La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Le Vigilant, 17 X 1911

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Après avoir chassé Casimir III de Transvalachie, quelle sera notre prochaine cible ?
- la Palogne : il faut en finir une bonne fois pour toutes avec ce clodo couronné.
0%
 0% [ 0 ]
- le Kaukaze : je veux revoir mon latifundium circassien !
17%
 17% [ 1 ]
- Eupatoria : la lutte contre la Franc-charpenterie doit rester notre priorité.
33%
 33% [ 2 ]
- le Belondor : il est temps de faire taire ces foutus donneurs de leçons mielleux et hypocrites.
33%
 33% [ 2 ]
- Port-Banane : je dois énormément d’argent à la Corporation Fruitière, et j’aimerais autant ne pas payer.
17%
 17% [ 1 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Le Vigilant, 17 X 1911   Lun 17 Oct 2011 - 19:08


En ces heures critiques, le Vigilant s'offre une illustration encore plus patriotique que la précédente. Celle-ci symbolise bien évidemment le destin hors-norme promis à la Russlavie, ainsi que le sort de ceux qui s'y opposent.


LE VIGILANT

Editorial

Ça y est, chers lecteurs ! Sous la férule de Notre Tsar bien-aimé et de Son non moins bien-aimé Ministre de la Guerre, le général P.A. Arpakine, l’Armée Impériale a retrouvé la splendeur qu’elle n’aurait jamais du perdre. A l’heure où nous mettons sous presses, plus de 500.000 braves conscrits se massent aux frontières, prêts à délivrer la Transvalachie occidentale du joug effroyable que lui impose le fourbe Casimir Ibrahimovitch.

Mais l’Empire n’est pas en manque de multitudes, et des centaines de milliers d’autres soldats sont en route pour rejoindre le front. Car la voix du Tsar, d’où émane toute autorité et toute vie, met en branle les masses guerrières jusqu’aux montagnes les plus reculées de nos protectorats, et innombrables sont les peuples en armes qui marchent sous l’étendard impérial, dans un enthousiasme unanime.


Hazim le Magnifique, Bey de Circassie, participera en personne à la campagne.

Tous sont remarquablement au fait des enjeux micromondiaux et sont bien conscients de donner leur vie pour une cause fondamentalement juste. Ainsi du soldat Dzimboumorov, qui nous dit, dans son russlave impeccable : « Batiouchka-Tsar il promet terre et femmes vierges pour la tribu là-bas. Alors la tribu part. » Cet autre soldat, jeune étudiant raflé engagé volontaire en même temps que tout l'Institut de Panslavologie Appliquée, professeurs compris, ajoute : « Je suis fier de pouvoir sacrifier ma jeune vie pour la plus grande gloire du Tsar. C’est enfin l’occasion de racheter mon existence dépravée et inutile passée à lire des livres et à boire comme un trou. » Nous ne le contredirons pas.


Le jeune étudiant en Panslavologie.

Rudes Tatars, sauvages Kriméens, nobles Tcherkesses, tous accourent aux pieds du trône impérial, menés par leurs khans rusés et impitoyables. N’oublions pas non plus nos valeureux Cosaques du Don, du Tniepr et de Sibérie, gardiens fidèles de l’Autocratie. Le Cosaque Magomedov nous confie : « Ce n’est pas que knouter les ouvriers commence à me lasser, mais j’ai vraiment envie de voir ce que valent les femmes edoranaises. Vous croyez qu’ils ont des hébraïtes, là-bas ?»


Des Cosaques Halawites de Sibérie en partance pour le front.

Alors que la grande offensive est certainement sur le point de commencer (une question d’heures, tout au plus), nos reporters se préparent à accompagner la marche triomphale de nos armées munis de tous les accessoires de la technologie moderne, afin que vous, chers lecteurs, puissiez suivre cette promenade militaire en temps réel. Jean-Pierre, notre jeune reporter suivra pas à pas le 21e régiment de la Garde, afin de ne rien rater des combats, pogroms et autres massacres qu'il nous transmettra par le télégraphe, afin que vous ne ratiez rien des péripéties de cette guerre qui s'annonce prometteuse.

Priap K. Rioumine


Rumeurs palatines

Le bruit court parmi les cercles bien informés des deux Capitales que le Tsar pourrait gracier le prince Fedor Vassilievitch Pojarski et lui confier un commandement dans nos armées, ce qui serait le bon sens même : en effet, le prince Pojarski, qui était auparavant qualifié de traître, apparait au vu des événements comme un génial précurseur qui a eu le douloureux mérite de voir avant tout le monde la perfidie edorano-palonienne.
Il nous a même écrit, depuis sa résidence surveillée de Gurban-Guli, qu’il avait également prévu la sécession d’Eupatoria, et qu’il compte bien liquider ce problème si on lui en donne la possibilité. En ces heures cruciales, l’Empire serait bien malavisé de se priver d’un patriote aussi loyal, perspicace, courageux, généreux, brillant, etc. Ce ne serait que justice qu'on lui rende ses titres, ses biens et son domaine, un peu hâtivement offerts à je ne sais quel métèque zollernbergeois.

Pojar Fedorovitch Vassiliev

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Vigilant, 17 X 1911
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Montage d'un 1911,need help!
» Vend [Bell] Colt 1911 full métal
» m4 dboys full metal avec red dot bon prix+1911 bell bon prix
» GBB 1911A1 ou MEU // Kit métal 1911 ou MEU // culasse
» Dan Wesson 4" contre M9 ou 1911 GBB full métal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Presse :: Le Vigilant-
Sauter vers: