La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Convocation du Conseil impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Convocation du Conseil impérial   Jeu 16 Avr 2015 - 22:35

La Russlavie avait donc un nouveau Tzar, un Souverain Isopostole, un Autocrate illimité, un Imperator oint de Khrestos. La longue lignée qui remontait au Tzar Micha le libérateur reprenait une fois de plus sa place sur le trône de Saint-Wolodymir. Mais, si le Tzar Mikhaïl II avait été proclamé Imperator Isopostole et Autocrate illimité,  il était dans les faits bien peu autocrate, manquant totalement des qualités qui avaient permis à son illustre homonyme de fonder la dynastie Samsonov. Le Tzar Mikhaïl était un homme poli, déférent, avec un grand sens du décorum et une haute idée de son devoir, sans être trop intelligent (les chevaux et les uniformes constituaient sa grande passion). Il ferait un excellent souverain constitutionnel.

En attendant la convocation du Zemski Sobor, la gestion du pays était donc entre les mains du conseil de Régence, rebaptisé ‘conseil impérial’ depuis la veille. Alors que le Tzar se tenait dans la salle du trône du Palais des Terems, voyant défiler devant lui d'interminables délégations de paysans loyaux, de marchands prospères et d’aristocrates venus de tout le pays, le conseil impérial tenait séance au palais Samsonov, qui faisait face, la chose n’était pas anodine, au palais choisi pour installer le futur Zemski Sobor.

Or donc, qui restait donc au conseil impérial ? Les princes de Klausbourg étaient rentré en Edoran après avoir compris que leurs ambitions de monter sur le trône russlave ne se réaliseraient pas, du moins pas dans l’immédiat (Pojarski n’excluait pas de garder un Klausbourg dans sa manche comme joker si, contre toute attente, Mikhaïl II faisait montre d’une volonté propre). La princesse de Traceau était elle aussi repartie dans sa patrie sans faire de bruit.

L.I. Ztalinov, voïvode de Petite-Russlavie, se trouvait actuellement en Transvalachie où il rétablissait l’ordre impérial en collaboration avec la « république de Transvalachie » et les forces edoranaises. Il avait néanmoins envoyé un délégué à Murasibirsk pour y représenter les intérêts petit-russlaves.

Le comte Osterman-Ivanovitch, à présent prince Livadski et gouverneur d’Orient, avait été convoqué, mais on ignorait franchement s’il viendrait, tant le comportement de cet aristocrate irascible et épris d’indépendance était difficile à prédire.

En attendant son éventuelle arrivée, le conseil impérial se limitait donc à trois personnes, qui étaient de facto les trois hommes les plus puissants du pays.

Les princes Pojarski et Cheremetievska-Brasnov jouissaient tous deux d’un immense crédit dans les cercles monarchistes et dans les forces armées russlaves en pleine reconstruction suite à leur reconquête triomphale de la capitale. Cheremetievska-Brasnov jouissait d’un prestige sans égal dans les milieux industriels et financiers, ses usines étant devenues l’indice de confiance d’une économie russlave qui repartait péniblement de l’avant vers la croissance et l’industrialisation. Quant à Pojarski, bien que méprisé par la vieille aristocratie pour ses mœurs douteuses et sa brutalité, il commandait le respect du corps des officiers par son audace et son nationalisme intransigeant.

Le troisième membre de ce triumvirat était le général de Fonteneuve. Sa promotion au grade de Conseiller d’Etat était simplement la reconnaissance formelle du poids immense qu’il détenait en Russlavie. Représentant direct d’Edoran en Russlavie, commandant une force de 210.000 hommes qui étaient mieux équipés et plus disciplinés que ce que pouvait fournir la pléthorique armée russlave, Fonteneuve était peut-être tout simplement l'homme le plus puissant autour de la table.

Le prince Pojarski, qui avait visiblement fêté le couronnement du Tzar dans les bordels de la St-Komsomol prospekt, alluma une cigarette et commanda du café pour ceux qui étaient présents.


- Eh bien, messieurs,
dit Pojarski en s’adressant à Mikhaïl Alexandrovitch et Fonteneuve, Nous avons désormais un Tzar, dont la légitimité et l'autorité sont solidement établies. Il est maintenant temps d’honorer l’accord passé par la Régente, et d’organiser des élections. Si ça ne tenait qu'à moi, je n’hésiterais pas à renier cet accord et à écraser le merksisme dans le sang, mais je doute que la discipline et le moral de l’armée soient suffisants pour mener une telle opération.  

Pojarski sourit à ses interlocuteurs en écartant les bras, comme pour s’excuser de ne pas pouvoir plonger la Russlavie dans une nouvelle orgie de sang.

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Ven 17 Avr 2015 - 20:03

Fonteneuve était ainsi membre du conseil impérial. Lui, le chef des troupes édoranaises en Russlavie, côtoyait les princes les plus influents du pays au sein de ce conseil. Il devait cette charge aux centaines de milliers d'hommes qu'il commandait et qui était présent aux quatre coins de l'Empire. Un puissant levier politique. Mais les ordres était stricts. Fonteneuve assurererait le conseil de son expertise technique, militaire et representerait les intérêt d'Edoran. Sur le reste, il donnerais son avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl-Alexandrovich
Aristocrate


Nombre de messages : 234
Localisation : Mourmansk
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Dim 19 Avr 2015 - 0:03

En se présentant au conseil avec une canne, Mikhaïl-Alexandrovich ne faisait clairement pas une déclaration de coquetterie. Une mine bien moins rougeaude qu’à l’ordinaire et marchant d’un pas hésitant, l’aristocrate semblait malade. La guerre civile lui avait donné un sacré coup de vieux ; à croire qu’il fallut ce genre d’évènement demandant un tel investissent personnel sur la durée pour que notre homme se fasse soudainement rattraper par les années jusque-là clémentes avec lui. Au moins retrouva-t-il un peu d’énergie lors de son retour au travail, aux côtés notamment du Prince Pojarski, personnage des plus scandaleux et impertinents mais envers lequel il éprouvait une estime et collusion réelles.

Il salua poliment Fonteneuve avant de s’installer et prendre part à la première séance officielle depuis le couronnement du tzar.


- " Le merkisme et les courants séditieux sont une menace qui pèse au-dessus de la nation depuis des années. Cette paix est fragile et je parierai que les pires éléments russlaves se jetteront sur la première opportunité de la briser lorsqu’ils auront retrouvé leurs forces.

Pourtant, au lieu de chercher immédiatement à débuter des mesures sanglantes, je vous propose que ce gouvernement provisoire promulgue une interdiction formelle de contester la nature monarchique, cathodoxe, et unitaire de la Russlavie telle que nous la connaissons aujourd’hui, à laquelle s’ajoutera une obligation de prêter serment à la couronne pour tout employé ou élu de l’état. Nous aurions ainsi le prétexte pour empêcher de concourir aux élections les partis refusant ces injonctions.

Il nous suffira également de pointer les réfractaires du doigt en cas de premiers signes de troubles. L’opinion publique constatera rapidement que la paix et la reconstruction du pays sont menacées par ces éléments, nous conférant le levier politique nécessaire pour jouer sur le patriotisme encore vif et les peurs du chaos ressentis par le peuple. "

_________________
Son Altesse Illustrissime Mikhaïl-Alexandrovich Cheremetievska-Brasnov,
Ministre de l'Intérieur et de la Justice,
Prince de Mourmansk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Lun 20 Avr 2015 - 20:37

Pojarski s'esclaffa bruyamment pour dissimuler à quel point il était impressionné par la roublardise politique du vieux prince Cheremetievska-Brasnov.

- Brillante idée Mikhaïl Alexandrovitch ! Avec un tel couteau sous la gorge, le PMLR aura le choix entre perdre la face ou renoncer à toute représentation à la douma ! Ou encore mieux, peut-être assistera-t-on à la scission du PMLR !

Le prince Pojarski se resservit un café, l'air rêveur:

- Vous imaginez, faire éclater le plus vieux parti du pays... cette bande de faiseurs de révolutions qui n'a cessé d'accabler la Russlavie depuis sa création... Ce serait le rêve...

Rédigeons donc de ce pas un projet oukaze que nous ferons signer au Tzar en même temps que le prikaze annonçant la tenue des élections !


Etait-ce de l'étonnement ou de la répugnance qu'on lisait sur le visage de Fonteneuve ? Toujours est-il que Feodor Vassilievitch s'adressa à lui, comme pour lui expliquer:

- Oui oui, Henri Merkoulovitch, la Russlavie, c'est comme Edoran maintenant: le Souverain signe tout ce qu'on lui présente sans trop poser de questions. Comme votre Saint-Empire, la Russlavie est désormais un Etat où l'homme le plus puissant est celui qui vient de parler au monarque !

Pojarski témoignait ainsi d'une fruste mais subtile compréhension du constitutionnalisme "civilisé" auquel goûtait à présent la Sainte Russlavie.

Alors qu'un larbin stagiaire allait chercher de quoi écrire, le prince Pojarski parut se rappeler quelque chose:

- Oh, et à propos des rouges,... ne devrions nous pas tenter de normaliser un peu nos relations avec la République populaire de Valdiski ? Après tout, ce sont nos voisins. Je n'ai guère envie de voir 100.000 krasnoarmeyetsi débarquer dans le Kaukaze pour y proclamer une rayypoublik' démocratique et sociale.

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Mar 21 Avr 2015 - 0:01

Mon cher Feodor Vassilievitch, il sied au grand Empire de ne pas éparpiller les pouvoirs. Que ce conseil les détiennent et que le Tsar enregistre, c'est une méthode qui me convient. Mais attention à la Douma ! Je pense à ce titre que la proposition de Mikhaïl Alexandrovitch a tout son sens !

Cela dit, nous ne fonctionnons pas comme ça en Edoran. L'Empereur a, en fait, énormément de pouvoir. Il sait juste où est l'intérêt supérieur de la Nation, à savoir, dans les avis et conseils du Palais Corvin, le véritable gouvernement du Saint-Empire. C'est surtout la Diète qui est en position de faiblesse. Elle n'a aucune prise que la Défense et les Affaires Etrangères.

Sinon, oui, reprenez contact avec le Valdisky. Faisons jouer le Traité Pan-Slave. Mais dans tous les cas, ne craignez rien pour le Kaukaze. J'y ai une base de 40 000 hommes, des bombardiers et des navires de guerre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl-Alexandrovich
Aristocrate


Nombre de messages : 234
Localisation : Mourmansk
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Mar 21 Avr 2015 - 21:49

L’aristocrate prit des notes et acquiesça aux propos des intervenants. Ce conseil semblait sur la même longueur d’onde.

- " Remarques judicieuses sur l’influence de nos rivaux. Nous pourrions dans un premier temps réorganiser l’administration territoriale. Aucune province ne porterait le nom de 'république', bien trop évocateur et pouvant donner de mauvaises idées aux sectes indépendantistes. Contentons-nous de goubernias, d’oblasts, d’oukrougs, et, pour les cas spéciaux au sud du pays, de khanats. Interdisons également les financements étrangers de partis ou soi-disant groupes de réflexion russlaves.

Quant à la normalisation des relations avec nos voisins, je suis également favorable à une meilleure promotion du traité pan-slave. Mais c’est un outil à double tranchant qui pourrait attiser le panslavisme le plus exacerbé, certains groupuscules ultranationalistes souhaitant en effet l’unification de tous les slaves, y compris ceux d’Edoran, sous une seule et même bannière. Prenons garde à ne pas les exciter.

Cela nous amène désormais à la question du Krassland. Quelle attitude devrions-nous adopter ? Je suis favorable à une tentative de réouverture de nos relations diplomatiques, tout en continuant de soutenir de manière nonchalante une restitution de nos territoires annexés. C’est un travail d’équilibriste qui n’est pas impossible, preuve en est l’apaisement des relations entre le Grand-Duché et la semi-république. "

_________________
Son Altesse Illustrissime Mikhaïl-Alexandrovich Cheremetievska-Brasnov,
Ministre de l'Intérieur et de la Justice,
Prince de Mourmansk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Mer 22 Avr 2015 - 19:14

Le prince Pojarski eut un moment d’absence, puis il se reprit, et ordonna à un aide-de-camp d’aller immédiatement lui chercher un exemplaire du Pacte de Panslavie. Comme à peu près tout le monde en Russlavie, il avait complètement oublié l’existence de ce traité dont la ratification avait été le grand succès diplomatique de la « Régence théocratique » du pope Stoyembika avant qu’elle ne laisse la Russlavie s’effondrer dans la révolution et la sécession.

Le prince Pojarski lu en détail le texte du traité, puis écarquilla les yeux quand il vit les noms des signataires :


- Valdisky…, P… Palogne !? Moldavia !? Mikhaïl Nikolaïevitch, vous vous rendez compte qu’avec ce traité, Stoyembika a réussi à faire ce que des générations de Tzars ont toujours rêvé d’accomplir en vain : prendre pied dans les Etats-vassaux d’Edoran !
Les provisions de ce pacte nous permettent de mettre un pied, modeste certes, mais tout de même, en Moldavia ! Ahaha, c’est trop fort ! Le Tzar Konstantin se serait damné pour obtenir un pareil traité, et ce vieil enfroqué de Stoyembika l’a obtenu sans la moindre difficulté !


Voyant les regards insistants de Mikhaïl Alexandrovitch, Pojarski s’interrompit subitement, se rappelant qu’il y avait un Edoranais autour de la table:

- Ah, hem, enfin, c’est surtout à propos d’échange culturel, hein… des concours de cuisine, des expositions, tout ça… Le prince Pojarski ajouta, visiblement à regret: Il n'est bien entendu pas question d'exciter des aspirations panslavistes en Edoran.

Revenant sur les propos de Cheremetievska-Brasnov, Pojarski poursuivit:

- Da, le Krassland. Je suis d'accord avec vous sur le principe, mais si je méfie comme la peste de cette engeance. D'ailleurs, c'est réciproque. Les Krasslandais n'ont cessé de me traiter de "criminel de guerre" dans les instances micromondiales (à entendre Pojarski, on avait l'impression qu'il était réellement surpris et peiné de cette accusation). Je pense qu'ils ne ferons pas bon accueil à un émissaire qui m'est associé.

Qu'en dites-vous Mikhaïl Alexandrovitch ? De part vos vastes activités industrielles et phynancières, disposez-vous d'intermédiaires en Semi-républik ?


_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Jeu 23 Avr 2015 - 14:15

Fonteneuve sourit en voyant le brutal ressaisissement de Pojarski après son engouement panslavisme. Il entreprit une explication de texte.

Feodor, vous n'êtes pas sans ignorer que la politique étrangère des vassaux d'Edoran est soumise à l'Empereur, ainsi en autorisant la Moldavia et la Palogne a signer ce Pacte Panslave, Edoran dans son entiereté s'intègre dans ce mouvement. C'était une manière d'imposer Edoran au Valdisky et secondairement au Krassland a la suite de manoeuvres compliquées que nous n'avons pu mettre au point avec le Régent Soyembika du fait de sa disparition...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl-Alexandrovich
Aristocrate


Nombre de messages : 234
Localisation : Mourmansk
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Sam 25 Avr 2015 - 0:32

L’ours de Mourmansk effectua une moue de dégoût à l’évocation de la condamnation crasseuse de Pojarski, moue qui s’accentua de plus belle lorsqu’il fut question de liens économiques avec l’état ennemi.

- " Le réchauffement desdites relations ne devrait débuter qu’à la condition que la semi-république cesse toute calomnie et outrage à l’égard de monsieur le prince et d’autres responsables russlaves. L’ONA ne peut devenir une nouvelle estrade sur laquelle seront déversées des tombereaux d’effronteries visant nos compatriotes. Nous avons une image et une respectabilité à reforger puis maintenir.

Pour ma part, je ne dispose pas du moindre lien au Crasseland. Il ne me serait jamais venu à l’idée de faire affaires avec un voisin aussi médiocre dans sa politique et vulgaire dans ses aspirations. Le nom Cheremetievska-Brasnov ne s’associe pas avec n’importe qui ; appelez-donc cela un péché d’orgueil si vous le souhaitez.
Peut-être pourrions-nous demander l’aide d’un intermédiaire ? " dit-il en se tournant vers le général édoranais " L’Empire possède bien des réseaux diplomatiques à Neu-Crassbourg ? "

_________________
Son Altesse Illustrissime Mikhaïl-Alexandrovich Cheremetievska-Brasnov,
Ministre de l'Intérieur et de la Justice,
Prince de Mourmansk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Dim 26 Avr 2015 - 16:34

Le Saint-Empire a aplanit ses relations avec le Krassland en rétrocédant l'Edredonie, mais elles se sont refroidit à la suite de l'implication d'Edoran dans la réunification de la Russlavie.

Je doute que je puisse arranger les choses.

Si je puis me permettre, l'urgence est à l'organisation des élections, Messires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Dim 26 Avr 2015 - 22:10


Ce fut à ce moment précis, à la second exacte où Fonteneuve s'était décidé à asséner cette vérité désagréable, cet éléphant dans le placard que les deux aristocrates cherchaient à enterrer en se concentrant sur les questions de politique étrangère, qu'un petit huissier trottinant fit son entrée dans la grande salle de réunion, porteur d'un pli venant du Ministère de la Marine.

En d'autres temps, à l'époque où, loin des lambris dorés et de la politique en gants blancs, Pojarski passait son temps dans les camps et les casernes, au milieu de reîtres aussi violents que lui, à l'époque où il mettait à sac la Transvalachie et la Petite-Russlavie, il aurait probablement dégainé son revolver et abattu sur place l'outrecuidant qui avait l'audace d'entrer sans frapper. Il l'aurait peut-être même fait aujourd'hui.

Mais l'apparition soudaine du petit huissier, et la nouvelle qu'il apportait du Ministère de la Marine, tombait à pic pour éviter le sujet des élections:


- Cheremetievska, Fonteneuve, lisez donc ! Nous avons une flotte de guerre qui nous attend à Confolens !

Vous vous rendez compte, Fonteneuve ? Nos deux pays ont été tellement occupés à combattre nos révolutions respectives que nous avons oublié l'existence de cette commande ! 50 bâtiments de guerre ! J'ai peine à le croire ! Si les chantiers de Confolens ont honoré ne fut-ce que la moitié de cette commande, la Russlavie possède à nouveau une flotte de guerre ! A moins que vous ne les ayez entre-temps vendu au gouvernement de Port-Banane ?

Se tournant vers Cheremetievska-Brasnov, Pojarski ajouta:

- Bon, après demeure la question de savoir comment on va les payer, vu l'état des phynances publiques, mais ne mettons pas la charrue avant le moujik.

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Lun 27 Avr 2015 - 1:35

Fonteneuve voulu rire au début, puis il se dit qu'accabler ce pauvre Pojarski qui se démenait pour la Russlavie (ou du moins pour ses intérêts, mais qui heureusement étaient aussi ceux de la Russlavie pour le moment), n'était que gratuite méchanceté. En effet, c'est plus de la pitié que de la moquerie dont on doit orner son visage devant telle méprise. Fonteneuve ne rit donc pas... mais il ne pu tout de même pas s'empêcher de reprendre le Prince :

Altesse, je crains qu'il soit assez peu probable qu'une flotte de 50 navires de guerre à l'attention de la Russlavie attende sur le lac gelé de Confolens sis à 5500 pieds d'altitude sur les flancs du Mont-Chiron. En revanche, je crois qu'un chiffre approchant de navire vous attende à Bordeleau, ville portuaire connue pour ses chantiers navals les plus performants du Micromonde. Ils furent commandé, il y a deux ans et croyait bien qu'Edoran s'est bien servi en Russlavie en contrepartie de cette commande, et du fameux grand emprunt. Vous pouvez en disposer. Je peux envoyer quelques télégrammes et la Marine Impériale formera vos mousses qui s'en rendront de fiers marins !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl-Alexandrovich
Aristocrate


Nombre de messages : 234
Localisation : Mourmansk
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Jeu 30 Avr 2015 - 20:28

Mikhaïl-Alexandrovich n’avait rien dit durant l’échange portant sur les nouveaux navires de guerre, se contentant de rictus convenus. Il n’appréciait guère que la Russlavie dépende d’un voisin, aussi amical soit-il, pour assurer la reconstitution de ses effectifs militaires. Entre cela et la présence surdimensionnée de troupes " alliées " sur le territoire national, l’addition commençait à être trop salée pour notre vieux nationaliste.
Cette nouvelle lui permit cependant d’aborder un sujet apparenté.


- " Messieurs, puisque nous en sommes aux discussions militaires, je vous annonce ma démission de l’état-major russlave, et donc du commandement de la seconde division blindée. Je rends également à l’état les rênes des Industries Mossine-Nagant. Il est temps que les nouvelles générations de patriotes prennent le relais dans nos armées en cours de modernisation, et que des entrepreneurs un peu plus frais apportent leurs idées novatrices à notre économie. Le monde change, les guerres ne sont plus les mêmes que sous Nicolas Ier. "

Il présenta au greffier ses lettres de démission signées. Les Industries Mossine-Nagant étaient vendues, en réalité rétrocédées, à la Russlavie pour une modeste somme alors qu’elle valait désormais une véritable fortune.
Tout ce qui importait désormais au prince était de se concentrer sur l’action gouvernementale aux côtés de Pojarski, et bien sûr de se voir enfin reconnaître son titre par le tsar le moment venu pour entreprendre la reconstruction et l’agrandissement de Mourmansk.

_________________
Son Altesse Illustrissime Mikhaïl-Alexandrovich Cheremetievska-Brasnov,
Ministre de l'Intérieur et de la Justice,
Prince de Mourmansk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Ven 15 Mai 2015 - 1:50

L’autocrate d'Orient fit son entrée. Après les amabilités d’usage, il déclara d’un ton qui sonnait un peu faux.

- Je ne vous ai pas fait attendre ? Ah si …

Le Prince fournit une vague excuse où se mêlait pêle-mêle, républicains d’Orient, couronnement du tzar et éloignement géographique de Livadia. Ce faisant, il débita une profession de foi d’un prince et patriote russlave un peu commune.

Feignant de remarquer tardivement la présence de Hauteville, il fit :

- Vous êtes encore là vous ?

La conversation sur les potentialités marines de la Russlavie ayant repris, le Prince glissa à l’oreille de Pojarski.

- Votre Altesse, sitôt que la Russlavie sera redevenue le phare du micromonde, vous me devrez des explications. Le mariage que vous m’avez suggéré a quelque peu perdu de sa valeur à mes eux. Que me proposez-vous comme compensation ? De même ces coquins d’édoranais ont installé quarante mille hommes dans ma province. Je refuse d’être l’otage de ces gens qui ne m’ont point vaincu .. !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Ven 15 Mai 2015 - 10:13

Fonteneuve regarda par dessus son épaule. Pas de Hauteville.

Excellence, le Feld-Maréchal de Hauteville n'est plus là. Il n'y a plus que moi en Russlavie... Et quelques hommes à moi. Si peu.

Je comprends votre ressentiment, mais il importe que nous travaillons ensemble, en allié. Voyez le Zollernberg, nous savons faire de nos anciens ennemis des partenaires de premiers choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Mar 19 Mai 2015 - 0:25

Le prince Pojarski se massa les tempes. Il était en train d'attraper un terrible mal de crâne. Pojarski s'adressa à Osterman-Ivanovitch

- Messieurs, messieurs... Ne nous emballons pas pour si peu. Prince Livadski, je suis ravi de vous accueuillir parmi nous, mais... j'apprends à l'instant que vous faites le blocus de la base edoranaise de Steenstrand. Pouvez-vous nous expliquer ce qu'il en est ?

Puis, soufflant à son oreille:

- Quand aux promesses qui vous ont été faites, elles seront honorées, soyez-en certain ! Mais d'abord, aidez-moi à reconstruire ce foutu pays !

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Mer 20 Mai 2015 - 10:09

Un huissier vint murmurer quelque chose à l’oreille du prince Pojarski. Il reprit, secouant la tête :

Et j’apprends à l’instant que vous avez tenté de faire bastonner un citoyen russlave à Svetivostok ! Je n’ai rien contre le knoutage de républicains de temps à autre, mais ne pensez-vous vraiment que ce soir une mesure opportune en ces temps de réconciliation nationale ?

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Osterman-Ivanovitch



Nombre de messages : 99
Age : 34
Localisation : Livadia
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Mer 20 Mai 2015 - 15:55

Le Prince répondit de manière véhémente :

- Je ne fais pas le blocus de la base, j'ai coupé toutes sources d'approvisionnement de cette base. J'entends faire pression sur les autorités édoranaises.
Elles ont installé quarante mille hommes dans ma province. Qu'est ce qui justifie un tel déploiement de forces ? Ne suis-je pas visé ? Alors contre qui sont-ils déployés ? J'ai signé la paix pour que cette armée incendiaire quitte l'Orient, pas pour en loger quarante mille ! Je vous demande d'intervenir !

Quant à vos informations, elles sont inexactes, j'ai fait bastonné et expulsé un républicain. Nous sortons d'une terrible guerre civile causé par ces gens, il est hors de question de laisser se créer de nouveaux foyers de sédition. Nous avons déjà donné ! Soyons ferme, pas de compromissions avec le mal ! D'ailleurs, j'espère que nous aurons l'occasion de discuter de l'aberration que constitue une province merksiste au sein du Saint Empire Russlave !

Pojarski découvrait le Prince de Livadia, dans ses excès et son intransigeance. Ce dernier tenta pourtant de calmer un peu le jeu.

- Je donnerai toutes mes forces pour reconstruire la patrie. Déjà, l'Orient panse ses plaies. Mais je ne veux pas etre tenu sous surveillance ... ! N'ai je pas votre confiance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de Hauteville



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Jeu 28 Mai 2015 - 23:47

Le Général de Fonteneuve venait de revenir de Gornograd. Il était hors de lui. Il s'adressa au Conseil.

Vos Excellences, c'est une honte, votre créature livadienne ne semble pas avoir compris qu'on avait essayer d'instaurer la Paix dans ce pays. A l'heure actuelle, Edoran va déployer des forces colossales pour défendre la Base de Steenstrand menacé par ce criminel. Le COMER est la garantie de la stabilité de la Russlavie, mais aussi de la sécurité d'Edoran, et nous ne pouvons supporter les frustrations de ce fou. Si Livadski ne retire pas ses troupes rapidement nous nettoierons l'Orient. Et s'il attaque, nous raserons l'Orient.

Prince Pojarski, nous attendons que vous ordonniez au Gouverneur d'Orient de rappeler ses troupes, sans quoi je devrais en référer à Allancia...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor V. Pojarski



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Mer 10 Juin 2015 - 10:39

Le prince Pojarski se contorsionnait comme un serpent sur des charbons ardents :

Bien, bien ! Fonteneuve, je me rendrai moi-même en Extrême-Orient pour faire la lumière sur ce déplorable malentendu.

Décrochant un téléphone et composant l’indicatif du Ministère de la Guerre :

Mitrofan Petrovitch ? C’est Pojarski. J’ai besoin du régiment Ismaïlovski et du 12e d’artillerie à la gare d’Orient ce soir, avec un train blindé en prime ! Nous partons pour Steenstrand ce soir !

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Klausbourg



Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 09/05/2011

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Mer 30 Sep 2015 - 19:52

Une semaine après son arrivée en Russlavie, Alexandre était enfin parvenu à Murasibirsk, capitale des Tsars, aux palais de briques rouges et aux dômes byzantins. Elle n'avait pas l'éclat de Gornograd, mais sa réputation était intact en des heures où les jeux de factions présidaient aux affaires de l'Etat, capitale historique de l'Empire, la ville avait l'atout de satisfaire aux républicains, aux tsaristes, aux autonomistes, aux religieux, aux merskistes, bref à tous ceux qui prétendaient gouverner l'empire. Résidant dans une auberge de la capitale, on ne pouvait y trouver mieux, les hôtels se trouvant à plusieurs centaines de verstes d'ici, le prince y avait vécu dans la plus grande discrétion.

Le bras droit du prince, Villetaneuse, aristocrate édoranais à l'esprit aussi retors que son maître, désargenté et vivant des prébendes de ce dernier, l'avait suivi dans cet exil qui, au fil des semaines, s'était révélé n'avoir rien de doré. Villetaneuse, dont la fonction de secrétaire particulier du prince avait survécu à la disgrâce et s'était vu adjoindre les tâches de valet de pied, avait eu grand mal à trouver pour son maître l'uniforme bleu nuit, réhaussé de feuille de chêne, des conseillers impériaux. Il avait du la faire venir de Gornograd, et pour cause, les tailleurs murasibirsk, habitué à coudre dans de la toile de jute n'étaient pas réputés pour leur finesse.

Vint le jour du conseil impérial, celui que notre prince avait tant attendu. Il se fit annoncer. Les huissiers s'effacèrent, le général de Fonteneuve lui même fut surpris de l'arrivée de celui qui prenait désormais place à la table du conseil. L'air grave, barbe taillée, la trentaine, Klausbourg entendait poursuivre la tradition cosmopolite entreprise à l'avènement de sa dynastie. Cela conviendrait-il à l'âme russe. Il avait pour lui la jeunesse, l'argent bien que ses avoirs fussent encore en Edoran, ses entrées auprès du commandement militaire édoranais en Russlavie. Il avait prévu un coup politique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Klausbourg



Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 09/05/2011

MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Mer 30 Sep 2015 - 20:26

Au conseil impérial, l'on parla comme à l'habitude du cas de l'Orient, en sécession depuis que le Prince de Livadia s'était lancé de la folle entreprise de constituer un royaume en Orient. L'armée était exsangue, la ligne de front immobile, pire l'armée envoyée pour l'Orient s'était délités, les soldats ne voyant le combat - et les pillages - venir, avaient déserté pour rentrer dans leur chaumière.

Klausbourg oeuvrait à Murasibirsk depuis quelques semaines déjà, ayant fait venir quelques lingots par la Transvalachie où il avait des domaines, achetant la sympathie de quelques membres influents du conseil, leur promettant davantage par lettre de change. Quant à l'empereur et aux membres de la cour, la pléthore des généraux sans armée et des ministres sans portefeuille, il avait tenu un discours des plus émouvant. Les cours de culture russlave reçus à l'Université d'Allancia portaient ses fruits. Bénit soit le professeur Stefanov qui lui avait inculqué les éléments de compréhension de l'âme russe. Son discours des plus émouvant, rappelait l'hospitalité slave qui l'avait accueillie, la grandeur d'un peuple que tous craignait, sa légitime restauration dans l'intégrité de ses frontières, la nécessaire union des slaves en une même entité, et son droit sur les autres peuples du monde, en particulier sur le tsarat cathodoxe d'Eridan que les puissances occidentales entendaient se partager...

Il conclut son discours ainsi :

"Que l'on me donne la tête de l'armée et je restaurerai la Russlavie et Sa Majesté dans ses droits"

Quant à Fonteneuve, rien ne devait le faire douter de soutenir un prince du Saint-Empire, contre-amiral de la Marine de Sa Majesté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Convocation du Conseil impérial   Aujourd'hui à 21:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Convocation du Conseil impérial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clés en pouce withworth ou impérial
» Olivier77 ==> Impérial Trail de Fontainebleau 22/09/2012
» Aurélien Impérial
» Impérial Sinatra
» Le Havre : Palais impérial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Politique :: Gouvernement-
Sauter vers: