La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Négociations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Négociations   Mar 21 Juin 2011 - 0:49

Après un long voyage en dirigeable, le Prince-Premier Ministre Gornostaï put enfin atterir à Sibiou, au grand étonnement des locaux... Le dirigeable aux armes de la Sainte Russlavie, escorté de quelques aeronefs de guerre trônait au milieu des pistes de l'aerodrome Boris IV, du nom d'un vaillant mais trop peu reconnu prince Valaque, aussi connu parfois sous le sobriquet de "Plaisir des Dames"...

Une fois le dirigeable stabilisé, un convoi de fonctionnaires encadrés par des gardes en nombre limlité en descendirent et se présentèrent à ceux qui se disaient être les "autorités locales": des paysans et des ouvriers dépenaillés et visiblement mal nourris... La guerre commençait à faire sentir ses effets, les approvisionnements céréaliers de Petite Russlavie étant de plus interrompus du fait d'un autre conflit en cours...

Le principal fonctionnaire de la délégation, Vadim Olegevicth Glasnost -par ailleurs baron de Smirnoff- se présenta sans fioritures comme étant l'émissaire du Prince Gornostaï et par là du Tsar Imperator... Et le Prince-Premier Ministre venait pour négocier... Glasnost laissa comprendre qu'il s'agissait de la rencontre de la dernière chance, que Sa Majesté Impériale se montrerait conciliante, tel Khrestos redempteur! Il fallait en effet oublier les égarements des uns et des autres et voir comment chacun pouvait trouver un intérêt...

Juste avant que les "autorités locales" ne tournent les talons pour aller référer de tout cela à leur chef Boulkaniov, une condition sine qua non fut précisée par Glasnost: les négociations avec le Tsar ne seraient possibles que si la rencontre avec les ayaliens prenait fin séance tenante avec fin de non-recevoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ion Boulkaniov



Nombre de messages : 144
Localisation : Provinces Rolamaviennes Libres et Unies
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Négociations   Mar 21 Juin 2011 - 1:03

Le jeune leader fut promptement informé de l'arrivée d'une délégation russlave venue pour négocier. Négocier quoi et en quels termes ? Voilà la seule chose réellement d'intérêt en cette triste période. La république allait probablement périr et ses fiers citoyens avec, accompagnés dans la mort par les arrogantes armées ennemies qui pensaient probablement l'avoir emporté... Peut-être était-il encore temps de sauver quelquechose de cet enfer, cela ne coutait rien d'essayer. Les ayaliens furent laissés à leurs opérations humanitaires, il serait toujours temps de faire preuve de "realpolitik" si un accord venait à être conclu... sinon... et bien... les transvalaques ne mouriraient pas seuls. Un bataillon de vétérans fut à la hâte dépêché pour accompagner Ion Boulkaniov. La vue de ces valareux combattants pouvait faire impression auprès des représentants du Tsar mais la mine, fatiguée, du "President", ne ferait guère longtemps illusion.

_________________
Provinces Rolamaviennes Libres et Unies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Négociations   Mar 21 Juin 2011 - 2:20

À la vue de l'arrivée de la délégation, le Comte de Smirnoff s'empressa d'aller en informer le prince Gornostaï qui prit la peine de réajuster son col amidonné, de faire frotter ses bottes par un valet -qu'il remercia d'un geste basique-et prit la direction de la rampe qui permettrait de gagner le sol ferme...

Une fois Boulkaniov en face de lui, Gornostaï commenca la tâche pour laquelle il était là: garder la Transvalaquie dans le giron russlave, la forme important assez peu au final...


- Voïvode Boulkaniov, car là est votre titre, conféré par Pojarski avant qu'il ne perde la raison pour de bon, nous avons à parler entre hommes de raison... Car je vous sais être raisonnable plus que borné et tête-brûlée... Certes quelques écarts ont eu lieu, soit, mais je suis sûr que là n'est pas votre nature, tout comme la mienne n'est pas d'être punisseur sans jugement...

Voyant son interlocuteur quelque peu décontenancé par sa bienveillance, le Prince continue:

- Boulkaniov, la Transvalachie a besoin de fermeté et de soutien. Vous pouvez donner la fermeté, le Tsar et moi-même en sommes certains au vu de votre détermination à trouver la meilleure voie pour les peuples Transylvaniens et Valaques unis en une seule entité... Quand à la Russlavie, mère aimante, elle est toujours et encore là pour le soutien nourricier et protecteur!

Voyant le Voïvode toujours plus perplexe, le Premier Ministre de la sainte Russlavie en rajoute une couche:

- Comprenons-nous, Boulkaniov, nos destins sont liés! Pourquoi ne brûlerons-nous pas Sibiou ? Pour que la Transvalaquie vive et réalise le destin que la Providence lui a assigné! (sic) Et ce destin est d'être l'une des filles aînées de la Sainte Russlavie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ion Boulkaniov



Nombre de messages : 144
Localisation : Provinces Rolamaviennes Libres et Unies
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Négociations   Mar 21 Juin 2011 - 13:19

"Cet homme n'est pas Premier Ministre pour rien, il manie avec brio le bâton et la carotte." Que le Tsar ait dépêché Anissim Gornostaï en temps qu'émissaire tendait à démontrer que la Russlavie souhaitait réellement une sortie de crise honorable. Il ne restait plus qu'a voir ce que l'homme était prêt à offrir.

"Votre Altesse, je me réjouis de vous voir ici pour trouver une solution à cet abominable conflit qui ravage les terres de Romalavia..."

Un peu de provocation ne pouvait pas faire d'avantage de mal. Par ailleurs, une faiblesse trop assumée ne sonnerait que le glas des espoirs du peuple de Transvalachie.

"Je sais que vous êtes un homme juste et éclaire votre Altesse et comme vous, je déplore toutes ces pertes au sein de mon peuple. Nous sommes des fidèles de la Sainte Russlavie et de son illustre souverain mais nous ne comprenons pas le sort que nos frères slaves nous ont imposé. Pendant des mois l'armée impériale c'est installée sur nos terres, usant de la force et de l'arbitraire pour s'approprier les biens des honnêtes gens, encouragée en cela par son généralissime, le Prince Fedor Vassilievitch Pojarski, le "Boucher de Transvalachie".

Il marque un temps d'arrêt et reprend.

"La suite, vous la connaissez aussi bien que moi, inutile de revenir sur ce triste mais logique enchainement d'évènements. Nous aurions put trouver bien plus tôt une solution honorable et raisonnée mais il a été préféré faire appel à ces chiens d'Edoran ! Voilà encore une réponse que nous n'arrivons toujours pas à comprendre car nous ne méritions pareil traitement ! Tatars, cosaques et autres sont autant de peuples déloyaux qui pourraient se voir infliger telle sentence mais nous, Transylvains et Valaques, des slaves, c'est incompréhensible !"

Il tente d'apaiser sa colère.

"Aujourd'hui, les armées de Charles III sont à nos portes et une fois qu'elles seront durablement installées, il n'est pas garantie qu'elles repartiront dans leurs contrées. Je ne suis pas un utopiste votre Altesse, ni même un fanatique et encore moins un merksiste comme tente pourtant de me dépeindre la propagande. Non, je suis romalavien, un slave et à ce titre mon destin et lié à celui du Tsar de son empire. L'avenir de mon peuple, comme vous l'avez dit, est scellé à celui de la Sainte Russlavie et il n'en a jamais été autrement dans mon esprit. Alors, je vous le demande votre Altesse, allez-vous nous sauver ? Ou préférerez-vous nous voir périr sous le feu etheriste ?"

_________________
Provinces Rolamaviennes Libres et Unies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Négociations   Mer 22 Juin 2011 - 1:42

Comme l'homme y allait fort, se dit Gornostaï, en écoutant celui qui s'était retrouvé propulsé à la tête de la région sécessionniste sans le vouloir mais qui -au final- s'en sortait bien...

- Boulkaniov, je comprends bien vos propos, votre tristesse et votre consternation concernant les exactions menées ces dernières semaines par les uns et les autres... Nous ne pouvons que déplorer les pertes humaines, cela va de soi, et nous en excuser

Silence recueilli

- Nous nous en excusons avec compassion, d'autant plus que ces actes ont été ceux non pas la Sainte Russlavie éternelle, mais d'un homme sanguinaire et perfide ayant usé de son uniforme pour semer le chaos et la discorde... Pojarski, que j'ai disgracié moi-même tandis que notre bon Tsar était en Edoran, a sali la Russlavie autant qu'il a meurtri les peuples de Transvalachie


Gornostaï voit son interlocuteur qui reçoit ses mots et semble bien pensif... Il faut assurément rassurer cet homme!


- L'intervention d'Edoran a été humanitaire dans un premier temps, puis militaire, à la demande de Sa Majesté Impériale, afin de palier le dysfonctionnement provoqué par l'attitude du généralissime barbare ayant laissé nos armées comme décapitées, sans hiérarchie supérieure et divisée dans ses effectifs de par la corruption de ce même homme séditieux et pervers...
L'intervention d'Edoran n'est en aucun cas une occupation durable et ne doit pas faire craindre quoi que ce soit aux romalaviens
-le mot était dit!-

Silence et regards interrogatifs des deux interlocuteurs

- Quand Godinnik a proclamé la république par deux fois en Svetivostok, ses idéaux étaient justifiés par une volonté de faire au mieux pour son peuple dans des moments de perdition... Cet homme a cependant été ministre, premier ministre... Son mérite était grand, même si ses volontés politiques me sont totalement étrangères... N'ayez pas peur Boulkaniov, je vous assure ce jour qu'il ne vous sera pas tenu rigueur pour votre écart en ces moments troubles et que la slave Romalavia aura droit de cité...

voyant un éclat passer par les yeux du voïvode, le prince continue

- ... à certaines conditions, bien sûr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ion Boulkaniov



Nombre de messages : 144
Localisation : Provinces Rolamaviennes Libres et Unies
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Négociations   Mer 22 Juin 2011 - 2:53

Ainsi donc, aux yeux du prince, Pojarski était l'unique responsable de tout ce malheur. Cette vision, pragmatique, ne satisfaisait évidement qu'en parti Ion Boulkaniov qui, néanmoins, convenait qu'espérer d'avantage n'aurait été que pur fantasme. Au moins, la diplomatie russlave, habituellement simpliste et grossière, ne niait pas complètement les torts de la "Sainte Russlavie éternelle".

Votre Altesse, vous êtes venu ici, généreux et magnanime, afin de nous tendre une main salvatrice. Le peuple romalavien est frère du peuple russlave, un frère jeune, fougueux et colérique mais c'est là toute l'inexpérience de la jeunesse qui s'exprime vous nous le concéderez. Marcher dans les pas de notre glorieux aîné et l'accompagner dans sa grande destinée reste et demeurera notre objectif. Tout ce que nous attendons de notre grand frère russlave, c'est qu'il nous accorde sa confiance, comme il l'accorde malheureusement à trop de scélérats. Votre Altesse, si demain la sainte patrie est en danger, alors nous serons les premiers à arriver, prêts à nous sacrifier corps et âmes pour la défense du sol sacré. Notre fidélité n'a aucun valeur pécuniaire et nous n'avons cure des titres et médailles, mais nous ne niions pas pour autant l'importance de notre loyauté. De grâce votre Altesse, accordez-nous le même respect que vous concédez aux barbares d'orient, ou à ces chiens d'edoranais. Depuis trop longtemps, et je ne blâme ni vous ni notre grand souverain, nous sommes affublés de dirigeants médiocres et arrivistes, incapables de saisir la valeur de notre engagement ni les ressources, brutes, que le peuple de Romalavia est prêt à offrir en tirant le maximum de lui même. Laissez nous nous tenir fièrement à vos cotés en nous permettant de vous montrer le potentiel que nous avons à offrir au Tsar et à tous les slaves.

_________________
Provinces Rolamaviennes Libres et Unies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Négociations   Jeu 23 Juin 2011 - 1:53

Gornostaï n'était pas mécontent de voir que le discours passait assez bien et que celui qui était il y a quelques jours encore un farouche défenseur de la République faisait montre de respect et de déférence en vers la Russlavie éternelle!

- Boulkaniov, j'entends bien tes paroles et comprends bien ton discours... Ce que tu souhaites pour ton peuple, c'est aussi ce que je lui souhaite...

Bref silence

- Voyons voir, Boulkaniov, je vais te proposer quelque chose qui aurait pou être considéré comme un outrage aux traditions il y a quelques années encore, mais fichtre, nous sommes bien entrés dans le 20e siècle! Sa Majesté Impériale Konstantin Ier, Tsar Isopostole de Toutes les Russlavie me laisse le champ libre, aussi prends-je le parti -et tu vas vite t'en rendre compte- de discuter avec toit de choses encore non vues jusqu'à ce jour...

Gornostaï prend un verre de thé chaud qui lui est amené puis reprend:

- Je propose en effet que la Transvalachie devienne officiellement la Moralavia, c'est une chose... Je pourrais aussi permettre que cette nouvelle terre soit une république, dans le sens où elle ne serait pas dominée par une famille détenant le pouvoir de par le sang, mais menée par des hommes élus ou nommés... Tout cela à une seule condition: que cette Moralavia là prête serment de fidélité éternelle et irrévocable à Sa Majesté le tsar de Toutes les Russlavies et réintègre par là l'Empire...
Nous avons bien des Kahnats, des terres clanniques, alors pourquoi pas une république? Si cela se passe ainsi, l'Empire assurerait la sécurité militaire intérieure et extérieure de la Moralavia via un corps expressément créé -celui des Dragons de Moralavia- tout comme les relations extérieures via un réseau diplomatique fort, tandis que vous pourriez gérer vos affaires intérieures seuls...
Sans oublier un siège et sans doute des charges pour la Moralavia dans le Conseil Impérial Panslave dont je vais suggérer la création au Tsar...

Silence lourd de circonstance

- Je ne vous presse pas de me répondre, mais qu'en pensez-vous? À vrai dire tous les documents officiels sont prêts ici-même... Ah tiens, puisque vous en êtes à me répondre, que savez-vous du Prince Klauburgsky? il semblerait que ce prince zollernois d'origine se soit lié d'amitié avec son prisonnier Pojarski... Je ne doute pas que la Moralavia sera prête à soutenir ma position contre ces princes dégénérés, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Négociations   Aujourd'hui à 3:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Négociations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NAO 2011 (négociations annuelles obligatoires)
» Préavis de grève pour le Lundi 15 décembre… (reconductible)
» Liverpool racheté ?
» Achat moto : négociations et vérifications
» Montréal en négociations avec Washington pour Nylander ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Zone d'influence russlave :: Transvalachie-
Sauter vers: