La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Secours édoranais en Transvalachie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Secours édoranais en Transvalachie   Mar 24 Mai 2011 - 0:43

La 3e flotte de Port-Royal venait de recevoir l'ordre d'accoster en Transvalachie, protectorat russlave frontalier de la Moldavia, vassal d'Edoran. Cette mission n'était pas une action de guerre, mais une action humanitaire à la suite des pogroms du Prince Pojarski.

En effet des centaines de Noordzeelandophones résidant dans les villes côtières de Transvalachie furent massacré, ainsi que des hébraïtes et des chironnais dans la ville de Franzstadt à la frontière moldavienne.

L'Escadre qui approchait des côtes russlaves n'était pas composée de navires lourdement armés en dehors du Croiseur Amiral de la 3e flotte "MIE Bonne-Espérance" qui restait au large et coordonnait l'intervention, accompagné d'un autre croiseur le "MIE Capitaine Uvrer" et de 2 destroyers. 3 navire de ravitaillement accostèrent à Sint-Paulus le plus gros port touché par les massacres, ainsi que 3 frégates et le navire hôpital de la 3e flotte le "MIE Docteur Charkot.

L'horreur frappa les édoranais depuis le pont des navires qui faisaient les dernières manœuvres d'arrimage... partout des corps sans vie, nus, démembrés... des femmes errantes, des enfants hurlants, des vieux fous et des maisons en feu... La folie d'un homme avait œuvré ici...

Des centaines de tonnes de matériel médical, de secours, de potabilisation d'eau, ainsi que des tentes d'hébergement furent débarquées.
Un hôpital de campagne fut déployé avec 35 médecins et 50 infirmiers au service des blessés. Ceux-ci affluaient de toutes parts vers le camps édoranais.
Le 26e régiment du Corps Expéditionnaire Impériale s'était déployé également dans les villages dévasté alentour pour transporter les victimes jusqu'au camp, pour installé les hébergements et pour circonscrire les incendies.

Mais parallèlement, une petite troupe de Commandos de Marine de Port-Royal, équipée de camions de transport léger et débarquée des frégates, pris la direction de la frontière moldavienne... de Franzstadt précisément.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Secours édoranais en Transvalachie   Mer 25 Mai 2011 - 1:06

Qu'il fallait être prudent sur la côte transvalaque...
Des habitants, ceux en état d'avoir un discours cohérents, mettaient en garde les troupes édoranaises de la présence un peu partout de combattants de la nouvelle et complètement illégitime République Populaire...

L'hôpital de campagne était hautement protégé par des soldats du Corps Expéditionnaire Impérial. Des patrouilles sillonnaient l'arrière-pays transvalaque afin de prévenir toute approche hostile. Car que cela se sache, les soldats édoranais étaient en mission humanitaire, ordonné par l'Empereur d'Edoran avec l'accord du Tsar. Les armes ne servirait que si la mission et la sécurité des victimes prises en charge étaient menacé par cette République.

...

50 commandos de Marine, dans 10 camions entrèrent dans Franzstadt. Si la parole se refusa a décrire les atrocités qui s'y déroulèrent quelques jours auparavant, un seul geste pouvait le faire comprendre, le signe de croix Ethériste que les plus jeunes marins s'empressèrent de faire à la vue des corps mutilés, calcinés, laissés en pitance aux rapaces diurnes et aux chiens errants, aux flaques de sang et de foutre coagulés qui accompagnés chaque silhouette féminine gisante. Comme à Sint-Paulus, quelques survivants hagards accueillir les édoranais, d'autres se cachèrent de nouveau par crainte de revivre un enfer similaire à celui déjà subit.
Les commandos avaient prévu plusieurs aller-retour pour ramener tous les survivants au camp de Sint-Paulus pour être soigné... mais finalement un retour suffirait pour les y amené tous tant leur nombre était faible. La majorité des survivants au décours immédiat du massacre furent emmené avec le Prince Pojarski pour être vendu comme esclaves...

Une cérémonie Ethériste fut organisée par un aumônier de la Marine et les 145 moldaviens et chironais décédés dans ce pogroms furent inhumé dans les restes broyés et noircit par le feu du cimetière local. Une cérémonie semblable et simultané fut mené par un rabbin de la Marine Impériale pour les 24 victimes hébraïtes.

Le convois s'apprêtait à repartir 2 heures à peine après son arrivées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Secours édoranais en Transvalachie   Ven 27 Mai 2011 - 11:14


C'était une occasion à ne pas laisser passer, songeait Annenkov, capitaine de la IVe sotnia du Régiment cosaque "Princesse Sissi".

L'armée russlave laissée à elle-même en Transvalachie était un géant inerte et amorphe, mais certains de ses membres s'en donnaient à cœur joie dans la situation à la limite de l'anarchie que Pojarski avait laissé derrière lui.

Le capitaine Annenkov, plutôt que de suivre le reste de son régiment en Petite Russlavie, était resté en Transylvanie pour piller et violer tout son content. Pour l'instant, ses actes étaient passés inaperçus: il n'attaquait que les steitls hébraïtes et les villages moldaviens: la toute nouvelle Armée Populaire de Transvalachie lui fichait donc une paix royale. A plusieurs reprises, ses hommes avaient même collaboré avec des bataillons transvalaques.

Ce jour là, la colonne Annenkov rentrait du petit hameau de Yakovsk, chargé de butin, recru de crime, quand un éclaireur vint apporter la nouvelle au capitaine: à deux verstes de là, à Franzstadt, régnait une animation peu commune. Des camions ! Des camions, dans l'esprit des Cosaques, cela signifiait butin. Aucun d'entre eux n'aurait pu imaginer que ces camions transportaient les survivants du massacre auquel ils avaient participé...


- Combien qu'ils sont l'escorte ?

- Bah, une quarantaine, j'dirais.

- Bon, on y va. Petia, va jusqu'à Dorp, et préviens les Valaques du lieutenant Tedesco. Comme ça si ils nous échappent, eux pourront les recevoir.

Les 80 Cosaques du capitaine Annenkov s'ébranlèrent en direction de Franzstadt, puis adoptèrent une route parallèle à la route venant du village, attentifs à trouver le meilleur endroit pour tendre leur embuscade.

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Secours édoranais en Transvalachie   Sam 28 Mai 2011 - 15:18


Les camions de la Marine quittèrent sans encombre le village de Franzstadt et reprirent vers le Nord la même route qu'à l'aller pour rejoindre Sint-Paulus.

Il n'avait fait que 10 kilomètres et il leur en restait encore 50 avant la côte, quand soudain des tirs atteignirent le premier camion qui circulait trois bon kilomètres devant le reste du convoi.

Le conducteur freina et fit déraper le véhicule qui se trouvait maintenant dans la largeur de la route. Une balle siffla aux oreilles du co-pilote et une autre toucha le bras d'un soldat qui venait d'amorcer sa sortie de l'arrière du camion...
Les 6 commandos de Marine de l'agrès arrivèrent à se replier derrière le camion et ripostèrent dans la direction d'où provenaient les tirs. Ils crurent toucher quelques ennemis cachés dans les hautes herbes des pâturages abandonnés que traversait la route. Ils reconnurent la coiffe des cosaques et hurlèrent au cessez le feu, que ce convoi était un convoi humanitaire, mais rien ne changea... les édoranais étaient sous le feu des russlaves laissés à l'abandon par Pojarski, et présentement en supériorité numérique...

Le transmetteur de l'équipe avait prévenu le reste du convoi, ainsi que le camp de Sint-Paulus...

La confusion régnait en maître sur cette route transvalaque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Secours édoranais en Transvalachie   Lun 30 Mai 2011 - 15:25


...

Le reste des commandos de Marine étaient sortis des camions suivants, s'étaient infiltré dans les champs bordant la route et avaient gagné le site de la fusillade. Leurs camarades résistaient toujours brillamment mais allait être à cours de munition.

Les cosaques ne se méfièrent pas et se firent surprendre par l'attaque surprise des fussiliers-marins. Ceci permit aux soldats du premier camion de souffler un peu, et de renvoyer un message radio. Très peu de temps après, la radio crachota une information intéressante : des avions édoranais s'approchait de la zone et allait les couvrir.

- Depuis que la paix s'est installée entre Edoran et la Russlavie, nous ne nous seront jamais autant battu sur leur terres, déplora le Premier Maître Freycinet. Des massacres de civils, des embuscade contre des missions humanitaires, et maintenant des attaques aériennes...

Une vingtaine de minute plus tard, alors que les cosaques commençaient à se replier en envoyant des grenades sur les édoranais, un grondement déchira le ciel. Des chasseurs de l'Aviation Impériale survolèrent la zone, tournoyèrent et, lors de leur deuxième passage, firent feu sur les russlaves rebelles...

Les commandos comptèrent 2 morts et 12 blessés contre 100 morts sur 100 cosaques...

La radio annonça que les avions leur ouvriraient la route jusqu'à Sint-Paulus et éradiqueraient toute menace...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Secours édoranais en Transvalachie   Lun 30 Mai 2011 - 16:00

ARMEE DU SAINT-EMPIRE D'EDORAN
***
FELD-MARECHAL DU SAINT-EMPIRE




Allancia, 30 mai 1921,

En raison des attaques de l'armée russlave en déroute en Transvalachie, la mission humanitaire de la Marine Impériale est suspendue.

L'ensemble des effectifs déployés dans la région sont rappelé à bord des navires de la 3e flotte. Le camp de Sint-Paulus est levé.

Les victimes en cours de soins seront embarqués à bord du navire hôpital "MIE Docteur Charkot" qui stationnera dans les eaux internationales au large de la Transvalachie. Après rétablissement, les victimes ne seront rendues qu'aux autorités russlaves légitimes et loyales au Tsar.

Les 3 navires de ravitaillement ayant débarqué la totalité des stocks de vêtement, de vivres et ayant installé les tentes d'hébergement d'urgence, sont rappelés à Port-Royal.

Les croiseurs, destroyers et frégates de la mission resteront à proximité du navire hôpital pour en assurer la sécurité.

Cette décision prends effet immédiatement.

Feld-Maréchal Störtebeker




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Secours édoranais en Transvalachie   Aujourd'hui à 11:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Secours édoranais en Transvalachie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cherche info Secours School Sup'air
» pas de cric , pas de roue de secours?????
» au secours...des puces
» A vendre parachute de secours biplace sup air
» Trousse de secours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Zone d'influence russlave :: Transvalachie-
Sauter vers: