La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Session extraordinaire - Crise au Kolozistan
Mar 12 Déc 2017 - 19:04 par Feodor V. Pojarski
Alors que le Ministre de la Guerre descendait de la tribune pour retourner à sa place, et que le Ministre des Phynances s'apprêtait à lui succéder pour présenter le budget du gouvernement, des cris éclatèrent en provenance de l'extrême-droite de l'hémicycle:

- Ce n'est pas Malvaneck que l'on veut ! Assez perdu de temps en peccadilles ! Le gouvernement va-t-il enfin réagir à la crise majeure qui …


Commentaires: 3
3ème législature de 1917 : modernisation militaire
Jeu 9 Nov 2017 - 0:32 par Mikha Brasnov

Réélu haut la main président de la diète, Radimir Komiov prit sa place sur le perchoir et commença à passer en revue l’ordre du jour. Le gouvernement avait insisté pour aborder en premier lieu la question de la modernisation militaire.

Le pays n’était pourtant pas en guerre et des sujets se faisaient plus pressants pour les russlaves de modeste condition. Le plan était vraisemblablement de …


Commentaires: 3
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 1
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Arrivée d'une délégation édoranaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edoran

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/04/2017

MessageSujet: Arrivée d'une délégation édoranaise   Mer 19 Avr 2017 - 13:49

Le Régent, qui avait la haute main sur les affaires étrangères, avait choisit de ne pas se déplacer en personne afin de ne pas surdimensionné l'importance de la crise édorano-russlave. Il avait toutefois missionné son plus haut-représentant, le Vice-Chancelier et ministre des affaires étrangères André d'Haudricourt, signe de l'inquiétude dans les milieux diplomatique édoranais et de l'importance accordée par le gouvernement du Saint-Empire à sa résolution.

Nommé Vice-Chancelier & Ministre des Affaires étrangères la veille dans le deuxième gouvernement Hauteville, André d'Haudricourt, diplomate émérite ayant œuvrer dans l'ombre des cabinets ministérielles puis comme conseiller du Prince-Régent, ne croyait pas devoir dès le lendemain être missionné en Russlavie. La situation semblait ubuesque. Il devait gérer une situation de crise dont le Saint-Empire n'était pas responsable : les intérêts économiques et militaires édoranais en Russlavie venaient d'être mis à mal par un oukaze du Tsar, cela de manière unilatérale. Une décision qui avait tendu les relations entre les deux pays. Le ministre demanda audience auprès de son homologue russlave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikha Brasnov
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 319
Localisation : Mourvensk
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Arrivée d'une délégation édoranaise   Jeu 20 Avr 2017 - 4:31

Après mûre réflexion, le gouvernement se montra favorable à la demande édoranaise à la condition que la rencontre se déroule à Gornograd. Afin de diminuer les risques de malentendu, l’on autoriserait un seul avion du Saint-Empire à se poser sur l’aérodrome de l’ancienne capitale. La délégation devait ensuite être accompagnée au palais du gubernya où serait menée l’audience auprès d’un représentant russlave haut-placé.

Tandis que la réponse d’Allancia était attendue, des batteries de la DCA furent placées par simple mesure de précaution aux endroits stratégiques de la ville. Brasnov, éternellement flegmatique, se préparait à accueillir le vice-chancelier sur le tarmac.

_________________
Son Altesse Illustrissime Mikhaïl Alexandrovich Cheremetievska-Brasnov,
Prince de Mourvensk,
Financier et capitaine d'industrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edoran

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/04/2017

MessageSujet: Re: Arrivée d'une délégation édoranaise   Jeu 20 Avr 2017 - 22:00

L'appareil édoranais fut détourné vers Gornograd. L'ancienne capitale des Tsars servirait donc d'écrins aux négociations édorano-russlaves. D'Haudricourt descendit de l'avion officiel, l'air grave, la délégation zollernoise à sa suite. La tension était palpable. Il salua Brasnov, puis le général de Fonteneuve, ambassadeur du Saint-Empire à Murasibirsk :

- Je vous remercie de m'accueillir en Russlavie Excellence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikha Brasnov
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 319
Localisation : Mourvensk
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Arrivée d'une délégation édoranaise   Ven 21 Avr 2017 - 4:49

L’accueil russlave fut sévère mais sans rudesse. Il faut dire que les circonstances ne se prêtaient pas aux effusions d’urbanités : tandis que les chancelleries s’affrontaient à coups de déclarations interposées, les représentants des états étaient missionnés pour colmater les brèches et éviter une escalade sanglante. Rien de neuf, au final, dans ce bal d’escobars qu’était la diplomatie.

Le convoi de berlines quitta la piste d’atterrissage et arriva sans encombre au palais du gouverneur. Chacun s’attabla dans une salle de réception restée sobre pour l’occasion.


" Excellences, vous désireriez, je présume, nous communiquer les doléances de vos gouvernements. " déclara Brasnov en ouvrant sur son siège un épais dossier " Je vous en prie. "

_________________
Son Altesse Illustrissime Mikhaïl Alexandrovich Cheremetievska-Brasnov,
Prince de Mourvensk,
Financier et capitaine d'industrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edoran

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/04/2017

MessageSujet: Re: Arrivée d'une délégation édoranaise   Ven 21 Avr 2017 - 12:04

Le Vice-Chancelier d'Haudricourt ne se déridait pas. Il conservait comme son homologue un air sévère sans se départir des courtoisies diplomatiques d'usage. L'emploi du terme de doléance,  avec ce qui lui semblait être de la morgue ne manqua pas d'hérisser son poil. Ravaler son orgueil national pour un bien plus grand, maîtriser et dissimuler ses émotions, était les qualités d'un bon diplomate. Le diplomate joua carte sur table

- Le Saint-Empire d'Edoran souhaite que la Russlavie respecte les dispositions du traité d'avril 1923 qui garantit au Saint-Empire l'usage du canal Bordeleau-Opessa, l'usage du Transterranovien et revienne sur les dispositions de l'oukaze du 18 avril ayant décidé sa fermeture, en dépit des engagements pris entre nos deux pays en 1923 et amendé le 22 juin de l'année passée.

Nous sommes prêt à rénégocier notre présence militaire en Russlavie favorablement aux attentions du Tsar en ne conservant que la base d'Opessa. Enfin, afin de garantir à nos deux nations l'usage du Transterranovien et du canal Bordeleau Opessa, mon gouvernement suggère l'établissement d'un konsortium intergouvernemental sur ces deux voies commerciales stratégiques afin d'en assurer une gestion commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikha Brasnov
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 319
Localisation : Mourvensk
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Arrivée d'une délégation édoranaise   Sam 22 Avr 2017 - 5:30

Sans doute était-il plutôt question d’un condominium, procédé peu usité dans l’Archipel permettant à plusieurs nations d’assurer leur souveraineté sur une île ou un autre territoire frontalier en intervalles avec leurs voisins. L’idée était originale mais hélas impensable dans le contexte actuel.

" Notre gouvernement est prêt à ordonner la reprise des activités sur le canal et le transterranovien. Nous sommes conscients que leur arrêt se répercute économiquement sur vos régions et les sociétés édoranaises. Mais au préalable, nous demandons qu’il soit mis fin à la mobilisation générale en Edoran et que vos troupes amassées à nos frontières, desquelles j’exclus celles habituellement présentes sur place en temps de paix, ainsi que vos unités du COMER se retirent. Il va de soi que, une fois ceci fait, nous transmettrons ces mêmes ordres aux forces du tsar.

Il n’est cependant pas envisageable que l’administration des voies de transport susnommées soit partagée. Notre pays souhaite mettre fin aux faveurs accordées à ses voisins et les concessions déshonorantes sur sa souveraineté, et renie à ce titre la priorité de passage aux édoranais incluse dans le traité d’Avril. Nous voyons la chose simplement : les tronçons sont sous la responsabilité des pays qu’ils traversent et régis par leurs lois. Aucune base étrangère ne sera par ailleurs tolérable sur le territoire national. Ces deux points ne sont pas négociables.

Je puis néanmoins vous garantir que, lorsque la situation retournera à la normale, les marchandises et voyageurs édornais ne seront pas frappés de droits de douanes outrageants ou autres mesures revanchardes. La Russlavie ne cherche à entretenir aucune rancune stérile ni à se vautrer dans le moindre acharnement contre le Saint-Empire. "

_________________
Son Altesse Illustrissime Mikhaïl Alexandrovich Cheremetievska-Brasnov,
Prince de Mourvensk,
Financier et capitaine d'industrie.


Dernière édition par Mikha Brasnov le Mar 25 Avr 2017 - 3:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edoran

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/04/2017

MessageSujet: Re: Arrivée d'une délégation édoranaise   Sam 22 Avr 2017 - 16:23

- Excellence, le gouvernement édoranais est favorable à un retrait de ses troupes présentes en Russlavie, elle ne se justifie plus, ni par l'alliance défensive qui nous unissait, de laquelle vous avez souverainement souhaité de vous retirer, bien que nous le regrettons, ni par la stabilisation des frontières du Saint-Empire. Le Prince-Régent et le gouvernement que je représente regardent avec bienveillance le retour de  Russlavie parmi les grandes nations de ce micromonde. Nos troupes présentes sur votre sol seront donc rappelés et les bases qu'elles occupent remises à votre autorité, ainsi que le sera la base de Bordeleau dont vous avez anticipée l'évacuation. Je rappelle toutefois à Votre Excellence que les ordres de mission pris le soir du 19 avril à l'initiative de l'Etat-major ont tous été retirés à la demande du Régent afin de rassurer la Russlavie et le micromonde, et d'éviter l'escalade d'un conflit dont personne ne veut, et qu'il n'y pas conséquent aucune troupe édoranaise à nos frontières. Simplement y a-t-il eu le réhaussement à un niveau de vigilence 3 qui implique la mise en place d'un état de mobilisation générale. Celui-ci sera rabaissé dans les prochaines heures.

La question primordiale pour le Saint-Empire est finalement celle des voies commerciales stratégiques que constituent le canal Bordeleau-Opessa et le Transterranovien. Leurs fermetures, unilatérales, au mépris du droit international a été regardé comme un acte d'hostilité d'autant plus qu'il était celui d'un allié et qu'aucune demande de renégociation n'avait était formulé au préalable...

Le diplomate marqua une pause...

Mon gouvernement entend la volonté du Tsar de vouloir recouvrer la plénitude de sa souveraineté et de mettre fin à des concessions qui se justifiant naguère alourdissent son économie aujourd'hui. Cependant, le Saint-Empire a des droits reconnus par traité international.

Nous concédons à votre gouvernement le retrait de toutes les forces édoranaises présentes sur le territoire russlave.
Nous acceptons le principe exposé de souveraineté sur les voies ferroviaires, en revendiquant cependant un droits prioritaires des train immatriculés en Edoran sur ceux immatriculés dans des nations étrangères et une égalité de traitement entre train russlave et train édoranais sur la portion russlave du Transterranovien. En contrepartie nous renonçons à notre droit de passage de troupe.

Le diplomate marqua une nouvelle pause...

Si un oukaze peut suspendre l'application d'un traité international et porté à mal l'économie édoranaise afin de faire pression sur son gouvernement : quelle garantie le gouvernement russlave peut apporter pour que la situation ne se reproduise pas à l'avenir ?

Le diplomate marqua une nouvelle pause dans son discours

Voici ce que nous proposons : nous renonçons à l'idée d'un condominium mais maintenons pour le canal Bordeleau-Opessa le principe d'un consortium à capitaux publics, moitié russlave, moitié édoranais, mutuellement profitable, auquel serait concédé la gestion du canal et qui en fixerait librement les droits de péages, assortit, par traité, d'une garantie d'une liberté de passage aux navires civiles édoranais et russlaves, ainsi que de leur égalité de traitement et de leur priorité de passage à ceux relevant d'autres nations sur l'ensemble du canal. Cela n'atteignant en rien les divers droits de douanes sur les marchandises prélevés par les états souverains et diverses réglementations sur la navigation. Nous renonçons en contrepartie à notre droit de passage de troupes sur le canal.

Le diplomate du Saint-Empire ne pouvait qu'approuver les revendications souveraines de la Russlave. Loin de concéder à tout va, d'Haudricourt souhaitait renégocier afin de mettre en place un juste équilibre tout en garantissant les droits acquis par les entreprises édoranaises et profitables à leur commerce. Les propositions édoranaises lui paraissaient mesurées et mutuellement profitables. Il savait que des traités inégaux conduisaient un jour aux guerres, du moins à la naissance de tensions comme celles des derniers jours. Il ne pouvait concédé moins. Le Saint-Empire avait fait un grand pas, la Russlavie l'accepterait-il ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikha Brasnov
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 319
Localisation : Mourvensk
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Arrivée d'une délégation édoranaise   Mar 25 Avr 2017 - 5:14

Le ministre s’adossa contre son siège, le regard acéré plongeant dans celui de son interlocuteur. Maître de la police russlave depuis plusieurs années, il avait appris les réflexes du métier comme détecter le bluff et les salades des accusés. Aussi, les propos de Haudricourt lui causèrent de nombreuses pensées, toutes n’étant pas bonnes à dire dans ces circonstances.

" Permettez un instant. "

Il pivota vers un groupe d’assistants pour un court conciliabule. Puis il se recentra sur l’envoyé édoranais.

" Puisque les infrastructures dont il est question furent bâties avec l’assistance du Saint-Empire, et que nos deux pays en font le plus grand usage, nous acceptons qu’une certaine priorité de passage soit conférée aux véhicules édoranais, étant entendu que les immatriculations russlaves auront préséances sur celles-ci à l’intérieur de nos frontières. Cette courtoisie se devra cependant d’être réciproque, donc inversée, en Edoran.

Votre proposition concernant le canal de Bordeleau-Opessa retirerait le contrôle direct de l’état sur l’ouvrage et créerait une nouvelle structure ad hoc. Que gagnerions-nous à déplacer la responsabilité du canal vers une entreprise, fusse-t-elle publique et coadministrée ? La gestion actuelle de notre tronçon nous convient parfaitement et ne vous empêche nullement - que ce soit l’état édoranais ou l’une de vos entreprises - de régenter le vôtre comme bon vous semble. La réouverture prochaine de l’ouvrage par nos soins devrait suffire à lui redonner sa condition précédant les hostilités.  "

Sur ce dernier point, l’argumentaire économique relevé par la délégation d’Allancia semblait quelque peu bancal aux yeux des russlaves. Les sociétés d’exploitation édoranaises pouvaient déjà prospérer en s’occupant à leur guise de la section moldavienne du canal.

_________________
Son Altesse Illustrissime Mikhaïl Alexandrovich Cheremetievska-Brasnov,
Prince de Mourvensk,
Financier et capitaine d'industrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edoran

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/04/2017

MessageSujet: Re: Arrivée d'une délégation édoranaise   Mar 25 Avr 2017 - 22:41

De nombreux points avait été concédés de part et d'autres et l'ont s'acheminait vers une résolution pacifique du conflit.

- Je concède Excellence le principe de priorité nationale des navires sur chacune des portions en contrepartie de la priorité des navires édoranais sur la portion russlave et vice versa. Nous acceptons l'extension de ce principe au transterranovien.

Le but de cette entreprise est certes économique, chaque pays recevra ses dividendes, mais doit, par l'intérêt économique qu'apportera sa rentabilité, empêcher l'une ou l'autre des parties prenantes de fermer le canal unilatéralement sans qu'elle soit lésée. Le but est bien de travailler à garantir la pérennité de cette voie fluviale majeure.

Prenant en compte le peu d'enthousiasme du Russlave. Le diplomate proposa une mesure alternatives :

- Je propose, si ce projet n'emporte pas la faveur de votre gouvernement, d'au moins garantir le préavis de fermeture du canal afin que l'une et l'autre des parties puisse se rencontrer avant qu'il y ait des effets économiques. Nous proposons 15 jours, principe que l'on étendrait également au transterravonien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikha Brasnov
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 319
Localisation : Mourvensk
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Arrivée d'une délégation édoranaise   Jeu 27 Avr 2017 - 17:38

" C’est une suggestion intéressante. Il est vrai que les dommages des entreprises concernées sont essentiellement dues à la soudaineté de l’ordre et leur impossibilité à préparer la fermeture des infrastructures en question. Le délai suggéré de deux semaines peut se comprendre. Mais supposez un instant qu’un état belliqueux entre en guerre avec l’Edoran et la Russlavie tout en disposant d’une flotte dans la Crassemer. La période de quinze jours précédant la fermeture du canal serait amplement suffisante pour lui permettre d’y introduire ses vaisseaux et ravager nos états vassaux.

Je vous propose par conséquent l’alternative suivante conservant le principe que vous évoquiez : avant toute fermeture du canal ou du transterranovien, nos deux pays devront se concerter pour arrêter un délai qui prendra en compte l’urgence de la situation et son contexte en général. Ainsi conserverions-nous une marge de manœuvre essentielle contre l’ennemi tout en convenant du meilleur temps de préparation pour les entreprises concernées par les perturbations de services.

Si vous êtes d’accord, je pense que nous pourrions commencer à poser sur le papier les points de ce consensus. "

Des exemplaires du traité d’Avril étaient disponibles dans la salle. Brasnov se tourna vers la déléguation zollernoise.

" Dîtes-moi, vous avez été bien silencieux ces dernières heures. Souhaitez-vous ajouter quelque chose aux propos de monsieur d’Haudricourt ? "

Il alluma un cigare à l’arôme puissant.

" Ah, et nous avons conservé un petit présent à vous offrir. La famille grand-ducale devrait apprécier... "

_________________
Son Altesse Illustrissime Mikhaïl Alexandrovich Cheremetievska-Brasnov,
Prince de Mourvensk,
Financier et capitaine d'industrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edoran

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/04/2017

MessageSujet: Re: Arrivée d'une délégation édoranaise   Lun 1 Mai 2017 - 21:03

- L'idée avancée par Votre Excellence est judicieuse et intéressante dans le cas où l'un de nos deux pays seraient menacés par le canal. Elle peut tout à fait compléter celle avancée par mon gouvernement qui existe pour imposer un préavis salutaire à nos entreprises si par malheur nos deux pays venaient à renouer avec leur mésentente. Je propose donc de les conserver toute deux pour ces deux cas bien spécifique.

L'ambassadeur zollernois auprès du Tsar, le diplomate Wilhelm Mayer se contentait de faire de la figuration, il goûtait fort peu aux sarcasmes de Brasnov :

- Excellence, nous sommes heureux que la situation revienne à la normale et qu'un accord profitable au deux partis puisse être trouvé.

Chacune des délégations marqua une pause, afin de rédiger un texte final.

- Voici Excellence une proposition d'amendement au traité d'avril qui reprend les éléments de notre discussion.

Citation :
Accords de Gornograd amendant le Traité d'Avril


Au nom du Saint-Empire d'Edoran, représenté par Son Excellence M. André d'Haudricourt, Vice-Chancelier du Saint-Empire, Ministre des Affaires étrangères, d'une part
Au nom de l'Empire de Sainte-Russlavie, représenté par Son Altesse Illustrissime Mikhaïl Alexandrovich Cheremetievska-Brasnov, Prince de Mourmansk, Ministre de l'Intérieur, d'autre part,

Aux fins de parfaire leurs relations bilatérales, conviennent de l'accord qui suit amendant le Traité d'avril 1923 ;

Titre I : Des troupes stationnées

Article 1 : Les bases édoranaises de Zotchi, de Valuta et d'Opessa sises en Russlavie sont rétrocédées au gouvernement de Sa Majesté le Tsar. Les troupes édoranaises sont évacuées du territoire de l'Empire de Sainte-Russlave. La base russlave sise en Edoran est rétrocédé au gouvernement de Sa Majesté l'Empereur. Les troupes russlaves sont évacuées du territoire du Saint-Empire d'Edoran.

Titre II : Des voies de transport communes

Article 2 : Chacune des hautes parties contractantes reçoit la pleine souveraineté sur les portions du canal de Bordeleau-Opessa et du Transterranovien traversant leur territoire.

Article 3 : Les navires et trains immatriculés en Edoran et en Russlavie reçoivent la priorité de passage sur leur territoire national respectif.

Article 4 : Les navires et trains immatriculés en Edoran reçoivent la priorité de passage sur les navires et trains étrangers, à l'exclusion de ceux issus des états vassaux de la Sainte-Russlavie, sur les portions russlaves du canal Bordeleau-Opessa et du Transterranovien. Les navires et trains immatriculés en Russlave reçoivent la priorité de passage sur les navires et trains étrangers, à l'exclusion de ceux issus des états vassaux du Saint-Empire, sur les portions édoranaises du canal Bordeleau-Opessa et du Transterranovien.

Article 5 : La fermeture d'une portion nationale du canal Bordeleau-Opessa ou du Transterranovien par l'une des hautes parties contractantes est soumise à un préavis de 15 jours auprès de l'autre partie contractante, à l'exclusion d'une fermeture faisant suite à une déclaration de guerre.

Titre III : Des dispositions finales

Article 6 : Les dispositions du Traité d'Avril contraires au présent accord sont abrogées


Fait à Gornograd, le 1er mai 2017 [calendrier micromondial]

Pour le Saint-Empire d'Edoran
Le Vice-Chancelier, Ministre des Affaires étrangères, André d'Haudricourt,

Pour l'Empire de Sainte-Russlavie
Le Ministre de l'Intérieur, Mikhaïl Alexandrovitch, Cheremetievka-Brasnov, Prince de Mourmansk,

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikha Brasnov
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 319
Localisation : Mourvensk
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Arrivée d'une délégation édoranaise   Mar 2 Mai 2017 - 20:01

Les russlaves furent satisfaits du nouvel accord. Ils proposèrent un simple complément pour la forme qui ne devait pas susciter d’objection.

Citation :
Article 1 : Les bases édoranaises de Zotchi, de Valuta et d'Opessa sises en Russlavie sont rétrocédées au gouvernement de Sa Majesté le Tsar. Les troupes édoranaises sont évacuées du territoire de l'Empire de Sainte-Russlave. La base russlave de Bordeleau sise en Edoran est rétrocédée au gouvernement de Sa Majesté l'Empereur. Les troupes russlaves sont évacuées du territoire du Saint-Empire d'Edoran.

- " Ce document est acceptable en l’état. Nous souhaitons remercier votre délégation, Excellence, pour son tact et sa volonté d’apaisement. Aujourd’hui, une guerre a été évitée et la guérison de nos blessures peut débuter. En temps et en heure, avec l’aide de la Providence, les rapports entre nos deux pays se réchaufferont. "

Le ministre fit un signe à des gardes proches qui s’éclipsèrent momentanément. Ils revinrent aux bras de deux individus clefs dans la crise actuelle : Alexandre de Klausbourg et Mikhail Golenichtchev. Ils arboraient leurs uniformes, mais sans leurs épées, ni les insignes, galons et boutons de manche qu’on leur retira un peu plus tôt dans la discrétion, évitant ainsi l’humiliante cérémonie de dégradation devant les badauds que la loi russlave réservait à leur cas. Ils furent libérés de leurs menottes.

" Monsieur d’Haudricourt, ces hommes sont à vous. Leur sort ne nous concerne plus. Sachez simplement que notre territoire leur est désormais formellement défendu. "

Les participants attendirent d’éventuels derniers ajouts avant de procéder à la signature du document.

_________________
Son Altesse Illustrissime Mikhaïl Alexandrovich Cheremetievska-Brasnov,
Prince de Mourvensk,
Financier et capitaine d'industrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edoran

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/04/2017

MessageSujet: Re: Arrivée d'une délégation édoranaise   Mar 2 Mai 2017 - 22:01

d'Haudricourt apposa à son tour la signature au nom de son pays, lui donnant une pleine valeur légale. Il fixa l'air sévère le prisonnier qui avait mis en branle la paix du continent Nord, fut-il Prince du Saint-Empire :

- Excellence, je vous prie de bien vouloir, au nom de Son Altesse Sérénissime le Prince-Régent, remercier Sa Majesté le Tsar, pour sa mansuétude à l'égard de son oncle.

...

- J'ose croire désormais que le temps effacera les blessures ouvertes lors de ce malheureux évènements. Je vous ferai part de la ratification de Sa Majesté via notre ambassadeur en poste à Murasibirsk.

Les délégations étrangères quittèrent le territoire russlave. D'Haudricourt avait le sentiment du devoir accompli, la paix avait été préservé c'était là l'essentiel. Quant au ci-devant Prince Klausburgski on disait que son oncle, le Prince-Régent, comme sa nièce, la Grande-Duchesse, souhaitaient qu'il prenne le chemin de l'exil au Sud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée d'une délégation édoranaise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée d'une délégation édoranaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le PMC nouveau est arrivé
» [Arrivée officielle] Romain FROSSARD
» il m'est arrivé un truc bizarre
» pas d arrivée de liquide de frein
» Délégation Japonaise en visite à Caen.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: La Sainte Russlavie-
Sauter vers: