La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Alerte Météo en LED
Sam 20 Oct 2018 - 20:49 par Marii

» Douma d'Empire - Composition actuelle
Dim 9 Sep 2018 - 3:19 par Le Secrétaire

» Absence
Sam 8 Sep 2018 - 22:06 par Koupavon T. Tatarintsev

» Résultats des élections du 3 septembre 1918
Ven 7 Sep 2018 - 23:19 par Le Secrétaire

» Élections générales du 3 septembre 1918
Lun 3 Sep 2018 - 11:34 par Le Secrétaire

» S. & P. de la loi de 1918 sur la peine de mort
Lun 3 Sep 2018 - 11:29 par Mikhaïl II

» 2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Lun 3 Sep 2018 - 11:27 par Le Secrétaire

» Le crime de Bougoulma
Sam 25 Aoû 2018 - 19:41 par Koupavon T. Tatarintsev

» Oukaze du 19 août 1918 : promotions des noces impériales
Dim 19 Aoû 2018 - 17:22 par Mikhaïl II

» Noces impériales
Dim 19 Aoû 2018 - 15:43 par Mikhaïl II

» Visite de L'Ambassadrice Principale Marii de la LED
Mer 15 Aoû 2018 - 15:49 par Marii

» Prochaines régates du Déacan
Dim 5 Aoû 2018 - 18:41 par Zoéé

Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 4
2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov
Le Prince Andronikov avait eu sans problème le soutien de la majorité des députés de la Douma. Il avait un programme de redressement de la Russlavie et de reprise en main du bloc russlave. Si elle ne pouvait, pour l'heure, jouer les puissances mondiales, elle ne pouvait renoncer à son rôle de puissance régionale et devait redevenir la tête du monde russlave en lieu et place du Kolozistan qui …

Commentaires: 3
1ère législature de 1918 : Traité de la CFI-TTN
Mar 1 Mai 2018 - 0:16 par Mikha Brasnov
Vladimir Kerensky : " Messieurs les députés, le dernier thème à l’ordre du jour de cette législature est aujourd’hui soumis au vote. Il est question du texte issu de la Conférence Ferroviaire Internationale - Transterranovien (CFI-TTN). Gardons à l'esprit qu'une procédure de ratification s’effectue sans débat, bien que j'autorise une déclaration par groupe si besoin est. "

Citation :
Traité …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Nikolaï Romanovsky

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Entretien avec Lysimaque de Chisinau

Aller en bas 
AuteurMessage
Feodor Pojarski

avatar

Nombre de messages : 414
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Entretien avec Lysimaque de Chisinau   Sam 26 Mar 2011 - 0:26




LE VIGILANT

Chers lecteurs, vous trouverez dans ce numéro, en exclusivité, une interview du Prince Lysimaque de Chisinau, héritier légitime du trône de Moldavia. Le prince nous reçoit vers 15 heures, dans le palais que le Tsar lui a offert en guise de cadeau de mariage. Apparement, la nuit a été festive. Les murs sont jonchés de ce qui semble être des excréments, il y a de la vaisselle brisée par terre et une odeur prononcée de tabac flotte dans l'air. Le prince lui-même nous reçoit en peignoir, les yeux cernés.



Rien à faire, cet homme inspire toujours autant confiance

- Cher prince, le Vigilant, qui est un journal impartial et pas du tout aux ordres du pouvoir, aimerait en savoir plus sur cette affaire incroyable dont vous êtes le héros. Dites-nous donc, Prince, quels sont vos droits au trône de Moldavia ?


- Eh bien c'est très simple. Je suis le fils légitime qu'Idhomène VII a eu dans sa vieillesse. Cependant, craignant les menées criminelles de son fils aîné, Alexandru III, mon père m'a envoyé à l'étranger pour me protéger. Par la suite, comme vous l'avez écrit dans votre numéro précédent, mon père a rédigé un testament faisant de moi son héritier. Testament dont toutes les copies à l'exception d'une ont été détruites par la vile clique d'Alexandru.

- Certes, Alexandru III était un usurpateur et un tyran, mais que pouvez-vous nous dire sur son fils, Idhomène VIII Kosturi ?

- Cet homme ne fait pas partie de ma famille. Ce n'est pas le fils du précédent Basileus, mais le rejeton d'un palfrenier romanegrin et d'une prostituée hébraïte. Pour le reste, je ne vous apprendrais rien en disant que Kosturi est notoirement débauché et inverti. Il ne se passe de nuit sans que le palais royal ne retentisse de ses ignobles débauches. On dit qu'il sacrifie des jeunes vierges à d'obscures divinités anthropophages. Il s'est d'ailleurs récemment converti à l'Halawisme.

- Est-il aussi hideux sur le plan politique ?

- Bien sûr. Kosturi s'appuie sur l'Unterschicht, la vile glèbe, le vulgus pecum, la populace la plus odieuse pour exercer sa tyrannie dangereusement merksiste. Ce n'est plus une monarchie, c'est une ochlocratie. Les bons citoyens sont à la merci du vulgaire, et des crimes sans nom sont perpétrés chaque jour au nom de je ne sais quelle fumeuse théorie démocratique.

- Dites-nous, prince, que ferez-vous une fois rétabli sur le trône de Moldavia ?

- Je vous le dis à vous, et je le dis aussi à tous les Moldaviens, et à tous les Edoranais: une fois au pouvoir, je détruirai l'effroyable tyrannie merksiste de mon soit-disant cousin. Je m'appuierai sur les meilleurs des citoyens, sur ceux qui sont les premiers en richesse et en terre, ceux qui veulent profiter du commerce avec le voisin russlave. J'instaurerai une oligarchie de propriétaires, et j'inciterai mes chers cousins les rois-vassaux à faire de même.

- Tout cela n'est possible que grâce au Tsar...

- Oui, je lui rends grâce, à lui, mon ami et protecteur. Le Tsar est réellement un homme de valeur qui ne veut que le bien d'Edoran et de Charles III. C'est son plus cher désir que d'être en parfaite amitié avec son bon cousin Charles III et ses bons cousins les rois-vassaux. Il peut leur donner les moyens d'écraser le péril qui menace leurs trônes. A bon entendeur...

- Le mot de la fin ?

- Kosturi, tremble, j'arrive comme la foudre dans le ciel d'été.

Sur ces mots, le prince s'en retourne dans sa chambre, d'où se font entendre des rires aigus, des gloussements égrillards et des halètements charnels.


_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Colonel du 1er Régiment cosaque "Révolution & Etat de droit"
Commandant du Corps Expéditionnaire Russlave au Kolozistan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Entretien avec Lysimaque de Chisinau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte-rendu d'un entretien avec Roger Garcia
» Entretien avec Olivier Fortier
» REFLEXION INTERESSANTE...
» Entretien Avec Mans Papaux
» Entretien avec Mr DESROCHES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Presse :: Le Vigilant-
Sauter vers: