La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» 2ème législature de 1917 : Modifications constitutionnelles
Hier à 22:35 par Mikha Brasnov

» Programme et idéologie
Lun 7 Aoû 2017 - 13:19 par Miroslav Kopernich

» Siège du PTER
Lun 7 Aoû 2017 - 13:18 par Miroslav Kopernich

» Bureau d’enregistrement des partis politiques
Dim 6 Aoû 2017 - 21:05 par Mikha Brasnov

» Demande de rencontre auprès du ministre
Dim 6 Aoû 2017 - 3:35 par Mikha Brasnov

» Miroslav Kopernich
Sam 5 Aoû 2017 - 22:37 par Mikha Brasnov

» [Vote Critique] Quel micromonde ?
Sam 5 Aoû 2017 - 22:23 par Mikhaïl II

» Constantïn
Ven 28 Juil 2017 - 5:29 par Mikha Brasnov

» Oukaze du 20 juillet 1917
Jeu 20 Juil 2017 - 16:13 par Alexeï Karenine

» Charte de l'Organisation des Nations de l'Archipel
Mer 19 Juil 2017 - 5:34 par Mikhaïl II

» Entretien avec l'ambassadeur yssois
Mer 19 Juil 2017 - 0:16 par Alexeï Karenine

» Arrivé d'un diplomate yssois
Mar 18 Juil 2017 - 18:50 par Alexeï Karenine

2ème législature de 1917 : Modifications constitutionnelles
Dim 6 Aoû 2017 - 21:18 par Mikha Brasnov
Il était presque de coutume que chaque parti contrôlant la Douma tente de modifier la constitution, une façon de marquer l’histoire et de se garder une place dans le lent et difficile processus de modernisation du pays. Mais tous n’en avaient pas eu le pouvoir par manque de voix à l’assemblée unicamérale ou par absence de courage politique. Aujourd’hui, ces écueils n’existaient pas. Le PCD avait …

Commentaires: 1
[Ratification] Charte de Talamanca de février 2015
Dim 16 Juil 2017 - 19:21 par Alexeï Karenine
Karénine : Honorables députés de la Douma,

Le gouvernement que je préside à l'honneur de vous soumettre le texte de la Charte de Talamanca instituant l'Organisation des Nations de l'Archipel. L'un de nos objectifs est de permettre la restauration de l'influence russlave dans les affaires de l'Archipel. La participation à l'ONA est donc une opportunité indispensable de donner de l'écho à notre …

Commentaires: 5
Election du Président de la Douma
Dim 4 Juin 2017 - 22:23 par Alexeï Karenine

Le député PCD Ilya Vostov, doyen d'age de l'assemblée présidait aux débat de la nouvelle législature. Le seul acte de sa courte magistrature consistait à présider à l'élection du président de l'assemblée. Il prit la parole.

Vostov : Honorables collègues,

conformément à la Constitution et au règlement de la Douma, les candidats à la présidence de la Douma sont invités a se faire connaitre. La …

Commentaires: 2
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Le Vigilant, 13 VI 1912 - Interview edoranaise exclusive !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

En cas de conflit entre Edoran et les victimes de Pepperstadt (Zollernberg, Russlavie, Noordzeeland), de quel côté penchera le Belondor?
Fidèle allié de la Russlavie, le Belondor se lèvera pour soutenir les victimes d'Edoran! Vive l'Empereur!
33%
 33% [ 2 ]
Acoquiné à la Franc-Charpenterie micromondiale, le Belondor, adepte du merksisme, soutiendra les esclavagistes d'Edoran!
50%
 50% [ 3 ]
Acoquiné à la Franc-Charpenterie micromondiale, le Belondor, adepte du merksisme, demeurera neutre dans ce conflit...
17%
 17% [ 1 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
Merkoul I. Pankratov

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 29/12/2009

MessageSujet: Le Vigilant, 13 VI 1912 - Interview edoranaise exclusive !   Mer 13 Juin 2012 - 18:19


LE VIGILANT


ROBERT BADIENNI, ÉTOILE MONTANTE DE LA POLITIQUE EDORANAISE, S'EXPRIME SUR L'ACTUALITÉ BRÛLANTE !
INTERVIEW EXCLUSIVE

Le Vigilant : Monsieur Badienni, vous êtes membre du Parti Démocrate Edoranais. Pouvez-vous nous éclairer sur le programme et sur le projet de société de votre formation politique?

Robert Badienni : Le PDE est le successeur du Parti Markiste. Ce changement de nom illustre l'évolution de notre parti: nous avons abandonné le dogmatisme markiste pour évoluer vers un programme social-réformiste, une mue analogue à celle achevée par le Parti Merksiste-Luniniste en Russlavie il y a longtemps déjà.

Nos priorités sont les suivantes:
Démocratie: Nous voulons une grande réforme constitutionnelle qui transforme Edoran en une véritable démocratie parlementaire. Il faut en finir avec cet état d'incertitude et de flou où des institutions d'apparence démocratiques ne servent que de paravent à quelques cliques réactionnaires dissimulées dans la ténèbre de la Cour et de la Chambre des Pairs. Celle-ci doit disparaitre, de même que les pouvoirs de l'Empereur doivent être clairement délimités et réduits à la portion congrue.
Justice sociale: De massives réformes socio-économiques sont urgentes. Réforme agraire radicale, suppression des grandes latifundia, création d'une législation sociale, protection des travailleurs, aide de l'Etat aux nécessiteux,
Unité de l'Etat: Le particularisme provincial, qui comme chacun sait n'est qu'un avatar de la réaction cléricalo-petite-bourgeoise (voyez le Chiron et le RDCC), doit être éradiqué. Les provinces doivent être entièrement soumises au gouvernement, de même que les Royaumes-vassaux doivent, à terme, être réduits au statut de province edoranaise.
Liberté de conscience: L'Eglise Ethériste jouit d'une position absolument exorbitante qui met en péril l'unité de l'Etat et la liberté de nos concitoyens. Nous militons pour l'annexion de Mont-Albert, la nationalisation des biens du clergé et une restriction sévère de ses activités.

Tous les politologues russlaves s'accordent à dire que les adjectifs "démocrate" et "merksiste-luniniste" qualifient un seul et même concept. Etes-vous donc un adepte des théories intermicronationalistes?

Je donne raison à vos politologues en ce sens qu'il ne peut y avoir de véritable démocratie que sociale et populaire. En ce sens, oui, je rejette les définitions bourgeoises de la démocratie telle que pratiquée en Edoran, et je fais droit au modèle medjeleviste, ou "markiste corrigé" brièvement mis en pratique par votre illustre compatriote, Viktor Trofimovitch Medjelev, dont je prévois d'écrire la biographie quand j'en aurais le temps.

Quant aux théories intermicronationalistes, je les rejoins en ce sens que si chaque Etat du Micromonde était une démocratie, toute guerre deviendrait par nature impossible. Mais nous n'en sommes pas encore là, donc permettez-moi de douter d'une théorie un peu trop naïve pour les temps troublés que nous vivons.

Le 5 janvier 1922, le journal edoranais "Le Printemps des Peuples" publiait un entretien de Son Excellence Cryspule Lameth, un éminent homme politique du pays, dans lequel ce dernier affirmait ouvertement être Franc-Charpentier. Une telle hardiesse paraît fort inhabituelle, ce d'autant plus que cette organisation secrète agit plutôt dans l'ombre que sous les projecteurs de l'opinion publique micromondiale. Est-ce là un symptôme du haut degré de contamination franc-charpentière que connaît actuellement la classe politique edoranaise?

(Visiblement ennuyé)... Je n'ai pas eu connaissance de cet article. Je ne peux pas m'exprimer sur un sujet que je ne connais pas, ni sur les appartenances avouées ou secrètes des membres de la Ligue Progressiste... Pour ce que j'en sais, cette mystérieuse "Franc-charcuterie" pourrait bien être un réseau de réactionnaires endurcis au service du Roi de Palogne... Il y a des indices en ce sens.

Le 7 juin 1922, à la Diète, vous avez affirmé qu'il était urgent d'apaiser les tensions existantes entre Edoran et la Russlavie. Vous considérez-vous comme un ami des Slaves du Micromonde?

Je me considère comme un ami de tous les peuples opprimés, quelque soit leur race; Slaves, Nègres, Banthoustanais ou Cochinchyniens.

Le gouvernement Villeurban de Chalent est-il réellement décidé, d'après vous, d'opérer un rapprochement diplomatique avec la Russlavie comme il l'a annoncé à la Diète le 6 juin 1922?

Il est difficile de prendre au sérieux cette déclaration quand, au même moment, les partis de la majorité et les collègues mêmes de Chalent n'ont de cesse d'utiliser la Russlavie comme épouvantail pour clore chaque débat public, chaque contestation civique. Cette double attitude est symptomatique de la position inconfortable du gouvernement Chalent: il n'a aucune envie d'entrer dans une nouvelle guerre (ce serait la troisième en un an !) contre un ennemi nettement plus coriace que le Zollernberg ou les principicules du Centuryon, mais dans le même temps, il a besoin de maintenir un état de psychose anti-russlave dans les esprits car c'est son unique argument à opposer à nos propositions de réforme.

Donc non, je pense que ce gouvernement n'entreprendra aucun rapprochement diplomatique officiel envers la Russlavie: ce serait intenable, du point de vue de sa politique intérieure.

Depuis plusieurs semaines, une grave crise secoue le protectorat edoranais de l'Alémanie. Pouvez-vous expliquer les raisons profondes de ces événements et identifier les différents acteurs qui y sont mêlés?

C'est le scénario classique d'un Etat féodal incapable de surmonter son entrée dans le XXe siècle. Dans son premier stade, le conflit est une querelle purement dynastique, opposant le jeune Roi, faible et influençable, au Régent, un homme autoritaire et sanguinaire qui bénéficie du soutien sans faille de l'aristocratie, apeurée par la montée des revendications populaires. S'y ajoute le jeu dangereux de l'Eglise Ethériste, puisque le détestable Patriarche de Mont-Albert a débarqué à Treste dans le but de faire de l'Alémanie une terre d'Eglise.

Face à ces querelles de lilliputiens, le peuple a prit ses responsabilités et s'est soulevé pour s'emparer de ce qui lui revient de droit. Le Conseil Provisoire Alémanien, dont j'ai l'honneur d'être membre, contrôle la plus grande partie du pays: nous avons une occasion unique de transformer l'Alémanie en démocratie et d'en faire un laboratoire social des thèses medjelevistes.

Depuis quelque temps, le Saint-Empire d'Edoran a acquis une position stratégique avantageuse sur la scène intermicronationale, profitant de la faiblesse de ses voisins russlaves, noordzeelandais, zollernois et belondaures. Cette situation est-elle appelée à durer?

Ce rôle d'arbitre du Micromonde, Edoran ne l'a pas choisi. Il l'a endossé pour défendre la liberté du Micromonde contre le Zollernberg. Au lieu de vilipender Edoran à longueur de page, votre journal devrait au contraire nous remercier d'avoir sauvé la Russlavie d'une satellisation zollernoise. Cela étant, et sans pouvoir me prononcer sur les rêves de cette brochette d'affairistes irresponsables qui composent notre gouvernement, sachez que le peuple edoranais n'a aucune aspiration impérialiste: nous serons très heureux le jour où chaque Etat du Micromonde sera capable de se défendre par lui-même contre le Zollernberg.

Vous parlez du rôle d'arbitre du Micromonde qui échoit actuellement au Saint-Empire d'Edoran. Reconnaissez-vous donc que le Micromonde ne peut s'organiser de manière intermicronationale qu'à travers le truchement d'Etats puissants et protecteurs, chacun organisant sa propre zone d'influence comme il l'entend, plutôt qu'à travers une organisation micromondiale égalitaire? En conséquence, reconnaissez-vous l'indiscutable destinée de la Russlavie, qui vise à rassembler en son sein l'ensemble des Slaves du Micromonde?

Haha, bien essayé. Edoran a prit ce rôle proéminent car les institutions intermicromondiales étaient en faillite; à elles de se rénover et de prouver qu'elles sont capables de veiller à la paix et à l'équilibre micromondial. Quant à la Russlavie, qu'elle s'occupe d'abord d'améliorer le sort de ses Slaves du dedans avant de se préoccuper de ceux du dehors.

Selon votre compréhension des choses, Edoran s'oppose avant tout aux ambitions dévorantes et impérialistes du Zollernberg et ne s'oppose en principe à aucun autre Etat de Nova Terranova. Pourtant, le traité de Pepperstadt, scellant la défaite du Zollernberg après la récente guerre, alloue une zone d'influence gigantesque à Edoran; zone d'influence qui semble violer sciemment, et de la manière la plus grave, la souveraineté de la Russlavie et de la Noordzeeland. Le traité de Pepperstadt constitue-t-il une provocation directe envers la Russlavie, pourtant tenue à l'écart du conflit avec le Zollernberg?

Les termes de Pepperstadt sont concernant le Noordzeeland ou la Russlavie sont d'une maladresse sans nom, je suis le premier à le dire. Rabaisser le Zollernberg était nécessaire, vital même, mais humilier des Etats neutres dans ce traité, sans la moindre raison, voilà qui est une imbécillité flagrante de la part de ce gouvernement. Si Pepperstadt débouche sur un nouveau conflit, il en sera le premier responsable.

Dans le cas d'une déflagration intermicronationale provoquée par les humiliations du traité de Pepperstadt, qui verrait la Russlavie et le Zollernberg s'opposer à Edoran, comment envisagez-vous la position du Belondor et de la Noordzeeland?

Vu les termes de Pepperstadt, il est à craindre que le Noordzeeland tombe dans le camp anti-edoranais. Par contre, ne vous faites pas d'illusions, le Belondor n'est plus l'allié inconditionnel de la Russlavie qu'il était jadis. Sa neutralité serait plus que probable. Enfin, vous oubliez le Jaton, qui si mes souvenirs sont bon occupe toujours votre Kaukaze, et pourrait saisir l'occasion de s'arrondir en Sibérie... Sans compter la République de Berstov, certes petite, mais dont les forces sont à un jet de pierre de Gornograd, par temps calme... Ou encore les Transvalaques, dont le loyalisme au Tsar est douteux...

Seriez-vous d'accord, Monsieur Badienni, de souscrire à la collecte de fonds intermicronationale lancée par Le Vigilant pour soutenir les malheureuses victimes du récent coup d'Etat edoranais à Port-Banane?

Malheureusement mon salaire de député est plutôt misérable et j'ai dû engagé des frais importants pour monter cette expédition alémanienne... De plus, malgré mes prises de position humanistes, j'éprouve une certaine indifférence au sort des gens de couleur. Ce sera tout ? Dites, si ça ne vous ennuie pas, je vais y retourner, j'ai une Alémanie à révolutionner ! Mes amitiés aux Merkistes russlaves !

Nous vous remercions, Votre Haute Noblesse, pour la diligence avec laquelle vous avez consenti à nous rencontrer et vous souhaitons bien du succès dans vos entreprises subversives futures.

Propos recueillis par Porphyre I. Pankratov
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Vigilant, 13 VI 1912 - Interview edoranaise exclusive !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview exclusive d'Ali Mathlouthi pour forumrcs.com
» [Titanium] Ma nouvelle C3 1.4 HDI exclusive gris aluminium
» [Adrian0107]Enfin... ma XM V6 24V Exclusive se présente!
» Vend 996 C4S X51 Aerokit 4S dept exclusive *59 900 €*
» [C-LUDO] [C4P5] 1.6 HDi 16V 110 - BMP6 - Exclusive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Presse :: Le Vigilant-
Sauter vers: