La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Réunion du Triumvirat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Réunion du Triumvirat   Lun 8 Nov 2010 - 14:28


Pojarski ne s'y trompait pas; son titre de Premier Ministre, accordé négligemment par le Régent, n'était qu'un hochet symbolique: son vrai atout, c'était sa position à la tête des Armées: c'est pourquoi, depuis sa double nomination, Pojarski avait travaillé en tant que Généralissime, et pour ainsi dire jamais en tant que Premier Ministre. Il s'était enfermé au Ministère de la Guerre, et travaillait jour et nuit pour asseoir son autorité dans l'Armée, restaurer la discipline, purger les cadres, réprimer la corruption (ou, du moins, la diriger dans un sens profitable à l'Etat), etc.etc...

Mais la nomination récente du prince Gornostaï l'inquiétait. Cet homme était d'un ego colossal, sans doute aussi gros que celui du Régent, et Pojarski se doutait que les intrigues autour du Régent allaient faire rage. En se confinant dans les affaires militaires, Pojarski prenait le risque de laisser Gornostaï agir à sa guise dans les affaires civiles et diplomatiques. Il fallait le tenir à l'oeil.

C'est pourquoi Pojarski pris le risque de proposer à ses deux triumvirs, le Régent et le prince, une réunion de gouvernement (si l'on pouvait appeler ainsi le conciliabule de trois monstres politiques), pour discuter des affaires politiques. Pojarski voulait notamment contrôler ce que Gornostaï faisait (ou avait l'intention de faire) au sujet de la crise diplomatique noordzeelandaise, qui inquiétait beaucoup le Généralissime.

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozy Krasstchenko



Nombre de messages : 2176
Age : 98
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Réunion du Triumvirat   Mar 9 Nov 2010 - 3:12

Le Régent fut très surprit par cette convocation du Prince Pojarski, après tout c'était lui qui dirigeait réellement l'empire et nom ce faux premier-ministre. Bon joueur, toutefois, il se dit que de se présenter à cette réunion avec les deux princes pourrait remonter sa cote de popularité auprès de la masse citoyenne et ainsi démontrer que c'était un homme d'équipe et qu'il avait à coeur la (démo-crassie)...

Ozy se présenta donc de bonne heure comme l'avait spécifier le premier-ministre. Pour l'occasion il revêtit un de ses plus beaux habits et un noeud papillon pour faire différent. Le gros cigare krasslandais au bec, les gants blanc et le col bien amidoné, il poussa la porte du grand cabinet et vint s'asseoir à sa place auprès du généralissime-prince. Dans une valise, il avait apporté avec lui des plans et des cartes de la région du Kaukase. La réunion semblait s'annoncer longue et pour permettre au vieil homme de se maintenir éveillé, il fit déposer sur la table 2 bouteilles de vodka et une boîte de cigare fraîchement arrivé du Krassland, puisque (monsieur paul) n'était pas encore en état de vendre à nouveau.

Bien Fedor, me voilà, je suis prêt! Mais ou est donc le Prince Gornostai? Au fait pendant que nous sommes seul tous les deux, j'ai apprit d'après l'Okhrana que Viktor Medjelev serait en ville. J'espère que c'est une mauvaise blague... Je n'ai pas envit que ce vil merksiste vienne débarquer dans le Palais des Terems, car je le ferai fusiller sur-le-champs!


Le visage du vieillard s'empourpra. Ce que détestait par dessus tout le Régent, c'était les Rouge... De véritables rats grignotant tout sur le passage et détruisant tout au nom d'une pseudo (démo-crassie). Ils se bouffaient entres eux au sein du parti. Il était incapable d'avoir un chef stable, changeant fréquemment de leader. Ca démontrait hord de tout doute que c'était des créatures du diable, possédés et dégénérés...


Soudain! Un fonctionnaire, apparemment essouflé d'avoir courru les longs couloirs pour rejoindre le cabinet ministériel donna un télégramme au Régent, celui-çi le parcouru rapidement des yeux et sourit.


Pojarski, le Belondor vient de nous faire un magnifique cadeau. J'ai solicité voilà deux semaines une aide navale pour augmenter les effectifs de la marine. L'Empreur nous vend 5 navires en très bonne condition pour un prix assez minime. Regardez par vous même le message.


http://empire-du-belondor.actifforum.com/secretariat-aux-relations-exterieures-f195/ambassade-de-russlavie-t1662-15.htm#37293
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Réunion du Triumvirat   Lun 22 Nov 2010 - 17:59


La nouvelle rendit le prince Pojarski réellement heureux: l'état lamentable de la flotte le préoccupait au plus haut point, surtout vu la politique irresponsable menée par les fous dangereux qui sévissaient au Ministère des Affaires Etrangères... Espérons que l'arrivée du prince Gornostaï se traduirait par un apaisement des relations avec le Nordzeeland. Car, 5 navires, c'était bien, mais c'était loin d'être assez. Un bon début, tout au plus. Les chantiers navals russlaves devraient travailler d'arrache-pied, quoiqu'il en soit.

Mais l'envoi de ces navires dépassait leur seule portée matérielle. Il signifiait aussi que l'Empire Belondaure, dont on craignait qu'il ait été renversé par une révolution l'été dernier, était toujours fort et solidement assis sur ses bases: voilà au moins un allié que la Russlavie ne perdrait pas !


- Que fabrique Gornostaï ? L'affaire Noordzeelandaise est d'une importance cruciale, et je crois que nous devrions l'entendre sur ce point. Qu'il nous fasse donc un exposé sur les affaires extérieures.

Quant aux affaires intérieures ... Croyez-vous qu'il soit opportun, Votre Altesse, de faire fusiller un homme aussi célèbre et aussi populaire que Medjelev ? Je veux, dire, loin de moi l'idée de défendre les Rouges, vous savez bien que je les hais, mais il me semble que l'objectif de notre Gouvernement est d'obtenir un retour à la normal, un apaisement des passions, bref, une Russlavie en paix. Assassiner brutalement des opposants n'est pas la meilleure manière d'y parvenir...

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Réunion du Triumvirat   Lun 22 Nov 2010 - 18:32

Gornostaï arriva en retard mais avec élégance, ayant le tact d'à peine de faire entendre de ses deux comparses... Il écouta donc dans la demi-pénombre ce qui se disait sur lui et les Affaires Extérieures, mais aussi sur les vestiges des mouvemenst rouges... Quand le moment fut venu il vint siéger là où il était attendu:

- Messieurs, salutations!

Sans plus attendre une réaction qu'une autre, le Prince s'assied et sort des maroquins de sa sacoche:

- Messieurs, mon retard est dû au travail tardif relatif à la crise noordzeelandaise, dont les éléments principaux se trouvent dans cette compilation...

Gornostaï donne en un élégant jeté une copie du document -épais de 200 pages- aux deux hommes abasourdis par son assurance décalée.

- La situation est tendue, je vous l'avoue, mais pas désespérée... Un élément vient cependant d'arriver à mes oreilles ce jour: la République Fédérale de Siegbour-Helzonie serait rentrée en relation diplomatiques avec la Noordzeeland... Cela vient quelque peu m'inquiéter en plus du fait de la radicalisation de Willem Ier....

Le Prince-Conseiller regarde les autres membres de la réunion parcourir distraitement le document administratif aussi clair que de la glose de pope...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Réunion du Triumvirat   Mer 24 Nov 2010 - 1:33

Le prince feuilleta distraitement l'énorme dossier qu'on venait de lui transmettre. Pojarski n'était pas un homme de dossiers, c'était le moins que l'on puisse dire. Néanmoins, il réussit assez vite à trouver ce qu'il cherchait, en utilisant cette trouvaille fameuse qu'on appelait table des matières. Pointant le doigt dessus, il se tourna avec satisfaction vers le prince Gornostaï:

- Ah, je vois que vous faites brièvement mention des troubles qui secouent notre ami et allié, le Belondor ! Une Révolution !
Je dois vous avouer que ce problème me concerne au plus haut point... Peut-être devrions-nous offrir à la famille impériale belondaure l'asile et l'hospitalité auprès du trône de St-Wolodymir ? ... Mais je vous en prie, Anissim Miroslavitch, poursuivez ! Parlez nous du Noordzeeland !


Pojarski se rencogna dans son siège, plutôt satisfait de lui-même. Il venait de signifier à Gornostaï qu'il était loin d'être aveugle en matière d'affaires extérieures... Les renseignements militaires disposaient de leurs propres réseaux au delà des frontières, certes embryonnaires et bien inférieurs à ceux du Ministère des Affaires Etrangères, mais enfin, ils existaient...


_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Réunion du Triumvirat   Mer 24 Nov 2010 - 1:44

Gornostaï reçut le message de Pojarski non sans un soupçon de vexation, de savoir que le "Prince-Géneralissime-Premier Ministre" avait ses réseaux parallèles le frustrait sans doute un peu...

- En effet, Fedor Vassilievitch, la fréquence peu commune de présence d'agents du renseignement bélondaure relevée par mes services internes nous ont laissé présager quelque chose... Il nous faut être attentifs et attendre un communiqué officiel de l'Empire du Bélondor avant que de décider quoi que ce soit. Nous pourrons alors envisager de donner l'exil à la famille de l'Empereur... La Russlavie ne pourrait que s'en sortir grandie et remettrait ainsi un pied dans le monde diplomatique micromondial à travers un biais positif... Car du positif, nous en aurons besoin, à coup-sûr...

Anissim fait une pause, regarde ses deux "compères" s'enfoncer dans le cuir des fauteuils confortables du Palais des Terems

- Venons-en au faits: la Noordzeeland et le souverain en place -dont certains disent qu'il est encore plus attaché à sa mère plus qu'à sa femme. Il a été rapporté que Willem Ier a lancé une politique plutôt agressive envers la Russlavie, qui découlerait -tel que c'est annoncé par des orateurs divers- des événements tels que l'affaire Debecker et de cette histoire de pêcheurs exécutés...
Le fait est que la radicalisation du régime est évident, que cela soit du point de vue militaire (nous avons pu avoir écho de mouvements navals au large d'Edoran...), mais le soucis le plus important est le rapprochement de la Noordzeeland et d'émissaires de la République de Siegburg-Helzonie...


Anissim regarde avec insistance Krasstchenko:

- Ozzy, il me semble que vous vous êtes rendu personnellement en République de Siegburg-Helzonie... Qu'avez-vous proposé? Cette délégation militaire était-elle bienvenue? Êtes-vous sûr du bienfondé de cette action? Il semblerait que tous ne l'apprécient pas en cette contrée lointaine... Vous imaginez-vous ce que pourrait engendrer une alliance de deux nations hostiles et plus à même de mener une campagne militaire que notre belle Russlavie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domenko Merovic



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Réunion du Triumvirat   Ven 26 Nov 2010 - 13:44

Domenko entra en retard dans la salle.Juste après Gornostaï, en fait. Il attendit un peut, histoire d'entrer dans la conversation, avant de parler


- En ce qui concerne cette affaire de Noordzerland, le renseignement intérieur m'a fait savoir que des agents du noordzerland allaient rencontrer les démocrates et les merkistes luministes. Évidement, nous serons infiltrés dans cette rencontre. Quant au Belondaure, qui risque fort de devenir une république, j'ai envie de dire, ce sont leurs affaires. Après, si vous pensez vraiment que cela peut magnifier l'image de la mère patrie, pourquoi pas...

Quant au Siegburg-Helzonie, Ils sont loin. m'est avis qu'ils seront lents a réagir en cas de conflits entre la noordzerland et la russlavie, non? La situation est grave, certes, mais a mon avis, vous sur estimez le poids de ce pays, qui est encore sous le joug de troubles internes récents et d'une menace de ses voisins directs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Réunion du Triumvirat   Ven 26 Nov 2010 - 21:17

Gornostaï fut assez surpris de voir ce ministre plébéien prendre part à la réunion qui n'était à la base qu'une rencontre des trois leaders de la Russlavie... M>ais pourquoi pas, les avis convergents ou divergents semblaient être bienvenus.
Cette nation le surprendrait toujours: le chaos parvenait même à se faire une place au sein du Gouvernement... Il semblait un être un membre invité permanent et aussi pierre angulaire...


- Monsieur, hummm... Merovic, c'est bien ça? Merci de ces informations que vous avez trouvées dans le Vigilant, comme beaucoup d'entre-nous... Mais pensez-vous que nous devions considérer tout ce que dit ce torchon comme vérité vraie? Allons!

Le Prince voit son interlocuteur un peu surpris de cette réponse à sec et abrupte

- Pour ce qui des Affaires Extérieures, je m'en occupe... Ne sous-estimez jamais un ennemi, quel qu'il soit, aussi lointain soit-il... Regardez le Jaton, il est lointain et pourtant bien présent dans le Kaukaze et pourquoi pas dès demain à Svetivostok? Nous attendrons de voir, mais deux petits peuvent valoir autant qu'un grand affaibli, si vous voyez ce que je veux dire... Nous sommes encore tel un colosse au pieds d'argile!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Réunion du Triumvirat   Sam 27 Nov 2010 - 16:15


Fedor Vassilievitch observe cet échange avec la plus grande attention; Gornostaï, indécrottable baderne aristocratique, vient de faire une erreur bien dispensable en offensant ainsi gratuitement le nouveau venu. En voilà au moins un qui ne sera pas l'allié de Gornostaï, ce qui est tout profit pour moi, songe Pojarski, qui ricane sèchement en entendant les derniers propos du prince Anissim:

- Ah vraiment ? Vous vous occupez des Affaires Extérieures ? Dans ce cas, vous vous en occupez bien mal ! Le Jaton, le Noordzeeland et la Siegburg-machinchose sont en train de négocier la conclusion d'une triple-alliance dirigée contre la Russlavie, et vous, que faites-vous ? Vous blâmez le Régent et la presse libre de ce pays !

Pojarski vient de s'apercevoir du coin de l'oeil que Krasschenko roupille depuis quelques minutes déjà, un filet de bave pendant de sa bouche entrouverte:


- Il est vrai que l'idée du Régent - coup d'oeil méprisant vers le vieux barbon - d'intervenir dans les querelles siegburgeoises était une idiotie complète. Mais ce qui est fait est fait. Mon métier, poursuit le prince Pojarski, consiste à préparer les armées russlaves à la guerre. Mais le vôtre, Anissim Miroslavitch, consiste précisément à empêcher cette guerre...

Le prince s'interrompt soudainement, comme frappé d'une idée, d'une révélation. Il se tourne vers Domenko Merovic et poursuit d'un air candide, faussement naïf:

- Mais peut-être le prince Gornostaï se fait-il une toute autre idée de sa mission ? Peut-être a-t-il d'autres intérêts que ceux de la Patrie ?

Pojarski se rencogne dans son siège, très satisfait de lui-même, insensible aux regards féroces de Gornostaï qui a bien du mal à se contenir. Pojarski n'a pas eu besoin d'en dire plus: il est sûr que Merovic a compris de lui-même la suite logique de ses propos: si Gornostaï dénigre les rapports du renseignement, peut-être est ce parce qu'il n'a pas intérêt à ce que l'on découvre la présence d'espions noordzeelandais en Russlavie ?

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domenko Merovic



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Réunion du Triumvirat   Sam 27 Nov 2010 - 18:59

- Le vigilant? Je sais parfaitement que c'est un torchon, et croyez moi, ce n'est pas la dessus que je me base. Et les renseignements interieurs de mon ministère non plus, enfin j'espère pour eux, parceque sinon ça va barder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Réunion du Triumvirat   Sam 27 Nov 2010 - 22:38

"Peut-être a-t-il d'autres intérêts que ceux de la Patrie ?" ñañañañaña.... Cette phrase trottait dans la tête d'Anissim depuis que le Prince Pojarski l'avait prononcée... Ce dernier avait donc choisi de faire cavalier seul... Et de sabrer ceux qui pourrait lui faire de l'ombre...
La noblesse -la vraie- avait toujours su développer et entretenir des formes de conflit (parfois mortel) entre les grands familles et /ou rivaux individuels... Mais le titre de Prince requérait plus de finesse qu'une attaque directe devant des subalternes... Pojarski, malgré ses origines venait de traîner un pair dans la boue...


- Pojarski -seuls les princes pouvaient se dispenser de donner du titre à un autre prince- tous les chiens ne sont pas des roquets et ne geignent pas à la pleine lune... Point besoin de clamer haut et fort ce que je fais pour le faire bel et bien...

Gornostaï, qui portait le regard sur son interlocuteur détourne les yeux vers les autres membres de la réunion avec un dédain clair: ce que l'on ne voit pas n'existe pas!

- Messieurs, je ne cache rien! En effet ma famille a réalisé des investissements en Noordzeeland, et plus particulièrement au Witland, que je pourrais qualifier de colossaux... Mais cela fait-il de moi un traître? Ai-je pour autant vendu mon âme au diable? Que nenni! Par les sommes engagées dans le développement de compagnies locales, la famille Gornostaï est parmi les investisseurs de tout premier ordre au Witland... Ne s'agit-il pas là d'un levier non négligeable?

Gornostaï a tellement d'aplomb que cette révélation laisse ses interlocuteurs pour un instant sans voix...

- Si la Noordzeeland souhaite un mouvement militaire contre la Russlavie, la Russlavie prendra alors le Witland!Et sans les richesses du pays blanc, au revoir l'essor de cette île de culs-terreux! Impossible, pensez-vous? Pas tant que cela lorsque l'on dénombre les russlaves impliqués au Witland: voilà un corps expéditionnaire de mercenaires trappeurs qui valent bien les cosaques! les Siegbourgeois? de piètres combattants bien loin... Laissons-les régler leurs soucis intérieurs? Cela les occupera de nombreuses semaines, ils auront d'autres moujiks à fouetter!

Dernières inspiration avant une dernière tirade:

- Pour l'heure, nous n'en sommes pas là, mais sachez que la diplomatie se fait en silence et en finesse, pas à coups d'égorgement de chefs de chorales et de barytons... Poiur ce qui est du Jaton, je vais convoquer un émissaire de l'Empire, des pourparlers sont en cours... Je ne souhaite juste pas finir dans un traquenard comme le dernier prince à avoir osé mettre les pieds dans cette fourmilière... Le feriez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Réunion du Triumvirat   Lun 29 Nov 2010 - 13:46

Le prince Pojarski répondit, impassible, à la question - toute rhétorique - posée par Gornostaï:

- Godinnik-Sveringoraï a fait honneur à sa race et à la noblesse russlave: il est mort en brave, rachetant ainsi par sa mort une vie de péchés et d'errances.

Mais ce dernier mot ne fit pas illusion: Gornostaï, par les révélations qu'il venait de faire, par le calme olympien qu'il étalait, faisait forte impression et semblait être l'homme de la situation, Pojarski était forcé de le reconnaitre. Sans en être pourtant réellement convaincu: des colons russlaves, des trappeurs sibériens contre l'armée régulière noordzeelandaise ? Mouais... Une action de guérilla peut-être, en tout cas avec le soutien de forces navales... Ce qui n'avait aucune chance d'arriver, la flotte russlave ne faisant pas le poids face à celle du Stathouder.

Non, plutôt que d'être impressionné et rassuré par les propos d'Anissim, Pojarski n'en retirait que de la haine et de l'envie: avec quelle morgue cet homme étalait-il sa fortune colossale ! Quelle arrogance! Il brassait, indolent, des milliards de roubles dont il entendait bien se servir comme levier politique. Ce qui rappelait crûment à Feodor Vassilievitch combien lui-même était pauvre: un malheureux domaine à la campagne, quelques sommes extorquées ci et là depuis son arrivée à de hautes et très corruptibles fonctions... Autant dire rien, en comparaison de la fortune de Gornostaï.

La réunion fut interrompue, laissant Pojarski à ses lugubres et envieuses pensées. Chaque participant en profita pour aller vaquer à ses occupations: Merovic retourna au Ministère de l'Intérieur, Gornostaï au Ministère des Affaires Etrangères. Pojarski s'en alla à la Stavka pour suivre les derniers développements de l'affaire Loughinine, qu'il dissimulait pour l'instant à ses collègues... qui ne tarderaient cependant pas à l'apprendre, tant l'indiscrétion était en Russlavie une pratique institutionnalisée, au même titre que la corruption. Quant au Grand-duc, on l'oublia, et il continua à roupiller dans son confortable fauteuil, comme le vieillard sénescent qu'il était.

Quelques heures plus tard, la réunion fut ouverte à nouveau. La tension avait monté d'un cran. Le dernier affront du gouvernement noordzeelandais s'était répandu dans les cercles bien informés de la capitale, notamment via la délégation edoranaise, suscitant indignation et colère. Etait-ce une déclaration de guerre ? Etait-il dans l'intérêt de la Russlavie de le relever comme tel ? Etait-il possible de s'entendre avec Edoran pour faire reculer Willem Ier ? Quid du conflit qui menaçait entre Edoran et la Turcosie ? Autant de questions qui se posaient. Terra Nova semblait bien près de basculer dans un conflit généralisé, et ce, au pire moment pour la Russlavie.

Mais ce n'étaient pas les seuls soucis qui travaillaient Pojarski: l'affaire Loughinine, initiée comme une farce grotesque, menaçait de se transformer en péril grave: Loughinine était en route pour les Cosaqueries: s'il parvenait à les soulever, par on ne sait quel mystère dont le vieux trudovik n'était pas avare, l'Empire se trouverait dans une situation critique...




_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réunion du Triumvirat   Aujourd'hui à 14:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Réunion du Triumvirat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» US Sarre-Union (CFA2)
» Lacs autour de St Jean, L'union, Castelmaurou???
» [29ème journée] Dax - Union
» Bus de Saint-Denis de la Réunion
» Invitation réunion Inter-Club du BSL / KRTB / Gaspésie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Politique :: Gouvernement-
Sauter vers: