La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Proposition de rencontre
Aujourd'hui à 9:59 par Alexeï Karenine

» Convocation
Aujourd'hui à 9:24 par Alexeï Karenine

» Oukaze du 17 janvier 1918 : présidence du Conseil
Aujourd'hui à 2:55 par Mikhaïl II

» Absence
Lun 15 Jan 2018 - 14:39 par Alexeï Karenine

» LE VIGILANT, 12 janvier 1918
Ven 12 Jan 2018 - 10:52 par Le Vigilant

» Rendez vous au Club Universitaire
Ven 12 Jan 2018 - 10:02 par Iraklion Menchikov

» Arrivée de l'ambassadeur de la Semi-Républik du Krassland
Ven 12 Jan 2018 - 1:39 par Mikhaïl II

» Modifier le nom d'un parti
Jeu 11 Jan 2018 - 22:21 par Alexeï Karenine

» Programme et idéologie
Jeu 11 Jan 2018 - 19:58 par Miroslav Kopernich

» Communiqué de la faction parlementaire démocrate
Jeu 11 Jan 2018 - 9:52 par Iraklion Menchikov

» Concernant le prétendant au trône Kolozistanais
Jeu 11 Jan 2018 - 8:31 par Charles de Hauteville

» Réunion de cabinet
Mer 10 Jan 2018 - 20:58 par Prince Andronikov

Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 2
3ème Législature de 1917 : Ratification de traités
Lun 18 Déc 2017 - 16:34 par Mikha Brasnov
Concentrés sur l’aventure martiale en Kolozistan, les politiciens russlaves s’étaient assez peu exprimés sur la conclusion du Sommet régional d’Arzamozate. Il faut dire que le contenu exact des négociations n’avait pour une fois pas fuité dans la presse, même si le communiqué introduisant la rencontre avait clairement mentionné l’épineux sujet du Canal Transcontinental reliant le Lac de Centurya …

Commentaires: 2
Session extraordinaire - Crise au Kolozistan
Mar 12 Déc 2017 - 19:04 par Feodor Pojarski
Alors que le Ministre de la Guerre descendait de la tribune pour retourner à sa place, et que le Ministre des Phynances s'apprêtait à lui succéder pour présenter le budget du gouvernement, des cris éclatèrent en provenance de l'extrême-droite de l'hémicycle:

- Ce n'est pas Malvaneck que l'on veut ! Assez perdu de temps en peccadilles ! Le gouvernement va-t-il enfin réagir à la crise majeure qui …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités

Alexeï Karenine

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Elections de janvier 1918 - Campagne et propagande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feodor Pojarski

avatar

Nombre de messages : 388
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Elections de janvier 1918 - Campagne et propagande   Mer 20 Déc 2017 - 10:21

L'ardeur des ministres du gouvernement Andronikov à faire voter les lois par dizaines devant la Douma traduisait bien l'ambiance de fin de mandat qui régnait dans le pays. Les élections législatives étaient prévues pour le début de la nouvelle année, et une grande incertitude prévalait quant à leurs résultats.

Certes, en apparence, ces élections semblaient en tout point conformes aux précédentes: elles opposeraient le Parti Impérial, soutien du régime, des officiers, des industriels, des propriétaires et des phynanciers, au Parti KD, soutien des institutions, des avocats, des industriels, des propriétaires et des phynanciers. Une telle offre "démocratique", digne de ce qui se faisait jadis au Panaconda, était tout à fait de nature à satisfaire la Cour, les barines et les bourjouis, bref, tout ce qui comptait en Russlavie. Les quelques candidats républicains ou radicaux qui parviendraient peut-être à se faire élire (sous la bannière du PCD ou en tant qu'indédependants) n'empêchaient pas les pontes du PIR de dormir.

Et pourtant. Et pourtant, en réalité, ces élections de janvier inquiétaient quelque peu les bonzes du PIR, et troublait quelque peu leur sommeil.

La vérité était que, depuis quelques mois, des franges importantes du Parti Impérial et du corps des officiers étaient devenues... turbulentes. Les clubs d'officiers, les associations cosaques, les ligues patriotiques connaissaient une flambée d'activité, tandis que le Parti Septembriste et l'Union de Saint-Wolodymir, deux minuscules groupuscules jusqu'ici négligeables, semblaient croître en importance, et nombreux étaient les députés du PIR qui, candidats à leur propre réélection, semblaient maintenant éprouver le besoin de sécuriser l'appui de ces cliques d'officiers et de nationalistes intransigeants. Les conservateurs "libéraux", proches de la Cour et des milieux phynanciers, craignaient à vrai dire que la prochaine Douma soit bien moins docile que celle-ci. Des ministres comme Iossif Solomonovitch Malvenech ou Dmitri Mavrikievitch Valastoulov n'hésitaient pas à voir la main de Pojarski derrière cette "radicalisation" de la base.

L'unité du PIR n'était pas encore en jeu, mais il semblait de plus en plus que deux tendances antagonistes s'y affrontaient, et que certains ministres du gouvernement Andronikov avaient plus en commun avec le PCD qu'avec leur propre aile droite...



_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Colonel du 1er Régiment cosaque "Révolution & Etat de droit"
Commandant du Corps Expéditionnaire Russlave au Kolozistan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor Pojarski

avatar

Nombre de messages : 388
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Elections de janvier 1918 - Campagne et propagande   Sam 23 Déc 2017 - 12:25

La frange "nationaliste" du Parti Impérial se sentait pousser des ailes. Le retour du prince Pojarski, l'intervention au Kolozistan sous la bannière du panslavisme, l'hystérie patriotique et panslaviste qui l'accompagnait: tout cela permettait aux radicaux du PIR, longtemps snobés par l'élite aristocratique et phynancière du parti, d'espérer de très bons résultats aux élections législatives.

L'opposition grandissante entre les deux ailes du PIR conduisait à des situations complexes dans les circonscriptions électorales, où plusieurs candidats concourraient parfois sous la même étiquette, comme Poursk, où deux candidats se réclamaient chacun de l'investiture du Parti Impérial. Ailleurs, les challengers se présentaient comme indépendants, ou sous l'étiquette d'un petit parti: Union de Saint-Wolodymir, Parti Septembriste, Action Cathodoxe Sociale, etc. On trouvait des candidats maréchalistes, novembristes, loughinistes, krasschenkistes etc. Certains se réclamaient du patronage de Chisinau, ce qui voulait dire du grand-duc Wolodymir, éternel prétendant au trône. Dans la circonscription électorale de Cheremetievsk, le candidat sélectionné par le PIR (c'est-à-dire, par le clan Chermetievska) voyait sa réelection menacée par un curieux front commun formé par le candidat KD et par un lieutenant à la retraite se réclamant lui aussi du PIR. Ce n'était là qu'un exemple parmi tant d'autres de la joyeuse anarchie qui règnait dans cette campagne électorale.

La victoire du PIR semblait assurée. Mais quel PIR ? C'était toute la question.  

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Colonel du 1er Régiment cosaque "Révolution & Etat de droit"
Commandant du Corps Expéditionnaire Russlave au Kolozistan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor Pojarski

avatar

Nombre de messages : 388
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Elections de janvier 1918 - Campagne et propagande   Dim 24 Déc 2017 - 19:55

La campagne battait son plein. Les caricaturistes et autres dessinateurs, habituellement au chômage pendant le reste de l'année, travaillaient d'arrache-pied. A la demande des candidats de tous bords, ils produisaient des affiches toujours plus sensationnalistes, toujours plus violentes, afin d'exciter l'ardeur démocratique du peuple russlave.

Bien entendu, la plupart des affiches et dépliants des candidats du PIR mettaient en garde le Russlave contre la résurgence du bacille merksiste révolutionnaire, qui était loin d'être battu, et dont la défaite ne pouvait être assurée que par la réélection d'une Douma "imprégnée des principes les plus sains et du zèle le plus intransigeant".

"Contre l'hydre edorano-merksiste - pour le pain : vote Tchioukine !" ordonne cette affiche de la cironscription électorale de Kalouga-sud.



"Les réformes militaires et l'alliance edoranaise contre le péril rouge !" annonce cette affiche du comité pour la réélection du ministre Vassilshine.



"Moujik, voilà à quoi ressemble la frontière russlavo-valdiske ! Vote PIR !" conseille ce dépliant distribué aux circonscriptions sibériennes.


D'autres exaltent le rôle messianique de la Russlavie, appelée à piétiner l'injustice et défendre le Droit partout à travers le Micromonde:



"Pour notre glorieuse armée ! Pour que la Russlavie commande au micromonde - vote Petroutchev !"


Les candidats du PCD, quant à eux, font campagne sur des sujets beaucoup plus ternes, tels que "l'Etat de Droit", "la démocratie", "les droits civils et politiques", l'abolition de l'Okhrana, etc. Avec des idées aussi ennuyeuses, leur échec électoral en janvier est assuré.

Enfin, quelques candidats merksistes ont l'inconscience de se présenter aux suffrages ici et là. Ainsi d'un fou dangereux qui se présente dans la circonscription ouvrière de Novolensk-Ivanovsk à l'aide d'une propagande scandaleuse et mensongère dénonçant la rapacité des élites:



_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Colonel du 1er Régiment cosaque "Révolution & Etat de droit"
Commandant du Corps Expéditionnaire Russlave au Kolozistan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikha Brasnov
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 336
Localisation : Mourvensk
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Elections de janvier 1918 - Campagne et propagande   Ven 29 Déc 2017 - 21:53

Mikha, comme l’appelait affectueusement ses proches et plus curieusement le Tsar, jeta un troisième verre de cristal contre le mur de son bureau. En continuant de la sorte, sa collection de récipients précieux risquait de ne pas faire long feu. Il faut dire que l’ancien ministre redevenu homme d’affaires était dans une colère noire depuis que les journaux lui avaient appris la candidature d’un membre du PIR concurrent. Sa circonscription verrait donc deux hommes de droite concourir contre un jeune instituteur nommé par le PCD et un ancien contremaître d’une manufacture locale censé représenté une liste indépendante mais dont beaucoup soupçonnaient la proximité avec les milieux radicaux.

Le candidat du vieil aristocrate, sa " créature ", un médecin respecté, recevait de généreuses contributions des Cheremetievska-Brasnov, ce qui lui permettait de disposer d’un net avantage en matière d’équipe de campagne structurée et de tracts imprimés. Mais une enquête de terrain par quelques dévoyés du coin révéla, à vue de nez, que la candidature du rival nationaliste était en odeur de sainteté auprès de l'éléctorat.


Mikhaïl Alexandrovich : " Après tous mes dons à leurs associations de borgnes et autres défigurés, voilà comment ils me remercient. Je suis sûr que ce satané Pojarski y est pour quelque chose… "

Andrei : " Calmez-vous, Altesse. " déclara son assistant en l’aidant à s’assoir " Souvenez-vous des avertissements de l’infirmière, votre cœur est usé… "

Le faciès du vieil homme reprit des couleurs plus naturelles.

Mikhaïl Alexandrovich : " Il faut agir, Andrei, et vite… "

Mikha entra dans un intense moment de réflexion ponctué par quelques mimiques illustrant chaque option qu’il évacuait de son esprit.

Mikhaïl Alexandrovich : " Voici ce que nous allons faire…. Fouillez dans les registres de la paroisse et de la mairie. Interrogez aussi le tenancier de la taverne principale, il a dû en entendre de bien belles. Nous allons trouver un ou deux détails sordides qui révolteront les babouchkas de la circonscription… Les discussions à la sortie de l’Église seront savoureuses ! "

Le prince se tapa la jambe en laissant échapper un petit rire mauvais.

Mikhaïl Alexandrovich : " Allez ouste, et ne laissez aucun tiroir non remué. Quant à moi, je vais… appeler un ami de longue date. "

Il pivota vers un téléphone et le décrocha.

Mikhaïl Alexandrovich : " Allô ? Oui mademoiselle, je vous saurais gré de me mettre en relation avec le siège de l’Okhrana… »

_________________
Son Altesse Illustrissime Mikhaïl Alexandrovich Cheremetievska-Brasnov,
Prince de Mourvensk,
Financier et capitaine d'industrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elections de janvier 1918 - Campagne et propagande   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elections de janvier 1918 - Campagne et propagande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris-Mantes (54km): le 30 janvier 2010
» Peche sur le Clain en ce début Janvier...
» VOTRE PÊCHE DE JANVIER
» TIR EN CAMPAGNE VERTUS 2010
» Photo cyclotourisme janvier 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: La Sainte Russlavie :: Campagne électorale-
Sauter vers: