La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Rentrée parlementaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iossif Maï-Maïevski



Nombre de messages : 906
Age : 67
Localisation : Gornograd, Palais d'Hiver
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Rentrée parlementaire   Mar 11 Oct 2011 - 15:16


C'était un des nombreux paradoxes du régime tsariste. Alors que le Tsar allait toujours plus avant dans la recréation du vieux mythe bytanzino-murasovite qui lui tenait tant à coeur, la Douma, institution moderne s'il en était, pouvait encore se réunir comme dans n'importe quelle démocratie occidentale, et les députés de l'opposition y tenir des discours. La profonde originalité - certains diraient l'incohérence - de l'Etat impérial russlave résidait dans cette petite anecdote: les députés étaient - encore - libres de prononcer des discours non censurés à la tribune, mais à la sortie du Palais Marinski, on voyait un groupe d'agents de l'Okhrana en civil, attendre les députés qu'ils étaient chargés de tenir à l'oeil et de filer jusqu'à leur domicile.

Les députés du Parti Républicain, du PMLR et du PCD étaient suffisamment intelligents pour sauter sur l'occasion de la rentrée parlementaire pour faire entendre leur voix, rejoints en cela par certains députés du PIR. Il fallait juste faire preuve de subtilité.

On entendit le député merksiste Anatoli Dubois et son collègue républicain Kriouchevski condamner en des termes incendiaires l'impérialisme "abject" de l'Empereur d'Edoran, vitupérer sur les inégalités scandaleuses qui minaient la société edoranaise. Il ne fallait pas être sorcier pour y lire entre les lignes la critique du régime tsariste.

La plupart des députés rouges-oranges employèrent la même précaution: débuter par une harangue patriotique anti-edoranaise, afin de pouvoir glisser quelques critiques subtiles à l'égard - non du Tsar, certainement pas -, mais de l'administration, de l'Armée, de l'Okhrana et des privilégiés qui vivaient grassement de l'Autocratie.

Toutes ces circonvolutions finirent pas endormir quelque peu l'assemblée, mais celle-ci se réveilla immédiatement quand vint le tour du chef de file des Kadets. Car cet homme n'était pas n'importe qui, et il semblait à le voir se lever en cette assemblée que c'était là quelque fantôme des anciens temps qui se levait, un spectre issu de cette glorieuse époque où les "Progressistes Russlaves" étaient encore purs de toute pratique du pouvoir; époque glorieuse ou l'opposition libérale avait son avenir devant elle.

Car cet homme n'était autre que le vieux Mai-Maievski, qui s'était retiré depuis bien longtemps de la politique (depuis 1907, pour être précis). Mais la purge des personnalités les plus compromises avec le Maréchal Romanovsky avaient crée un vide au sein du PCD, qu'il avait bien fallu combler en rappelant de vieilles gloires. C'était ainsi que le sénescent Iossif Iossifovitch s'était retrouvé un peu par hasard, un peu par dépit, chef de file du groupe parlementaire KD à la Douma.

Le vieil homme se leva sans trop de difficulté, et lorsqu'il prit la parole, ses collègues furent rassurés: sa voix, quoique un peu hésitante, était celle d'un homme qui avait encore toute sa tête:


"Honorables députés, représentants du peuple souverain,

Lourd est le cœur du patriote qui observe les décombres de l'Empire. Ou que se porte le regard, le prestige de notre drapeau est battu en brèche. Aux quatres coins de l'Empire, nos armées sont vaincues, parfois même sans combattre. Est-ce stupidité ou trahison ?

Cela fait plus de deux ans que le Kaukaze, joyau oriental de la tiare impériale de notre Tsar bien-aimé, est aux mains d'un peuple de macaques jaunâtres et contrefaits, qui en aucun cas ne devrait poser un problème au brave soldat russlave. Est-ce stupidité ou trahison ?

Cet été, la Transvalachie occidentale est tombée sans coup férir aux mains d'un despote palonien, de cette race que les Tsars avaient autrefois coutume de persécuter et d'utiliser comme valets de pied ! Nos armées, commandées par un incapable célèbre, j'ai nommé Ioudenitch, n'ont pas tenté le moindre geste pour empêcher ce crime contre le droit des gens. On ne compte plus les suicides d'officiers, incapables de supporter la honte cuisante de cette défaite sans bataille.
Est-ce stupidité ou trahison ?

Et maintenant, j'apprends par S.E. l'ambassadeur du Noordzeeland (!) que l'île d'Eupatoria a fait sécession de l'Empire, sans que notre gouvernement ne daigne ni nous informer, ni s'en préoccuper.
Est-ce stupidité ou trahison ?"


Iossif Iossifovitch n'avait pas perdu toute sa tête: il savait que même son statut de "sauveur de la monarchie", gagné en 1907, ne pourrait le sauver d'une attaque frontale contre le Tsar: il choisit donc de blâmer la bureaucratie, le gouvernement et l'Armée:

"Assez, messieurs, assez de cette bureaucratie inepte qui trahit le Tsar par son incompétence ! Assez de cette Stavka peuplée d'imbéciles qui abandonne les terres du Tsar sans combattre, par lâcheté ! Et surtout, assez de ce gouvernement de pleutres et de laquais sans envergure !

Gornostaï, Pankratov, Ourioche: démission !

J'en appelle à Sa Majesté Impériale le Tsar, Oint du Seigneur: qu'il renvoie les traîtres et les incapables, et qu'il gouverne en s'appuyant sur sa bonne et fidèle Douma, qui ne demande rien tant que de participer au redressement de l'Armée et de la bureaucratie en formant des commissions spéciales !"


Un tonnerre d'applaudissements venus de toute l'opposition raccompagna le député Mai-Maievski jusqu'à sa place. Jouer sur la corde patriotique pour tenter de faire gagner un peu de pouvoir à la douma: c'était bien essayé.




_________________

Iossif Iossifovitch Maï-Maïevski,
Vice-président du Krasschenko Maï-Maïevski Konsortium,
Avocat,
député KD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonid Godinnik



Nombre de messages : 900
Localisation : Svetivostok
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée parlementaire   Mar 11 Oct 2011 - 20:06

Les Godinnikistes encore présents dans l'assemblée applaudirent aussi fort le vieux Maï-Maïevski qu'ils le pouvaient... Cette famille illustre avait souvent été aux côtés de la famille Godinnik, dans l'accord et dans le désaccord mais généralement ouverte à la discussion et au respect...

Aujourd'hui les russlaves méritaient mieux que cette clique de nobles déclassés issus d'une autre ère: plus rien en ce monde moderne ne rendait leur présence nécessaire à la tête de la Russlavie. La Douma, organe essentiel de la République devait s'affirmer!


- Maï-Maïevski au perchoir! cria Shimon Peretskovitch

Il fut suivi par tout le groupe républicain, sans réel leader, mais appuyant communément les propos du sage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Igor Grozniak



Nombre de messages : 27
Age : 27
Localisation : Murasbrisk
Date d'inscription : 06/10/2011

MessageSujet: Re: Rentrée parlementaire   Mer 12 Oct 2011 - 0:45

Vladimir Igor Grozniak, un nouveau député républicain de la Douma, surtout parce qu'il devait remplacer Fedor Panzanovitch, légèrement alcoolique et voulant se retirer de la vie politique.

Grozniak se leva comme beaucoup d'autres pour applaudir Maï-Maïevski. Il y a peu d'orateurs faisant cette effet là sur Vladimir, comme sur une assemblé de ce type.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merkoul I. Pankratov



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 29/12/2009

MessageSujet: Re: Rentrée parlementaire   Mer 12 Oct 2011 - 21:18

Pankratov, qui se trouvait toujours à Tobolsk, invité par le gouverneur Doubrovine et logé aux frais de celui-ci, n'était pas présent à la Douma pour entendre les récriminations de l'opposition kadette. Mais il avait télégraphié ses instructions au Ministère et le jeune sous-secrétaire Tikhomir Erastevitch Sternberg, envoyé dans l'arène des fauves parlementaires, s'empressa de monter à la tribune pour annoncer les premières mesures du fameux universitaire russlave.

- Honorables députés et loyaux sujets de Sa Majesté,

Son Excellence Merkoul Ippolitovitch Pankratov, Ministre de l'Intérieur et de la Justice par la Grâce du Souverain Isotopole, inspiré par son esprit libéral, conforme à son tempérament modéré et intuitivement enclin à donner à la Douma tout le pouvoir qu'Elle mérite, a procédé aux nominations suivantes :

M. R. Tatarov-Sogtugikhan, député de Pazan, est nommé président de la Commission Ministérielle de Surveillance de la Section de Sécurité.

F. V. Prokofiev, juge ordinaire du tribunal de district de Tobolsk, est nommé président du Tribunal Administratif Spécial de Petite Russlavie et de Transvalachie.

N. I. Kepler, procureur de Sibérie, est nommé procureur spécial de Petite Russlavie et de Transvalachie.

F. I. Zakhramourski, conseiller d'Etat de 1ère classe, est nommé à la Direction de l'Administration Centrale de la Poste et du Télégraphe.

P. I. Pankratov, conseiller d'Etat de 1ère classe, est nommé à la Direction de la Section de Coordination des Chancelleries Provinciales.

Mehmet Rachidovitch Tatarov-Sogtugikhan ! Sa nomination constituait une double révolution : d'une part, le député conservateur de la circonscription spéciale de Pazan-en-Sibérie était de confession halawite, et d'autre part, aucune commission de surveillance, de toute l'histoire mouvementée de la Russlavie, n'avait jamais été instruite à enquêter sur les agissements de l'Okhrana et de son mystérieux mais influent directeur : le ténébreux Koutaissov... C'était une fantastique avancée des principes libéraux!

Ferapont Vassilievitch Prokofiev, affilié au Parti Novembriste, recevait de l'avancement et la tâche gratifiante de s'occuper dans un avenir proche des nombreux jugements que nécessitait la Petite Russlavie et la Transvalachie, protectorats assoiffés de justice après les récents bouleversements. Sans nul doute, le caractère légèrement libéral de l'intéressé devait éviter tout débordement au niveau de la répress... de la juste rétribution des odieux crimes commis.

Mais c'était Nikandr Igorevitch Kepler, conservateur de pure souche, fidèle soutien de l'Autocratie, champion de la poursuite des terroristes anarchistes en Sibérie, qui allait seconder le modéré Prokofiev dans sa tâche de pacification juridique des protectorats ! Après tout, il fallait chercher un compromis... Nommé procureur de Petite Russlavie et de Transvalachie, Kepler se préparait à instruire de nombreuses enquêtes.

Filogoni Iaromirovitch Zakhramourski, ancien étudiant de Pankratov, puis assistant de ce dernier à l'Université Impériale de Gornograd, n'avait pas été oublié par son vénérable protecteur. Le brillant jeune homme débutait sa carrière dans l'administration d'une façon pour le moins... brillante !

Quant à lui, Porphyre Ippolitovitch Pankratov, le frère de Pankratov, richissime éditeur de son état, semblait devoir recevoir, à l'avenir, une petite rente de la part du Ministère de l'Intérieur et de la Justice. La famille n'était-elle donc pas sacrée, en Russlavie?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Secrétaire



Nombre de messages : 834
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Rentrée parlementaire   Dim 16 Oct 2011 - 22:49


Alors que bien des députés, ébahis de tant d'indépendance de la part du nouveau ministre de l'Intérieur, se demandent si la Douma n'est pas en train de voir naître un énième courant politique, le Pankratovisme, un coup de théâtre survient parmi l'innombrable foule des députés du Parti Impérial Russlave.

Les députés Makharov, Pek et Riabouchinski, anciens indépendants agraires ralliés au PIR, annoncent leur retrait de celui-ci, à la plus complète indifférence des tsaristes qui disposent de toute façon d'une large majorité. L'explication de ce geste ? Le réveil du Parti Paysan a ressuscité un certain intérêt pour la politique dans le monde paysan. Et les districts électoraux de Ziabinsk, Ivanstadt et Prokovo, dont sont issus nos trois députés, ont envoyé chacun une délégation afin d'ordonner à leurs élus de changer immédiatement de parti et de rejoindre le Parti Paysan, défenseur des masses rurales, des moujiks et des campagnes, bref, de la grande majorité du peuple russlave.

Las ! Il semblerait que ce changement d'allégeance n'ait pas porté bonheur au député Bogomil Agafonovitch Pek, qui le soir même se livre à une ribote monstre pour fêter la nouvelle orientation de sa carrière politique, et se retrouve par conséquence au fond de la Wolga le lendemain matin, avec quinze grammes d'alcool par litre de sang et un couteau dans les omoplates.

En fonction des règles bytanzines qui président à la succession électorale, le choix du successeur de B.A. Pek revient à la direction du Parti Paysan...

_________________
Secrétaire du Gouvernement
Huissier du Palais
Procureur de la Couronne

Ура Царю!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sainterusslavie.megabb.com
Pavel Ivanovitch Pestel



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Rentrée parlementaire   Dim 23 Oct 2011 - 13:43

le parti paysan n'en espérait pas tant, même si la disparition aussi subite qu'éthylo-ferreuse du député Pek les avait mis dans l'embarras... Qui envoyé? Le président du parti Paysan proposa le nouveau venu, Pavel Ivanovitch Pestel qui avait acquis une certaine réputation en Sibérie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stemka Soyembika



Nombre de messages : 29
Age : 66
Localisation : Gornograd
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Rentrée parlementaire   Ven 12 Avr 2013 - 6:49

Le résultat des dernières élections avait de quoi faire frémir n'importe quel Libéral ou Républicain de l'Empire. Le Mouvement Cathodoxe-Orthodique était arrivé en tête des élections et avait remporté une une mince majorité au parlement de Murasibirsk. Cela ne prit que quelques heures avant que Sa Sainteté le Patriarche Anakin Pankratov, cousin éloigné de l'ex ministre Merkoul Pankratov, ne décrète un conseil théocratique et fasse renommer la nation Empire Théocratique de la Sainte Russlavie. Il était certain qu'il y aurait maintes débats dans les prochaines semaines face à cet incroyable retournement de situation.

Stemka Soyembika, régent de la couronne de Russlavie avait également été élu député du parlement et il entendrait bien faire entendre sa voix à la douma. Le MCO fit nommer comme chef le jeune et dynamique pope Monseigneur Kasparov. Celui-ci se leva en chambre et prononça un court discours.


Messieurs, l'heure du changement est enfin arrivé. Notre bon et grand régent de Russlavie à enfin réussi a faire signer un traité avec notre voisin de toujours, le Saint-Empire d'Edoran. Puisse Khrestos bénir cet nouvel ère de paix et de prospérité.

Il se signa de la croix et embrassa son crucifix.

Mais l'heure est grave et nous avons plusieurs choix difficile que nous devrons aborder dans les prochaines semaine. Parmis ceux-çi, voilà ce qui devra être aborder.

1- Trois de nos nations vassales ont été envahis par le Krassland sans déclaration de guerre. Devrons-nous laisser cet acte sans riposte ou bien devrons nous attaquer pour reprendre notre bien légitime?

2-La relance de l'économie russlave et l'emprunt de 600 000 000 000 RR dont 100 milliard venant de diverses banques privés d'Edoran.

3- La signature d'un Pacte de Panslavie regroupant les diverses nations voisines et amies slave du continent nord.

4- La reconstruction de notre Armée Impériale en faisant appel aux nations étrangères pour nous aider dans cette démarche.

5-Devrons-nous rejoindre la Triple-Alliance constitué du Belondor, d'Edoran et du Zollernberg?

Monseigneur Kasparov prit une gorgée de son verre d'eau posé sur une table prêt de lui et poursuivit.


Messieurs les députés, voiçi un début de mandat qui sera très demandant à tous et chacun. Alors je vous demanderais de vous poser la réflexion personnelle sur chacun de ces point cruciaux qui définiront les voies futurs que nous prendrons pour le bien de notre belle et grande nation. Serons-nous une risée pour le micromonde ou bien redeviendrons-nous une nation phare parmi nos voisins?

_________________
Monseigneur Stemka Soyembika
Métropolite de Gornograd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anakin Pankratov



Nombre de messages : 61
Age : 86
Localisation : Gornograd
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée parlementaire   Mar 16 Avr 2013 - 10:01



Messieurs, voici le projet de loi 1,

Il s'agit de la construction du Métropolitain de Gornograd. Nous sommes maintenant en 1913 et l'une des dernières micronations sans transport en commun permettant de facilité le transport des citoyens.

Le coût est assez astronomique, on parle d'environ 12 milliards de RR. Il permettra de créer 24 000 emplois dans la ville sans compter les emplois générer par la suite pour le roulement et l'entretient du métropolitain.

Qu'en pensez-vous?

_________________
Sa Sainteté Anakin Pankratov
Patriarche de Russlavie
Président du Conseil Suprême théocratique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rentrée parlementaire   Aujourd'hui à 21:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Rentrée parlementaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FOIRE EUROPE rentrée des sports 9 et 16 septembre 07
» C'est la rentrée pour le MSB !!!
» La fondation Nicolas Hulot épinglée par un rapport parlementaire
» Ache Line - Rentrée scolaire d'une IC - Fin de la P.7
» Polo est-il bien rentré ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Politique :: Douma-
Sauter vers: