelait pleins de souvenir de ce que son père lui avait raconté. Sur le chemin, plusieurs faces des membres allongèrent. Se pincant, parfois même se grattant la tête, tellement la ressemblance avec son père était frappante, du moins physiquement. Il arriva à l'office de la réceptionniste. Celle-ci semblait plus occupé à discuter avec la sténographe que de le servir. À bout de nerf, il est vrai que Dimitri n'avait pas les nerfs très solide il prit sa canne et la frappa violemment sur le bureau en face de lui. Si fort, que la canne se brisa en deux sous la force de l'impact, le pommeau roulant par terre devant le visage héberlué de quelques passant. La jeune fille figea net devant cet excès de rage.

Madame! vous êtes d'une impolitesse sans précédent. Vous devriez être une paysanne à éplucher des patates. Savez-vous à qui vous avez affaire?! Ayez l'obligeance d'appeler Monsieur Pojarski s'il vous plaît, vous seriez d'une aimable gentillesse pour une fois.

Dimitri réajusta son noeud papillon, enleva son chapeau qui placa sous son bras, les cheveux gominés reluisant à la lueur des lustres au plafond. Il attenda son interlocteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski

avatar

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Visite au PIR   Jeu 8 Avr 2010 - 0:43

Le prince descendit quatre à quatre les marches du grand escalier et vint à la rencontre du visiteur. Il le salua d'un sourire franc et d'une poignée de main chaleureuse, tous deux perfectionnés durant la campagne des élections provinciales;

- Ah, Dmitri Ozyovitch ?, c'est vous ? Bienvenue au siège du Parti Impérial ! Je vous en prie, suivez-moi, allons dans mon bureau !

Les deux hommes empruntèrent le large escalier, puis un sombre couloir, avant d'arriver dans une large pièce mal éclairée, le bureau de Pojarski. Fedor Vassilievitch indiqua un siège à son interlocuteur, puis s'assit à son tour, de part et d'autre d'une table basse. Un domestique entra et déposa un plateau d'alcools, puis disparu sans un mot. Une atmosphère lourde et enfumée empuantissait l'atmosphère. La lumière du jour ne filtrait presque pas, noyée par de lourds rideaux.

Le prince Pojarski alluma une cigarette, puis dévisagea plus attentivement l'homme en face de lui:


- Eh bien - commença-t-il - , Dmitri Ozyovitch, je dois dire qu'on ne reçoit pas souvent de membres du Parti Républicain en ces lieux, mais votre lettre était ma foi forte intéressante, et laisse à penser que nous pouvons faire de grandes choses ensemble, pour ce pays. Vodka ?

Le prince remplit les deux verres à rabord.

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri Krasstchenko

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 52
Localisation : Grand-Duc de Ninjovskia
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Visite au PIR   Jeu 8 Avr 2010 - 2:01

Regardant le verre remplit de vodka, un sourire vint poindre aux lèvres de Dimitri. Il le prit et d'un coup sec le vida entièrement ne laissant pas la moindre goute au fond du verre.

Aaaahhhh! Vous au moins savez recevoir les gens avec diligeance et comme il se doit dans les règles de l'art mon cher.

Il regarda sa montre à gousset, examina les aiguilles qui avancaient. Il la passa sur son veston afin d'enlever la poussière dessus et la remit dans sa poche. Il se racla la gorge, laissant quelques dizaines de secondes avant de continuer a parler. dimitri connaissait les procédés que lui avait enseigner son père lorsqu,on vouloir avoir toute l'attention. Déjà qu'il avait l'égo de la taille de la Douma, se faire attendre de quelqu'un ne lui était pas déplaisant.


Mon cher Fedor, je peux vous appeler ainsi je crois? Vous avez bien raison de citer que peu de membres du parti républicain ont la chance ou même le courage de quitter leurs bureaux pour venir discuter avec leurs confrères des autres partis politique. Je ne suis pas de ceux qui joue à l'autruche, la tête dans le sable. Je sais exactement ce que je veux et j'ai des projets bien particulier pour le pays.

Il prit une pause, mesurant qu'il vallait mieu ne pas le mettre au courrant de son plan pour le moment. Après tout, les hommes ne se connaissait pratiquement pas et une fuite aurait pu lui être fatal à un moment si précis de ses actions.

Fedor, je crois que nous pourrions forger une alliance entre vous et moi dans la Douma et peut-être même à l'extérieur de celle-ci. J'ai les moyens et vous semblez avoir les idées, ce dont pour le moment il manque cruellement dans ce pays. Je suis entièrement d'accord avec vous, lorsqu'il s'agit de se débarasser du régime actuel et de remettre en place le Tsar. Après tout, nous sommes de la noblesse vous et moi. Je crois que le pays a besoin d'être purifié et débarasser de ses empêcheurs de tourner en rond. Un jour au l'autre, Khrestos Tout Puissant à mit sur terre un souvrain légitime pour diriger la Russlavie. Qui donc sont ces charlatants merksistes pour s'en débarasser et tenter de l'imiter?

Je prendrais bien un autre verre Fedor, voulez-vous un cigare?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski

avatar

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Visite au PIR   Jeu 8 Avr 2010 - 12:09

Fedor Vassilievitch propulsa son mégot de cigarette dans le cendrier d'une pichenette, puis remplit à nouveau les verres. Il accepta ensuite avec gratitude le cigare que lui tendait Krasschenko. Intérieurement, Pojarski se réjouissait. S'il avait eu au départ des doutes sur son visiteur, il était maintenant pleinement rassuré: Krasschenko n'avait de républicain que le nom. Il semblait absolument dépourvu de sens moral, et Fedor espérait pouvoir l'utiliser de manière profitable. Sans doute suffirait-il de lui rendre son duché pour en faire un allié très utile... Il disposait de moyens financiers colossaux, et les vieux réseaux d'influence de son père étaient encore vivaces.

Néanmoins, certaines questions taraudaient Pojarski. Dmitri Ozyovitch pouvait être utile comme manipulateur au sein du PR, mais combien de temps réussirait-il à se maintenir à l'intérieur du PR avant que Godinnik se rende compte de sa fourberie ?
D'autre part, Krasschenko jouait peut-être triple jeu... Peut-être avait-il un autre agenda caché qu'il ne divulguait pas à Pojarski. Surement même... Mais après tout, ça n'avait pas la moindre importance. Pojarski était un pragmatique. Il n'avait pas l'intention de rétablir la Monarchie envers et contre tout. Ce qu'il voulait, c'était d'abord instaurer son propre pouvoir personnel, peu importe que cela soit sous une République fantoche ou sous une "Régence".


Il répondit, en pesant ses mots, tandis que la fumée des cigares s'élevait vers le plafond:

- Da, Dmitri, je crois que notre alliance, nous la forgeons à l'instant même. Nous sommes les derniers patriotes de ce pays, il est normal que nous agissions ensemble. Après tout, quoi de plus logique ? Quand la rue souffre sous la férule cruelle de l'Ogre rouge, que la Patrie est au bord de l'abîme, c'est à la Noblesse d'agir. Je ne sais pas ce qu'il en est des Krasschenko (quoique j'ai entendu dire que leur extraction était très ancienne), mais nous, les Pojarski, remontons au légendaire Proussla, qui conquit les païens aux côtés de Mura.

Le prince se leva, et, faisant les cent pas, se mit à discourir:

- C'est notre devoir, Dmitri, de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour restaurer la grandeur de la Mère-Patrie ! Une alliance, da ! Une alliance à la douma, et dans la rue ! Topons là !

Le prince tendit la main à Krasschenko, afin de sceller l'accord.

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri Krasstchenko

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 52
Localisation : Grand-Duc de Ninjovskia
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Visite au PIR   Ven 9 Avr 2010 - 1:01

Dimitri prit la main de Fedor et la serra solidement. Il remarqua les moindres faits et gestes de l'homme en face de lui scrutant le moindre trait pouvant lui donner plusieurs informations. Le jeune Duc n'était pas dupe et se doutait que ce Fedor pouvait cacher quelques projets, mais il préférait se montrer polit, aimable et légèrement innocent.

Parfait Fedor! Je suis certain que nous allons pouvoir travailler de concert ensemble au bien de cette nation. Ne croyez pas que je suis comme feu mon père a pu avoir été. Je n'ai pas habitude à changer d'idée au 30 secondes et encore moins à renier mes amis. Mon père était un être impulsif qui n'avait à coeur que son propre intérêt personnel. Après tout, s'il a perdu ses 2 guerres d'indépendance, c'est qu'il ne visait que les résultats à courts termes. Mais enfin bref, le passé étant le passé, nous ne pouvons plus rien changer et maintenant occupons-nous du futur.

Il aspira une longue bouffée de son cigare, lui rappelant les vapeurs de l'opium qu'il avait parfois consommé en Ozzétie.

Comment voyez-vous les élections? Avez-vous des moyens financiers nécessaires et suffisants? Avez-vous de bons contacts en politique? Vous savez surement que les élections ne se gagne pas uniquement avec des sourires et des poignées de mains... si vous voyez ce que je veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski

avatar

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Visite au PIR   Ven 9 Avr 2010 - 22:54

Dans le lointain, en direction de la douma, on entend des détonations, comme des coups de feu.
Remplissant à nouveau les verres, le prince répond:


- Ah, les élections ! Je dois dire que toute aide sera la bienvenue ! Je pense recueillir des votes de deux manières: d'une part, en se présentant comme le parti de l'ordre et de la répression face à un PCD décadent, nous pouvons récupérer les voix de la bourgeoisie qui craint plus que tout les débordements anarchiques de la plèbe. Comme tout le monde en ville vous avez surement entendu parler de ces mystérieuses menaces et de cet attentat... Sans doute l'œuvre de quelque marginal échappé de l'asile, mais cela nous profite: les classes bourgeoises vont comprendre que le PCD, allié à la gauche, ne peut plus garantir leur sécurité...

D'autre part, nous ferons des voix dans les campagnes, en utilisant tous les moyens: violences, pressions, sermons des popes, mensonges et propagande, bourrages d'urnes et manipulations.

Et pour ça, mon cher, il nous faut de l'argent et des réseaux ! Je crois que vous ne manquez ni de l'un ni des autres !

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri Krasstchenko

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 52
Localisation : Grand-Duc de Ninjovskia
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Visite au PIR   Sam 10 Avr 2010 - 6:52

Krasstchenko fit la mine déconfite en entendant les propos du jeune Pojarski. Attentats marginaux... oeuvre d'aliéné sorti d'asile. Mais pour qui se prenait-il pour venir l'insulter aussi cruement! C'était du grand art tout simplement. Il n'avait pas idée de ce qui allait se passer dans les prochaines minutes, ni même du plan machiavélique d'empoisenement de l'eau potable. Non mais, ce n'était pas l'oeuvre d'un simple amateur, c'était un chef-d'oeuvre! L'anarchie à son essence la plus pur et noble. L'horreur et l'effroie qui se répendait tranquillement dans les rues. L'extase!

Au sons des retentissantes détonations, Dimitri ne peut s'empêcher d'esquisser un sourire diabolique, laissant poindre ses dents jaunit par des années intensive d'abus de tabac de Port-Banane. Il fit mine de regarder sa montre de poche et la reglissa aussitôt dans son veston.

Excellent... euhhh oui il est vraiment excellent ce cigare, vous en voulez un autre?

Il regarda vers le mur derrière Fedor, sa jambes droite tremblant d'excitation. Son coup semblait avoir réussit à la Douma, il en saurait peut-être plus à la sorti des bureaux du PIR.

De l'argent, je crois que mon père m'en a laissé suffisamment pour pouvoir vivre 12 vies entières. Dites-moi de combien vous avez besoin et je vous ferai déposer une enveloppe sceller à votre nom. Vous comprenez que je ne peux évidemment pas vous signer un chèque puisque celui-ci pourrait être facilement retracé. Pour ce qui est des soutiens politiques, des messages clairs seront envoyés aux employés du KMK ainsi qu'à l'ensemble des partenaires industriels avec qui nous faisons affaire. Cela va sans dire qu'il s'agit tout de même d'un réseau que feu mon père à prit des années à développer.

Il regarda de gauche à droite, réajuster le noeud papillon et se pinca les lèvres.


Bien entendu tout ce que je vous dit ici, doit rester strictement entre nous. Personne d'autre que vous et moi ne doit être au courrant de ce plan. Je suis un membre assez influent au PR et je tiens pour le moment à garder cette couverture qui me blanchit de tout soupçon possible. Je crois que nous serions dû pour un excellent coup d'état qui nous nettoirait toute cette racaille de pleutres merksistes. Des bons à rien sinon à endoctriner les masses de travailleur pour les rendrent moins productif et faire perdre des milliards à mes semblables. Je vous fournirai toute l'aide dont vous avez besoin, vous avez ma parole. J'ai eu la chance à Tjinvali de rencontrer plusieurs Tcherkesses et autres hommes qui sont à ma solde aujourd'hui pour effectuer de la sale besogne. Peut-être en auriez-vous besoin? Vous savez, parfois il faut casser quelques jambes pour convaincre certaines personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozy Krasstchenko

avatar

Nombre de messages : 2176
Age : 99
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Visite au PIR   Mer 27 Oct 2010 - 3:51

Comme l'avait fait son fils auparant, c'est maintenant le père qui vint se présenter à l'entré du batiment du parti politique le fameux et non moins célèbre PIR. La réceptionniste, qui visiblement ne devait pas être très futé, faisait poireauté l'homme comme s'il s'agissait d'un simple colporteur.

Bon sang madame! cela fait 10 minutes que j'attends et je n'ai toujours pas été répondu!

Ozy frappa d'un violent coup de canne sur le bureau. La jeune femme fut pétrifié par se spectacle.


Pouvez-vous m'appeller le Prince Pojarski immédiatement ou alors je vous fais enfermer dans un goulag ou d'autres jeunes écervellées dans votre genre croupissent. Ce serait pratiquement amusant de vous voir souffrir, manquer de pain et geler lentement dans les grandes plaines de Sibérie.

Ozy tappait du pied.

Allez! hop hop hop hop!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski

avatar

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Visite au PIR   Mer 27 Oct 2010 - 16:01


Décidément, Pojarski avait bien du mal à s'habituer à sa nouvelle position de laquais du vieux Régent. Mais c'était là le prix à payer pour survivre. Il descendit l'escalier au pas de course:

- Votre Altesse, vous ici ! Soyez le bienvenu. J'ai justement sur moi un projet de Charte dont vous me direz des nouvelles. Elle a l'avantage de conserver un ton moderne et neutre tout en liquidant complètement les principes parlementaires qui empuantissaient les précédentes constitutions ! Voici...

Le Prince transmit quelques feuillets graisseux au Grand-duc, sur lesquels avait griffonné le professeur Iakovlev d'une écriture illisible et exaltée. Le vieil universitaire, qui avait commencé sa carrière politique comme éminence grise du général Niviakov, trouvait enfin l'occasion d'imprimer ses idées réactionnaires et monarchistes à la politique russlave.

Citation :
Charte de la Sainte Russlavie

Préambule


Le Régent Impérial, inspiré par Khrestos, reconnaissant que l’Autocratie constitutionnelle est le seul gouvernement légitime, proclamant son attachement à la Nation russlave et à la Vraie Religion Cathodoxe, donne au peuple russlave cette Charte.

Titre I – La Nation Russlave

Section I – Eléments constitutifs

Article I. La Sainte Russlavie est constituée en Monarchie. La Souveraineté réside toute entière dans le Tsar. Par cette Charte, l’Empire se dote d’institutions modernes et légitimes.

Article II. La capitale est établie à Murasibirsk. La langue officielle est le russlave. La Cathodoxie est reconnue Religion d’Etat.

Section II – des Russlaves et de leurs droits

Article III. Les Russlaves sont égaux en droits, sauf exceptions motivées par l’ordre public.


Article IV. La liberté individuelle est garantie. Nul ne peut être poursuivi que dans les cas prévus par la loi, sauf exceptions motivées par l’ordre public.
La liberté d’expression, la liberté de la presse (sous réserve des délits de diffamation et calomnie, fixés pas la loi), la liberté de rassemblement, la liberté de culte sont garanties. Aucune discrimination liée aux convictions philosophiques, politiques ou religieuses n’est tolérée, sauf exceptions motivées par l’ordre public.
Tout en restant tenu à une discipline militaire stricte dans leur devoir et durant leur service militaire, les soldats doivent être libérés de toute restriction à l'exercice des droits civiques dont jouissent tous les autres citoyens.

Article V. La propriété privée est un droit absolu et inviolable, excepté pour cause d’utilité publique, et moyennant une juste indemnité.

Titre II - DE L’ORGANISATION DES POUVOIRS

Section I – Du Tsar

Article VI. Le Tsar est l’incarnation de la souveraineté russlave, garantie par les droits dynastiques et la Loi Cathodoxe. Les pouvoirs du Tsar sont héréditaires dans la descendance mâle, directe et légitime de Nicolas Alexandrovitch Samsonov, par ordre de primogéniture.

A défaut de descendance mâle, il appartient à la douma de choisir le successeur du Tsar.


Article VII. De la régence.
Le Régent est nommé par le Tsar, avec l’assentiment de la Douma. Il le remplace en cas d’incapacité temporaire.
L’incapacité définitive du Tsar a régner conduit à la transmission du pouvoir impérial, selon les dispositions de l’article VI.

Article VIII. Le Tsar est le chef de l’Etat. La personne du Tsar est inviolable, ses ministres sont responsables.

Article IX. Le souverain nomme et révoque les ministres.
Chef Suprême des Armées, le souverain confère les grades dans l’armée.
Le Tsar sanctionne et promulgue les lois. Aucune loi votée par la douma n’a d’effet si elle n’est sanctionnée par le Tsar.
Le Tsar dispose d’un pouvoir législatif propre : le droit d’Oukaze.
Le Tsar ratifie les Traités.


Article X. Le Tsar dispose du pouvoir absolu de dissoudre la douma. La dissolution de la Douma entraîne la fin de la législature en cours. En tous les cas, le Tsar est tenu de dissoudre à la fin de chaque session parlementaire, c’est-à-dire tous les quatre mois.
Le Tsar assure la tenue d'élections dans les 10 jours à dater de la dissolution.

Article XI.
Le Tsar confère les titres de noblesse ainsi que les ordres militaires ou civils.

Section 2 – Du Gouvernement, du Premier Ministre et des Ministres

Article XII. Le gouvernement regroupe le premier ministre et les ministres. Serviteurs et agents du pouvoir souverain, ils sont nommés par le Tsar. Le gouvernement n’est pas responsable devant la douma. Il revient au Gouvernement d’organiser les élections législatives.

Article XIII. Le Premier Ministre préside le Conseil Impérial. Les décisions sont débattues au sein du Conseil des Ministres de manière collégiale. En cas de désaccord persistant entre le Chef du gouvernement et un ministre, celui-ci doit s’incliner ou démissionner.


Article XV. Du droit de décret
Les Ministres exercent l’activité exécutive par décret. Le Décret est inférieur à la Loi et à l’Oukaze, dont il n’est que la stricte exécution.

Section III – De la Douma


Article XVI. La Douma
La Douma est unicamérale.
La Douma est composée de 100 députés élus selon la Loi électorale. Ils sont élus pour une durée de quatre mois, sauf dissolution anticipée décrétée par le Tsar.
Les députés procèdent à l’élection d’un des leurs au poste de Président de la Douma.

Article XVII. Le Président
Le Président de la Douma, prépare le feuilleton, dirige les débats et assure le bon déroulement des travaux. Le président de la Douma doit être neutre et impartial. Le président de la Douma n’as pas de droit de vote à la Douma mais tranche en cas d’égalité. Il peut être démis par un vote de censure.

Article XVIII. Des rôles fondamentaux de la Douma
La Douma étudie et vote les projets de loi que lui soumettent les membres du Gouvernement. Les députés n’ont pas le droit d’initiative législative.

Section IV - Du Pouvoir judiciaire


Article XIX. De la justice
La justice est rendue au nom du Tsar. Elle s’établit sur le Droit, la Jurisprudence et la Coutume.

Elle peut faire jurisprudence, c'est-à-dire rendre un jugement sur un cas qui ne fait pas l’objet d’un point de Droit, de la Coutume, ou d’une jurisprudence antérieure mais dont l’équité est établie, dans le respect de la Constitution, de la Loi et des normes juridiques. Une jurisprudence peut servir pour un cas ultérieur similaire.

Les juges sont nommés par le Tsar sur proposition du Ministre de la Justice. L’indépendance, l’inamovibilité et l’intégrité des juges sont garanties.


Article XX. De la Cour Impériale
La Cour Suprême est composée d’un juge. Elle juge toutes les affaires de première instance.


Article XXI. De la Cour d’Appel
La Cour d’Appel est composée d’un à trois juges. Elle connaît de toutes les affaires en seconde instance.

TITRE III – DES TERRITOIRES


Article XXII. Les provinces Russlaves
La Russlavie est composé de 5 provinces dénommés Navolstov, Orient, Gornograd, Sibérie et Oudmourtie, à laquelle s’ajoute la province a statut particulier dénommée Murasibirsk.

Les provinces sont administrées par des gouverneurs nommés par le Tsar.

Article XXIII. Les protectorats
Les protectorats sont les territoires soumis au Tsar sans faire partie de la Russlavie à proprement parler. Ils sont administrés par des gouverneurs nommés par le Tsar. Sauf mention contraire, les lois et oukazes adoptées en Russlavie ne s’appliquent pas aux protectorats.




TITRE IV – DE LA REVISION DE LA CONSTITUTION



Article XXIV. Du principe de révision
La révision de la Constitution appartient au Tsar et à la Douma. La révision est proposée à la Douma et est adoptée à la majorité simple.
Le Tsar dispose d’un droit de veto concernant la révision de la Constitution.


Article XXV. De l’impossibilité de réviser la Constitution
La Constitution ne peut être révisée que si le Tsar exerce, de plein droit son pouvoir. L’incapacité du Tsar rend impossible, le temps de cette incapacité, la révision de la Constitution.

Article XXVI. De la promulgation
La Constitution est sanctionnée et promulguée par le Tsar.

- Comme vous le voyez, les droits et libertés sont maintenant accordés de manière conditionnelle, puisqu'ils peuvent à tout moment être violés par le gouvernement pour "cause d'ordre public".
Quant à la douma, elle n'a pratiquement plus aucun pouvoir, puisqu'elle ne peut pas mettre en minorité le gouvernement (ce qui signifie que le Tsar, ou le Régent, peut nommer n'importe qui comme ministre, sans se soucier d'être en majorité à la douma), et que le Tsar peut agir comme législateur indépendamment d'elle.

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozy Krasstchenko

avatar

Nombre de messages : 2176
Age : 99
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Visite au PIR   Mer 27 Oct 2010 - 16:54

Ozy et Pojarski prirent place face à face dans deux magnifiques fauteuils de l'ère Nicolas 1er. Le mobilier semblait somme toute jolie. Les peintures accrochées au mur ne lui plaisait pas, mais il n'étais pas chez lui, il était en fait chez son futur bras droit. Un frisson traversa à nouveau Krasstchenko, et s'il se trompait et que ce prince finissait bien par le tasser de coté ou pire l'assasinerait de ses propres mains? Bine entendu tout cela n'était que des hypothèses dans la tête du vieillard sanguinaire et usurpateur du pouvoir.

Prince, voilà une bien belle constitution et qui me plaît particulièrement. Je crois que la nation va bouger beaucoup plus rapidement qu'auparavant. Or, si un ministre ou même le premier-ministre ne fait pas son travail ou semble être un bel incompétent, il en reviendra au Tsar ou le Régent, c'est moi ça, de le démettre immédiatement! Ça me plaît beaucoup Pojarski, j'espère que vous serez fier d'être notre nouveau premier-ministre de l'Empire.

Le Grand-Duc observait depuis quelques minutes la bouteille de vodka qui trônait fièrement au centre de la table basse. N'osant pas lui demander, il ne faisait que la regarder, quasiment lui faire des sourires en coin. Depuis quelques temps, les problèmes de boissons de Krasstchenko amplifiaient.


Alors nous allons déposer cette constitution immédiatement et nous allons mettre un coup de hache final dans cette démocratie décadente et sale. Ces Godinnik et Romanovsky ne seront plus qu'un mauvais souvenir, comme lorsqu'on a une indigestion suite à un repas qu'on a dû manger contre notre gré... Et en passant, je vous accorde 100 millions de RR pour que vous me puissiez rénover le PIR. Je le veux somptueux et splendide, digne de ma gloire et de mon ère nouvelle qui commence!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite au PIR   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite au PIR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ballade et visite de la Casse Moto du Sud Ouest
» VISITE DE L'ABEILLE BOURBON DIM 19
» contre visite
» contre-visite pour pollution, que faire ?
» Visite de l'usine Akrapovic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Politique :: Partis et Factions :: Parti Impérial Russlave-
Sauter vers: