La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Ozy Krasstchenko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ozy Krasstchenko



Nombre de messages : 2176
Age : 98
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Ozy Krasstchenko   Mar 12 Oct 2010 - 6:18


Ozy Xenofontovitch Krasstchenko Soyembika
Père: Xenofont Ezekielovitch von Krassberg und Soyembika, Prince du Krassberg
Mère: Magdaniela Giorgianova Widenhernoft
Frère:Trifon Xenofontovitch Krasstchenko Soyembika
Né en 1819 à Krachennkirch au Krassberg (Krassland)

Premier mariage (1864 à 1906):Hildegarde Krasstchenko, née Zornik, disparue mai 1909 , donna un fils Dimitri Krasstchenko
Deuxième mariage (1906 à 1909):Viktoria Krasstchenko, née von Bushwald, disparue mars 1906 , donna un fils Michel Sebastopol Krasstchenko

Ozy est issu d'une très ancienne famille d'aristocrate du Krassland et de Russlavie, les Krasstchenko-Soyembika. Il a passé sa jeunesse dans la débauche et la luxure, d'ou naîtront deux fils bâtard. Il consacra une partie de ses études universitaire dans la capitale du Sérényssyme Empire d'Ys en 1839. En 1841, grace à la position privilégié de son père au gouvernement, il obtint un poste d'ambassadeur au Zabruck-Kraussauerstein, province sécessionniste du nord du Grand-Duché du Zollernberg ou il apprit les règles de l'art politique et fit ses premiers contacts. Il y restera 12 années qui le marqueront pour le restant de ses jours. En 1853, il rentre au Krassland ou il occupera divers fonctions gouvernementales. Son père ayant une immense fortune, il coule des jours heureux à l'abris des souçis financiers. Il en profite pour visiter sa tante qui vie dans l'empire du Belondor, il se liera d'une amitié très proche avec sa jeune cousine Alénia, future Impératrice du Belondor. Certains disent qu'il aurait eu un enfant d'une improbable liaison avec celle-ci.

Au printemps 1864, il rencontre Viktoria von Bushwald, de 30 ans sa cadette. Alors agée de seulement 15 ans, il la mariera en secret à Nautia à l'insue de son père. De cette union naîtra plus tard un garcon nommé Dimitri Krasstchenko qui sera caché pendant des années dans une famille d'acceuil. La famille Krasstchenko-Soyembika est réputé pour vivre très longtemps, c'est ainsi que son père s'éteindra à un âge très avancé de 101 ans le 15 janvier 1880. Ozy, héritera de la fortune familliale et de l'empire industriel qui est alors sur le déclin et proche de la faillite. Ozy vivra très pauvrement avec sa femme, il connaîtra la misère et tombera malade. C'est à cette même époque qu'il se créa une liaison avec sa belle-soeur Hildegarde Zornik, dont un enfant naîtra, Michel Sebastopol Krasstchenko. Par le hasard des choses, une guerre éclatera en 1881, la guerre des Cafards. Les usines d'armements millitaires du Krassland lui permettront de refaire une immense fortune qu'il placera à l'abris de l'impôt en Sainte-Russlavie.

En 1890, avec sa femme Viktoria, il déménagera en Sainte-Russlavie dans la pitoresque et minuscule ville d'alors, Piter. Il continuera d'y faire fructifier ses avoirs et il passera le cap du milliard quelques années plus tard. Ayant encore goût pour l'aventure, il aura un passe-droit du Tsar Nicolas 1er et obtiendra le grade de Général dans l'Armée Impériale de la Sainte-Russlavie. Il en profitera pour voyager beaucoup à l'étranger et se perfectionner dans les manoeuvres millitaires. Au tournant de 1900 Ozy, agé de 81 ans, décide de se lancer en politique. Il fondera le Parti Conservateur, celui-çi sera considéré paradoxalement à gauche sur l'échiquier politique avec plusieurs idées réformistes pour l'époque. En 1906, Le Tsar Nicolas 1er décide de l'annoblir pour ses services rendus à l'empire et le nomme Grand-Duc du Ninjovskia, Piter sera élevé au rang de capitale grand-ducal. C'est à cette même date que sa femme disparaitra dans des conditions mystérieuses. Certains pensent qu'il la fit assasiner pour marier sa belle-soeur Hildegarde Zornik...

Ozy se lancera à partir de ce moment en politique active. Début 1907, il sera nommé Généralissime des Armées Impériale et devra combattre une première rébellion contre des sécesionnistes merksiste-luniniste. Grace à son savoir-faire et à des méthodes peu cathodoxe, il fit le ménage et restaura la monarchie. Certains disent que d'effroyables crimes de guerre auraient été commis, mais tous ceux ayant vu de leur yeux ces histoires sont disparus mystérieusement. Pour l'ensemble de son oeuvre, il sera surnommé: Le Boucher de la Révolution. Fin 1907, le Tsar voulant à tout prix controler les détroits au sud de la Russlavie, décide de déclarer la guerre à la Turcosie et envoit le vieu Ozy une nouvelle fois au front. De nouveau, Ozy écrasera l'ennemi de manière foudroyante et capturera l'Ile de Erfuz et celle d'Alexeivski. Rentré au pays, des élections pour le poste de Premier-Ministre seront déclenchés. À la grande surprise de tous, Ozy les remportera avec une confortable majorité. Son gouvernement tiendra en place durant 5 mois qui somme toute seront plutot calme et sans rebondissement. Avril 1908, une nouvelle révolution éclate et Ozy décide de jouer le tout pour le tout. Il déclare l'indépendance du Ninjovskia et devra affronter les Armées Impériales. Malheureusement, il sera mal préparé et devra partir en exil auprès de sa cousine Alénia au Belondor pour un an. Il laissa la gestion du KMK à son associé, Iossif Mai-Maievski pendant ce temps.

De retour au pays en aout 1909. Le pays est en morceau et il décide de reprendre un poste au gouvernement d'union national afin de redonner de la vigueur à l'empire sur le déclin. Les choses ont bien changés depuis son départ. L'Ancien Régime est tombé et il s'adapte mal à la nouvelle démocratie. Les temps changent et il devient réfractaire et borné. Il refonde le Parti Conservateur et devient sur l'échéquier politique un des partis des plus à droite, soutenant la monarchie. Les choses se tranquillise jusqu'en avril 1909. Il prépare son plan alors que le pays est au bord du chaos. Avec l'aide de son frère Trifon Krasstchenko, il s'auto-proclame Roi du Ninjovskia et déclare l'indépendance, mais cette fois ci il est très bien préparer et offre une farouche résistance aux Armées Impériales. Mai 1909, alors agé de 90 ans, il est foudroyé par une attaque cardiaque qui lui fait paralysé tout le coté gauche de son corps. Omnipotent, presque muet, paralysé, il n'aura d'autre choix que d'abdiquer en faveur de son fils Dimitri Krasstchenko. Celui-ci reprendra le titre de Roi et continuera la guerre que son père avait commencé. Le jeune Dimitri ne voulant pas supporter le fardeau d'une guerre qui n'était pas la sienne, laissa tomber les armes, et organisa une reddition sans condition pour l'ex Grand-Duché. C'est la débacle et la catastrophe, les armées ninjovskoises sont détruites ou complètement désarmées. La santé chancellante du vieu Ozy finit par l'emporte et fin mai 1909, il meurt dans l'anonymat la plus totale. Enterré en toute vitesse sous les décombres de la ville de Piter, à même la boue et sans cerceuil, Dimitri son plus jeune fils prend la voie de l'exil pour 1 année complète dans la Principauté d'Ozzétie du Nord.

Septembre 1910, coup de théatre! Le Grand-Duc n'est pas mort, mais il a organisé une mise en scène avec son fils Dimitri afin de se faire oublier et d'attendre que la poussière retombe. Lorsqu'il apprend que le gouvernement Merksiste s'est enfuit, il tente sa chance et sort de son bunker et retourne en vitesse à Gornograd. Il prend contact avec son vieil ami le Maréchal Romanovsky et ensuite ils organisent un putsch parlementaire. Le Maréchal prenant le titre de Premier-Ministre et le Grand-Duc celui de Régent de la couronne en attendant un ultime retour de la monarchie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ozy Krasstchenko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Religion et philosophie :: Panthéon des gloires nationales-
Sauter vers: