La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Alerte Météo en LED
Sam 20 Oct 2018 - 20:49 par Marii

» Douma d'Empire - Composition actuelle
Dim 9 Sep 2018 - 3:19 par Le Secrétaire

» Absence
Sam 8 Sep 2018 - 22:06 par Koupavon T. Tatarintsev

» Résultats des élections du 3 septembre 1918
Ven 7 Sep 2018 - 23:19 par Le Secrétaire

» Élections générales du 3 septembre 1918
Lun 3 Sep 2018 - 11:34 par Le Secrétaire

» S. & P. de la loi de 1918 sur la peine de mort
Lun 3 Sep 2018 - 11:29 par Mikhaïl II

» 2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Lun 3 Sep 2018 - 11:27 par Le Secrétaire

» Le crime de Bougoulma
Sam 25 Aoû 2018 - 19:41 par Koupavon T. Tatarintsev

» Oukaze du 19 août 1918 : promotions des noces impériales
Dim 19 Aoû 2018 - 17:22 par Mikhaïl II

» Noces impériales
Dim 19 Aoû 2018 - 15:43 par Mikhaïl II

» Visite de L'Ambassadrice Principale Marii de la LED
Mer 15 Aoû 2018 - 15:49 par Marii

» Prochaines régates du Déacan
Dim 5 Aoû 2018 - 18:41 par Zoéé

Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 4
2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov
Le Prince Andronikov avait eu sans problème le soutien de la majorité des députés de la Douma. Il avait un programme de redressement de la Russlavie et de reprise en main du bloc russlave. Si elle ne pouvait, pour l'heure, jouer les puissances mondiales, elle ne pouvait renoncer à son rôle de puissance régionale et devait redevenir la tête du monde russlave en lieu et place du Kolozistan qui …

Commentaires: 3
1ère législature de 1918 : Traité de la CFI-TTN
Mar 1 Mai 2018 - 0:16 par Mikha Brasnov
Vladimir Kerensky : " Messieurs les députés, le dernier thème à l’ordre du jour de cette législature est aujourd’hui soumis au vote. Il est question du texte issu de la Conférence Ferroviaire Internationale - Transterranovien (CFI-TTN). Gardons à l'esprit qu'une procédure de ratification s’effectue sans débat, bien que j'autorise une déclaration par groupe si besoin est. "

Citation :
Traité …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Le Vigilant, 10-VI-1912

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Vigilant

avatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 21/04/2009

MessageSujet: Le Vigilant, 10-VI-1912   Dim 10 Juin 2012 - 18:09



« Le crime le plus scandaleux qu’on ait jamais couché sur papier ». C’est ainsi que, selon une source bien informée, le Tsar aurait qualifié le Traité de Pepperstadt, traité qui clôt la guerre d’Edredonie et consacre la défaite du Zollernberg. « Crime », le mot n’est pas trop fort, car ce traité est effectivement l’une des entreprises les plus iniques, les plus cyniquement brutales, les plus révoltantes qu’il ait été donné de subir à l’Histoire, après l’assassinat d’Alexandre III.

Non content d’humilier et de rabaisser le Zollernberg à un degré d’avilissement sans précédent, les Edoranais ont usé de cette paix Cargathinoise pour étendre leur imperium de crime et d’ambition à la moitiée du Micromonde, et, pire que tout, bafouer en plein la souveraineté de la Sainte Russlavie, puisque Pepperstadt alloue à la « zone d’influence edoranaise » ni plus ni moins que la Transvalachie et l’île d’Eupatoria, territoires indissociables de la Russlavie ! Et l’outrecuidance des Edoranais ne connait apparemment pas de bornes, puisqu’ils s’adjugent également « la moitié sud du Noordzeeland » ! Certes, on le sait, « Khrestos aveugle ceux qu’il veut perdre ». A en juger par cette ubris mégalomaniaque qui ne craint pas de provoquer les deux Empires du nord-ouest, Edoran est bien prêt d’être perdu…

Humiliation et destruction économique de leurs ennemis, vassalisation d’Etats indépendants, amputation d’Etats neutres et non parties au traité, Pepperstadt est un monstre, un monstre abject qui doit être déchiré au plus tôt : il en va de l’indépendance de la Russlavie et de la liberté du Micromonde. Edoran doit être arrêté dans sa folie de domination. L'Empereur Charles III doit être sauvé des roués et des coquins qui le mènent à sa perte.

La Russlavie doit obtenir la révision du traité, ou la guerre. Si les Edoranais se refusent à écouter les mots de l’équité et de l’honneur, un million de baïonnettes sauront bien leur faire entendre raison.


Priap K. Rioumine,
rédacteur-en-chef

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Vigilant, 10-VI-1912
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PROJET : Goélette de course 1912
» soyer vigilant dans le bois
» Les débuts des frères Caudron
» Centenaire du TUBAVION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Presse :: Le Vigilant-
Sauter vers: