La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Prochaines régates du Déacan
Lun 16 Juil 2018 - 21:13 par Zoéé

» Arrivée du Prince Impérial Kouadio Moutawa
Dim 15 Juil 2018 - 16:38 par Kouadio Moutawa

» Noces impériales
Dim 24 Juin 2018 - 0:31 par Mikhaïl II

» 2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Sam 23 Juin 2018 - 23:32 par Prince Andronikov

» Anonce de mariage
Dim 17 Juin 2018 - 16:52 par Mikha Brasnov

» Département du Patrimoine Culturel
Ven 18 Mai 2018 - 0:48 par Le Secrétaire

»  Oukaze du 12 mai 1918 : nomination gouvernementale
Sam 12 Mai 2018 - 20:33 par Mikhaïl II

» Demande en mariage
Sam 12 Mai 2018 - 17:14 par Mikhaïl II

» LE VIGILANT, 10 mai 1918
Jeu 10 Mai 2018 - 17:31 par Le Secrétaire

» Bulles patriarcales
Mer 9 Mai 2018 - 1:04 par Le Secrétaire

» Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)
Mar 8 Mai 2018 - 14:55 par Zoéé

» Journal officiel de la Grande-Principauté de Livadia
Sam 5 Mai 2018 - 19:47 par Jakob N. Ostermann-I.

2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov
Le Prince Andronikov avait eu sans problème le soutien de la majorité des députés de la Douma. Il avait un programme de redressement de la Russlavie et de reprise en main du bloc russlave. Si elle ne pouvait, pour l'heure, jouer les puissances mondiales, elle ne pouvait renoncer à son rôle de puissance régionale et devait redevenir la tête du monde russlave en lieu et place du Kolozistan qui …

Commentaires: 2
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 3
1ère législature de 1918 : Traité de la CFI-TTN
Mar 1 Mai 2018 - 0:16 par Mikha Brasnov
Vladimir Kerensky : " Messieurs les députés, le dernier thème à l’ordre du jour de cette législature est aujourd’hui soumis au vote. Il est question du texte issu de la Conférence Ferroviaire Internationale - Transterranovien (CFI-TTN). Gardons à l'esprit qu'une procédure de ratification s’effectue sans débat, bien que j'autorise une déclaration par groupe si besoin est. "

Citation :
Traité …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Le Vigilant, 14 X 1911

Aller en bas 
AuteurMessage
Feodor Pojarski

avatar

Nombre de messages : 414
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Le Vigilant, 14 X 1911   Sam 15 Oct 2011 - 0:07



LE VIGILANT

Drame ! Catastrophe ! Apocalypse ! Les mots ne sont pas trop forts pour te rendre compte, cher lecteur, de ce qui se passe à Eupatoria, rebaptisée cyniquement Berstov (ce qui ne veut absolument rien dire) par la clique de satrapes fous à lier qui s’y est emparé du pouvoir cet été.

Profitant du départ du protecteur de l’île, le capitaine Grigoriev, pour le front transvalaque, une bande de gangsters d’origine turcose a renversé les institutions légales (c’est-à-dire qu’ils ont descendu le sous-lieutenant Pitt Mitchell, représentant du Tsar sur l’île) et a aussitôt mis en place une tyrannie aussi sanglante qu’ubuesque, la « République Franc-charpentière de Berstov », une appellation qui témoigne clairement des origines de ces despotes sanguinaires !

Ceux-ci ont immédiatement perpétré d’horribles crimes à travers toute l’île, jetant sur les chemins de l’exil des flots entiers de réfugiés, qui pour la plupart se sont noyés dans les eaux glacées qui séparent Eupatoria de nos côtes, ce qui explique qu’on en ait pas encore beaucoup vu, de réfugiés.

L’un des rares malheureux à avoir pu rallier le continent, Boris Borissovitch Biskup, propriétaire d’usine de son état, témoigne :
« C’était horrible », nous dit le pauvre homme, visiblement sous le choc ; « J’ai tout perdu. Ils m’ont tout pris, même ma résidence secondaire. Heureusement qu’il me restait mon yacht, sinon je me serais sans doute noyé comme tous ces cons ces pauvres hères qui se sont embarqués sur des radeaux de fortune. »



B.B. Biskup, un type plutôt sympa.

De toute évidence, il semblerait que cette révolte soit le fruit d’un accès de folie collective du peuple eupatorien, savamment orchestré par une coterie de Franc-charpentiers et d’onanistes dont le chef semble être un certain Alexeï Mouloudovitch Antonov. « Ces ouvriers sont des ingrats ! » ajoute Boris Borissovitch Biskup ; « Sans moi, ils seraient encore à crever de faim dans leurs taudis ! Je suis parti de rien ! Mon père était serf, et il possédait que deux chemises : ça sentait pas la rose à la maison, je peux vous le dire ! Salauds de merksistes ! Voleurs ! »

Dans un souci d’impartialité, nous avons retrouvé le précédent dictateur protecteur de l’île, le capitaine Pankrat Romanovitch Grigoriev, à présent monté au grade d’Ataman des Cosaques du Tniepr et chargé d’une mission de pogrom pacification en Petite-Russlavie.


Nous avons trouvé l'Ataman Grigoriev et ses hommes en plein travail d'action sociale sur le terrain.

Question : Ataman Grigoriev, que pensez-vous des allégations fantaisistes qui rendent votre administration responsable du soulèvement d’Eupatoria ?

Réponse : Je ne comprends pas, vraiment. Quand je suis parti, tout se passait pour le mieux. J’étais super populaire. Je peux vous assurer que les femmes se battaient pour coucher avec moi.

Q : Dans ce cas, à quoi imputez vous l’absurde tournure des événements ?

R : Le sous-lieuteant Pitt Mitchell a pu faire quelques maladresses après mon départ, après tout c’était un type d’origine étrangère, peut-être même un hébraïte si vous voulez le fond de ma pensée, mais je ne crois pas que cela soit la cause première : les sujets du Tsar, d’où qu’ils soient, sont bien trop fidèles pour se rebeller.

Q : Une manipulation, alors ?

R :
A l’évidence. Cette histoire sent le complot franc-charpentier à plein nez, ou je ne m’y connais pas. Cet Antonov et ses sbires, ils sont pas nets. Leur impiété et leurs crimes les dénoncent : ce sont des espions du Grand Fez, à tous les coups.

Q : Votre cœur ne se serre-t-il pas à la pensée des malheureux qui gémissent sous le joug de ces dangereux Spartakistes ?

R : Bien sûr. Je vous le dis à vous, mais ça reste entre nous : une fois que j’en ai terminé ici, je retourne à Eupatoria avec une centaine de Cosaques, et je peux vous assurer que ça va chier.

Q : Je crois qu’il y en a un qui bouge encore.

R : Ah ? (se retournant) Ah oui, vous avez raison. Bon ben, j’y retourne. A toute.



P. R. Grigoriev *: « Courage, fidèles Eupatoriens, j’arrive ! »

* Notez la frappante ressemblance avec le défunt P. I. Rennenkampf, autre fameux héros russlave. Des cousins, probablement.

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Colonel du 1er Régiment cosaque "Révolution & Etat de droit"
Commandant du Corps Expéditionnaire Russlave au Kolozistan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Vigilant, 14 X 1911
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vend [Bell] Colt 1911 full métal
» m4 dboys full metal avec red dot bon prix+1911 bell bon prix
» GBB 1911A1 ou MEU // Kit métal 1911 ou MEU // culasse
» Dan Wesson 4" contre M9 ou 1911 GBB full métal
» 1911 GBB, gears US et SWAT, échange possible contre UZI/MP7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Presse :: Le Vigilant-
Sauter vers: