La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Le Vigilant, 10 XI 1911 - Cahier régional

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Le rédacteur de cet article, l'honorable P.I. Pankratov, a récemment été nommé à un haut poste de responsabilité au sein du Ministère de l'Intérieur par son propre frère, M.I. Pankratov... Qu'en dites-vous?
Ce n'est que justice ! La famille est sacrée en Russlavie !
25%
 25% [ 1 ]
C'est complètement normal ! L'homme est compétent et à la hauteur de la tâche !
50%
 50% [ 2 ]
Bravo ! Il faut récompenser ceux qui ont bien mérité de la Patrie !
25%
 25% [ 1 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Merkoul I. Pankratov



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 29/12/2009

MessageSujet: Le Vigilant, 10 XI 1911 - Cahier régional   Jeu 10 Nov 2011 - 21:10



LE VIGILANT


Elections municipales et communales en Sibérie
Les résultats des dix plus grandes agglomérations, en bref

Conformément à son éthique journalistique irréprochable, la rédaction régionale du Vigilant se propose d'analyser objectivement les résultats des élections municipales et communales de la province de Sibérie, qui ont eu lieu le dimanche 6 novembre 1911.

Ce scrutin, de nature complexe quant à son organisation (suffrage "universel-restreint", élection du maire au scrutin majoritaire, élection du conseil au scrutin proportionnel), constitue une avancée remarquable des principes libéraux-conservateurs, tels que fondés par le Saint Autocrate Lui-même dans les fameuses Ordonnances du 13 juin 1911. Vive l'Autocratie ! Vive la Russlavie Immortelle !

Ballotage général - L'élection des maires des dix plus grandes agglomérations de la province s'est heurtée à la fragmentation de l'électorat et à la multitude des candidats en lice. Le scrutin majoritaire n'a pas arrangé les choses : seules cinq agglomérations sur dix voient un candidat triompher au premier tour déjà. Il s'agit de Tobolsk - capitale de la province et siège du gouverneur - où le sortant Théodor Matveïevitch von Suchtelen, figure de proue de l'Union de St-Wolodymir, est brillamment réélu avec 34'910 voix; de Tomsk et de Dzimboumgorod, fiefs traditionnels des trudoviks, où Semion Semionovitch Semionov et A. N. Stamboulski, puissants relais de la réforme agraire, s'installent à l'Hôtel-de-Ville sans aucune difficulté (élus avec respectivement 15'531 et 9'713 voix). Il s'agit encore de la ville universitaire de Pazan, où le célèbre G. K. Iakovlev est confortablement élu avec 12'954 voix et de Tniepropalatinsk, où - à la surprise générale - le candidat novembriste (le général-comte Innokenti Platonovitch Ridjii, élu avec 8'349 voix) évince le sortant conservateur, récemment compromis dans une affaire de moeurs.

A Petrograd, Ekaterinodar, Plouc'ovo, Rodnov et Kniaz-Orenburg, aucun candidat n'a atteint la majorité absolue au premier tour. Au-delà de la problématique du profond éclatement de l'électorat sibérien - phénomène bien connu -, c'est là un fantastique aveu de faiblesse du Parti Impérial Russlave, qui, bien qu'estimé vainqueur dans tous les sondages et favorisé par la loi électorale et les outils institutionnels du gouverneur-général-baron Doubrovine, ne parvient qu'à placer un seul de ses exposants lors du premier tour. Plus grave encore dans les agglomérations qui verront un second tour : les conservateurs obtiennent des scores plutôt faibles, leurs candidats s'installant en tête à Plouc'ovo et Rodnov seulement. A Petrograd et Ekaterinodar, ce sont les candidats trudoviks qui les déclassent et se positionnent avantageusement pour la suite des événements. A Kniaz-Orenburg, le sortant conservateur se retrouve derrière le candidat novembriste, qui pourtant ne décroche pas la majorité absolue. Kniaz-Orenburg est aussi la seule ville où le candidat socialiste, Ivan Glebovitch Molotov, a pu obtenir un score intéressant. Il se pourrait que la concurrence des droites aille finalement profiter à la gauche révolutionnaire et anti-russlave.

Majoritaire érodé - Dans les conseils municipaux sibériens, le Parti Impérial Russlave conserve une confortable majorité. Au niveau provincial, il concentre une force électorale de 45,2%, laissant loin derrière lui ses concurrents. C'est le Parti Paysan qui constitue l'adversaire le plus dangereux des conservateurs. Crédité à 23,4% des voix au niveau provincial, il n'a pas encore atteint son plein potentiel. Si les trudoviks réussissent dans les prochaines années à fédérer la classe paysanne dans son entier, ils pourront compter avec une nette majorité. Le Parti Novembriste, fraction sibérienne du Parti Constitutionnel-Démocrate, voit aussi de beaux jours devant lui. Il rafle 13,4% des sièges des législatives communaux et chasse les conservateurs de l'Hôtel-de-Ville de Tniepropalatinsk, s'apprêtant à faire de même à Kniaz-Orenburg au second tour. Quant à l'Union de St-Wolodymir : 10,2% au niveau provincial, beau score pour un parti caractérisé par une grande stabilité de son électorat - et de son idéologie conservatrice. Les gauches diverses (l'Armée Cathodoxe et Sociale - proche du Parti Paysan - et le Mouvement Rural Socialiste) totalisent ensemble moins de 10% de l'électorat au niveau provincial : rien de très étonnant dans une région aussi faiblement industrialisée et réputée traditionnaliste comme la Sibérie.

Second tour très attendu - C'est en réalité le résultat du second tour des élections à la mairie des cinq agglomérations nommées ci-dessus qui permettront de tirer le bilan final des chamboulements que nous avons observés. Si les trudoviks et les novembristes parviennent à s'emparer des villes où leurs candidats se sont placés devant les candidats conservateurs, nous pourrons constater un véritable tremblement de terre politique dans la province. Le PIR, bien que puissamment représenté dans les conseils municipaux, se verrait dangereusement minorisé dans les Hôtels-de-Ville.

Bref, les conservateurs ont un mois pour se ressaisir et lancer leurs troupes à l'assaut des thèmes qui ont dominé la campagne électorale ces derniers mois : le système sanitaire et l'instruction publique, problématiques complètement snobées par le PIR, si bien que l'on peut s'étonner qu'il n'ait pas été plus contesté.

L'avenir apportera certainement de très intéressantes évolutions politiques dans la province. Ce d'autant plus que d'ici quelques années les villes de Prikazkovo et de Podporogié atteindront le seuil des 15'000 habitants, leur permettant de se doter d'un conseil municipal.


"J'ai confiance; le peuple russlave donnera sa confiance aux représentants du PIR, qui n'est autre que le parti de l'Autocrate Absolu, protecteur des faibles et de la classe paysanne de ce pays. Au lendemain du second tour, les conservateurs se retrouveront en possession de six Hôtels-de-Ville sur dix. J'en suis intimement persuadé : la victoire du PIR sera totale" a annoncé G. K. Iakovlev, lors de la proclamation des résultats du premier tour ce dimanche.

"Réforme agraire immédiate : voilà notre seul but, notre seul motivation, notre seule mission !" a martelé A. N. Stamboulski à Dzimboumgorod.

"Mon expérience dans l'écrasement des autonomistes kaukaziens m'aidera pour rétablir l'ordre dans les caisses de l'administration" a expliqué le général-comte Ridjii aux journalistes du Vigilant et du Correspondant de Somorkonde.

"Je suis très reconnaissant au gouverneur Doubrovine, qui a eu la gentillesse de financer ma campagne avec les subsides de l'Etat en faveur des petits cultivateurs" a déclaré, très ému, T. M. von Suchtelen à Tobolsk.

"Je suis un monstre sodomite, mangeur d'enfants cathodoxes. Au-delà, mon seul but est d'exterminer la race slave et tout spécialement la classe paysanne de cette province. Vive le Grand Fez et l'Internationale Franc-Charpentière !" a révélé Ivan Glebovitch Molotov, candidat socialiste prometteur de Kniaz-Orenbourg.



Porphyre Ippolitovitch Pankratov, rédacteur régional



-------------------------------

Tobolsk, T. M. von Suchtelen, Union de St-Wolodymir

Conseil municipal (110) : PIR - 46, UstW - 21, PN - 20, MRS - 18, PP - 5



Tomsk, S. S. Semionov, Parti Paysan

Conseil municipal (80) : PIR - 38, PP - 33, ACS - 3, UstW - 3, MRS - 2, PN - 1



Dzimboumgorod, A. N. Stamboulski, Parti Paysan

Conseil municipal (50) : PP - 25, PIR - 21, PN - 4



Petrograd, ..., Parti Paysan

Conseil municipal (50) : PP - 24, PIR - 24, UstW - 1



Ekaterinodar, ..., Parti Paysan

Conseil municipal (50) : PIR - 26, PP - 15, ACS - 5, UstW - 2, PN - 2



Pazan, G. K. Iakovlev, Parti Impérial Russlave

Conseil municipal (50) : PIR - 31, PN - 12, PP - 5, MRS - 2



Plouc'ovo, ..., Parti Impérial Russlave

Conseil municipal (50) : PIR - 29, UstW - 10, PP - 6, PN - 3, ACS - 2



Rodnov, ..., Parti Impérial Russlave

Conseil municipal (50) : UstW - 23, PIR - 21, PP - 6



Tniepropalatinsk, I. P. Ridjii, Parti Novembriste

Conseil municipal (50) : PN - 22, PIR - 15, PP - 10, MRS - 3



Kniaz-Orenburg, ..., Parti Novembriste

Conseil municipal (50) : PN - 15, PIR - 15, MRS - 11, PP - 9


-------------------------------
[/center]


FORCE ELECTORALE DES PARTIS :

Parti Impérial Russlave : 45.2%

Parti Paysan : 23.4%

Parti Novembriste : 13.4%

Union de St-Wolodymir : 10.2%

Mouvement Rural Socialiste: 6.1%

Armée Cathodoxe et Sociale : 1.7%
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Vigilant, 10 XI 1911 - Cahier régional
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 29 mars Championnat régional de duathlon à Dun sur Auron
» Championnat régional min/cat à Distré (49)
» Rallye régional de plan de la tour
» CREF (Centre Régional d'Entraînement et de Formation)
» Cahier des charges d'un vélomobile idéal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Presse :: Le Vigilant-
Sauter vers: