La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Un ouvrier dans le doute...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tikalovitch Salekine



Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Un ouvrier dans le doute...   Lun 19 Juin 2006 - 8:47

Ce que lui avait dit Pietro Wandanov le troublait: une révolte contre le tsar ! Pourquoi ? En effet, si la vie n'était pas idyllique, elle était correcte. Et comment ? Comment se révolter ? L'armée était grande, bien équipée, bien armée, bien entrainée... (EL: petit effet de la propagande ) Une telle chose était donc impossible, et pourtant, il semblait y croire, peut-être était-ce juste un fou ?.
En allant le lendemain à l'usine, il travailla d'arrache-pied pour oublier ses pensées... Et à l'heure de la pause déjeuner, la rumeur de la tuerie d'une famille de boyards en Sibérie avait considérablement changé: il s'agissait maintenant du massacre d'une ville entiére par une troupe de moujiks révoltés , armés de fourches et de haches. Au total plusieurs milliers de morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas 1er



Nombre de messages : 1687
Age : 64
Localisation : Palais Impérial - Gornograd
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Lun 19 Juin 2006 - 17:13

Ces "révolutionnaires" étaient des sanguinaires et à part leurs chefs, Maranov et Micha Rijselovitch, ils ne savaient même pas lire et écrire... Pas grand monde le savait d'ailleurs...

Les petits ouvriers commencèrent à voir le monde d'une autre façon... A rêver... Et les rumeurs d'un massacre à Petrograd les excitaient encore plus... Les moujiks se dirent alors que peut-être, ils pouvaient aussi être libres comme l'étaient les anciens serfs des alentours de Petrograd...

_________________
Sa Majesté Nicolas 1er,
Tsar de toutes les Russlavies
Empereur de Sibérie
Membre la dynastie des Samsonov
Fervent Cathodoxe-Orthodique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry de Thierrystania



Nombre de messages : 53
Localisation : Dans le fauteuil du bureau de l'Administrateur Général de la CBI !
Date d'inscription : 14/05/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Mar 20 Juin 2006 - 10:40

Un représentant de la Compagnie Bancaire Internationale qui passait par là se permit d'entrer dans la conversation, notifiant son plus entier soutient au Tsar. Comme s'il eut été possible d'envisager que la bonne politique qu'il mêne n'est pas salutaire à ses administrés. Il faudrai envoyer au club med tous ces fauteurs de troubles. Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paumier.fr/cbi
Tikalovitch Salekine



Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Mar 20 Juin 2006 - 19:05

Pour une nouvelle journée de travail, il décida de se réveiller tôt. Il flana un petit peu dans les quartiers ouvriers même s'il n'y avait rien à voir. Il se rappela les discussions agités de la veille entre les ouvriers, entre ceux qui pensaient qu'une révolte contre le Tsar et une vie meilleure était possible et d'autres pour qui ce n'était qu'une utopie, un doux rêve. IL ne savait lui même quoi penser, bien sur il rêvait bien d'une vie meilleure mais ce n'était qu'un rêve; son application lui semblait impossible.
A l'usine, personne ne disait rien. Mais l'agitation se sentait, les gestes étaient plus brusques et certains étaient absents, peut-être à une manifestation. A la pause, certains parlérent de faire grève mais c'était plus une bravade qu'autre chose et on le disait en chuchotant. Puis le travail recommença. C'est en fin d'aprés midi qu'ils apprirent la nouvelle: la police avait tiré sur les manifestants et plusieurs d'entre eux étaient morts. Cela le rendit mal à l'aise, la police qu'il avait jusque là imaginée juste et triomphante était capable de tuer des gens innocents délibérément.
Il se rappela ce que lui avait dit Wandanov, et qu'il lui vait donné son adresse. Malgré le couvre-feu, il fallait qu'il aille chez lui, pour comprendre, pour apprendre, pour agir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas 1er



Nombre de messages : 1687
Age : 64
Localisation : Palais Impérial - Gornograd
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Mer 21 Juin 2006 - 13:38

Tikalovitch sortit en pleine nuit de sa bauge sur le port... Contrairement à ce qu'on pensait, les rues n'étaient pas surveillées par la police ou l'armée... Pas plus que d'habitude en tout cas...

Soudain, des bruits! Tikalovitch saute dans un tonneau sur le bord de la route! Deux sentinelles passent en parlant et en riant et bien sûr, en fumant des cigarettes (une invention russlave)...

Une fois les deux soldats disparus, Tikalovitch sort de son tonneau et se dirige vers la maison de Wandanov. On entend au loin des crépitements... Sans doute des coups de feu... Mais Tikalovitch entre tout de même...

_________________
Sa Majesté Nicolas 1er,
Tsar de toutes les Russlavies
Empereur de Sibérie
Membre la dynastie des Samsonov
Fervent Cathodoxe-Orthodique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tikalovitch Salekine



Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Mar 4 Juil 2006 - 22:56

EL: Passé (pour qu'il se soit passé quelque chose pendant mon absence)

Nul ne sait ce que Wandanov lui dit, mais le lendemain, en arrivant au travail, il était changé. A la pause, il se joignit à un groupe d'ouvriers contestataires qui s'étaient déjà fait remarqué lors de la premiére manifestation. Ils parlérent d'une deuxiéme manifestation, de blocages et de caillassages de propriétés de patrons.
Ils se mirent d'accord sur une réunion, ce soir dans une taverne. Là-bas, Tikalovitch rencontra d'autres personnes prêtes à agir, ils décidérent d'attendre un peu: pour recruter plus de monde, et une livraison de "matériel" devait bientôt avoir lieu.



EL:Présent

Cela faisait désormais plusieurs jours qu'ils patientaient: soit-disant la livraison était retardée car la surveillance était plus étroite, à son avis ce n'était qu'une blague, peut-être un piége de la police secréte du Tsar.
Il fallait agir tout de suite ! Il choisi d'en parler à ses compagnons, ceux-ci étaient partagés et ne savaient quoi penser. Il leur accorda une journée de réflexion et la décision serait prise demain matin, premiére heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas 1er



Nombre de messages : 1687
Age : 64
Localisation : Palais Impérial - Gornograd
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Mer 5 Juil 2006 - 10:57

Depuis des jours maintenant, les manifestations de multipliaient dans la capitale... Le peuple était dans la rue à crier justice. Ces manifestations se produisaient surtout dans les quartiers pauvres que la police avait abandonné pendant la nuit... Elles étaient pacifiques et bruyante...

Tikalovitch et ses compagnons se munirent de fourches et d'un peu tous ce qu'ils trouvaient... Certains avaient un fusil, d'autres en avaient trouvé un dans les locaux abandonnés de la police.

Bien que pacifique, les manifestations dégéneraient dès qu'un policier ou une personne vêtue correctement se trouvait sur leur route, cela pouvait avoir les allures d'un lynchage... Non loin du Fjord, encore dans les quartiers pauvres du port fluvial, quelques policiers qui n'avait pas pu se retirer durant la nuit s'étaient réfugiés sur un toit. La foule les avait repéré et voulait monter mais les policiers, armés de fusils Mosine-Nagant et de revolvers d'ordonnance les tinrent à distance... C'est alors que Tikalovitch et ses amis arrivèrent...

_________________
Sa Majesté Nicolas 1er,
Tsar de toutes les Russlavies
Empereur de Sibérie
Membre la dynastie des Samsonov
Fervent Cathodoxe-Orthodique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anton Godinnik



Nombre de messages : 432
Localisation : Svetivostok
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Mer 5 Juil 2006 - 11:32

Le Ministe de l'Intérieur, aussi directeur de l'Ochrana, informé de la situation décida, devant la faiblesse de la police, d'y envoyer des troupes d'intervention. Il était au courant de la situation des policiers assiégés, ayant des yeux partout en ces temps troubles... Il prit sa plume et écrivit un courrier urgent destiné au chef de la Brigade D'intervention, Oleg Tchetchenko:

Citation :

Sainte Russlavie
Ministère de l'Intérieur et de la Justice


Colonel Tchetchenko,

Vous avez pour ordre urgent de vous rendre près du fjord, là où les ouvriers sont concentrés et menacent la vie de policiers assiégés.

Vous avez pour consigne de disperser les attroupements, de faire respecter le Couvre-feu et la loi martiale, et cela dans le plus strict respect des consignes données par moi-même.

L'usage des armes à titre défensif est autorisé, mais toute violence inutile sera sanctionnée.

Cordialement

Anton Godinnik

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tikalovitch Salekine



Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Jeu 6 Juil 2006 - 23:06

EL: Ce qui s'est passé entre temps de mon côté

La livraison avait finalement eu lieu: une petite dizaine de fusils, deux ou trois revolvers et beaucoup de munitions que certains démontaient déjà pour agrandir leur stock de bombes. Un grand mot pour de simple sachets rempli de poudre.
En fait, il y avait surtout des "bricolages" divers: des engins incendiaires du nom de leur inventeur, Molotov; et des fumigénes à base de fumier, de paille et de déchets d'usine.
Rien de bien extraordinaire donc, mais cela pouvait aider. Car la police commencait à s'agiter, elle avait déjà commencée à venir chercher des meneurs là où ils habitaient, et à les garder en prison.



On avait vu des policiers sur le toit d'un entrepot; et ceux-là ils allaient payer pour les autres. Tikalovitch et ses amis se dirigérent vers cet entrepot avec la ferme intention de faire un exemple.
Une fois sur place, la lutte fut brêve: quelques "cocktails" Molotov et plusieurs tirs permirent aux ouvriers de prendre possession de l'intérieur du bâtiment, mais les policiers tenaient le toit, l'audacieuse sortie d'un de ses compagnons poussa les défenseurs à déposer les armes.
Les policiers furent rassemblés au centre d'un cercle d'ouvriers. Ils commencaient à fêter leur victoire lorsqu'une brigade arriva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas 1er



Nombre de messages : 1687
Age : 64
Localisation : Palais Impérial - Gornograd
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Lun 10 Juil 2006 - 18:49

C'étaient des cosaques car les véhicules blindés de pouvaient escalader les barricades contrairement aux chevaux. Les cosaques, au nombre d'une cinquantaine, se positionnèrent au travers de la rue pour la barricader. On hurla aux ouvriers l'ordre de se disperser, mais ceux-ci se réfugière un peu plus loin derrière une barricade en abandonnant les policiers qui se sauvèrent dans des ruelles pour ne pas être écrasés par les cosaques et leur chevaux lors de la charge qu'ils sentaient venir...

Un coup de feu claqua, les chevaux s'ébranlèrent en une folle charge contre la barricade des manifestants, la résistance des ouvriers fut héroïque, plusieurs fois les cosaques furent refoulés, mais la 4e fois ils passèrent et ce fut un massacre, ils les poursuivirent jusqu'à une grande place en le planta leur lance dans leur dos lors de leur fuite ou en les abattant au revolver... On arriva à la place et celle-ci était noire de monde, des milliers de moujiks rassemblés... Les cosaques n'insistèrent pas et la quittèrent en catastrophe... Pendant ce temps, la reconquête des quartiers des manifestants débutait...

_________________
Sa Majesté Nicolas 1er,
Tsar de toutes les Russlavies
Empereur de Sibérie
Membre la dynastie des Samsonov
Fervent Cathodoxe-Orthodique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaiev LeBronov



Nombre de messages : 1668
Age : 46
Localisation : Svetivostok
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Lun 10 Juil 2006 - 22:07

Cette fois, c'était la révolte. Le Tsar se ressembla avec ses ministres. On hésitait a envoyer l'armée contre la foule, car cela aurait sans doute déclenché la révolution dans tout les pays...

M. Wadiesky proposa alors d'envoyer les spectres du Tsar. On raconterait a la foule qu'ils ont été libérés. Ensuite, voulant sortir de la ville ils auraient rencontrés les moujiks, et, pris de paniques, ils auraient ouvert le feu. Ainsi, la foule ne se révolterait peut-être pas contre le Tsar, croyant a un hasard...

Mais est-ce que les autres ministre et surtout le Tsar seraient d'accord? Le Premier Ministre donna son accord apres avoir longuement réfléchi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lbjcavalier.skyblog.com
Anton Godinnik



Nombre de messages : 432
Localisation : Svetivostok
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Mar 11 Juil 2006 - 1:41

Anton Godinnik lui n'était pas chaud pour cet étrange projet, il savait que cela finirait par dégénérer à un moment ou à un autre...
Il ne donna donc pas son vote, préferant attendre que la situation dégénère d'elle même, ce qui n 'allait sans doute pas tarder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaiev LeBronov



Nombre de messages : 1668
Age : 46
Localisation : Svetivostok
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Mar 11 Juil 2006 - 20:36

Tous les ministres savaient que tout allait dégénerer et finir en chaos... Mais le Tsar envoya les Spectres, histoire de "controler" en quelque sorte les révoltes... uniquement au niveau timing, bien sur!

Les Spectres se dirigèrent immédiatement vers les cartiers révoltés. Quand les révolutionnaires virent arriver les cavaliers, ils ouvrirent le feu. La bataille s'annoncait sanglante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lbjcavalier.skyblog.com
Sir Antonov Wadiesky



Nombre de messages : 113
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Dim 16 Juil 2006 - 12:49

Les Moujiks révoltés comptaient environ 2 fois plus d'hommes que les spectres. Mais ces derniers se battaient dans une organisation parfaite. Tout d'abord, ils se dispèrcerent dans le quartier autour de la place ou les moujiks s'étaient rassemblés. Ensuite, ils attaquerent de tous les cotés. Ainsi, tous les spectre pouvaient se battre en meme temps, alors que chez les révoltés, encerclés, seul ceux se trouvant a l'éxtérieur de la foule étaient capable de riposter.

Ainsi, ce fut une fois de plus un massacre de Moujiks...

Vers la fin du combat, Wandanov et Salekine réussierent a s'echapèrer, ainsi deux hommes importants survécurent.

Les révoltés n'avaient la perdu qu'un combat, et pas la guerre. S'ils arrivaient a faire passer le mouvement de révolution dans tout le pays, ils compteraient un nombre inimaginable d'hommes...

Les spectre, mission accomplie, se dirigèrent ensuite vers une autre ville révoltée, en Sibérie, vers Pétrograd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxim Davidovitch



Nombre de messages : 462
Localisation : Novolensk
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Dim 23 Juil 2006 - 18:27

Un nouveau citoyen, Maxim Davidovitch, était frustré, choqué, annéanti lorsqu'il entra sur la place alors qu'il visitait la ville : des cadavres partout, allant du simple moujik au plus fier soldat étaient éparpillés dans le sang, la puanteur, et la mort. Cette place qui, d'habitude devait être si belle et chaleureuse était à ce moment là dans un chaos total. Certains vivaient encore gémissant et blessés. Maxim s'approcha d'un moujik mourrant, lui donna à boire, puis lui demanda se qui se passait dans cette ville. Le pauvre paysan lui raconta toute la bataille s'arrêtant de temps en temps en toussant puis continuait en livrant les plus horribles détails. Maxim était paralysé ne croyant pas ce que ses oreilles entendaient :
-C'est la Révolution ! lui confia le moujik avant de rejoindre le monde des morts.
Maxim lui ferma les paupières, murmura une bénédiction puis quitta la place, la pensée troublée...


Dernière édition par le Dim 23 Juil 2006 - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tikalovitch Salekine



Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Dim 23 Juil 2006 - 18:39

Pendant la nuit, une action choc avait été mené: tous les cadavres avaient été amenés en charrette devant les bâtiments officiels. Puis des attentats à la bombe artisanale avaient été commis contre des demeures de riches boyards, des cocktails Molotov avaient été lancé dans l'enceinte des usines. Mais les forces de l'ordre répliquaient: il ne se passait plus une heure sans que des présumés responsables des "troubles à l'ordre public" ne fussent arrêtés, certains même envoyés en Sibérie au dire des rumeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaiev LeBronov



Nombre de messages : 1668
Age : 46
Localisation : Svetivostok
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Lun 24 Juil 2006 - 10:52

Les Ministres et les autres boyards EL/ les joueurs /EL décidèrent le soir même de quitter Gornograd pour se rendre a Svetivostok, lieu le plus éloigné des révoltes. Ils espèraient ainsi échapper aux massacres et au moujiks, qui auraient sans doute soumis les monarchistes a des choces atroces... Ils voulaient aussi tenter d'empecher la révolution totale depuis la Perle de l'Orient. Certains pensaient aussi au Tsar, qui ne savait encore rien de tout cela, et LeBronov envoya un émissaire accompagné de cosaques a la résidence secondaire du Tsar. Il lui dit de se rendre immédiatement a Svetivostok, on lui expliquerait tout une fois arrivé. Mais le petit groupe mettrait surement quelque jours pour alerter le Tsar, le voyage étant long. Espérons que cela suffira pour le sauver des mains des moujiks enragés...


EL/ Suite des choses a Svetivostok, celui qui continu la narration peut ouvrir un topic, svp. /EL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lbjcavalier.skyblog.com
Tikalovitch Salekine



Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Lun 24 Juil 2006 - 19:21

(EL: Mais je pense quand même que la narration puisse continuer ici pour les Révolutionnaires ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaiev LeBronov



Nombre de messages : 1668
Age : 46
Localisation : Svetivostok
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Lun 24 Juil 2006 - 20:30

EL/ Bien sur, mtn que les spectres sont loins, ( ça m'fait penser qu'on a une narration inachevée en sibérie...), les moujiks de Gornograd continuent leur révolte! /EL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lbjcavalier.skyblog.com
Maxim Davidovitch



Nombre de messages : 462
Localisation : Novolensk
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Lun 24 Juil 2006 - 21:18

EL/Ce serait logique qu'elle se propage peu a peu dans chaque ville!
PS: Merci pour ma naturalisation monsieur le Premier Ministre /EL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaiev LeBronov



Nombre de messages : 1668
Age : 46
Localisation : Svetivostok
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Lun 24 Juil 2006 - 21:20

EL/Oui, mais elle ne se propagerait peut-etre pas a Svetivostok, car la plupart des républicains vivent la-bas... C'est ce qu'espèrent les ministres... mais en y amenant le Tsar et les Monarchiste, "ça va chier"! Wink /EL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lbjcavalier.skyblog.com
Maxim Davidovitch



Nombre de messages : 462
Localisation : Novolensk
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Lun 24 Juil 2006 - 21:44

Le lendemain matin, Maxim Davidovitch décida de quitter la ville pour rejoindre Novolensk. Mais les lignes ferroviaires relayant les plus grandes villes avaient été sabotés : il fallait prendre la route.
La route était bondée de monde. Des moujiks, des boyards, des femmes et leurs enfants tentaient d'échapper au combats sanguinaires. Ils avaient mauvaise mines et étaient fatigués mais continuaient de marcher, le pas lent. Soudain deux vieux paysans tombèrent en sanglotant. Un garçon s'écarta de la foule en pleurant : "Mon frère, ils ont tué mon frère!" Et les femmes, abaissant leur platoks sur leurs yeux ou dans les bras les unes des autres, pleurèrent. Qui aurait pu supposer que, derrière ces figures placides, il y avait tant de douleur? Maxim ne pouvait s'empecher de penser que les seuls responsables de cette révolution étaient le tsar et les boyards! Mais la route à Novolensk était longue et il pensa préferable de ne plus penser à rien jusqu'à son arrivée à sa ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozy Krasstchenko



Nombre de messages : 2176
Age : 98
Localisation : Gornograd & Piter
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Mar 25 Juil 2006 - 2:22

Dans la ville de gornograd rien n'allait plus, les boutiques et les magasins pliaient bagage ayant peur que leur commerce soit bruler ou bien qu'il soit pendus.

Ozy se cherchait un endroit tranquille afin de siroter un café, il n'y avait point endroit ouvert ou assez digne de recevoir un Boyard comme lui. Triste dit-il! les Gens ne sont plus ce qu'ils étaient! Même pas capable de me faire servir selon mon rang d'honneur...

On entendait au loin des balles siffler et des bombes exploser. Personne ne pouvait en croire leurs oreilles. Était ce la guerre? comment cela se pouvait il! Les boyard du cartier se mirent dans une église et se réunirent afin de parler de la catastrophe qui était en train de se produire.

-Si nous ne faisons rien, nous allons tous mourir, pendu ou bruler! nous ne pouvons accepter un état de fait de cette manière sans réagir.

l'un d'eux s'avanca, nous devons monter un Régiment d'homme capable d'abbatres ces maudits Moujiks une fois pour toute! Ca suffit a la fin! pas moyen de vivre en paix dans ce pays sans entendre partout qu'on veut notre peau. On devrait tous les fusiller ces chiens de moujiks. en finir une fois pour toute.

Ozy Krasstchenko leva alors sa main! Si je dois mourir, dit-il, se sera pour mon Tsar et pour mon pays dont je suis si fier d'appartenir et a ses valeurs que je veux protèger. Je crains pour ma femme et pour ma famille installé ici. nous devons nous battre pour des valeurs et pour la liberté ! Une révolution entrainera systématiquement un état d'anarchie totale qui risquerait de tout déballancer, du système économique jusqu'au base morale de l'Église. dieu le veut et l'ordonne, j'entend sa voix me dire que je dois me battre pour lui. DIEU LE VEUT!!!

Sur ces dires, les Boyards applaudirent le Duc Krasstchenko pour son discours et pour son courage, plusieurs s'enrolèrent également dans l'armé Impérial du Tsar.

Plutot mourirrent dirent ils plutot que d'abandonner nos terres, nos privilèges et de voir mourir le Tsar au mains de ces genilloux de moujiks.

Serait-ce suffisant? personne ne le savait trop. Mais une chose était certaine, une guerre civile s'avancait dans la capitale. Une guerre qui entredéchirerait des familles entières, des femmes et des enfants orphelins.... Une terrible et malheureuse misère pour tout le genre humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaiev LeBronov



Nombre de messages : 1668
Age : 46
Localisation : Svetivostok
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Mar 25 Juil 2006 - 11:58

Quand le Tsar reçu la lettre des Ministres disant qu'ils se rendaient a Svetivostok, il ne passa pas loin d'une crise cardiaque. Il ne pouvait laisser SA ville aux moujiks! Ce n'était pas possible! Il décida alors d'amener toute l'armée de terre des garnisons aux nord-est du pays dans la capitale. Il voulait absolument rester l'homme de cette ville! Et il le devait! Car DIEU LE VOULAIT!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lbjcavalier.skyblog.com
Tikalovitch Salekine



Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Mar 25 Juil 2006 - 17:38

Tikalovitch passait dans le coin lorsqu'il apprit que des boyards s'étaient retranchés dans une église. Curieux de voir ça, et surtout avide de sang, cela faisait maitenant plusieurs jours qu'il n'avait pas eu droit à un massacre en bonne et due forme; et une église est forcément bourrée d'or et de pierreries: du sang et de l'or, voilà un bon programme pour occuper l'aprés-midi. Car il ne pouvait tenir longtemps, ses gens habitués à leur confort, et ils allaient mourrir, pour tout ce qu'ils avaient fait !
Il chargea son fusil, volé dans une gendarmerie, l'arma et alla se ravitailler dans un des nombreux dépôts d'armes et de nourritures cachés dans la capitale. Une fois prêt, il se dirigea au pas de course vers l'église. Il arriva juste à temps pour entendre la clameur de l'intérieur.
Commenceant à devenir une tête connue parmi les Révolutionnaires, il pris la direction de l' "attaque". Il dépava en partie la place et envoya des pavés contre les vitraux dans le but de pouvoir placer des bombes dans l'église. Pendant ce temps-là, un autre groupe amassait du bois et autre matériaux trouvés dans ce qui commençait à ressembler à une barricade, puis ils y mirent le feu: les bourgeois étaient coincés dans l'église. Alors les cocktails Molotov pleuvérent dans le bâtiment: l'un d'eux avait fait mouche, des flammes commencèrent à s'élever. Les boyards tentérent le tout pour le tout: ils essayérent de sortir par la porte barricadée, en pure perte, les rares qui sortaient étaient immédiatement tués dans de grands éclats de rire. Les ouvriers prirent confiance et certains d'entre eux tentérent d'entrer malgré le feu.
C'est à ce moment-là que les Tsaristes surgirent et coincérent les Révolutionnaires entre l'église et leurs armes: ils avaient sacrifiés une partie des leurs dans la tentative de passage de barricade, mais ce n'était qu'une ruse, profitant de l'inattention des moujiks, ils sortirent par la petite porte de derriére. Ce fut un massacre pour les 2 camps, mais de cette boucherie ne sortit aucun vainqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un ouvrier dans le doute...   Aujourd'hui à 5:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Un ouvrier dans le doute...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dans le doute...Plus trop en fait!!!
» [CDA 2013][Warmachine] Dans le doute, tape plus fort...
» Développement moteur : Honda toujours plongé dans le doute
» passage du permis de conduire, gros doute, besoin d'aide!!!
» question "bête" mais besoin de lever un doute!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Régions et Villes de Russlavie :: Gubernya de Gornograd :: Gornograd-
Sauter vers: