La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 3:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 1
2ème législature de 1917 : Modifications constitutionnelles
Dim 6 Aoû 2017 - 21:18 par Mikha Brasnov
Il était presque de coutume que chaque parti contrôlant la Douma tente de modifier la constitution, une façon de marquer l’histoire et de se garder une place dans le lent et difficile processus de modernisation du pays. Mais tous n’en avaient pas eu le pouvoir par manque de voix à l’assemblée unicamérale ou par absence de courage politique. Aujourd’hui, ces écueils n’existaient pas. Le PCD avait …

Commentaires: 4
[Ratification] Charte de Talamanca de février 2015
Dim 16 Juil 2017 - 19:21 par Alexeï Karenine
Karénine : Honorables députés de la Douma,

Le gouvernement que je préside à l'honneur de vous soumettre le texte de la Charte de Talamanca instituant l'Organisation des Nations de l'Archipel. L'un de nos objectifs est de permettre la restauration de l'influence russlave dans les affaires de l'Archipel. La participation à l'ONA est donc une opportunité indispensable de donner de l'écho à notre …

Commentaires: 5
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Le Petit Père des Peuples

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mikhaïl II
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Le Petit Père des Peuples   Mar 18 Avr 2017 - 2:32

Alité par une forte fièvre liée à ses galopades en petite tenue dans le parc du palais, le tsar venait à peine de sortir de son sommeil que sa maisonnée lui apprit les derniers développements dans la capitale. Mais au lieu de l’affaiblir davantage par désespoir et chagrin, la nouvelle de la trahison de Klausburgski lui fit l’effet d’un puissant gin tonic. Mikhaïl II était décidemment un souverain des plus curieux. Un peu fêlé sur les bords, cet homme révélait toute sa lucidité et fermeté dans les moments de crise, en particulier lorsque l’avenir de la nation russlave était en jeu. Ses excentricités lui remportèrent l’affection du petit peuple, mais il gagna véritablement le respect de bon nombre de citoyens en assurant la pérennité de l’état suite à la guerre civile, refusant d’ailleurs d’avaliser les demandes de pogroms et de représailles formulées par les éléments les plus réactionnaires du régime.

En constatant l’instauration d’une régence sans même le consulter, violant ainsi la Constitution, et en découvrant la tenue d’un Zemski Sobor, dont la convocation se révélait pourtant être l’apanage exclusif des tsars, Mikhaïl II entra dans une colère rare et son sang ne fit qu’un tour. Ses médecins affolés lui demandèrent de conserver son calme et reprendre des forces avant de retourner sur la scène publique, ce dont il consentit dans un premier temps à contre-cœur. Mais la destruction et annexion de Livadia par Oukaze, nouvel acte anticonstitutionnel, suivie le lendemain par la tentative zollernoise de l’éliminer définitivement dans l’enceinte du Palais des Terems, acheva de convaincre le tsar que la situation prenait un tournant critique.

Seulement, le souverain avait bien remarqué que plusieurs de ses soutiens s’étaient détournés de lui, comme pressentant la fin de son règne par la maladie ou la main d’un félon. Il ne parviendrait à rien seul.


" Par Khrestos, quel est tout ce vacarme dehors ? " demanda Mikhaïl II " Subirions-nous une seconde attaque ? Il nous faut quitter les lieux si la sécurité de ma famille et de mon personnel n’est pas assurée. "

" Tout va bien, Votre Majesté... Du moins, en vue des circonstances actuelles. "

Le tsar en robe de chambre se retourna au son de cette voix bien familière. Venait d’entrer dans le salon son ministre des affaires étrangère, Yaromir Galkin Pavlovich, suivit de Pavel Ivanovitch Pestel, responsable du portefeuille du travail, de l’agriculture et des affaires religieuses. Ils étaient entourés d’un cortège de plusieurs officiers armés jusqu’aux dents.

" Yaromir ? Seriez-vous... "

" En train de vous trahir ? " répondit son interlocuteur d’un sourire en découvrant son chapeau " Non Majesté, je vous rassure, bien au contraire. Je viens vous informer que cette agitation à l’extérieur n’est autre que la Garde Impériale s’occupant de boucler le périmètre, et le peuple commençant à s’agiter devant des commerces zollernois. Pour votre sécurité, je vous suggère fortement de rester dans vos appartements.

Je suis également venu vous dire que votre gouvernement vous reste loyal. Monsieur Pestel n’a naturellement pas eu besoin d’être convaincu. Brasnov, en voyage ministériel à Gornograd, s’est également rallié. Pojarski a néanmoins démissionné avant de se cloitrer dans son hôtel particulier, et nous avons dû procéder à l’arrestation du sieur Sergueï Ioulievtich de Witte.

Mais d’abord, je vous propose que nous vous expliquions la situation du mieux possible. Ces messieurs, mandatés par le colonel Karénine de votre l’état-major, souhaiteraient s’entretenir avec vous. "

Mikhaïl II congédia son entourage et ses valets puis s’assit auprès du feu à l’écoute des visiteurs. Les heures approchant seront décisives.


Dernière édition par Mikhaïl II le Mar 18 Avr 2017 - 3:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Karenine
Bourgeois
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Mar 18 Avr 2017 - 3:07

Au cours de la mise en place de l’Opération Maskirovka, plusieurs estafettes provenant de plusieurs ministères avaient indiqués leurs loyautés au Tsar. C’est ainsi qu’une rencontre rapide eut lieu avec Yaromir Galkin Pavlovich, le ministre des Affaires Etrangères. Ce dernier avait simplement proposé a ceux qui n’étaient alors que des conjurés de devenir les porteurs de la parole du Tsar et de rencontrer ce dernier.

Le Général Olbrine étant à la manœuvre avec les unités militaires et les états associés, ce furent Karénine et le général à la retraite Treskow qui se rendirent au Palais des Terems pour rencontrer le Tsar de toutes les Russlavies.

Arrivant au Palais, ils passèrent par la Porte Bleue, celle là même qui avait été attaquée puis entrèrent dans le Palais. Treskow qui portait son vieil uniforme au siège de l’Etat Major Général avait revêtu un tenue bourgeoise qui convenait mieux a sa condition de militaire à la retraite. Karénine portait son uniforme de sortie – son uniforme d’apparat étant resté chez lui – toutes décorations dehors. Passant au travers d’une enfilade de pièces, ils furent finalement introduits chez Mikhail le second, Tsar de Russlavie.

Alors que Treskow s’inclinait devant le souverain, Karénine se figea, claquant les talons.

Le Souverain fit sortir l’aréopage de ministres et d’officiels, de valets, seuls restèrent le vieux général, le fougueux colonel et l’Autocrate qui les invita a prendre la parole.


Karénine : Votre Majesté, suite à une attaque… portée contre votre palais en début de soirée et en l’absence du traitre Klausburgski, j’ai pris l’initiative avec plusieurs officiers de l’Etat Major Général de Vos Armées de déclencher l’Opération Maskirovka, qui a pour objectif de défendre votre Couronne contre toute attaque de l’intérieur.

Ce plan implique le bouclage des villes et des infrastructures. J’ai l’honneur de vous informer que Murasibirsk est hors de danger. Nous avons également du faire boucler les frontières afin d’éviter que les traitres ne s’échappent du pays pour y revenir à la têtes d’armées étrangères.

Votre 1er corps d’armée arrive en ce moment même sur la frontière sud, votre 2e et 3e corps monte dans le nord à la rencontre de vos 7e et 8e corps actuellement sous le contrôle du traitre Klausburgski.

Je vous informe par ailleurs que la Murasovie, le guberniya de Gornograd se sont spontanément ralliée à Votre Majesté. Le chaos des communications fait que nous n’avons aucune nouvelle de Navolstov et de Tomsk, mais nos manœuvres dans ces deux guberniya nous laissent penser qu’elles sont également à votre disposition. L’Atropatène, la Transvalachie, le Kaukaze et la Horde d’Or nous ont télégraphié leur soutien et la mise à disposition de leurs forces armées.

Pour faire court Sire, la Russlavie est ce qu’elle a toujours été, entièrement a vous. Nous saurons demain si les 7e et 8e corps sauront se rappeler ou est leur loyauté et livrerons le félon à votre justice.

Dans tout les cas, nous sommes à vos ordres.

_________________
Alexeï Arkadeievitch Karénine
Président du Conseil d'Etat, chef du gouvernement
Ministre des Affaires Etrangères
Colonel des Armées du Tsar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl II
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Mar 18 Avr 2017 - 4:13

En se massant la tempe droite, le jeune tsar écoutait le chef des conjurés révéler l’état du coup de force. Des années de préparation à régner n’enlevaient rien au poids des responsabilités s’abattant sur les épaules du monarque lors de ces véritables tournants pour l’avenir d’un pays. La situation avait beau évoluer en la faveur de l’Opération Maskirovka, un grand saut dans l’inconnu restait à effectuer. Pendant un bref instant, Mikhaïl II sembla dépassé par les évènements. Ce moment de faiblesse le contrariant, il se leva pour s’approcher d’une fenêtre. Des détachements militaires étaient en train de placer des canons aux carrefours entourant le palais.

" Voilà ce que nous allons faire... "

Il ne savait pourtant rien de Karénine. Nul dossier de sa police secrète n’était là, entre ses mains, pour lui permettre de connaître le fond de la pensée de cet homme. Peut-être dissimulait-il ses intentions réelles, ou de sinistres allégeances. Alors pourquoi lui faire confiance ? Mikhaïl II ne le savait pas lui-même, mais ses tripes ne le retenaient pas. Il y avait quelque chose de probe dans ce colonel. Et le bon vieux Treskow, fidèle d’entre les fidèles qui avait servi sous son grand-père puis son père, faisait en quelque sorte office de caution.

" Je vous donne toute latitude – toute, vous m’entendez - pour rétablir le pouvoir légitime et l’ordre dans le pays. Vous êtes à compter de maintenant mon second, et ce jusqu’à nouvel ordre. "

Par ces mots, le tsar donnait au colonel le pouvoir de ce que serait un super-président du conseil. Le pari était osé, et la position informelle. Peut-être venait-il de faire la plus grave erreur de son existence, ou au contraire de prendre la décision qui sauverait le pays. Il se retourna et fit face à l’assistance, le regard déterminé.

" Quant à vous Treskow, vous prenez la succession de Pojarski au ministère de la Guerre et de la Marine. Nous avons besoin de la bureaucratie et de ressources pour une parfaite coordination avec l’état-major.

Monsieur Karénine, je ne vous donnerai que les consignes suivantes. Pas d’effusion de sang. Que le peuple, s’il le désire, s’exprime dans les villes et les campagnes contre la trahison zollernoise, mais il n’y aura pas de répression de ses libertés de réunion et d’expression. Qu’il lui soit permis de faire grève s’il le souhaite également. Seule la violence contre les personnes et les biens justifiera l’intervention des forces de sécurité. Vous pourrez ouvrir le feu sur les traitres s'ils refusent vos appels à se rendre.

D’autre part, j’informerai mes sujets des événements en cours et les appellerai à se rallier aux institutions légitimes. Que Khrestos soit avec vous. "

Le Cercle Murasov détenait désormais une marge très importante pour mener à bien les manœuvres nécessaires au succès de l’opération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Karenine
Bourgeois
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Mar 18 Avr 2017 - 12:11

Karénine et Treskow se tenaient debout devant le Tsar, chacun purent voir que le souverain vivait l'un de ces moments décisifs qui forge un règne. Karénine avait fait son devoir, il attendait.

Mikhail II : " Je vous donne toute latitude – toute, vous m’entendez - pour rétablir le pouvoir légitime et l’ordre dans le pays. Vous êtes à compter de maintenant mon second, et ce jusqu’à nouvel ordre. "

Karénine : A vos ordres Sire.

Mikhail II : " Quant à vous Treskow, vous prenez la succession de Pojarski au ministère de la Guerre et de la Marine. Nous avons besoin de la bureaucratie et de ressources pour une parfaite coordination avec l’état-major."

Le vieux général opina du chef, se réhaussant en apprenant du Tsar qu'il reprenait du service comme Ministre de la Guerre et de la Marine.

Treskow : C'est un grand honneur Votre Majesté, je suis a votre disposition.

Mikhail II : Monsieur Karénine, je ne vous donnerai que les consignes suivantes. Pas d’effusion de sang. Que le peuple, s’il le désire, s’exprime dans les villes et les campagnes contre la trahison zollernoise, mais il n’y aura pas de répression de ses libertés de réunion et d’expression. Qu’il lui soit permis de faire grève s’il le souhaite également. Seule la violence contre les personnes et les biens justifiera l’intervention des forces de sécurité. Vous pourrez ouvrir le feu sur les traitres s'ils refusent vos appels à se rendre. D’autre part, j’informerai mes sujets des événements en cours et les appellerai à se rallier aux institutions légitimes. Que Khrestos soit avec vous.

Karénine : Il sera fait selon vos prescriptions. Je transmetterai vos consignes à la gendarmerie impériale.

Les deux hommes saluèrent leur souverain et se retirèrent aussitôt que celui les congédia. Sortant de la pièce, les deux hommes se regardèrent :

Treskow : Félicitations Alexei Arkadeievitch, au début de la soirée nous n'étions que des conjurés, ce matin nous sommes au gouvernement et le zollernois sera bientôt en prison. Vous avez sauvé votre pays, vous pouvez être fier de vous !

Les deux hommes repassaient en sens inverse l'enfilade de pièces puis quittèrent le palais avant de se séparer. Treskow alla prendre possession du Ministère de la Guerre pendant que Karénine retourna à l'Etat major général pour continuer de coordonner les opérations, le temps qu'on lui trouve un endroit ou s'installer.

_________________
Alexeï Arkadeievitch Karénine
Président du Conseil d'Etat, chef du gouvernement
Ministre des Affaires Etrangères
Colonel des Armées du Tsar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Karenine
Bourgeois
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Mer 19 Avr 2017 - 2:42

Alors qu’Edoran mobilise son armée et s’apprête a violer la souveraineté de l’Empire en entrant en Petite-Russlavie et que le Zollernberg rappelle son ambassadeur, les troupes impériales poursuivent leurs mouvements.

Pendant ce temps, le colonel Karénine, fort du pouvoir illimité que lui a donné le Tsar, il poursuivait la mobilisation des armées.

Les armées impériales faisaient mouvement vers le sud. Les bases édoranaises sont en passe d’être toutes encerclées a titre préventif.

Dans la nuit, Karénine se présenta au Palais des Terems et demanda audience auprès du Tsar.


_________________
Alexeï Arkadeievitch Karénine
Président du Conseil d'Etat, chef du gouvernement
Ministre des Affaires Etrangères
Colonel des Armées du Tsar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl II
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Mer 19 Avr 2017 - 4:02

Mikhaïl II était en train d'être vêtu de son uniforme de hussard lorsque son aide-de-camp vint frapper à la porte du bureau pour annoncer Karenine. Il pesta en constatant que, ayant encore maigri, son pantalon lui retombait continuellement sur les genoux. Deux crans supplémentaires furent donc percés dans la ceinture puis, le monarque satisfait, on autorisa le nouvel homme fort de l’empire à entrer.

- " C’est au sujet d’Edoran, colonel ? " dit-il en l’invitant à s’assoir " Peut-être ne le réalisent-ils pas encore, mais leurs réactions abîment davantage la représentation que se faisaient d’eux les russlaves depuis le début de cette crise. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Karenine
Bourgeois
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Mer 19 Avr 2017 - 12:58


Karénine trouvait son souverain en bonne forme curieusement. Les épreuves semblaient le revigorer et en s'asseyant, il trouvait un Tsar prêt a affronter les défis du moment.

Karénine : Oui Sire, il s'agit d'Edoran. Les 1er, 2e, et 3e corps d'armée sont en place. Le 1er corps est entré en Petite Russlavie sans rencontrer de résistance pour le moment. Les 7e et 8e corps ont laissé certaines de leurs unités dans le nord et arrivent dans le sud. Pour certaines de ces unités, elles doivent être réapprovisionnées et renforcées après les combats dans le nord. Vos vassaux d'Atropatène ont renforcés les cols sur la frontière avec le Zollernberg, 10 000 hommes ont été dépêchés sur place. Je vous informe également que nous détenons le traitre Klausburgski qui a été mis au secret à l'Okhraina. Ils pourront être présenté à Votre Majesté dans l'après midi si vous souhaitez voir le félon. Nous devons mettre en place une stratégie. Pour l'heure, l'armée de métier est sur le pied de guerre et les conscrits sont en train d'être endivisionnés.

Au niveau international, Edoran et le Zollernberg prennent une posture victimaire alors que ces deux pays ont tenté de déstabiliser et d'attaquer notre pays, je pense qu'il serait bon que vous répondiez a ces attaques et assertions. Par ailleurs, les édoranais et les zollernois essaient de faire croire a un complot de l'ONA qui serait à l'oeuvre ici même. L'Okhraina nous confirme toutefois qu'aucun personnel de l'ONA n'est présent dans le pays. Je ne suis pas sur de comprendre, mais je pense que ce qui reste de la "grande" alliance essaie de créer une convergence des luttes en mettant tout ses adversaires dans le même sac. L'objectif de la démarche reste obscur.

Je vous informe que la population a mis le feu à l'ambassade zollernoise durant des échauffourrées, l'ambassadeur zollernois a été rappelé par le gouvernement du Grand-duché.

_________________
Alexeï Arkadeievitch Karénine
Président du Conseil d'Etat, chef du gouvernement
Ministre des Affaires Etrangères
Colonel des Armées du Tsar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl II
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Jeu 20 Avr 2017 - 4:37

Pendant que Karenine décrivait la situation, l’aide-de-camp déplaçait à l’aide d’une sorte de perche crochue des figurines représentant les différents corps d’armée russlave sur une table où était dessinée la carte du pays. Le tsar visualisait ainsi fidèlement les décisions de l’état-major.

- " Les trains peuvent être réquisitionnés pour faciliter l’approvisionnement et le déplacement de renforts. A-t-on des nouvelles de notre Marine ? L’Amirauté s’est faîte peu loquace durant cette crise et nous avons besoin d’elle pour prévenir toute tentative d’invasion par les eaux.

Quant à l’international, vous avez raison de rappeler que nous devrions faire valoir notre position face aux déclarations l’adversaire. Pavlovich se rendra donc à Nautia. "

Un petit son strident retentit indiquant que la ligne télégraphique privée du tsar venait d’être jointe.

" Il semble qu’Edoran soit ouverte aux négociations… " dit-il en lisant la banderole de papier " Une délégation du Saint-Empire demande une entrevue. Cette mission conviendrait parfaitement à Brasnov.
Pensez-vous que leurs mouvements de troupes soient une tentative d’intimidation avant le début de tractations officielles ? Si la crise diplomatique peut se régler sans que du sang supplémentaire ne soit versé, alors il faudra saisir cette opportunité, mais je reste méfiant quant aux intentions de notre voisin. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Karenine
Bourgeois
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Ven 21 Avr 2017 - 18:20

Karénine : Notre marine est dans ses bases ou effectue ses activités normales, elle a assuré son rôle d'accueil des conscrits qui sont actuellement confinés à terre ou a bord des vaisseaux ou ils sont affectés.

Concernant Edoran, ce pays a toujours appliqué la stratégie de la menace avant de négocier en imposant ensuite ses revendications. Leur tentative de prendre pied en Petite Russlavie ne doit pas être oubliée. Pour le reste, il est clair qu'une guerre avec Edoran est la dernière des choses dont nous avons besoin pour le moment. Je pense que les revendications portant sur les canaux et le transterranoviens doivent être négocié dans le sens de nos intérêts souverains sur les fractions qui traversent le territoire national. Edoran n'a pas a s'ingérer dans nos affaires. De même, je recommande à Votre Majesté de profiter de l'occasion pour exiger le retrait définitif de toute présence militaire édoranaise dans le pays. Nous avons accueilli nos voisins à l'époque ou le pays traversait une période de trouble, mais les derniers évènements ont montré qu'une armée étrangère dans nos frontières peut aussi poser de gros problèmes. Vous tenez l'occasion d'impulser une nouvelle dynamique, de libérer le pays des influences étrangères pour aller de l'avant, je ne peux que vous suggérer de la saisir. Pour le reste, vous avez un argument de poids pour les négociations. Trois corps d'armées sont sur la frontières pour faire face à l'armée édoranaise qui a mobilisé avant nous et après avoir essayé de s'ingérer en Petite-Russlavie. Ils doivent admettre leur responsabilité dans le déclenchement de l'escalade et montrer des signes de bonne foi. Suite à quoi, je pense que nous pourrons à notre tour démobiliser une armée qui attends dans ses casernes une guerre qu'aucun des deux pays ne souhaite.

_________________
Alexeï Arkadeievitch Karénine
Président du Conseil d'Etat, chef du gouvernement
Ministre des Affaires Etrangères
Colonel des Armées du Tsar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl II
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Sam 22 Avr 2017 - 5:31

Le tsar partageait l’analyse de l’homme fort du pays et se fia à son jugement. Il fit transmettre des instructions claires aux représentants du gouvernement se préparant pour les négociations de Gornograd.

- " Ah, dernière chose… Je souhaite profiter de cette entrevue pour saluer votre travail et vous remercier au nom de la nation. Vous n’étiez certes pas seul dans cette entreprise - mes pensées vont également au reste des officiers loyalistes et aux états vassaux restés fidèles – mais votre ténacité et votre clairvoyance ont assuré que la Russlavie préserve son indépendance et se révèle en position de force sur la scène internationale. A ce point que votre nom court désormais sur les lèvres du petit peuple ; quelque chose me dit qu’il pourrait bien un jour vous demander de le représenter. "

Mikhaïl termina sur une note évasive mais non sans ce qui ressemblait à un début de sourire. Il restait à faire, et la présence du souverain était demandée pour les inspections de troupes autour du palais, mais le vent paraissait avoir définitivement tourné en faveur des patriotes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Karenine
Bourgeois
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Lun 24 Avr 2017 - 14:34

Karénine : Je vous remercie Votre Majesté ! Il n'en reste pas moins que, comme les nombreux autres officiers, soldats et sujets qui se sont joints à moi, nous avions tous à coeur de faire notre devoir de loyaux sujets de Votre Majesté ! Il est vrai que le fonctionnement normal des institutions a été quelques peu parasité par les derniers évènements, il faudra relancer le gouvernement et les institutions, et chacun devra alors regagner sa place. Je vous propose que nous attendions la fin des négociations avec les édoranais pour mettre fin a cette période d'exception.

_________________
Alexeï Arkadeievitch Karénine
Président du Conseil d'Etat, chef du gouvernement
Ministre des Affaires Etrangères
Colonel des Armées du Tsar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Karenine
Bourgeois
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Jeu 11 Mai 2017 - 20:07

Le colonel Karénine, alors élu avait demandé un congé auprès du commandement de l'armée qu'il avait reçu rapidement. Il fut informé de la volonté du PCD mais aussi et surtout du Tsar d'une nomination prochaine à la tête du gouvernement.

La petite datcha du nouveau député devint, par la force des choses un QG politique. Plusieurs conseillers furent nommés par Alexei pour l'aider a voir clair dans les évènements a venir.

Dans la soirée du 11 mai, un pli fut envoyé au Palais des Terems. Karénine souhaitait présenter la liste de son cabinet au Tsar.

_________________
Alexeï Arkadeievitch Karénine
Président du Conseil d'Etat, chef du gouvernement
Ministre des Affaires Etrangères
Colonel des Armées du Tsar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl II
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Sam 13 Mai 2017 - 21:36

Le tsar fut informé de l’arrivée d’Alexeï lors d’une réunion portant sur les ravages des forces putschistes dans l’Orient. Ces dernières s’étaient rendues et la situation avait repris son calme à l’extrémité de l’empire, mais il n’en restait pas moins que Livadia se résumait désormais à un champ de ruines carbonisées. La plupart des habitants avaient fui par la mer en ne laissant que peu de choses de valeur derrière eux. On disait que des popes cathodoxes s’étaient déjà implantés pour redonner à la contrée ses croyances d'antan.

- " Oui, faîtes-le entrer… "

Le député apparut vêtu en civile. Mikhaïl II signifia une pause à son assistance de militaires et hauts-fonctionnaires et s’approcha du Président.

" Je vous écoute, monsieur Karenine. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Karenine
Bourgeois
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Lun 15 Mai 2017 - 16:00

Le nouveau président du Conseil d'Etat s'avança, salua le Tsar conformément à l'usage et présenta, toujours debout, l'objet de sa visite.

Alexei : Votre Majesté, en premier lieu je tiens à vous remercier pour l'honneur que vous me faites en me permettant de pouvoir former votre gouvernement ainsi que pour la possibilité d'agir à vos coté au redressement du pays ! Ensuite, et conformément à la loi fondamentale, je vous présente la liste du futur gouvernement que je vous soumet.

Alexei s'avança jusqu'au souverain, une enveloppe cachetée en main et la remit au Tsar qui la décacheta calmement

Le document, sans en-tête, ne comportait qu'une liste de postes et de noms :


Citation :
Président du Conseil d'Etat et Ministre des Affaires Etrangères : Alexei Karenine

Ministre d'Etat, Ministre des Affaires Intérieures et de la Justice : Vladimir Karinow
Ministre de la Guerre et de la Marine : Fedor Treskow
Ministre des Finances : Vladislas Branov

_________________
Alexeï Arkadeievitch Karénine
Président du Conseil d'Etat, chef du gouvernement
Ministre des Affaires Etrangères
Colonel des Armées du Tsar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl II
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   Dim 21 Mai 2017 - 18:46

Mikhaïl consulta la liste qu’on lui présentait. Comme prévu, le gouvernement était resserré. Il remarqua d’ailleurs que personne n’avait été nommé au Ministère du Travail, de l'Agriculture et du Saint-Synode. Mais ce ne fut pas une réelle surprise car les forces progressistes du pays avaient longtemps argumenté qu’il s’agissait là d’un portefeuille de trop et que ses dossiers feraient mieux d’être attribués au Ministère de l’Intérieur pour les affaires du culte, et le Ministère de l’Économie pour le reste. Enfin, à l’exception du Ministère de la Guerre, ce gouvernement faisait une place importante aux jeunes pousses, symbolisant le début d’une nouvelle ère.

- " Monsieur le Président, j’accepte vos recommandations et nommerai le gouvernement en conséquence. Comme le désirent les vôtres et l’ont exprimé mes sujets dernièrement, ce jour marque le début d’un processus amenant le tsar à ne plus gouverner mais à régner. Je vous adresse mes félicitations et tous mes vœux de réussite. "

Le souverain salua le chef du gouvernement et se retira pour préparer le discours du trône.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Petit Père des Peuples   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Petit Père des Peuples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Père noêl, le petit chaperon rouge et deux loups
» Petit Papa Noel ou le topic de la liste au père Noel
» jantes piqué (manque des petit bout de peinture)
» Un petit test pour mesurer son état de forme:
» Petit jouet pour l'été ! Un DAX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Politique :: Palais des Terems-
Sauter vers: