La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Rencontre officielle en Transvalachie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Rencontre officielle en Transvalachie   Mer 2 Nov 2011 - 17:14

L'Ambassadeur spécial de Sa Majesté Impériale Charles III pour la question transvalque, Klaus Störtebeker arriva à Mircea dans la matinée. Il fut reçu par Casimir III au Palais Royal et pris connaissance de la réponse positive du Tsar.

Il donna quelques ordres. Il s'exprima face aux soldats, leur demandant de garder leur concentration et d'être toujours paré à toutes éventualités malgré les pourparlers encourageant.

Il se rendit dans l'après-midi au lieu de rencontre. Il s'agissait d'une clairière situé dans une petite forêt au Nord-Ouest de Mircea. Elle était traversé du nord au sud par la ligne de chemin de fer reliant Chinisau à Sibiou, fermée depuis de nombreux mois, et de l'ouest à l'est par la frontière entre la Transvalachie palonaise et la Transvalachie russlave.

Un train apporta un wagon restaurant que l'on plaça sur la voie ferrée au centre de la clairière. Une palissade de fortune, mais fortement surveillé par des soldats russlaves d'un coté et édoranais de l'autre matérialisé la frontière. La portion de palissade coupant la voie ferrée fut abattue par les édoranais sans riposte des soldats russlaves qui avait reçu l'ordre de ne pas intervenir durant l'installation du lieu de rencontre qui se situerait sur la frontière comme le voulait le Tsar.

Une fois le wagon correctement positionné à cheval sur les deux Transvalachies, le Feld-Maréchal, attendit à quelques distances l'arrivée du Roi de Palogne, du Ministre russlave des Affaires Etrangères, et du Protonotaire de la Cour Impériale du Tsar... Des discussions de ces quatre hauts dignitaires dépendra le sort de la Transvalachie.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casimir III



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Jeu 3 Nov 2011 - 23:43

Le Roi de Palogne et de Transvalachie arriva en fin d'après-midi. Les Russlaves n'était pas encore arrivés... Il sourit et se dit intérieurement que Konstantin ne voulait pas revoir la Transvalachie et qu'il n'enverrait finalement personne à ces pourparlers... Casimir avait su dès le départ que sa souveraineté sur ce territoire était à durée limité, mais il était moins enclin à rendre la Transvalachie que son suzerain Charles III.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konstantin Ier



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Sam 5 Nov 2011 - 1:57


Le fameux train personnel du Tsar fit son entrée dans la clairière à basse vitesse, flanqué d'une garde d'honneur des Cosaques de la Garde. Les émissaires russlaves sortirent lentement du wagon chargé de dorures et de chamarres à bord duquel ils avaient passé le trajet.

Après avoir affecté de passer en revue le 3e Tirailleur de la Garde, régiment affecté à la protection de l'entrevue, le prince Gornostaï et le baron Sternberg se dirigèrent vers le wagon où devait avoir lieu l'entrevue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Sam 5 Nov 2011 - 17:42

Les émissaires russlaves était montés par l'entrée à l'extrémité nord dans le gigantesque wagon restaurant.

Un maître d'hôtel à l'accent palonais les conduisit vers la table de quatre au centre de la voiture.

Simultanément, le Comte de Sabrevoix et le Roi de Palogne furent dirigé vers le même endroit, depuis l'extrémité sud.

Face à face, les quatre hommes se jaugèrent en enfonçant leur regard dans les yeux de leurs homologues. Il y eu un silence bref qui paru une éternité au spectateurs qu'étaient les personnels du restaurant. La tension retomba quand le Feld-Maréchal pris la parole.

- Klaus Störtebeker, l'Ambassadeur spécial de Sa Majesté Charles III, j'espère que la route fut bonne jusqu'ici. Je suis heureux que nous ayons pus organisé cette rencontre. Asseyons-nous, nous choisirons et commanderons avant de parler de chose sérieuse. Et le Comte tira sa chaise d'une main et indiqua celle du Ministre russlave de l'autre pour l'inviter à s'assoir.

Une élégante serveuse dont la jeunesse n'avait d'égale que son charme extrême, vient apporter les cartes aux quatre dignitaires.

Tous les yeux du Continent Nord se tournaient maintenant vers la petite clairière transvalaque...

...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konstantin Ier



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Mar 8 Nov 2011 - 1:23


Le baron Sternberg étala ses mains à plat sur la table et prit la parole, dans son russlave entaché d'un lourd accent alémanien.

- Messieurs, nous voilà prêts à commencer. Puisque vous avez proposé cette entrevue, c'est que vous avez quelque chose à proposer à Sa Majesté le Tsar. Une proposition qui, nous l’espérons tous, permettra d'éviter la guerre en traduisant votre désir sincère de paix. Le prince Gornostaï et moi-même vous écoutons.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Mar 8 Nov 2011 - 2:37

- Excellence, notre désir le plus cher est d'éviter une guerre qui serait couteuse en vie humaine tant civiles que combattantes. C'est pourquoi, nous avons souhaité cette rencontre. Le Comte se racla la gorge... Bien sûr, vous conviendrez que la Transvalachie occidentale et son peuple ont été libéré du tyran Pojarski et de sa république markiste illégitime par le Saint-Empire d'Edoran et le Royaume de Palogne. Royaume qui a depuis reconstruit et fait entrer la Transvalachie dans notre siècle de progrès alors qu'elle n'était qu'une terre à la technologie médiévale avant sa libération. Aussi nous vous proposons cet accord :
En préalable à toutes autres clauses, cet accord stipulera que l'Empire Russlave doit exécuter le criminel Pojarski dont nous estimons qu'il bénéficie soit d'un régime carcéral de faveur ou d'une bienveillance impériale que nous ne pouvons tolérer à la suite des crimes que ce boucher a commis envers des chironnais et des moldaves notamment, durant les pogroms de mai.
Après cette exécution, et pas avant, l'Empereur d'Edoran et le Tsar de Russlavie réaffirmerons leur amitié mutuelle conclu lors de la rencontre des 3 Empereurs à Allancia en mai.
Après cette réaffirmation par le Tsar s'engagera une période de 6 mois durant laquelle le Saint-Empire d'Edoran et l'Empire de Russlavie ne maintiendrons que 10 000 soldats respectivement en Transvalachie occidentale et en Transvalachie orientale. 10 000 fantassins, cavaliers, gendarmes ou policiers, mais pas de blindé, pas d'artillerie, pas d'aviation.
Au terme de ces 6 mois, le Saint-Empire d'Edoran renoncera à sa suzeraineté sur le Royaume de Transvalachie, et le Roi Casimir renoncera à ses titres et fonctions de Roi de Transvalachie. Le Tsar redeviendra pleinement souverain de ce territoire.
Voilà, Vos Excellences, les termes de l'Accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konstantin Ier



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Mer 9 Nov 2011 - 2:23

- Ungelaüblich ! laissa échapper le baron Sternberg en alémanien, langue qu'il avait appris à parler avant le russlave. Le baron adressa un regard scandalisé à Gornostaï qui manifestement partageait son indignation. A dire vrai, la majeure partie de l'offre edoranaise était très juste: Sternberg s'était attendu à devoir batailler d'arrache-pied pour obtenir que Kasimir de Palogne disparaisse de Transvalachie. L'essentiel de la proposition edoranaise était donc acceptable.

Mais la première condition, annoncée avec une arrogance qui frisait l'insulte, ruinait l'ensemble. Le Tsar ne pouvait bien évidemment accepter une intrusion aussi flagrante dans un domaine cardinal de son pouvoir, le droit de justice sur ses sujets. Il était hors de question pour le Tsar d'accepter un tel affront, et les Edoranais le savaient probablement. Sternberg jaugea son vis-à-vis: le comte de Sabrevoix cherchait-il à faire capoter les négociations ?

Se forçant à reprendre son calme, le baron répondit posément:


- Vous ne devez pas mentionner la "libération" de la Transvalachie par vos armées. Vous avez perdu ce droit quand vous avez renié la parole donnée pour annexer la région. De même que les soit-disant "progrès" réalisés par vos autorités: ils sont réduits à zéro par le vice originel, qui est la rupture flagrante du traité des Trois Empereurs... Le baron Sternberg haussa la voix pour souligner l'ignominie edoranaise, traité qui venait à peine d'être signé !

Ce préambule réglé, nous en venons à votre proposition. Le prince Gornostaï aura certainement des observations à faire valoir sur le corps du texte. Moi-même, je me contenterai d'attirer votre attention sur la clause préliminaire, celle qui prévoit l'élimination de Pojarski.

Vous savez pertinemment, comte, que cette clause est une insulte à la Sainte Russlavie. Il est hors de question que le Tsar s'engage par traité à exercer la justice sur l'un de ses sujets conformément aux volontés d'un Etat étranger. Il y aurait là un affront sans commune mesure.


Le baron écarta les lèvres en un vague rictus:

- A moins que nous n'ayons nous-mêmes une clause préliminaire à faire valoir. La voici: nous nous engageons à exécuter Pojarski à condition que cet individu... - le baron désigna du regard le malheureux Roi de Palogne - soit lui aussi exécuté.

Le baron se rencogna dans son siège, un sourire cynique au visage, l'air de dire: "Nous aussi pouvons jouer ce petit jeu là, messieurs les Edoranais".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles iii



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Mer 9 Nov 2011 - 5:44

1


Dernière édition par charles iii le Mer 9 Nov 2011 - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casimir III



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Mer 9 Nov 2011 - 19:02

Barbares ! éructa le Roi de Palogne. Nous parlons de l’exécution d'un criminel de guerre ! De Pojarski, le boucher, qui tuait des hébraïtes, des noordzeelandais, des polanais, des chironnais, des moldaves et des transvalaques alors que mes armées et celle de Charles III n'ont toujours eu que vocation à faire cesser ces crimes ! Aucune exaction n'a été commise sous mes ordres !

...

Vous êtes tous des criminels !


Casimir, qui c'était dressé sur ses jambes, voulu quitter la table des négociations, mais fut retenu par le représentant de l'Empereur d'Edoran...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Mer 9 Nov 2011 - 19:15

Klaus Störtebeker garda son calme malgré la tension ambiante, que les serveurs tremblant ressentaient aussi.

Comprenez-nous. Nous avons été attaqué, et le peuple transvalaque encore davantage par ce criminel. En aucun cas nous pouvons vous rendre ce pays que nous avons panser les plaies, si l'agresseur est toujours en état de nuire. Nous ne vous mettons pas le couteau sous la gorge, ce sont des négociations. S'il n'est pas possible de s'entendre sur ce préalable, nous en prendrons acte.

Que dîtes-vous du reste ? Nous sommes prêt à quelques souplesse, bien entendu. Une rétrocession au terme de 4 mois est tout à fait envisageable... si Sa Majesté le Tsar expédie rapidement ses hautes œuvres préalables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konstantin Ier



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Mer 9 Nov 2011 - 20:26


Le baron Sternberg fit son possible pour ne pas paraitre étonné. Décidément, l’exécution de Pojarski importait énormément aux Edoranais pour qu'ils soient prêts à encore abaisser le délai de passation des pouvoirs. En fait, songeait le baron, un délai était de toute façon nécessaire pour organiser la passation de pouvoirs: qu'il dure 2 ou 4 mois importait en fait peu. A y bien regarder, les Edoranais ne réclamaient finalement qu'une chose, et une seule: l'élimination du félon Pojarski.

Sternberg réfléchissait intensément. Et puis pourquoi pas, après tout ? De toute façon, Pojarski méritait cent fois la mort, alors quelle différence ? Le Protonotaire Impérial glissa un coup d'oeil vers son collègue, le prince Gornostaï, qui restait silencieux, les yeux clos, réfléchissant manifestement à ce que tout cela impliquait, ou plus vraisemblablement rattrapant son sommeil après la nuit agitée qu'il avait passé dans le wagon restaurant en compagnie de danseuses turcoses...

Le baron Sternberg se tourna vers le Comte de Sabrevoix, sans accorder la moindre attention au souverain palonien:


- Ma conviction est qu'en deux mois la passation de pouvoirs sera réglée... ne croyez-vous pas ? Après tout, si elle est aussi rapide que la justice du Tsar, il n'y pas de raison que cela traîne..
. Le baron avait donc implicitement accepté le principe de l'élimination de Pojarski.

Se passant des services de l'interprète, le baron poursuivit dans la langue de son interlocuteur:

- Il va de soi que nos deux Empires n'ont jamais cessé d'être amis, et que les seuls responsables de cette désagréable histoire sont Pojarski et le Roi de Palogne... C'est du moins ce que la version officielle retiendra. C'est pourquoi j'estime que le souverain de Palogne devra présenter des excuses publiques au Tsar pour son attitude quelque peu déplacée, excuses publiées à l'OMF afin d'en assurer la publicité. Nous rendrons publiques l'accomplissement de nos obligations en même temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Jeu 10 Nov 2011 - 1:32

La clause la plus importante semblait acquise, et s'il fallait mettre le Roi de Palogne en difficulté pour s'en assurer, cela serait fait. Cependant, la Palogne en tant que vassal avait le plein soutien de l'Empereur. Il faudra être soigneux dans la rédaction de la déclaration à l'OMF. De plus, cette concession impliquait le maintien d'un délai de transition qui ne soit pas aussi négligeable que semblait vouloir l'imposer le représentant du Tsar.

Le Roi de Palogne n'a fait que prendre des mesures de sauvegarde pour un peuple meurtri. Sans son intervention, il ne resterai plus grand chose de la Transvalachie a l'heure actuelle. Mais le Roi pourra aisément produire quelque chose qui vous satisfera. Cela pourra même vous convenir parfaitement si la sentence est exécuter avant... N'est-ce pas Votre Majesté ?

Le palonais qui ruminait quelques ressentiments sans quitter des yeux le protonotaire, acquiesça avant de s'envoyer une énième gorgée de bière...

Quant à la période de transition, nous maintenons 4 mois, je pense que vous en conviendrez avec la déclaration que Casimir accepte de faire à l'OMF.

Sommes-nous d'accord, Messeigneurs ? La noble justice du Tsar va-t-elle pouvoir démontrer la volonté de paix de la Russlavie ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casimir III



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Dim 13 Nov 2011 - 15:54

Les quelques minutes de réflexions des émissaires russlaves parurent aussi longues que des jours entiers... Le Roi de Palogne retournait dans sa tête la demande du baron Sternberg. Casimir n'en avait que faire de l'OMF, les affaires étrangères étant une compétence de son suzerain, y présenter des "excuses" au Tsar serait finalement sans conséquence dans son pays, le Palogne. Il y pensait déjà, ce qui expédiera rapidement cette condition tout de même déplaisante.


- Nous accédons en effet à votre demande... Nous nous rendrons à l'OMF pour honorer notre part du marché, sitôt la mort de Pojarski annoncée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anissim Gornostaï
Aristocrate


Nombre de messages : 140
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Dim 13 Nov 2011 - 17:15

Gornostaï, qui avait écouté jusque là les différents interlocuteurs dans un demi-sommeil certain, sembla soudain secoué par un léger rôt libérateur avant de prendre la parole...

- Majesté, les grands princes savent en effet s'excuser lorsqu'il le faut... Steenberg vous a laissé comprendre que le fautif, qui fut prince en nos terres, sera exécuté... Il en sera donc ainsi, vous pouvez en avoir l'assurance, la maison Pojarski n'existe déjà plus...


Se tournant vers Störtebeker:

- Excellence, il semblerait que nous arrivions à un accord de principe, cela ne peut que nous réjouir... Cependant, au-delà des excuses de Casimir de Palogne, nous souhaitons que vous-même puissiez vous excuser pour vos agissements en tant que responsable militaire de l'annexion de la Transvalachie Occidentale... Y verriez-vous un inconvénient?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Dim 13 Nov 2011 - 19:02

Au départ perplexe, le Comte fut rapidement saisi d'un petit rire de consternation...

- Ahahah ! Monsieur le Ministre... m'excuser, moi ? D'avoir libéré la Transvalachie à votre demande ? D'être intervenu pour mettre fin aux exactions de Pojarski contre lequel votre armée en déroute ne pouvaient rien ! Je vous rappelle là les faits... Störtebeker appuya ses mains sur la table et se pencha jusqu'à être à dix centimètres de son interlocuteur Vous devriez nous remerciez Monsieur le Ministre, mais nous ne vous le demandons pas ! Que Casimir s'excuse pour l'indécence avec laquelle il administra le territoire, bien que là encore se soit à votre profit, soit, mais pour ma part il en est hors de question ! Il n'y en a aucunement matière. Ne soyez pas trop gourmand, nous avons bien assez négocié je trouve.

Il se rassit dans le fond de sa chaise et les serveurs apportèrent le dessert...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konstantin Ier



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Lun 14 Nov 2011 - 2:03


Les négociateurs russlaves furent d'autant plus surpris de voir arriver devant eux de vagues pâtisseries rosâtres, mais ne firent aucune remarque, puisqu'il s'agissait sans doute là d'une coutume diplomatique edoranaise. Le baron Sternberg s'abstint soigneusement de toucher à la chose informe déposée sous sous son nez par un domestique invisible, et sortit un cigare qu'il entreprit de téter voluptueusement pour se donner le temps de réfléchir.


- Je peux comprendre, Comte, que vous trouviez quelque peu injuste de vous excuser publiquement. Après tout, vous ne faisiez qu’exécuter les ordres de votre maître l'Empereur. Donc, si vous rechignez à assumer votre responsabilité personnelle dans l'affaire, il faudra bien que ce soit le Saint-Empire lui-même qui fasse amende honorable pour le soutien équivoque apporté à Kazimir de Palogne ici présent...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Mer 16 Nov 2011 - 0:55

Surprit de l'entêtement dont faisaient preuve les russlaves, Störtebeker pensa qu'ils n'avaient finalement pas une volonté très affirmée de récupérer la Transvalachie et que seule la vengeance les muaient. Dans ce cas, se dit-il, pourquoi nous qui démontrons quant à nous un attachement supérieur à la paix par l’exécution de Pojarski et le retour de la Transvalachie à la Russlavie, serions-nous soumis à de telles exigences ?

- Monsieur le Baron, oubliez votre dernière requête, voulez-vous... je prends soin de votre énergie en vous demandant de ne pas en dépenser vainement une nouvelle fois pour reformuler cette fantaisie.
Il n'apparait pas clairement que vous souhaitez reprendre possession de la Transvalachie... Si nous stoppons là les négociations, vous aurez la Transvalachie, ce que VOUS souhaitez, dans 3 mois, et nous aurons la certitude que la face du monde s'embellira de la mort du boucher, ce que NOUS voulons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konstantin Ier



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Mer 16 Nov 2011 - 3:21


Voyant son interlocuteur se cabrer, le baron Sternberg comprit que Gornostaï et lui-même n'obtiendraient plus grand chose du Comte de Sabrevoix. Celui-ci était d'accord pour laisser Kazimir de Palogne porter le blâme, mais il refusait mordicus de voir sa responsabilité propre ou celle de son maître l'Empereur être excipée.

Le baron Sternberg répondit donc d'une voix plus conciliante qu'auparavant:


- Bien, comte. Il me semble que nous avons bien travaillé. Récapitulons donc les conditions de rétrocession de la Transvalachie:

1) Dès la signature de cet accord, les parties s'engagent à remplir leurs premières obligations respectives:

- Exécution du prince Pojarski par mort infamante, à savoir la pendaison.
- Excuses publiques de Kazimir III, excuses qui devront être publiées en Edoran, en Russlavie et à l'OMF. Ces excuses devront être claires et sans équivoque: Le Patrice de Palogne y reconnaitra sa félonie, s'en repentira et renoncera à tous les titres illégitimes dont il a pu se parer.

2) Ceci fait, dans un délai de trois mois à partir de la signature de cet accord, les forces et autorités edorano-palonaises évacueront définitivement la Transvalachie occidentale. A la même date, les autorités russlaves en reprendront possession.

3) La transition sera supervisée par un comité mixte composé de plénipotentiaires russlaves et edoranais.

4) Dès la signature de cet accord, le Traité des Trois Empereurs, conclu à Allancia l'été dernier sera considéré comme rétroactivement valide depuis sa ratification. Le Traité sera publié en Edoran, en Russlavie et à l'OMF. Nos ambassades respectives seront à nouveau ouvertes.



Le baron Sternberg reposa ses notes, et après un coup d’œil égrillard jeté en direction d'un jeune et svelte aide-de-camp du Patrice de Palogne (les penchants du baron étaient un secret bien connu à la Cour), finit par ces mots:

- Cela vous semble-t-il juste, comte ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Jeu 17 Nov 2011 - 1:43

- Nous sommes heureux de l'issue de ces négociations. J'apporterais cependant des petites modifications de forme à l'Accord.

Le Feld-Maréchal pris le stylo qu'on lui tendit et écrivit les termes de l'accord tout en le lisant.

Citation :
Accords de Transvalachie


Disposition Première.
L'Empire de Russlavie s'engage à procéder à l’exécution du criminel de guerre Fedor Pojarski, par pendaison, en présence des deux signataires des présents Accords représentant le Saint-Empire d'Edoran.
L'application de la Disposition Première est un préalable à l'application des Dispositions Deux à Cinq.

Disposition Deux.
Sa Majesté Casimir III, Roi de Palogne, s'engage à prononcer des excuses publiques à la tribune de l'OMF. Ces dernières seront retransmises en Edoran et en Russlavie.

Disposition Trois.
A la date de la mort de Pojarski débutera une période de transition de trois mois. Au terme de la deuxieme semaine de la période de transition et jusqu'à la fin de celle-ci, le Saint-Empire d'Edoran et l'Empire de Russlavie devront ne maintenir chacun que 10 000 militaires respectivement en Transvalachie occidentale et en Transvalachie orientale. Les blindés, pièces d'artillerie lourde et aéronefs militaires seront interdit.

Disposition Quatre.
Au terme de la période de transition aura lieu la rétrocession de la Transvalachie occidentale. A cette date, le Roi de Palogne renoncera à ses titres, fonctions et souveraineté relative à la Transvalachie occidentale. A cette date, les autorités russlaves en reprendrons possessions.

Disposition Cinq.
Au lendemain, au plus tard de la rétrocession, le Traité des Trois-Empereur sera rétablit et appliqué. Les ambassades russlaves et édoranaises seront rouverte.

Disposition Six.
La bonne application des présents Accords sera contrôlé par un Comité Mixte pour la Rétrocession de la Transvalachie composé de leurs quatre signataires. Le non-respect par l'une ou l'autre des deux parties des présents Accords entraînera leur nullité.

Fait à Mircea, Transvalachie,
le 16 novembre 1911 (calendrier russlave),
le 16 novembre 1921 (calendrier édoranais).

Pour l'Empire de Russlavie :
- Sa Très Haute Excellence le prince A. M. Gornostaï, Ministre des Affaires Étrangères,
- Sa Haute Noblesse le baron E. P. Sternberg, Protonotaire de la Cour Impériale.

Pour le Saint-Empire d'Edoran :
- Son Excellence le comte K. Störtebeker de Sabrevoix, Feld-Maréchal, Ambassadeur spécial de Sa Majesté l'Empereur d'Edoran pour la question transvalaque,
- Sa Majesté Casimir III Wiśniowiecki, Roi de Palogne.

Störtebeker posa son stylo, fit relire le document aux trois autres dignitaires et entreprit d'échanger une poignée de main avec le baron qui lui faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre officielle en Transvalachie   Aujourd'hui à 19:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre officielle en Transvalachie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BMW] Z4 E89 => Sortie officielle
» La photo officielle...
» Vidéo ZX-6R officielle kawasaki
» Paris 7 Avril : une voiture officielle renverse deux motards
» chanson officielle de yamaha!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Zone d'influence russlave :: Transvalachie-
Sauter vers: