La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Principauté de Livadia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Principauté de Livadia   Dim 30 Mar 2014 - 17:10

Citation :
- DÉCLARATION D'INDÉPENDANCE DE LA PRINCIPAUTÉ DE LIVADIA -



Au lendemain de la rébellion merksiste, et de l'abandon de la province d'Orient par son père tutélaire, moi, protecteur naturel de Livadia, Nikolaï Osterman-Ivanovitch ait résolu de prendre les mesures de sauvegarde qui s'imposaient. Entouré et appuyé par mon conseil et mes gens, et conscient qu'ayant tous les devoirs, j'avais tous les droits, j'ai décidé de proclamer en ce jour-même, l'indépendance du Gubernya d'Orient, sous le nom de "Principauté de Livadia" avec comme capitale la ville éponyme.

C'est de plus, le droit naturel du peuple livadien d'être une nation comme les autres nations et de devenir maître de son destin dans son propre État souverain, sous l'égide du Prince de Livadia, ci-devant comte de Livadia.

Nous déclarons donc, moi et mon conseil, qu'à compter de dix huit heures, le Prince de Livadia détiendra tous les pouvoirs constitutionnels, exécutifs, législatifs et judiciaires, et qu'assisté de son conseil, il constituera le gouvernement de la Principauté de Livadia.

Nous tenons comme nul et non avenus tous les actes passés par le gouvernement russlave sur son ex-territoire du Gubernya d'Orient.

La Principauté de Livadia est prêt à coopérer avec les organismes et représentants des nations de l'archipel. Nous leurs faisons appel afin qu'elles aident le peuple livadien à édifier son État et qu'elles admettent notre État dans la famille des nations.

Nous tendons la main de l'amitié, de la paix et du bon voisinage à tous les États qui nous entourent et à leurs peuples. Nous les invitons à coopérer avec la nation livadienne indépendante pour le bien commun de tous. Notre État est prêt à contribuer au progrès de l'ensemble de la Russlavie et du Continent Nord

Confiants et enracinés dans la foi cathodoxe-orthodique de nos ancêtres, nous signons cette déclaration sur le sol de notre nouvelle patrie dans la ville de Livadia, en cette séance du conseil de ville, tenue le trente mars deux mil quatorze.




Nikolaï Osterman-Ivanovitch, Prince de Livadia
Rodion Osterman-Ivanovitch, gouverneur de Verstinskia
Olenevod, Primoskiy, colonels de la Grande Armée Livadienne,
Galenki, gouverneur de Svetivostok


Verstinskia, seconde ville du Gubernya, n'étant pas sous le controle du comte, restait maintenant à conquérir la dite-Principauté ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Dim 30 Mar 2014 - 21:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Dim 30 Mar 2014 - 22:57

Citation :

PRINCIPAUTÉ DE LIVADIA

                                                      Décret numéro un portant à l’organisation des pouvoirs publics   


Article 1er
L'État livadien admet deux appellations : Principauté de Livadia et Principauté d'Orient. Sa capitale est la ville de Livadia.

Article 2
La Principauté de Livadia est une monarchie absolue et un état de droit.

Article 3
Les pouvoirs exécutifs, législatifs et constituants de la Principauté de Livadia sont confiés au Prince de Livadia, Nikolaï Osterman-Ivanovitch, anciennement comte de Livadia, et à sa descendance naturelle ou adoptive.

Article 4
Il les exerce avec le concours du conseil de la ville de Livadia.

Article 5
Le territoire de la Principauté de Livadia est divisé en trois gouvernorats, avec pour capitales respectives: Livadia, Svetivostok, Verstinskia. Ces gouverneurs sont nommés par le Prince de Livadia.




Donné à Livadia, le trente mars de l'année 2014.
Nikolaï Osterman-Ivanovitch


Dernière édition par Comte Osterman-Ivanovitch le Ven 4 Avr 2014 - 22:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Klausbourg



Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 09/05/2011

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Dim 30 Mar 2014 - 23:36

Citation :

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES DU SAINT-EMPIRE D'EDORAN


Palais Brabant, Allancia,
Le 30 mars 1924,


Son Excellence le Ministre,

A Son Excellence le Général Nikolaï Ostermann-Ivanovitch,
Prince de Livadia,
Commandant-en-chef de l'Armée d'Orient,




Votre Excellence,


J'ai appris que l'Orient, sous votre impulsion, votre audace et votre génie militaire, s'est émancipée du joug merksiste qui l'oppressait. L'absence de pouvoir central constitué, l'enlisement du front à Murasibirsk et devant Kalingrad donne raison à votre action.

Le Saint-Empire compte parmi les plus fidèles alliés de la Russlavie. Elle reconnaît le Tsar comme souverain légitime de toute les Russlavies, et reconnaît l'autorité légitime de son Vicaire Impérial, le Prince Pojarski, seul représentant légal de son pouvoir en son Empire. Vous êtes, au nom de Sa Majesté Impériale, commandant-en-chef de l'Armée d'Orient que vous avez reconstituée avec patience jusqu'à remportée avec elle de grand succès. Livadia est devenue, par votre résistance héroïque, le cœur vaillant de l'Empire.

Le Saint-Empire prend acte de la déclaration d'indépendance que vous avez formulée ce jour. Il en comprend les impérieux motifs ayant présidé à sa constitution : l'effondrement de l'Etat central, l'Etat d'anarchie laissé par les merksistes, le nécessaire maintien du droit des gens et de la sécurité des personnes et des biens. Cependant, il ne saurait que vous encourager à la loyauté, celle d'un officier et d'un gentilhomme à l'égard de son Souverain. C'est pourquoi, il vous appelle à renoncer à votre folle entreprise de sécession en reconnaissant l'autorité de la Couronne Impériale de Russlavie. Il ne fait nul doute que Sa Majesté le Tsar, une fois revenue sur son trône, saura reconnaître la qualité de Votre Excellence, son serviteur zélé, en lui accordant les charges et dignités que l'éminence de ses services appellent, et à Ses sujets de la courageuse ville Livadia, les privilèges et exemptions qu'accordent la fidélité et la constance dans le danger et les impérities de la guerre civile.

Je vous prie de croire, Excellence, en l'assurance de ma haute considération.


Adalbert de Klausbourg
Ministre des Affaires Etrangères




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Lun 31 Mar 2014 - 1:21

Citation :

PRINCIPAUTÉ DE LIVADIA

Palais d'été de Livadia,
le 31 mars 2014.

Son Altesse Princière Nikolaï Ostermann-Ivanovitch,

A Son Excellence, Adalbert de Klausburg,
Ministre des Affaires Etrangères du Saint-Empire d'Edoran

Votre Excellence,

Je souhaitais vous remercier pour l'accueil chaleureux et bienveillant que vous avez réservé à l'acte d'indépendance de la Principauté de Livadia. Nombreux sont les observateurs étrangers, qui, peu au fait des réalités russlaves, ont facilement condamné ce que les nécessités m'ont imposés. Votre soutien, et celui de la glorieuse couronne et du grand peuple que vous représentez ont touchés les Livadiens droit au cœur.

Pour autant, vous devez comprendre que la Principauté de Livadia est un État, appelé à perdurer. Elle est en effet, le plus sur défenseur de ses ressortissants contre les menaces merksistes, et l'anarchie qui en découle. 
Au delà des réalités politiques qui ont conduit à sa naissance, l'État livadien correspond à une réalité culturelle. L'ex-Gubernya d'Orient cultivait des particularismes, malheureusement étouffé par le pouvoir central. Livadia est désormais libre de vivre selon ses choix, et ses lois, et il n'est, pardonnez mon ton abrupt, pas question de revenir sur ce fait-là pour le moment.

Je ne manque pas de réaliser que le souhait du Tsar est de voir son empire uni, mais celui qui était le père tutélaire de l'Orient a largement failli à ses devoirs. Depuis plusieurs années, factions et partis se déchirent en Russlavie, et mes gens ont largement souffert de cette violence. Ma famille s'est donné entièrement à leur protection, et a longtemps maintenu sa confiance intacte dans les Tsars. Je me devais d'effacer cette chimère. C'est Livadia qui a délivré Svetivostok, ce n'est pas le Prince Pojarski, peu soucieux du sort de l'Orient. Je n'ai fait qu'entériner un état de fait.

La Principauté n'oubliera pas l'histoire qu'elle a partagé avec la Sainte-Russlavie. Elle en sera toujours un partenaire, et le Tsar trouvera toujours des alliés à Livadia. Mais, il est temps pour l'Orient d'être le seul détenteur de son destin.

Les Livadiens désirent et projettent un accord intime avec le Saint-Empire d'Edoran. Nos familles n'oublient pas que seul Edoran, par votre voix, avait pris la défense de Livadia bombardée. Nous vous sommes redevables et nous vous tenons comme protecteur naturel.
Je suis parvenu à chasser le cancer merksiste de l'Orient, et c'est heureux, mais celui-ci reste à nos portes, dans un État constitué, et menaçant. J'offre à la flotte édoranne l'occasion de s'implanter à Svetivostok. Je connais déjà vos talents de diplomate, et j'imagine sans peine ceux de militaire. Je sais que vous verrez l'intérêt d'une telle position stratégique, et d'une liberté totale de circulation sur le territoire livadien pour les forces armées édorannes.

J'ai l'honneur, votre Excellence, d'être votre élève, et je me réjouis que la Providence m'ait donné un homme tel que vous comme interlocuteur en ce moment historique pour la nation livadienne.

Je vous prie de bien saluer pour moi l'Empereur d'Edoran, et de l'assurer de mon amitié.


Nikolaï Osterman-Ivanovitch
Prince de Livadia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Ven 4 Avr 2014 - 21:41

Citation :

PRINCIPAUTÉ DE LIVADIA

                                                     
Décret numéro deux portant sur la création et l’organisation de la Grande Armée de Livadia
  

Article 1er
Le présent article consacre la création d'une armée propre à la Principauté de Livadia. Son nom officiel est la Grande Armée de Livadia. Elle est la seule institution armée de l'État et elle a le monopole de la violence légale.

Article 2
La Grande Armée de Livadia est commandé par le Prince de Livadia Nikolai Ostermann-Ivanovitch, ou par sa descendance naturelle ou adoptive.


Donné à Livadia, le quatre avril de l'année 2014.
Nikolaï Osterman-Ivanovitch


Dernière édition par Comte Osterman-Ivanovitch le Ven 4 Avr 2014 - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Ven 4 Avr 2014 - 22:04

Citation :

PRINCIPAUTÉ DE LIVADIA

                                                     
Décret numéro trois portant sur la création de l'évêché de Livadia
  

Article 1er
L'évêché de Svetivostok est supprimé. La basilique St-Blagoïar de Svetivostok est réduite au rang d'église. Le métropolite, Monseigneur Cyril Kemowicz est révoqué.

Article 2
Il est crée l'évêché de Livadia, avec comme siège l'église Saint-Wolodymyr de Livadia. Elle est élevée au rang de basilique.

Article 3
Cyril Kemowicz est nommé métropolite de Livadia, avec tous les rangs et attributs que lui confère cette dignité.


Donné à Livadia, le quatre avril de l'année 2014.
Nikolaï Osterman-Ivanovitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Ven 25 Avr 2014 - 23:22

Plusieurs semaines s'étaient écoulés depuis la prise de pouvoir de Livadia sur l'Orient russlave, et déjà, Nikolai Ier avait renforcé de façon considérable l'assise administrative et économique de la jeune principauté.
Lui-même n'était plus le jeune comte ambitieux et conquérant, qui avait saisi, presque malgré lui, des territoires gigantesques. C'était maintenant un jeune prince, mais aussi un sage administrateur, et le bâtisseur d'un État durable. Toujours entouré de son épouse Ludmilla, il était désormais père d'un jeune Alexis, appelé à lui succéder.
Les rentrées d'argent de Livadia étaient désormais énorme comparées à celle d'antan. Nikolai avait entrepris de promouvoir l'industrie, dans l'esprit du mercantilisme. Il prit un certain nombre de mesures pour faire progresser le commerce et l'industrie, il favorisa la population urbaine de toutes les manières possibles. Les villes obtinrent une autonomie fort étendue, la bourgeoisie fut exemptée du service militaire. Le prince embaucha des spécialistes étrangers, noordzelandais surtout, à des conditions très intéressantes, pour rechercher les minerais d'or et d'argent, créer de nouvelles industries. Il accueillit cordialement tous les étrangers, à la condition qu'ils forment les fabricants et ouvriers livadiens avec zèle et sans manigances secrètes. Déjà des dizaines de nouvelles tanneries, filatures, et autres usines, des ateliers de mécanique, et des chantiers navals donnaient du travail à quarante mille ouvriers. Le commerce maritime, activité séculaire de Livadia, allait d'ailleurs croissant. Libéré du joug russlave amorphe et abrutissant, ses sujets créaient, produisaient et progressaient. Industrieux, et épargnés par les maux de la guerre civile, il créaient un commerce florissant.
Livadia, elle aussi, changeait. La belle endormie était devenue la capitale d'un État dynamique. Ce qui attira dans la région un grand nombre de moujiks. La ville vit croitre ses revenus et sa population qui atteignait désormais cinquante mille âmes. Les hauts lieux de la ville était toujours le palais d'Été et l'Opéra le long de la grande avenue, mais la ville provinciale avait changé. Comblant les espaces non construits derrière les remparts, elle avait grandi. et était désormais percé de nombreuses avenues où s'alignaient de beaux hôtels particuliers illuminés la nuit par l'éclairege public. Son essor était très rapide, et elle avait supplanté Svetivostok qui, depuis sa mise à sac, peinait à se relever de ses cendres. Le prochain but de Nikolai serait de créer une grande flotte commerciale livadienne et de concentrer tous les rouages de l'importation et de l'exportation dans sa chère ville.
Les vieux Livadiens ne reconnaissaient plus leur ville, mais ils reconnaissaient que Nikolai Ier était nécessaire. Le prince offrait à son peuple les réformes répondant à ses besoins profonds. La vieille Livadia avait épuisé ses forces. Sa mission était accomplie, son rôle jouée, elle pouvait disparaitre. Un nouvel Orient devait voir le jour. Le peuple était prêt à se mettre en marche, et il avait enfin un chef.
S'arrachant à l'étreinte de son épouse, Nikolai prit le temps de réfléchir à son œuvre. L'État était solide, ses affaires florissantes. L'armée était solide, et bien tenu, et montait la garde au fort Nikolai Ostermann-Ivanovitch, attendant une réaction russlave qui ne viendrait pas. Sa grade prétorienne, le LIV régiment n'avait jamais été aussi fringant. De même, sa légitimité était incontesté, et ses sujets l'adoraient.
De toutes les terres de l'ex-empire russlave, la Principauté de Livadia était la seule qui ne connaissait pas les affres de la misère et de la guerre politique et civile.
Aussi, pour la première fois depuis plusieurs mois, Nikolai souffla et reprit haleine. Il rejoignit son épouse. L'avenir était radieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Mar 29 Avr 2014 - 19:12

La grande flotte commerciale livadienne prenait forme, et c'est avec regret que le Prince devait d'abord s'attacher à la conserver, plutôt qu'à la développer. La situation internationale convenait de l'éloigner des eaux méridionales.


Citation :
PRINCIPAUTÉ DE LIVADIA
Cabinet du Prince de Livadia - Le 31 mars deux mil quatorze

Pour rappel, il est fortement déconseillé aux sujets de Son Altesse le Prince de Livadia de se rendre en République Populaire de Valdisky.
La guerre civile qui sévit en Russlavie est en partie téléguidé de l'étranger par le gouvernement de la Valdisky, et son hostilité envers notre pays, qu'il considère comme sécessionniste, l'a déjà amené à mener des attaques contre notre capitale. De même, la doctrine merksiste appliqué par son gouvernement est basée sur la non-reconnaissance du droit de propriété et sur l'expropriation des biens privés, qu'ils soient nationaux ou étrangers.
En raison de l'hostilité du gouvernement valdisk envers notre pays, il est recommandé à nos compatriotes marchands et armateurs résidant sur place de faire preuve de vigilance et de rentrer au pays avec biens et familles, pendant qu'il en est encore temps.
 

Porphyre Petrovitch
aide de camp de Son Altesse Princière Nikolaï Osterman-Ivanovitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Mar 17 Fév 2015 - 3:47

Citation :

PRINCIPAUTÉ DE LIVADIA

                                                     
Décret numéro quatre portant sur la libéralisation du commerce et de l'économie
  


Article 1er
Toutes les barrières douanières internes sont supprimées. Nul ne peut lever d’impôts sur des personnes, des biens ou des capitaux qui circulent au sein de l'état livadien.

Article 2
Toutes les lois privées -les privilèges- des villes, des corporations, des corps de métier sont abolis, à l'exception de celles mentionnées à l'article trois.

Article 3
La Ville de Livadia, la corporation des armateurs de Livadia et le LIV régiment conservent leurs privilèges. Les privilèges individuels sont confirmés.

Article 4
La liberté du travail est proclamée. Il est libre à toute personne de faire tel négoce ou d'exercer telle profession, art ou métier qu'il trouvera bon.


Donné à Livadia, le dix-sept février de l'année 2015.
Nikolaï Osterman-Ivanovitch


Dernière édition par Comte Osterman-Ivanovitch le Mer 4 Mar 2015 - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Mer 4 Mar 2015 - 21:06

Citation :

PRINCIPAUTÉ DE LIVADIA

                                                     
Décret numéro cinq portant sur la reconnaissance du régime républicain en Edoran
  

Article 1er
La Principauté de Livadia reconnait le régime républicain comme le seul légitime et apte à exercer le pouvoir en Edoran.


Donné à Livadia, le 4 mars de l'année 2015.
Nikolaï Osterman-Ivanovitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Mer 11 Mar 2015 - 0:39

Citation :

PRINCIPAUTÉ DE LIVADIA

                                                     
Décret numéro six portant sur la citoyenneté.
  

Article 1er.
La citoyenneté livadienne reconnait désormais deux cas inconciliables: le sujet livadien et l'indigène.

Article 2ème.
Sont sujets livadiens tous les individus issus d'une famille établi en la ville de Livadia et dans la péninsule de Lazournaia depuis au moins trois générations. Cet état se transmet par la filiation et répond au droit du sang.

Article 3ème.
Sont indigènes le reste de la population de la Principauté en y incluant les enfants issus d'unions mixtes, et les enfants d'indigènes nés en la ville de Livadia ou ailleurs dans la péninsule de Lazournaia.


Donné à Livadia, le 10 mars de l'année 2015.
Nikolaï Osterman-Ivanovitch
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Jeu 14 Mai 2015 - 19:06

On avait fêté la victoire avec beaucoup de réjouissances. L'alcool avait coulé à flots dans la ville reine de l'Orient.

Le Prince avait continué d’œuvrer pour la croissance et la gloire de Livadia, que ses habitants appelaient simplement : la Ville.

Une école de guerre avait été fondée. Les quinze mille meilleurs éléments de l'armée livadienne- qui avait tenu tête à l'armée édoranaise- s'entraînaient quasi-quotidiennement. Le LIV régiment devenait de jour en jour l'une des troupes la plus aguerrie et la plus équipée au service de l'armée russlave. Un jour, ils feraient la gloire de l'Empire en cueillant les plus beaux lauriers sur les champs de bataille.

Livadia et ses citoyens continuait leur marche vers la prospérité et la renommée. Désormais, en Orient, c'était la ville qui comptait. Comme au temps de la guerre, la province lui servait plus ou moins de domaine colonial, et Nikolai loin d’œuvrer pour la prospérité du Guberna n’œuvrait que pour elle. Par exemple, il avait interdit les jeux d’argent dans toute la province, pour ouvrir un flambant casino neuf à Livadia et toute la notabilité provinciale, et même quelques gentlemens étrangers se retrouvaient dans la Ville, qui devenait le lieu où il fallait être vu.

Pour autant de noirs nuages montaient à l'horizon. On parlai d'activité républicaine à Svetivostok, et les Édoranais, frustré d'avoir difficilement tenus tête aux Grands Livadiens se livraient à de petites vengeances mesquines ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Ven 15 Mai 2015 - 13:23

.
Citation :

PRINCIPAUTÉ DE LIVADIA

                                                     
Décret numéro huit portant sur la répression des opinions politiques subversives
  

Article 1er
Les partis merksistes, républicains révolutionnaires sont interdits au sein de la Principauté de Livadia et en Orient

Article 2
Quiconque sera suspecté d‘obédience merksiste verra ses biens saisis et sera puni du châtiment corporel des goudrons et des plumes, avant d’être expulsé.

Article 3
Quiconque sera suspecté d‘obédience républicaine verra ses biens saisis et sera puni de la bastonnade, avant d’être expulsé.

Donné à Livadia, le quinze mai de l'année 2015.
Nikolaï Osterman-Ivanovitch
Prince de Livadia
Gouverneur d'Orient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Ven 29 Mai 2015 - 15:47

Un croiseur, le "MIE Capitaine Uvrer", 4 destroyers et 4 frégates édoranaises allaient entamer le blocus du Port de Livadia. Autant les rejoindrait d'ici peu.

Le Contre-Amiral Dumortier, commandant le Groupe B de la IIIe escadre de combat naval délivra ce message du QG du COMER sur toute les fréquences radios et télégraphiques, même en morse.

"Ici Armée du Saint-Empire, allié de Sainte-Russlavie. Nous vous demandons d'évacuer les abords de la base édoranaise de Steenstrand. En attendant, nous procédons au blocus du Port de Livadia. Si vous ouvrez le feu, où que ce soit, contre les forces édoranaises, nous procéderons au bombardement de vos positions et de la ville de Livadia".


Les destroyers MIE Mer des Glaces, MIE Micrarctique, MIE Nouvelle-Edoran (GB ECN3) et le destroyer MIE Ville de Port-Royal (GA ECN 3) arrivent à Livadia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Mer 10 Juin 2015 - 11:23

Comme dit l’adage, « les Russlaves sont lent à atteler, mais ils roulent vite ».

Après avoir laissé pendant près d’un mois une grave crise se développer en Orient, jusqu’à menacer l’intégrité même de l’empire russlave, le Conseil impérial s’était décidé à agir.

Le prince Pojarski, qui avait passé les semaines précédentes à hésiter et ergoter comme un vieillard, avait fini par se reprendre et prendre une décision.

Et une fois cette décision prise, il agit avec son énergie et sa brutalité coutumières. Le prince feignait de ne voir dans la crise de Steenstrand qu’un innocent malentendu, mais il n’avait pris aucun risque au cas où les choses devaient dégénérer.

Il avait quitté Mura’ avec le régiment Ismaïlovski, le plus fiable des régiments de la garde impériale. Alors que le Préobrazhenski s’était renommé ‘régiment Demokratsya & droua des peuples’ après avoir fusillé ses officiers, et tenait à présent quartier dans l’ancien arsenal Rozanov de Gornograd (note pour plus tard : penser à raser l’arsenal à coup d’artillerie de marine), et que le régiment Semenovski avait été réduit à la taille d’un demi-bataillon par les guerres civiles, l’Ismaïlovski était resté vierge de toute contamination politique et n’avait essuyé que peu de pertes au cours des années précédentes, ayant principalement été utilisé pour écraser le soulèvement des étudiants de la faculté de Panslavologie. Les soldats du régiment Ismaïlovski étaient recrutés parmi la fine fleur de la race russlave : c’étaient de véritables brutes, les plus grands et les plus solides moujiks qu’on puisse trouver dans la province d’Oudmourtie. Recevant un entrainement bien plus développé que le soldat russlave moyen, rompus à une discipline de fer, ils étaient aussi soigneusement protégés de toute influence délétère par leurs officiers, qui accordaient une importance primordiale à l’illettrisme et au monarchisme primaire chez leurs hommes.

Le prince Pojarski emmenait également avec lui le 12e d’artillerie de campagne (Gornoburg), spécialisé dans l’écrasement des soulèvements urbains à coup d’obus incendiaires. Leur victoire contre les insurgés du quartier ouvrier Lobanov était restée dans toutes les mémoires, à l’instar de leur participation héroïque dans le nivellement de l’école primaire St-Andreï, foyer bien connu de révolutionnaires en culottes courtes.

Alors que les trains militaires filaient vers le nord-est, Pojarski envoyait d’autres télégrammes, à l’attention du régiment cosaque ‘Révolution & Etat de droit’, stationné à Kalingrad, et des bataillons de la Légion palonienne en garnison à Pockzin.

Le prince Pojarski était décidé à faire une véritable démonstration de force en Orient, afin de faire sentir à tous la souveraineté du Tzar sur ces terres.

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Ven 19 Juin 2015 - 10:40

Depuis 3 semaines, aucun navire n'entrait ni ne quittait le port de Livadia en raison du blocus edoranais. Bien sûr, la Ville s'approvisionnait ailleurs, le poisson et autres denrées venaient des ports plus distants. Mais le mal s'installait tout de même... Les pêcheurs et marins de Livadia voyait leur niveau de vie baisser en l'absence d'emploi et donc de revenu. Les navires s'abîmaient à quai. Et des familles entières de s'exiler. La grogne montait à Livadia contre le Prince tyran qui entraînait l'Orient vers sa perte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Ven 19 Juin 2015 - 23:38

La propagande édoranaise avait beau dire, le miracle livadien continuait.
Depuis plus d'un an, Livadia avait organisé le racket généralisé de l'Orient russlave. Forte d'un arrière-pays entièrement voué à soutenir son activité, la Ville supportait sans peine le blocus édoranais et poursuivait son expansion. Les tables gouvernementales donnaient désormais le chiffre de 100.000 habitants. Et si les commerçants maritimes souffraient quelque peu du blocus édoranais, ils avaient su ruser pour passer à travers les mailles du blocus, délocaliser temporairement leurs activités à Svetivostok, ou tout simplement profiter de l'aubaine que leur avait offert le Roi avec ce magnifique domaine colonial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Mar 7 Juil 2015 - 23:43

Dans la nuit noire, une poignée de parachutiste édoranais furent largués à quelques lieues de Livadia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Mar 14 Juil 2015 - 1:43

Les jours suivants les paras édoranais furent repérés et anéantis par les escouades de choc du LIV régiment. Les survivants furent réemployés comme travailleur forcé à la rénovation des routes de la péninsule du Lazournaia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Principauté de Livadia   Aujourd'hui à 16:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Principauté de Livadia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Régions et Villes de Russlavie :: Gubernya d'Orient-
Sauter vers: