La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Arrivée du Prince Impérial Kouadio Moutawa
Dim 17 Juin 2018 - 22:30 par Kouadio Moutawa

» Prochaines régates du Déacan
Dim 17 Juin 2018 - 18:21 par Zoéé

» Anonce de mariage
Dim 17 Juin 2018 - 16:52 par Mikha Brasnov

» 2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov

» Noces impériales
Mer 23 Mai 2018 - 0:56 par Le Secrétaire

» Département du Patrimoine Culturel
Ven 18 Mai 2018 - 0:48 par Le Secrétaire

»  Oukaze du 12 mai 1918 : nomination gouvernementale
Sam 12 Mai 2018 - 20:33 par Mikhaïl II

» Demande en mariage
Sam 12 Mai 2018 - 17:14 par Mikhaïl II

» LE VIGILANT, 10 mai 1918
Jeu 10 Mai 2018 - 17:31 par Le Secrétaire

» Bulles patriarcales
Mer 9 Mai 2018 - 1:04 par Le Secrétaire

» Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)
Mar 8 Mai 2018 - 14:55 par Zoéé

» Journal officiel de la Grande-Principauté de Livadia
Sam 5 Mai 2018 - 19:47 par Jakob N. Ostermann-I.

2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov
Le Prince Andronikov avait eu sans problème le soutien de la majorité des députés de la Douma. Il avait un programme de redressement de la Russlavie et de reprise en main du bloc russlave. Si elle ne pouvait, pour l'heure, jouer les puissances mondiales, elle ne pouvait renoncer à son rôle de puissance régionale et devait redevenir la tête du monde russlave en lieu et place du Kolozistan qui …

Commentaires: 0
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 3
1ère législature de 1918 : Traité de la CFI-TTN
Mar 1 Mai 2018 - 0:16 par Mikha Brasnov
Vladimir Kerensky : " Messieurs les députés, le dernier thème à l’ordre du jour de cette législature est aujourd’hui soumis au vote. Il est question du texte issu de la Conférence Ferroviaire Internationale - Transterranovien (CFI-TTN). Gardons à l'esprit qu'une procédure de ratification s’effectue sans débat, bien que j'autorise une déclaration par groupe si besoin est. "

Citation :
Traité …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Mikha Brasnov

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Le Correspondant de Somorkonde - 7 janvier 1918

Aller en bas 

Que veut Edoran au Kolozistan ?
Transformer le nord du pays en une zone économique exclusive affermée à la bourgeoisie edoranaise
20%
 20% [ 1 ]
Déporter la classe ouvrière kolozistanaise en Edoran pour y travailler dans ses usines
0%
 0% [ 0 ]
Eliminer la paysannerie slave, conformément aux instructions de la Franc-charpenterie
0%
 0% [ 0 ]
Créer un royaume personnel pour le général de Hauteville
80%
 80% [ 4 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Iraklion Menchikov

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Le Correspondant de Somorkonde - 7 janvier 1918   Dim 7 Jan 2018 - 11:36


LE CORRESPONDANT DE SOMORKONDE
Revue en langue russlave et persane

Pour son premier numéro, la nouvelle rédaction du Correspondant a l'honneur d'offrir à ses lecteurs une interview exclusive de Svetlana Sokolova, Premier Ministre légitime du Kolozistan et Secrétaire général du Parti Merksiste-Luniniste local.

On ne présente plus Svetlana Merkoulovna Sokolova, femme d'Etat implacable et ambitieuse. Son élection à la tête du Kolozistan, d'abord comme Présidente de la République en juillet 1917, puis comme cheffe du gouvernement à partir d'octobre dernier, a suscité un espoir immense à travers tout l'Archipel, que l'on avait plus vu depuis la brève République russlave de 1909-1910. Enfin, une merksiste sincère et convaincue accédait démocratiquement à la tête d'un Etat du Micromonde ! Les peuples opprimés du Micromonde pouvaient légitimement croire en des lendemains radieux de fraternité des races et de prospérité partagée. La promesse d'un Micromonde plus juste, plus démocratique, plus fraternel se dressait tel un phare de lumière rouge et ardente sur la plaine, tel un palais de cristal brillant de tous les espoirs de l'humanité...

Las ! Les forces de la réaction ne pouvaient tolérer pareille menace, pareil affront à leurs privilèges, et organisèrent le putsch pavloviste que l'on sait, utilisant le sinistre Lazarenko comme homme de paille, mercenaire empressé des classes exploitantes.

Aujourd'hui réfugiée à Djerzinsk sous la protection des armes russlaves et krasslandaises, Svetlana Sokolova a accepté de répondre à nos questions.

Tovaricha Sokolova, selon certaines allégations, le coup d’état pavloviste aurait été fomenté par des puissances étrangères désireuses de déstabiliser le Kolozistan, au premier chef Edoran et la Francovie. Qu’en dites-vous ?

Tout ceci est grotesque. Nous nous entendons très bien avec Edoran et la Francovie. Les raisons du coup d'Etat pavloviste sont purement internes au Kolozistan.


Les Pavlovistes seront sûrement vaincus. Mais votre légitimité est contestée par les nationalistes et les libéraux qui refusent le retour d’un gouvernement merksiste au pouvoir. Quelle solution politique envisagez-vous pour réunifier le Kolozistan ?

Le PMLGK est clair sur cette question : nous nous opposerons à tout changement de régime politique. Nous avons fait une proposition, qui est de transformer la République du Kolozistan en une Fédération, donnant à certaines régions, notamment les fiefs merksistes et nationalistes, une plus grande autonomie.

[Ndlr.: Sokolova entend donc tribaliser le Kolozistan suivant des lignes de partage politiques]


Pour quelle raison êtes-vous opposée à l'instauration d'une monarchie au Kolozistan ?

Nous refusons toute idée de monarchie, car quoi qu'en dise l'opposition, les Kolozistanais ne veulent pas d'une Monarchie. Le Kolozistan s'est battu pendant des décennies, et ne souhaite pas un retour en arrière. Un seul monarque est respecté dans notre pays par la quasi totalité des kolozistanais : Igor, qui fut Roi du Kolozistan entre 1840 et 1861.


En cas de blocage du Sommet de la paix à Djerzinsk, seriez-vous prête à tendre la main aux Pavlovistes pour combattre vos adversaires libéraux et nationalistes ?

Nous ne ferons aucun compromis avec les Pavlovistes. Ils doivent être écrasés et combattus jusqu'à la mort. Il n'y a pas d'autre alternative.


On prête à Edoran des visées impérialistes sur le Kolozistan. L’invasion du nord du pays ne serait que le prélude à une annexion pure et simple. Qu’en pensez-vous ?

Il est vrai que dans le passé, Edoran a cherché à nous annexer, notamment en 2016. Cependant, nos relations ont toujours été relativement bonnes depuis. Nous ne craignons pas d'annexion. En tout cas, le Sommet de Dzerjinsk devra indiquer le retrait total de toutes les armées étrangères à la fin de la guerre. Nous serons très vigilants sur ce point.


Le bruit court que vous seriez devenue la maitresse du général de Hauteville lors de votre passage par Edoran. Ne pensez-vous pas que cela risque d'affecter votre jugement ?

[visiblement gênée, elle rougit] J'entretiens effectivement depuis quelques mois une relation avec Charles de Hauteville, ce n'est un secret pour personne dans l'Archipel. Néanmoins, je ne mélange jamais la vie privée et la vie publique. Mon patriotisme et mon amour pour le Kolozistan sera toujours plus fort qu'une relation amoureuse... [regardant rêveusement dans le vide tout en jouant avec ses cheveux] Et je suis certain que Charles, patriote edoranais, ne me contredira pas. Oh, Charles, j'aimerais tellement que tu sois là...

[Ndlr.: voilà bien le problème quand les femmes accèdent à des postes à haute responsabilité]


Quelles relations entretenez-vous avec le Valdisky, Etat merksiste intégral voisin de la Russlavie ?

En tant qu'Etat merksiste, le Valdisky est un pays ami. Malheureusement, les relations avec les pays merksistes (comme le SOD et le Libéristant également) se sont dégradées lorsque la droite était au pouvoir. Lorsque j'étais Présidente de la République, je me suis toujours attachée à entretenir des bonnes relations avec les autres Etats, qu'ils soient Merksistes ou non.


Entre-t-il dans vos intentions de recréer une Intermicronationale merksiste pour coordonner les mouvements démocratiques à travers l’Archipel nord ?

Une Internationale Merksiste existe déjà, basée à Maskva (Valdisky). Elle suffit à rassembler les Merksistes de l'Archipel, je ne vois pas l'utilité d'en recréer une.

[Ndlr.: Sokolova indique-t-elle ici son inféodation au merkisme valdisk ?]


Figurez-vous que le cousin de la mère du garde-chasse d’un de mes amis s’appelle Sokolov. Il habite dans l’oblast de Tambovsk, en Oudmourtie. Vous le connaissez ?

Ah ? Tiens donc. Comme beaucoup de Kolozistanais, nous avons des origines russlaves. Cette personne est peut-être un cousin éloigné, qui sait ?

Je lui remettrai votre bonjour. Cependant je vous préviens, c'est un alcoolique. Merci, tovaritcha Sokolova pour votre franchise ! Espérons que les lecteurs du Micromonde seront pris de compassion pour le sort du Kolozistan !


Propos recueillis par Léonti Sergueïvevitch Maksdoudov,
Rédacteur-en-chef
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Correspondant de Somorkonde - 7 janvier 1918
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris-Mantes (54km): le 30 janvier 2010
» Peche sur le Clain en ce début Janvier...
» VOTRE PÊCHE DE JANVIER
» Photo cyclotourisme janvier 2010
» AG DS CARNA 2009 30 janvier 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Presse :: Le Correspondant de Somorkonde-
Sauter vers: