La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Prochaines régates du Déacan
Hier à 21:13 par Zoéé

» Arrivée du Prince Impérial Kouadio Moutawa
Dim 15 Juil 2018 - 16:38 par Kouadio Moutawa

» Noces impériales
Dim 24 Juin 2018 - 0:31 par Mikhaïl II

» 2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Sam 23 Juin 2018 - 23:32 par Prince Andronikov

» Anonce de mariage
Dim 17 Juin 2018 - 16:52 par Mikha Brasnov

» Département du Patrimoine Culturel
Ven 18 Mai 2018 - 0:48 par Le Secrétaire

»  Oukaze du 12 mai 1918 : nomination gouvernementale
Sam 12 Mai 2018 - 20:33 par Mikhaïl II

» Demande en mariage
Sam 12 Mai 2018 - 17:14 par Mikhaïl II

» LE VIGILANT, 10 mai 1918
Jeu 10 Mai 2018 - 17:31 par Le Secrétaire

» Bulles patriarcales
Mer 9 Mai 2018 - 1:04 par Le Secrétaire

» Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)
Mar 8 Mai 2018 - 14:55 par Zoéé

» Journal officiel de la Grande-Principauté de Livadia
Sam 5 Mai 2018 - 19:47 par Jakob N. Ostermann-I.

2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov
Le Prince Andronikov avait eu sans problème le soutien de la majorité des députés de la Douma. Il avait un programme de redressement de la Russlavie et de reprise en main du bloc russlave. Si elle ne pouvait, pour l'heure, jouer les puissances mondiales, elle ne pouvait renoncer à son rôle de puissance régionale et devait redevenir la tête du monde russlave en lieu et place du Kolozistan qui …

Commentaires: 2
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 3
1ère législature de 1918 : Traité de la CFI-TTN
Mar 1 Mai 2018 - 0:16 par Mikha Brasnov
Vladimir Kerensky : " Messieurs les députés, le dernier thème à l’ordre du jour de cette législature est aujourd’hui soumis au vote. Il est question du texte issu de la Conférence Ferroviaire Internationale - Transterranovien (CFI-TTN). Gardons à l'esprit qu'une procédure de ratification s’effectue sans débat, bien que j'autorise une déclaration par groupe si besoin est. "

Citation :
Traité …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Un Prince de plus

Aller en bas 
AuteurMessage
Fricard

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 23/06/2011

MessageSujet: Un Prince de plus   Jeu 23 Juin 2011 - 1:02

Henri de Fricard est une des personnalités majeures en Edoran. En effet, on murmure que c'est l'âme damné de l'empereur Charles III de Traceau, qui l'a nommé à la charge de Grand-Chambellan.
Et depuis quelques semaines, l'Empereur ne s'exprime plus qu'à travers lui. Moultes langues indiscrètes se plaisent à raconter qu'il est fourbe et comploteur à souhait, ne visant qu'une seule chose : le trône impérial. Néanmoins, Henri de Fricard n'a que faire des racontars et est tout dévoué au service de la Couronne. Issue de l'ancienne famille royale chironnaise, les Fricards sont devenus au fil du temps une dynastie de très hauts fonctionnaires, secondant fidèlement leurs anciens rivaux, les Traceau. Henri, lui est dans la tradition familiale et se contente d'être dévoué à son Empereur. Mais l'ambition est un trait de caractère bien présent chez lui, et Éther seul sait de quoi il est capable...


Pour l'heure, le représentant officiel du Palais venait d'arriver à Sibiou. Le but de son voyage était de féliciter les armées édorannaises pour la brillante campagne qu'elles avaient menées. Ainsi donc, à peine son convoi arrivé, le Grand-Chambellan se rendit chez le Feld-Maréchal Störtebeker. Il le félicita chaleureusement et le pria de convoquer le plus gros de ses troupes autour des postes récepteurs de radiodiffusion militaires que possédaient l'armée impériale. Quelques heures plus tard, Henri de Fricard émit l'allocution suivante :

"Messieurs les soldats de l'Armée impériale édorannaise,

C'est en tant que représentant de notre bien aimé Empereur, Charles III, que je suis venu à vous ; ici à Sibiou.

Je suis venu vous exprimer toute la gratitude de la nation envers ses soldats. Vous, les pères, les frères, les fils, braves parmi tous, qui avaient choisis de défendre vos foyers, votre patrie. Aujourd'hui est venue l'heure des remerciements.

Cette guerre que vous avez menée, et au cours de laquelle certains de nos frères ont perdus la vie, vous l'avez faites au nom de la protection de vos foyers et familles. Vous avez été le sabre vengeur de tout Edoran, réduisant ainsi au silence les assassins qui s'en étaient pris à nous.

Votre courage et votre grandeur sera un exemple pour tout les dissident qui ose menacer le Saint-Empire.

Puisse Éther vous bénir, bénir Edoran et bénir notre bien aimé Empereur Charles."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: Un Prince de plus   Jeu 23 Juin 2011 - 22:40

Les troupes applaudirent l'intervention du Grand-Chambellan, les soldats était plus que jamais fiers de servir leur pays et leur Empereur ! Ils savaient que l'ensemble des édoranais comptez sur eux pour leur sécurité et la venue d'Henri de Fricard leur prouvaient que le Palais ne les avait jamais abandonné contrairement à une partie, socialiste, des députés...

Le Feld-Maréchal était heureux de la visite et du discours du Prince, il avait beaucoup d'estime pour le Grand-Chambellan... du reste, Störtebeker avait de l'estime pour tout ce qui portait ou était susceptible de porter une couronne souveraine... Mais à cet instant c'était du moral d'acier et regonflé de ses troupes dont il était le plus satisfait à l'issue de cette intervention...

Et ceci était d'autant plus important que les troupes édoranaises n'était pas prêtes de partir... On ne savait pas clairement où était le criminel Pojarski, et s'il aurait une condamnation à la hauteur de ces crimes cruels...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un Prince de plus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Provinces :: Gubernya de Gornograd :: Kraï de Transvalachie-
Sauter vers: