La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Session extraordinaire du 5 octobre 1910

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nikolaï Romanovsky



Nombre de messages : 283
Age : 26
Localisation : Muarsibirsk
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Session extraordinaire du 5 octobre 1910   Mar 5 Oct 2010 - 20:13

La crise gagnait à nouveau la République et la vacances des institutions n'y arrangeait rien. Le dernier ministre encore présent du gouvernement Medjelev, le Maréchal Romanovsky, avait convoqué tout les députés. Le bâtiment de la Douma étant encore inutilisable, le centre des congrès de Murasibirsk fut réquisitionné pour l'occasion.

L'heure du début de la session arriva et le Maréchal demanda que les portes soient verrouillée et que les clés lui soient données. Sur les cents députés que comptait la douma, seulement soixante étaient présent, les trente-sept du PCD, quinze du PR-PMLR et huit du PP.

Le Maréchal monta à la tribune et commença à parler.


Messieurs les députés, je vous ai convoqué car l'heure est grave pour notre pays, mais je ne vais pas discourir longtemps, je vais seulement vous demander d'approuver certaines mesures qu'exige la situation actuelle.

Tout d'abord, comme vous le savez, le nombre de cinquante et un députés est dépassé et donc, la session et ses décisions sont donc tout à fait légales.


Des chuchotements parcoururent la salle.

Première chose, je demande que cette assemblée constate la vacances du poste de Premier-Ministre et qu'elle en désigne un nouveau.

Des murmures de protestation venant des députés du PP et du PR-PMLR qui, si la douma n'avait pas été incomplète, n'aurais pas été mis en minorité. Dans cette situation tout le monde sais que le PCD, seul parti à avoir un effectif complet, dispose de la majorité absolu des voix. Plusieurs dizaines de minutes s'écoulèrent avant que les députés prennent un décision. Le président de la douma annonça les résultats.

Sur soixante bulletins délivré, soixante bulletins sont revenu, blanc zéro, nul zéro, pour cinquante et un, contre neuf. La résolution est donc acceptée.

Deuxième résolution, la nomination d'un nouveau Premier-Ministre. Des candidats ?

Dans les rangs du PCD, le nom de Romanovsky sorti le plus souvant et seul les députés du PP eurent la folie de proposer un candidat. Le président annonça les résultats.

Sur soixante bulletins délivré, soixante bulletins sont revenu, blanc quinze, nul zéro, Romanovsky trente-sept, Stamboulski huit. Monsieur le Maréchal Romanovsky est donc désigné au poste de Premier-Ministre.

Consécration suprême pour le Maréchal, tel qu'il l'avait promis à Krasstchenko, le renversement du pouvoir en place était en marche, mais son avantage été d'autant plus grand qu'il se faisait en toutes légalités.

_________________

Nikolaï Alexandrovitch Romanovsky

Président du Gouvernement Provisoire de la République Russlave (1909) (1914)
Député PCD(1908, 1909)
Commandant de la Garnison de Gornograd (1908-1909)
Maréchal de Russlavie
Membre du PCD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozy Krasstchenko



Nombre de messages : 2176
Age : 98
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Session extraordinaire du 5 octobre 1910   Mer 6 Oct 2010 - 3:00

Dans la Douma, ce geste fut fait à une vitesse de l'éclair! Normalement, les palabres dans l'édifice prenaient une éternité pour aboutir à quelque chose. Les députés ni vurent que du feu. Plusieurs députés du PCD étaient des gens d'affaires, plusieurs industriels parmis eux. Couteau sous la gorge, ils nurent pas grand choix que de voter en faveur du Maréchal Romanovsky. D'un point de vue juridique, l'acte était tout à fait légal et personne ne pouvait le contester. Toutefois, d'un point de vue morale, cela ressemblait à un véritable putsch parlementaire. Jusqu'ou les idées du Maréchal allaient bien en venir?

Les députés Krasstchenkistes, sbires du Grand-Duc applaudissèrent chaudement l'élection du nouveau Premier-Ministre et se félicitait que la droite reprenne un peu de gallon. Après une année et demi de règne pour le moins douteux de la gauche qui n'avait apporté que de maigre résultat, la droite allait réussir à faire vraiment bouger les choses.

Le député Onizim Pavlovitch,du PCD, s'approcha de Romanovsky.

Bravo Monsieur le Premier-Ministre, nous sommes fier de vous! J'espère que vous ne nous décevrez pas. C'est un grand jour pour la nation, il s'agit du retour en force du PCD.


Dans la salle, les députés de droite crièrent de joie! Onizim s'approcha à l'oreille du Maréchal.


Ne nous décevez pas Monsieur, parce que Krasstchenko compte sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Secrétaire



Nombre de messages : 834
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Session extraordinaire du 5 octobre 1910   Jeu 7 Oct 2010 - 17:48


Ce coup de force parlementaire acheva de tuer le Directoire, qui depuis longtemps n'était plus qu'un fantôme évanescent. Les Directeurs, depuis leurs ministères, tentèrent bien d'intervenir: ils envoyèrent le sous-directeur Bezhoukov, mais ce dernier échoua piteusement à se faire entendre dans la douma dominée par les Kadets et acquise au Maréchal. Bezoukhov duit fuir la salle sous les huées des députés. Le Directoire tenta alors d'employer la force. A 13 heure, le Directeur Koutaïssov appela la caserne du 87e régiment de ligne, mais personne ne répondit. Idem dans les autres casernes de la capitale. Le sous-directeur Bezhoukov errait de commissariat en commissariat, et à chaque fois se voyait opposé une fin de non recevoir. A la fin de la journée, le Directoire pu finalement rassembler vaille que vaille une centaine de policiers et les envoya vers la Douma. Mais ceux-ci se perdirent en route et disparurent sans rien tenter contre le Maréchal Romanovsky. A 17 heure, les ministères étaient pratiquement vides: les fonctionnaires rentraient chez eux, peu enthousiastes à l'idée de faire des heures supplémentaires pour le Directoire.

Les Directeurs comprirent qu'ils n'avaient plus le choix: ils fuirent. La plupart prirent le train de 18h34 pour Opessa. A vingt heures, Koutaïssov, dernier directeur encore présent, quittait le Palais Samsonov comme un voleur, la tête basse et le pas furtif. Le Directoire avait cessé d'exister.



_________________
Secrétaire du Gouvernement
Huissier du Palais
Procureur de la Couronne

Ура Царю!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sainterusslavie.megabb.com
Nikolaï Romanovsky



Nombre de messages : 283
Age : 26
Localisation : Muarsibirsk
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Session extraordinaire du 5 octobre 1910   Ven 8 Oct 2010 - 9:07

Après une interruption d'un jour complet la séance reprit tôt le troisième jour. Cette fois, le Maréchal en tant que Premier-Ministre avait toutes les cartes en mains pour réussir la ou Medjelev avait échoué : Rendre cette République viable. La composition de la douma n'avait pas changé.

Messieurs les députés, Monsieur le président, il y a deux jours, je vous ai convoqué car des mesures exceptionnelles étaient à prendre, aujourd'hui, je vais vous demander d'approuver la suite de ces mesures.

Premièrement : Je demande à ce que la Loi martial puissent être appliquée, sous les ordres du Premier-Ministre, immédiatement dans tous le territoire Russlave et que les forces armées Russlaves soient mobilisées.

Deuxièmement : Je demande à ce que, pour une durée d'un mois, soient accordé au gouvernement le pouvoir de gouverner par décret, sans aucun compte à rendre à la Douma et de réviser la Constitution de la République et que celle si soient soumise à l'approbation du peuples dès que la situation le permettra.


Le président annonça que les députés allaient passer au vote au sujet des deux propositions.

Premier objet : Sur soixante bulletins délivré, soixante bulletins sont revenu, blanc zéro, nul zéro, pour quarante cinq, contre quinze. La résolution est donc acceptée.

Deuxième objet : Sur soixante bulletins délivré, soixante bulletins sont revenu, blanc zéro, nul zéro, pour quarante cinq, contre quinze. La résolution est également acceptée.


Le Premier-Ministre Romanovsky, empli de joie quant au résultat du vote monta à la tribune.

Messieurs les députés, je serait digne de la confiance que vous m’accordez ici. Je vous donne donc rendez vous dans un peu moins d’un mois pour la présentation du projet de nouvelle constitution.

_________________

Nikolaï Alexandrovitch Romanovsky

Président du Gouvernement Provisoire de la République Russlave (1909) (1914)
Député PCD(1908, 1909)
Commandant de la Garnison de Gornograd (1908-1909)
Maréchal de Russlavie
Membre du PCD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Session extraordinaire du 5 octobre 1910   Ven 8 Oct 2010 - 20:36

EL/ Hop hop hop eh ohhhh! le vote est encore démocratique ou non? Tous les partis ne sont pas sensés parler via la voie d'un seul ;o) Les députés du PR ne sont plus là depuis belle lurette! Ce vote autoritaire est plutôt moyen: laisse les joueurs se réveiller et reprendre goût! Laisse le chaos se développer ;o) /EL

Les votes énoncés par le pseudo-pouvoir en place ne correspondaient à rien de réel, les députés cités n'étaient pas là, ne siégeaient pas même en esprit: beaucoup avaient abandonné la Russlavie à ses maux dès la disparition de Medjelev annoncée...
Tout cela, finalement, ne faisait que corroborer ce qui se disait dans tous les couloirs et toutes les alcôves: Romanosky n'était plus qu'un maréchal d'opérette et son pouvoir celui d'un pantin désarticulé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolaï Romanovsky



Nombre de messages : 283
Age : 26
Localisation : Muarsibirsk
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Session extraordinaire du 5 octobre 1910   Ven 8 Oct 2010 - 21:34

EL/Je veux bien moi, mais il n y a plus de joueurs des partis représenté à la Douma mis à part le PCD et il me semble que sa fait bouger les choses, après si un joueur pense que c'est nécessaire, qu'un administrateur supprime mon dernier message /EL

_________________

Nikolaï Alexandrovitch Romanovsky

Président du Gouvernement Provisoire de la République Russlave (1909) (1914)
Député PCD(1908, 1909)
Commandant de la Garnison de Gornograd (1908-1909)
Maréchal de Russlavie
Membre du PCD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozy Krasstchenko



Nombre de messages : 2176
Age : 98
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Session extraordinaire du 5 octobre 1910   Dim 10 Oct 2010 - 17:09

Les députés du PCD applaudissèrent chaudement les mesures instaurées par le Premier-Ministre. Il n'y avait rien de mieu qu'une bonne loi martiale pour remettre un pays sur ses rails. Les libertés civiles allaient être tous suspendus sans exception. La presse allait maintenant être également surveillé. Si elle devenait trop violente contre le régime, il y a fort a parier que le Maréchal la ferait suspendre...

Onizim Pavlovitch, ministre du PCD fut l'un des premiers a appuyer une telle mesure. On n'avait pas eu besoin de lui tordre un bras. Encore trouvait-il que le PM était timide et n'allait pas vraiment au fond des choses. Il prit donc la parole au devant de la tribune.


Messieurs, à quand allons-nous donc une bonne fois pour toute interdire les partis d'extrême gauche? C'est-à-dire les merksistes-luninistes de la scène politique et de la Douma? Après tout, c'est de leur faute si le pays en est rendu à ce point. Je demande donc l'interdiction aux merksistes, l'entrée de la Douma!


Plusieurs applaudissèrent, la gauche se contentant de huer ce que venir de dire le député. Qu'importe, la droite au pouvoir allait chaque jour en se renforcant. Hier encore, elle se cachait dans ses sous-sols, tremblant de peur contre le régime Merksistes. Le retour du balancier était arrivé. Les Rouge allaient devoir payer pour leurs abus... Ironique quand on pense que les aristocrates de l'Ancien Régime avait fait identiquement la même chose...


Je demande également le service millitaire soit obligatoire dès l'âge de 18 ans pour 5 années! Comment pouvons-nous défendre une nation avec un ramassis d'alcoolique et de paysans sans instruction? Cela nous prend un pouvoir fort pour intimider nos ennemis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Session extraordinaire du 5 octobre 1910   Aujourd'hui à 3:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Session extraordinaire du 5 octobre 1910
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Session Extraordinaire !
» Session Du26 au 28 octobre
» Session amicale Geneve 25 octobre 2014
» Session float du samedi 17 octobre sur la boucle du doubs à Besançon.
» session salagou pur semaine de fouuuuuuuuuuuuuuu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Politique :: Douma-
Sauter vers: