La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Promotion dans les ordres impériaux
Jeu 19 Juil 2018 - 22:56 par Prince Andronikov

» Noces impériales
Jeu 19 Juil 2018 - 22:13 par Prince Andronikov

» Prochaines régates du Déacan
Lun 16 Juil 2018 - 21:13 par Zoéé

» Arrivée du Prince Impérial Kouadio Moutawa
Dim 15 Juil 2018 - 16:38 par Kouadio Moutawa

» 2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Sam 23 Juin 2018 - 23:32 par Prince Andronikov

» Anonce de mariage
Dim 17 Juin 2018 - 16:52 par Mikha Brasnov

» Département du Patrimoine Culturel
Ven 18 Mai 2018 - 0:48 par Le Secrétaire

»  Oukaze du 12 mai 1918 : nomination gouvernementale
Sam 12 Mai 2018 - 20:33 par Mikhaïl II

» Demande en mariage
Sam 12 Mai 2018 - 17:14 par Mikhaïl II

» LE VIGILANT, 10 mai 1918
Jeu 10 Mai 2018 - 17:31 par Le Secrétaire

» Bulles patriarcales
Mer 9 Mai 2018 - 1:04 par Le Secrétaire

» Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)
Mar 8 Mai 2018 - 14:55 par Zoéé

2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov
Le Prince Andronikov avait eu sans problème le soutien de la majorité des députés de la Douma. Il avait un programme de redressement de la Russlavie et de reprise en main du bloc russlave. Si elle ne pouvait, pour l'heure, jouer les puissances mondiales, elle ne pouvait renoncer à son rôle de puissance régionale et devait redevenir la tête du monde russlave en lieu et place du Kolozistan qui …

Commentaires: 2
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 3
1ère législature de 1918 : Traité de la CFI-TTN
Mar 1 Mai 2018 - 0:16 par Mikha Brasnov
Vladimir Kerensky : " Messieurs les députés, le dernier thème à l’ordre du jour de cette législature est aujourd’hui soumis au vote. Il est question du texte issu de la Conférence Ferroviaire Internationale - Transterranovien (CFI-TTN). Gardons à l'esprit qu'une procédure de ratification s’effectue sans débat, bien que j'autorise une déclaration par groupe si besoin est. "

Citation :
Traité …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Un télégramme pour le Général Malet

Aller en bas 
AuteurMessage
Diplomatie belondaure

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Un télégramme pour le Général Malet   Jeu 2 Juin 2011 - 18:16

Le général Avalbon Malet commandant la légion LXIX allait s'apprêter à se coucher ce Labordine 4 Sibenine 2713, sachant qu'il était presque minuit. Il souhait se lever à six heures du matin le lendemain, afin de maintenir les troupes prêtes à entrer en guerre si nécessaire. En effet, depuis cinq jours maintenant, toutes les forces présentes à Bratvia, soit avec les légions LXX et LXXI 75 000 hommes au total, dont 7 800 cavaliers, 90 chars d'assaut, 180 mitrailleuses et 90 pièces d'artillerie, avaient été placées en alerte maximale, afin d'intervenir si nécessaire en Petite Russlavie. Le général n'était d'ailleurs pas particulièrement rassuré, la plupart de ses forces étant composées de novices n'ayant jamais connu l'épreuve de feu, une saignée ayant été faite par la Guerre de Sécession et la Guerre de Germanie dans les troupes constituées de vétérans. De plus, elles se révélaient moins endurantes aux marches et moins dociles, plus promptes à rechigner à obéir, même si aucun cas de mutinerie ouverte n'était à déplorer. Mais il ne disposait que de cela. Il irait donc au combat avec cela s'il fallait y aller.

Il commençait à se dévêtir lorsque le lieutenant Végès Belxelle entra avec fracas dans sa chambre, essoufflé :

- Eh bien, lieutenant, réagit le général quelque peu offusqué du comportement de son subordonné. Vous ne savez pas frapper à la porte ?!
- Excusez-moi mon général, mais j'ai un télégramme à vous transmettre, de la plus haute importance.
- Allons, donc, déjà ? Mais nous n'avons relié le réseau télégraphique hollyadien au nôtre que depuis hier... et déjà nous recevons des messages importants...

Le général commençait à se douter du contenu du télégramme. Un message urgent... un lieutenant essoufflé et pressé oubliant les bonnes manières... il ne pouvait y avoir qu'une seule raison. Il feint cependant l'ignorance et dit :

- Bon, j'imagine que vous avez lu ce télégramme et en connaissez le contenu si vous êtes ici en panique ?
- Euh... mon général... commença, quelque peu gêné l'officier. C'est que... j'ai vu que c'était urgent et que le télégraphiste était... euh... un peu en panique. Alors, je me suis dit...
- Oh, je ne vous fais pas de reproches, dit le général en souriant. J'allais m'apprêter à me coucher, alors si vous savez ce que contient ce télégramme, c'est tant mieux, cela ne me fera que gagner du temps et des minutes de sommeil.
- Je crains que l'heure du repos ne soit pas encore venue, général... Nos forces ont l'ordre de se préparer à partir pour la Petite Russlavie. Le Général d'Armée Jules Anvien arriva demain pour prendre en charge lui-même le commandement de toutes les forces de Bratvia afin de marcher sur la Petite Russlavie pour le 6 Sibenine.

Le général, bien qu'il s'attendit à cette nouvelle, accusa le coup. Il faudrait donc encore se battre ? Quelques mois seulement après la fin de la Guerre de Germanie, il faudrait de nouveau arpenter les chemins, marcher sous la pluie et dans la boue, être étouffée par la poussières soulevées par 75 000 bottes et les camions transportant vivres et munitions, nourrir et ravitailler les hommes marchant dedans, dormir dans des bivouacs sans pouvoir se laver ni raser plusieurs jours d'affilée. S'asseyant, il dit, les yeux dans le vagues, plus pour lui-même que pour le lieutenant :

- Ainsi donc, il faudra de nouveau combattre. Être prêts à partir dans deux jours ? Bien, nous le serons... et avec l'aide des Dieux nous vaincrons.

Il sortit de sa chambre, tout en se refagotant. Alors qu'il était dans l'entrée de ce qui constituait son domicile, il vit et fixa alors le petit portrait du jeune Empereur, Nabelnine II, que comme tout général il avait chez lui. Un rictus aux lèvres, il dit :

- Il semblerait que ce jeune homme fasse autant la guerre que son père. Et qu'il l'aime autant...

Le lieutenant avait paru surpris des propos du général. Celui-ci lui donna alors une tape sur la joue, et lui dit en souriant :

- Allons-y lieutenant, nous avons une guerre à préparer et à gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un télégramme pour le Général Malet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quel plomb (gramme) pour une 3G
» [Débutant] Le drop shot
» Pêche à l'anglaise
» Quelques montages au vif pour bien débuter !
» Les cannes pour la mer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Provinces :: Gubernya de Gornograd :: Kraï de Petite Russlavie-
Sauter vers: