La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Courrier à Fedor V.Pojarski.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Courrier à Fedor V.Pojarski.   Mar 11 Mar 2014 - 15:27

Citation :
Livadia, le 11 mars 1914.

Nikolaï Osterman-Ivanovitch, comte de Livadia

Son Altesse le Prince Feodor Pojarski.


Altesse,

Je m'adresse à vous en vous reconnaissant comme chef des loyalistes Russlaves, désireux de remettre notre malheureux Tzar sur le trône de ses pères.

Au milieu des malheurs qui frappe notre sainte patrie, j'ai le malheur de vous annoncer que la quasi-totalité du Gubernya d'Orient est tombé entre les mains des analphabètes valdisko-merksistes. Alors que la sédition de ma province était engagé, j'ai réussi à maintenir dans le giron impérial la ville si chère au grand Nikolas Ier.

En ces temps de crise, je n'ai pas manqué à mes devoirs de protecteur naturel de Livadia. Ayant tout les devoirs, je me suis également arrogé tous les droits que ma fonction nécessitait. J'entends être confirmé dans ce rôle et dans ma souveraineté sur Livadia.

J'ose solliciter du secours, des hommes et des armes. Nommez-moi général des forces russlaves du Gubernya d'Orient, et je rendrais aux tsars ses campagnes, et ses villes orientales.

Et que vive la Sainte-Russlavie !

N. Osterman-Ivanovitch, comte de Livadia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Courrier à Fedor V.Pojarski.   Mar 11 Mar 2014 - 18:15


Pojarski exulta à la lecture de ce courrier tombé du ciel (ou plutôt, d'Orient). Il y avait donc encore des partisans de l'Autocratie en Orient ! Jusque là, Pojarski s'était résigné à abandonner l'Orient à brève échéance et à consacrer ses efforts offensifs vers la Murasovie et la Sibérie, mais la présence d'une poche de résistance en Orient, que l'on pouvait ravitailler par mer, changeait tout !

La réponse fut convoyée par poste jusqu'à Somorkonde, Kaukaze. De là, un Cosaque fidèle et expérimenté se chargea de l'acheminer au galop jusqu'à Livadia, profitant du fait que les Rouges ne contrôlaient que très imparfaitement le territoire qu'ils revendiquaient...


Citation :
Fedor Vassilievitch Pojarski
Palais Zouvorov
Gornograd

A

Son Excellence Nikolaï Osterman-Ivanovitch
Comte de Livadia
,


Excellence,

Votre missive m'a réchauffé le cœur. Alors que tout l'Orient semblait tombé aux mains de la crapule, la résistance de Livadia prouve que l'Autocratie n'est pas morte et que tous les ressortissants de la gubernya d'Orient n'ont pas renoncé à lutter pour La défendre.

Les patriotes à travers tout le pays ne manqueront pas de s'en réjouir.

Comme vous le savez, le maintien d'une zone de résistance à Livadia est également cruciale d'un point de vue stratégique, et m'incite à revoir les opérations militaires envisagées.

Vous devrez probablement subir l'assaut des hordes révolutionnaires dans les prochaines semaines. Sachez, et faites savoir, que tout est mis en oeuvre pour vous secourir.

Par ailleurs, je vous prie de trouver ci-joint votre brevet de général des Armées impériales (avec équivalence de Conseiller d'Etat actuel dans la Table des Rangs civils) et votre nomination au poste de commandant-en-chef des forces russlaves en Orient.

Dans l'attente de nous retrouver sur le champ de bataille ou dans les ruines de Svetivostok,

J'ai l'honneur, Excellence, d'être votre serviteur,

(signé) Fedor Vassilievitch Pojarski
Général-en-chef faisant fonction de la Stavka

Les documents officiels qui accompagnaient la missive avaient été imprimés sur du papier réquisitionné dans les rédactions locales, tout le papier officiel de la Stavka étant demeuré à Murasibirsk, aux mains des Républicains. De manière analogue, le cachet qui les frappait n'était pas celui de la Stavka ni du Ministère de la Guerre, également aux mains des Républicains, mais celui de l'Amirauté, équivalent le plus proche qu'on eut pu trouver. Le brevet de général et l'ordre de nomination étaient signés par Pojarski en tant que chef ff. de la Stavka, par Karpov en qualité de "trésorier-phynancier des Armées impériales", et par l'amiral Tegetov en tant que commandant de la flotte.

Ces documents douteux illustraient bien l'incertitude dans laquelle se trouvaient les partisans du Tzar. Comme dans toute guerre civile, c'était l'issue des armes qui déciderait s'ils étaient des patriotes loyaux ou des rebelles...

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Courrier à Fedor V.Pojarski.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cross du Courrier de l'Ouest
» Courrier à GM Suisse
» Cross du courrier de l'ouest le 11/11/10
» Article journal [Le Courrier Cauchois]
» Reva'tou (2004-2009) par Fedor de Sèves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Régions et Villes de Russlavie :: Murasibirsk-
Sauter vers: