La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» 2ème législature de 1917 : Modifications constitutionnelles
Mer 16 Aoû 2017 - 22:35 par Mikha Brasnov

» Programme et idéologie
Lun 7 Aoû 2017 - 13:19 par Miroslav Kopernich

» Siège du PTER
Lun 7 Aoû 2017 - 13:18 par Miroslav Kopernich

» Bureau d’enregistrement des partis politiques
Dim 6 Aoû 2017 - 21:05 par Mikha Brasnov

» Demande de rencontre auprès du ministre
Dim 6 Aoû 2017 - 3:35 par Mikha Brasnov

» Miroslav Kopernich
Sam 5 Aoû 2017 - 22:37 par Mikha Brasnov

» [Vote Critique] Quel micromonde ?
Sam 5 Aoû 2017 - 22:23 par Mikhaïl II

» Constantïn
Ven 28 Juil 2017 - 5:29 par Mikha Brasnov

» Oukaze du 20 juillet 1917
Jeu 20 Juil 2017 - 16:13 par Alexeï Karenine

» Charte de l'Organisation des Nations de l'Archipel
Mer 19 Juil 2017 - 5:34 par Mikhaïl II

» Entretien avec l'ambassadeur yssois
Mer 19 Juil 2017 - 0:16 par Alexeï Karenine

» Arrivé d'un diplomate yssois
Mar 18 Juil 2017 - 18:50 par Alexeï Karenine

2ème législature de 1917 : Modifications constitutionnelles
Dim 6 Aoû 2017 - 21:18 par Mikha Brasnov
Il était presque de coutume que chaque parti contrôlant la Douma tente de modifier la constitution, une façon de marquer l’histoire et de se garder une place dans le lent et difficile processus de modernisation du pays. Mais tous n’en avaient pas eu le pouvoir par manque de voix à l’assemblée unicamérale ou par absence de courage politique. Aujourd’hui, ces écueils n’existaient pas. Le PCD avait …

Commentaires: 1
[Ratification] Charte de Talamanca de février 2015
Dim 16 Juil 2017 - 19:21 par Alexeï Karenine
Karénine : Honorables députés de la Douma,

Le gouvernement que je préside à l'honneur de vous soumettre le texte de la Charte de Talamanca instituant l'Organisation des Nations de l'Archipel. L'un de nos objectifs est de permettre la restauration de l'influence russlave dans les affaires de l'Archipel. La participation à l'ONA est donc une opportunité indispensable de donner de l'écho à notre …

Commentaires: 5
Election du Président de la Douma
Dim 4 Juin 2017 - 22:23 par Alexeï Karenine

Le député PCD Ilya Vostov, doyen d'age de l'assemblée présidait aux débat de la nouvelle législature. Le seul acte de sa courte magistrature consistait à présider à l'élection du président de l'assemblée. Il prit la parole.

Vostov : Honorables collègues,

conformément à la Constitution et au règlement de la Douma, les candidats à la présidence de la Douma sont invités a se faire connaitre. La …

Commentaires: 2
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Opération "feux d'artifices royaux"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Légation du Daearuil



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Opération "feux d'artifices royaux"   Jeu 2 Juin 2011 - 17:11

Au cœur de la nuit, Nijni-Constantinopol ne ressemble guère plus à un point noire. Quelques éclairages publiques fonctionnaient encore, et seul la petite base navale semblait vraiment être sûr ici. Les renseignements faisaient état de six croiseurs délabrés, rouillés, et déclassé effectivement. Les saboteurs daeariens se demandaient encore si il était vraiment utile de porté un coup fatal à ces navires qui, avouons-le n'était guère plus que l'ombre d'eux-même. C'était un ordre du chef, et il fallait le faire exécuter.

Profitant du manque de lumière, les agents avaient revêtues leurs habits de ténèbres. Des vêtements noir, à peine moulant, afin de laisser au corps un maximum de liberté de mouvement. Les six saboteurs, attendaient dans la ruelle. Plus loin dans la lumière une partie du grillage qui marquait la limite de la base. Quelques moujiks (si l'on peut appeler moujik un pécores à qui on a donné un fusil et un semblant d'uniformes) patrouillaient sans vraiment patrouiller autour.

Le réverbère du coin tomba en panne, un septième saboteur en profiter pour mettre à mal le peu d'éclairage publique restant, et ses six coéquipiers sortirent de la ruelle. Un soldat fut égorgé au passage, son cadavre jeté dans une benne à ordure. L'un des saboteurs découpa le grillage afin de permettre à la trope de pénétrer dans l'enceinte de la base. Une fois à l'intérieur, chacun savait ce qu'il avait à faire. Six croiseurs, trois saboteurs, et trois autres qui font le gué. Ils se dispersèrent comme prévue.

La base disposait de son propre système d'éclairage, et il fallait faire en sorte de ne pas le faire entièrement tomber en panne. L'alerte serait trop rapidement donné. L'un des trois saboteurs qui devait s'en occuper devait se contenté que de couper les réverbères qu'il fallait, sur le chemin menant aux navires. L'on penserait à une ampoule qui a grillé, et l'on ne réveilleraient pas la base pour si peu. Quoi que les patrouilles étaient nombreuses mais faibles en effectifs. Quatre hommes maximum. Tandis que deux d'entre eux faisaient le gué, un troisième s'évertua à trouver le générateur. Et même là, c'était encore un sacré bazar, il fallait couper le bon fil.

Le fil bleu ?

Le fil rouge ?

Le fil noir à poix blancs ?

Le fil vert sur le bouton rouge ?

Ou le fil rouge sur le bouton vert ?


-Galeran ! Appela le saboteur en chuchotant.

-Quoi ?

-Faut couper quel fil ?

-Comment ça ?

-Personne m'a rien dit sur le quel doit être couper, si je coupe pas le bon, on est mal !

-Mais quel troufion tu est, t'a pas écouter le briefing ?

-Si, mais il n'a jamais été question de fils ! Mais de boutons disjoncteurs ! A croire que ces types vivent au moyen-âge !

L'homme regarda d'un peu plus près.

-Ah effectivement, pas de boutons.

-Grouillez vous, y a une patrouille ! Lança le troisième toujours à surveiller.

-Dépêche, coupe en un au pif !

-Ah tu fait chier !

-GROUILLEZ VOUS ! Lança un peu plus fort le troisième. Le saboteur hésita, puis il coupa le fil vert sur le bouton rouge.

Les lumières du quais s'éteignirent les uns après les autres, dans l'obscurité, l'on vit les trois saboteurs s'approcher des navires.

-Ouf !

-Moins une !

Les trois hommes filèrent et rejoignirent l'ombre la plus proche, avant que la patrouille n'arrive.

Sur l'un des six croiseur, le calme était de rigueur, l'un des saboteur jonglait entre les jeux d'ombres et de lumière, passa juste sous des hublots, se faufila dans le dos des gardes. Il eu quand même la curiosité de regarder au travers d'un hublot, et vis que les hommes s'adonnaient à de vils attouchements sur des jeunes femmes. Dégouté, il reprit sa route. Il vit une porte ouverte et s'y engouffra malgré la lumière. Il savait exactement ou placer l'explosif, et ce dirigea à cette effet dans la direction voulue.

La surprise fut cependant de tomber sur un officier qui passait par là. La chose se passa avec vitesse, le saboteur, toujours en noir se jeta sur l'officier, qui ayant remarqué la présence d'un intrus, porta la main au sabre. Mais hélas, il n’eut pas le temps de donner l'alerte. Le saboteur l’empoigna de sa main gauche. Le marin fit une mine déconfite, et s'écroula, la gorge ensanglanter, marqué de petits trous très régulier.

L'habit de ténèbres est à lui seul une arme mortelle. Divers armes, dagues et couteaux, des petites aiguilles empoissonnés au doigt, et un gant particulier. Le gant gauche était bardé, au niveau du flanc de l'index et du pouce, de petites dents. Ces mêmes dents, acérés pouvaient agir comme une scie. En faisant semblant d'étranger sa cible, le saboteur lui trancha la gorge de manière subtile, mais assez pour atteindre la carotide.

Le saboteur ne chercha même pas à cacher le cadavre, il devait faire vite. Il devait atteindre la salle des minutions, placer l'explosif et ressortir le plus vite possible. La porte de la salle des munitions était fermé, par le hublot aucune lumière, personne. Le saboteur s'engouffra au milieu des obus, des balles, des armes, et des conteneurs de poudre. Il grimpa sur un empilement de caisses, et de manière à caché à la vu et à l’ouïe des marins, il posa son explosif. Minuterie : dix minutes. Le temps de repartir le plus vite possible. Ceci fait, le tic-tac du détonateur était presque inaudible, il le serait totalement, coincé au milieu des munitions. Le saboteur quitta la salle, remonta les escaliers et passa à coté du cadavre de l'officier. Visiblement, personne ne l'avait remarquer. Tant mieux pour lui, il continua son chemin jusqu'à l'air libre.

Si seulement il n'y avait pas eu ces deux marins qui passaient par là …

Tandis que les deux autres saboteurs avaient quitté le navire, l'alerte fut donner, leurs troisième compagnon n'eut pas la chance de s'en tiré et les deux marins hurlèrent comme des chiens hurlant à la mort. La sirène retentit dans toute la base et trois déflagrations se firent entendre.

Les deux saboteurs rejoignirent en courant leurs collègues, qui entretemps avaient tués un autre garde. Avec son sang, ils avaient dessinés des symboles hébraïtes et fait empaler l'homme sur le mur. Comme à leurs habitudes, les hébraïtes allaient encore en voir de toute les couleurs, il n'y auraient pas d'enquête. Le groupe, réduit à cinq homme s'éloigna tandis que les trois croiseurs prenaient feu, les autres navires non piéger était cependant collé les uns aux autres, l'incendie se propageraient et la flotte russlave de la Kraszee ne serait plus qu'un souvenir.

Tandis également que la panique envahissait les militaires réveillés qui couraient dans tout les sens, les saboteurs quittèrent la base et s'engouffrèrent encore dans l'ombre. Pas vue pas pris, enfin, si quelques uns des militaires diraient bien avoir vue des ombres bougés, mais dans la panique, on ne prête attention à pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Opération "feux d'artifices royaux"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» feux d'artifices ce soir
» FEUX D ARTIFICES GRAND PRIX TROIS-RIVIÈRES 10 AOUT
» 13 - 21 juillet * Feux d'artifice
» Feux d’artifices diurnes oO
» feu d'artifices montreal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Kraïs russlaves :: Khanat de Krimée-
Sauter vers: