La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Alerte Météo en LED
Sam 20 Oct 2018 - 20:49 par Marii

» Douma d'Empire - Composition actuelle
Dim 9 Sep 2018 - 3:19 par Le Secrétaire

» Absence
Sam 8 Sep 2018 - 22:06 par Koupavon T. Tatarintsev

» Résultats des élections du 3 septembre 1918
Ven 7 Sep 2018 - 23:19 par Le Secrétaire

» Élections générales du 3 septembre 1918
Lun 3 Sep 2018 - 11:34 par Le Secrétaire

» S. & P. de la loi de 1918 sur la peine de mort
Lun 3 Sep 2018 - 11:29 par Mikhaïl II

» 2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Lun 3 Sep 2018 - 11:27 par Le Secrétaire

» Le crime de Bougoulma
Sam 25 Aoû 2018 - 19:41 par Koupavon T. Tatarintsev

» Oukaze du 19 août 1918 : promotions des noces impériales
Dim 19 Aoû 2018 - 17:22 par Mikhaïl II

» Noces impériales
Dim 19 Aoû 2018 - 15:43 par Mikhaïl II

» Visite de L'Ambassadrice Principale Marii de la LED
Mer 15 Aoû 2018 - 15:49 par Marii

» Prochaines régates du Déacan
Dim 5 Aoû 2018 - 18:41 par Zoéé

Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 4
2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov
Le Prince Andronikov avait eu sans problème le soutien de la majorité des députés de la Douma. Il avait un programme de redressement de la Russlavie et de reprise en main du bloc russlave. Si elle ne pouvait, pour l'heure, jouer les puissances mondiales, elle ne pouvait renoncer à son rôle de puissance régionale et devait redevenir la tête du monde russlave en lieu et place du Kolozistan qui …

Commentaires: 3
1ère législature de 1918 : Traité de la CFI-TTN
Mar 1 Mai 2018 - 0:16 par Mikha Brasnov
Vladimir Kerensky : " Messieurs les députés, le dernier thème à l’ordre du jour de cette législature est aujourd’hui soumis au vote. Il est question du texte issu de la Conférence Ferroviaire Internationale - Transterranovien (CFI-TTN). Gardons à l'esprit qu'une procédure de ratification s’effectue sans débat, bien que j'autorise une déclaration par groupe si besoin est. "

Citation :
Traité …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Meeting de campagne au café Medved

Aller en bas 
AuteurMessage
Iraklion Menchikov

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Meeting de campagne au café Medved   Mar 26 Déc 2017 - 23:21

- Et, plutôt que les vains mots d’empire et de panslavisme, nous disons : démocratie, fédéralisme, et fraternité des peuples !

Un tonnerre d’applaudissements retentit à travers la salle enfumée du café « Medved », où l’on est pourtant peu habitué à écouter des discours prononcés en Russlave, qui pour la quasi-totalité des Transvalaques n’est guère plus qu’un idiome barbare réservé aux interactions avec l’Etat. Mais c’est que l’orateur qui s’adresse aujourd’hui au public de ce établissement bien connu des cercles progressistes est lui-même citoyen russave, et, d’ailleurs, l’assemblée elle-même est en grande partie composée de Russlaves : étudiants, intellectuels, avocats : tous ont en commun d’être nostalgiques des éphémères « Républiques russlaves » : anciens militants du Parti Républicain ou du Parti Merksiste Luniniste, membres de l’aile gauche du PCD, simples idéalistes qui ne se résignent pas au régime actuel… Ils sont venus de Gornograd, Murasibirsk, Tobolsk, ou encore Pockzin, pour entendre l’orateur. Les ont rejoint des activistes et intellectuels petit-russlaves et transvalaques. Tous ont en commun de militer pour plus de démocratie, plus d’autonomie, plus de liberté des peuples.

-… Et c’est donc avec une immense fierté, poursuit l’orateur, que je reçois l’investiture du Bloc Transvalaque pour la circonscription de Sibiou-III !

Le « Bloc Transvalaque », rassemblement hétéroclite de libéraux et de démocrates transvalaques, est suffisamment inoffensif et modéré pour ne pas encourir la vindicte des autorités russlaves : son combat pour l’autonomie transvalaque est extrêmement prudent, pusillanime diront certains, et en tout état de cause limité aux matières culturelles. Néanmoins, que le Bloc ait offert la circonscription ultra protégée de Sibiou-III à l’orateur du jour laisse présager que certains de ses membres sont prêts à défier l’ogre tsariste…

Car le candidat investi par le Bloc Transvalaque, le candidat qui harangue aujourd’hui les salles pleines à craquer du café Medved, n’est autre qu’Iraklion Dmitrievitch Menchikov, qui fût brièvement député démocrate sous la République en 1909. Une bien maigre qualification pour prétendre au leadership de la gauche merksiste et républicaine, certes, mais l’élimination quasi-totale des instances du PMLR et du PR fait du jeune avocat un des progressistes les plus en vue. C’est la raison pour laquelle, jugeant trop dangereux de se présenter dans sa ville de Gornograd, Menchikov a négocié cet accord avec la jeune garde du Bloc Transvalaque, qui entend désormais reprendre le combat pour l’autonomie en alliance avec les forces révolutionnaires russlaves et petite-russlaves.

La circonscription de Sibiou-III lui est acquise : sise à cheval sur le quartier universitaire, naturellement révolutionnaire, et le quartier petit-bourgeois du Modol, largement acquis aux consignes de vote du Bloc, elle offre à Menchikov la possibilité d’une victoire facile face au candidat de l’Union des Propriétaires, l’aristocrate Sturdzo.

Sibiou n’est qu’une rampe de lancement, comme d’autres petites circonscriptions à travers la Russlavie et la Petite-Russlavie où se présentent, discrètement et sous des bannières rassurantes, des candidats animés par l’amour de la liberté et du progrès. Le véritable objectif est de faire entrer à nouveau la voix de la gauche révolutionnaire à la Douma. Et Iraklion Dmitrievitch entend bien être cette voix là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Meeting de campagne au café Medved
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meeting de natation 2010 Montbrison
» TIR EN CAMPAGNE VERTUS 2010
» CF Campagne Scratch 2010 - Fontaine Milon (Pays de la Loire)
» meeting de marche à BAZAS gironde
» Extrait de café de Rod Hutchinson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Provinces :: Gubernya de Gornograd :: Kraï de Transvalachie-
Sauter vers: