La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Ville de Livadia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Ville de Livadia   Mer 12 Mar 2014 - 1:14



- Ville de Livadia -

~  Le loup se repose tandis que le tigre veille et défend les remparts  ~




Dernière édition par Comte Osterman-Ivanovitch le Jeu 13 Mar 2014 - 21:25, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Ville de Livadia   Mer 12 Mar 2014 - 1:34

En soupirant, le comte de Livadia s'arracha à la douce étreinte de son épouse Ludmilla. Il devait aller inspecter les quelques quatre cent pouilleux moujiks qui commençait à s'aligner sous les fenêtres du palais.

Tout en descendant l'escalier, Nikolai refermait sa ceinture et réfléchissait à son projet. Les titres de général des Armées impériales et commandant-en-chef des forces russlaves en Orient étaient ronflants, mais très concrètement, il ne disposait d'aucune troupe sous ses ordres. Aussi, le comte avait décidé de ne pas attendre oisivement des renforts, mais bien de commencer la levée d'une armée.

Les moujiks rassemblés n'avait que peu d'allure, et leurs armements étaient désuets, mais cela changerait après les premières livraisons de matériel promis par le Prince Feodor Pojarski. La troupe avait défilé dans la ville, et en avait profité pour dé-suspendre les pendus de la veille. On avait mis sur une pique la tête du meneur, et on l'avait fiché en terre devant la porte de la ville, histoire de dissuader les rebelles des campagnes de trop s'intéresser au dernier bastion impérial du gubernya d'Orient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Ville de Livadia   Jeu 13 Mar 2014 - 14:35

En l'attente de l'aide promise par Gornograd, le Comte de Livadia continuait à monter "son" armée.

Au risque de se faire remarquer, il avait lancé sa poignée de moujiks à la conquête des hameaux environnant Livadia. En réalité, Osterman-Ivanovitch essayait de faire du butin et de recruter de nouveaux soldats pour accroitre ses moyens.

Les hameaux du pays de Livadia tombèrent rapidement entre ses mains, avec plus ou moins de résistance. Les mêmes scènes se répétaient. On entrait dans le bourg, on sommait aux merksistes locaux de se rendre contre la vie sauve. Ils répondaient qu'ils se battraient jusqu'à la mort. Souvent, ils se rendaient au premier coup de fusil.

Ensuite, l'on pillait et brulait les isbas des merksistes reconnus, on les pendait en place publique, et puis si la troupe n'avait pas encore dessoulé, on s'occupait de leurs femmes restés veuves, les malheureuses ...

Dans le hameau de Khotkovo, fort de quelques centaines d'âmes, on découvrit sans que l'on puisse vraiment l'expliquer un stock d'armes de plusieurs centaines de fusils et des prisonniers politiques, parmi lesquels deux capitaines de l'armée russlave loyaliste. Ils furent immédiatement engagé dans la troupe loyaliste, qui désormais forte de cinq cent hommes était mieux équipé et commandé.

Comme de coutume, on massacra les merksistes et ceux qui avaient le regard fuyant. Il ne fallait pas que la prise de ce bourg, qui étrangement semblait être une base merksiste, soit connu de Svetivostok.


Nikolai casa des hommes en qui il avait confiance dans le terroir conquis, et rentra. Le retour à Livadia fut triomphale, son pays était libéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Ville de Livadia   Jeu 13 Mar 2014 - 21:20



Dernière édition par Comte Osterman-Ivanovitch le Ven 14 Mar 2014 - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serguei Pozarkine



Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 18/04/2013

MessageSujet: Re: Ville de Livadia   Jeu 13 Mar 2014 - 21:53

La flotte valdiske venait, à la surprise générale, de mettre fin au siège de Svetivostok. Tous les navires avaient mystérieusement reçu un ordre de Maskva leur intimant l'ordre de prendre le large et de mettre fin à l'opération en cours. Les russlaves purent ainsi assister à un vaste défilé de coques gris foncé au large de leur côtes.

Mais l'Amiral Bogdanov n'avait pas dit son dernier mot... profitant de ce départ précipité, le gradé de la Marine Violette avait obliqué vers le sud au lieu de se diriger cap sur le port de Novograd. S'approchant ainsi à quelques milles nautiques de Livadia, les canons des croiseurs "Général Alexeï Yalka" et "Le Révolutionnaire", ainsi que le destroyer "L'Insoumis" avaient pu donner la mesure de leurs puissance. La même puissance destructrice à laquelle venait à peine d'échapper Svetivotok. Durant une bonne heure, les énormes affuts crachèrent le feu et la mort au nom de la République Populaire et Démocratique de Russlavie, pilonnant le fief des rebelles tsaristes de l'Orient. Puis, comme elle était venue, la flotte de la Marine Violette repartit vers les eaux territoriales valdiskes dans un concert de cornes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Ville de Livadia   Jeu 13 Mar 2014 - 22:15

Le Comte Osterman-Ivanovitch se prenait désormais pour un grand conquérant. Il se faisait lui-même appeler le tigre blanc de l'Orient. Son armée, un peu plus nombreuse et mieux équipée, agissait bien en son nom, en portant certes les drapeaux russlaves, mais aussi les drapeaux et étendards de la ville.

Nikolai s'était décidé à nettoyer toute la péninsule de Lazournaia. Il prétendait s'arrêter au niveau de la petite ville de Krasnovosk. La péninsule lui permettrait de vivre en autarcie, et d'attendre tranquillement des renforts. Et puis, la perspective de tenir un territoire trois fois plus vaste que son comté originel, le grisait ...

Deux cents soldats tenaient sa capitale, et les campagnes conquises. Trois cent se ruèrent à l'assaut de Krasnovosk. L'assaut fut bref, mais violent. Les batteries de mitrailles merksistes couchèrent comme du blé mur plus de cinquante soldats de l'Armée d'Orient. Un instant, la confusion régna dans les rangs, et Nikolai songea qu'il avait peut-être été trop gourmand. Mais il n'y eut pas de débandade, et la fouge et l'armement des royalistes eurent raison de toute résistance.

Après quelques massacres et un peu de pillage, somme toute nécessaire pour bien faire comprendre que dans le fond le merksisme ce n'était pas si bien, l'ordre fut rétabli.

Satisfait, Nikolai arpenta sa nouvelle conquête. Après avoir pris la ville, il eut le plaisir de prendre l'une de ses plus belles concitoyennes, qui se jeta dans ses bras. Elle fut expédié à Livadia.

Le Général donna ses ordres à ses subordonnés. On n'irait pas plus loin. On n'en avait pas les moyens. On monterait la garde dans cette prise si stratégique qu'était Krasnovosk, et l'on croisait des doigts, ou l'on priait en attendant la venue de Lichtenbourg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Ville de Livadia   Jeu 13 Mar 2014 - 22:36

Le Comte Osterman-Ivanovitch avec plusieurs de ses gradés avait fait main basse sur la plus belle cave de la ville.

Goutant son vin devant ses officiers, il commenta:


- Les merksistes ne savent pas apprécier un bon vin. C'est est en partie par cela qu'on les reconnait. Admirez cette robe ! Un vin de garrigue sans doute, un vin puissant en bouche, qui devient plus sage après quelques minutes dans le verre. Un régal.

Devant l'air admiratif de ses officiers, heureux de voir en leur chef un véritable esthète,  il ajouta.

- Non, je déraisonne, je n'y connais rien.

Et il vida son verre d'un seul trait.

On en était là, lorsqu'un messager essoufflé entra brusquement.


- Mauvaise nouvelle ! Livadia a été attaqué !

Nikolai se releva brusquement, renversant par la même occasion le précieux millésime.

- Comment ? Que dites-vous ?

- Rien de grave, Monsieur le Comte. Des obus marins. Ça a canardé pendant une heure, mais il semble que leurs coups fussent mal ajustés. Ils ont surtout tiré dans la mer, mais on compte dans la ville plusieurs maisons détruites.

- Nous avons donc désormais la palme du martyre.

- Ils ont aussi touché et détruit le logis de la franc-charpenterie de la ville.

- Ah, grand Dieu, mais c'est en fait une bonne nouvelle. Ainsi donc, notre campagne a été remarqué jusqu'à Mavska ...

- Pourquoi les valdiks monsieur le Comte ?

- Les merksistes de Svetivostok n'ont pas de flotte, elle est resté loyale. Elle ne peut être qu'étrangère. Hé bien voilà, qui confirme nos dires. Ce que la canaille valdisk sait, la canaille de Svetivostok le sait également. Nous ne faisons plus un pas en avant. Faites garder la ville, et l'isthme. Je reste à Krasnovosk.

Et l'on retourna au bon vin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serguei Pozarkine



Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 18/04/2013

MessageSujet: Re: Ville de Livadia   Jeu 13 Mar 2014 - 23:00

Il était évident que les tirs nourris d'une flotte de guerre entière durant une heure n'avait pas fait que quelques menus dégats parmi les bâtiments de la petite ville de Livadia. L'un des officiers avait dû mentir au Comte, probablement pour cacher l'impréparation de ses hommes et les probables destructions qui auraient pu inciter le Comte à s'énerver plus que de raison...
L'important ici restait pour les merksiste et les tsaristes qu'ils n'entendraient plus parler de la flotte valdiske. Du moins, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Ville de Livadia   Ven 14 Mar 2014 - 0:26

Le Comte fit pendre dans la péninsule une bonne douzaine de félons, qui donnaient corps à la propagande valdisk, qui cherchaient à déstabiliser le noble combat, en prétendant que Livadia avait été sévèrement touché par le bombardement maritime des étrangers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Ville de Livadia   Dim 16 Mar 2014 - 4:31

Le comte et ses officiers menaient la douce vie. Après avoir conquis la péninsule de Lazournaia, les loyalistes d'Orient avaient décidé de tenir leurs positions, et d'attendre des renforts. Nikolai n'était retourné qu'une fois à Livadia pour constater par lui-même des dégâts de de la flotte valdisk. Il y avait été accueilli comme le tsar. Le général impérial avait savouré son triomphe, et avait pris le temps d'organiser un peu le "domaine" qu'il avait conquis. Ces choses faites, il était retourné avec le gros de l'armée à Krasnovosk.
D'ici, le comte et sa suite faisaient bombance. On avait pendu les merksistes, et tout n'était que banquets, alcools, fêtes, danses et filles. On s'amusait en attendant la suite des opérations.

De temps en temps, un homme de main du comte se glissait entre les lignes ennemies et allait à Svetivostok où à Kalingrad. Nikolai entendait suivre les progrès des armées loyalistes.

Cette nuit-là, le comte fut tiré du lit par un messager surexcité. Les armées royalistes faisaient le siège de Musarabisk, et mieux encore, Edoran s'engageait aux cotés des royalistes et reconnaissait Pojarski comme interlocuteur privilégié. Il était même question de Livadia dans les communiqués édoranais !

Nikolai se disait alors qu'il avait misé sur le bon cheval que le messager lui annonça une nouvelle information à peine croyable. Deux divisions édoranaises allaient débarquer à Livadia pour le soutenir dans sa lutte ! Ostermann-Ivanovitch ouvrit des yeux grands comme des soucoupes.

Il arracha des mains du messager le communiqué qu'il lut fébrilement, et triomphalement, s'écria


- Hé bien ! Loué soit la Providence et les Valdiks ! Quelle riche idée que de bombarder ma belle .. !

La jeune beautée qui dormait à coté de lui se réveilla alors, et l'interrogea du regard, pensant qu'il parlait d'elle.


- Non, pas vous ! Livadia ! Appelez mon second, nous rentrons à Livadia demain à l'aube, nous allons avoir des invités.

Alors qu'il chaussait ses bottes, le comte jubilait intérieurement. La canaille républicaine n'en aurait plus pour longtemps, coincé qu'elle était entre les armées impériales, et le puissant soutien édoranais. Et de toute évidence, lorsque le tsar rentrerait, il ne manquerait pas de le remercier grassement, lui qui lui rendrait l'Orient, et sa perle Svetivostok.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Ville de Livadia   Ven 28 Mar 2014 - 16:18

En fin de semaine, Nikolaï Osterman-Ivanovitch débarqua dans le port de Livadia. Parti de Svetivostok après son sac, il ramenait un énorme butin, en argent, bateaux, et armes.

Sa réputation avait énormément grandi, et il fut accueilli comme un César dans sa bonne ville, et la garnison lui fit une haie d'honneur, digne de son rang. Sens gens lui donnèrent désormais du "Prince", ce qui ne manqua pas de le ravir. 

Porté en triomphe à son palais, le comte retrouva son épouse Ludmilla, qui sut lui offrir le repos du guerrier. Ayant laissé son armée à Svetivostok, il décida de se consacrer à l'administration de Livadia et de sa péninsule. Depuis son départ, la ville avait déjà un peu changé. Le port, endommagé par le bombardement des Valdisks, avait été remis à neufs, et de nombreux hangars avaient été construits. De même, depuis que Livadia avait éclipsé sa rivale Bielnost, plusieurs familles s'étaient installés derrière les remparts de la ville. Livadia gagnait en importance, et le comte, décida de la soutenir en ce sens.
Du fait de son butin, il pouvait nourrir pour sa capitale de grands desseins. Dans un premier temps, il décréta une exemption d'impôt pour deux ans, espérant par là favoriser l'activité économique. De même, il offrit gracieusement les vaisseaux volés à Svetivostok aux marchands Livadiens. Ordre fut également donner d'embellir la ville. Le comte donna l'ordre de faire paver la grande avenue Nikolai II qui reliait le Palais d'Hiver, l'opéra, et le port, et qui traversait la ville d'ouest en est, ainsi que toutes les rues et ruelles de la ville. Enfin, il supervisa l'érection sur la grande église de Livadia de la grande croix prise sur la basilique de Svetivostok, et termina son inspection, en assistant à la mise en place de la grande batterie côtière récupéré lors du grand sac, et qui devait désormais défendre la ville. Il lança également la construction d'une belle et grande caserne en plein centre-ville. 

Après cela, le Comte alla faire une revue de la garnison de Krasnovosk. En passant dans ses campagnes, il décréta de nouvelles exemptions, fit de nouvelles dotations à ses paysans et lança de nouveaux chantiers routiers.

Son domaine organisé, le Comte pouvait nourrir d'autres desseins. Et si cette fois-ci, il prenait tout l'Orient ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Ville de Livadia   Jeu 19 Fév 2015 - 1:10

Au loin dans les steppes glacées d'Occident, la IIème armée édoranaise s'avançait vers Kalingrad. Cette terrible donnée était ignorée à Livadia où l'on en était encore aux festivités.

Après une visite-éclair de la garnison de Kalingrad, le Prince était rentré dans la Ville pour inaugurer un arc de triomphe, place de Lazournaia. Édifié en hommage à la Grande Armée de Livadia, elle célébrait les victoires qui avait permis son indépendance. L'ouvrage était de belle facture; 45 pieds de haut en belle pierre d'Orient avec de nombreuses gravures pour célébrer les hauts-faits de ce temps.


Le frontispice clamait fièrement :
Citation :
A LA GRANDE ARMÉE DE LIVADIA POUR SES VICTOIRES LORS DE LA GUERRE D'ORIENT

KHOTKOVO
BIELONOST
SVETIVOSTOK
VERSTINKIA
KALINGRAD


Le LIV régiment fit une revue devant le monument. Le spectacle était grandiose et la guerre si lointaine ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ville de Livadia   Aujourd'hui à 21:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Ville de Livadia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle entrée de ville au Havre : un chantier colossal !
» crottins en ville
» Photos de nuit des décorations de Noël dans votre ville
» petit ville d'orbec pres lisieux .
» Y'a un nouveau en ville ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Régions et Villes de Russlavie :: Gubernya d'Orient-
Sauter vers: