La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Communiqué sur le Micrarctique
Ven 16 Fév 2018 - 16:32 par Le Secrétaire

» Invitation
Ven 16 Fév 2018 - 15:38 par Le Secrétaire

»  Oukaze du 14 février 1918 : remaniement du Conseil
Mer 14 Fév 2018 - 15:52 par Mikhaïl II

» Lettre au tsar
Jeu 8 Fév 2018 - 0:11 par Mikhaïl II

» Rencontre au Palais Marinski
Mar 6 Fév 2018 - 16:03 par Mikha Brasnov

» Bureau exécutif du PIR
Lun 5 Fév 2018 - 20:33 par Maison de Livadia

» Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)
Lun 5 Fév 2018 - 18:50 par Zoéé

» Arrivée mouvementée au Palais Samsonov
Ven 2 Fév 2018 - 11:51 par Feodor Pojarski

» Utiliser Houlenn, sauver une baleine
Mar 30 Jan 2018 - 23:22 par Zoéé

» Département du Patrimoine Culturel
Mar 30 Jan 2018 - 4:34 par Mikha Brasnov

» Forum
Lun 29 Jan 2018 - 15:43 par Miroslav Kopernich

» Hôtel particulier Ventspills - Maison de Livadia
Dim 28 Jan 2018 - 23:20 par Maison de Livadia

Rencontre au Palais Marinski
Jeu 1 Fév 2018 - 9:42 par Alexeï Karenine
Dans les couloirs du Palais Marinski, les députés suivaient avec intérêt les évènements ayant conduit à leur élection et ayant fait tellement de mal au pays.

Le PCD ayant obtenu la majorité relative s'y accrochait et le PIR relativisait cette victoire en se gardant bien de rappeler qu'il a perdu près d'une trentaine de députés un mois plus tôt.

Yuri Baranov est député de Gornograd, élu dans une …


Commentaires: 5
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 2
3ème Législature de 1917 : Ratification de traités
Lun 18 Déc 2017 - 16:34 par Mikha Brasnov
Concentrés sur l’aventure martiale en Kolozistan, les politiciens russlaves s’étaient assez peu exprimés sur la conclusion du Sommet régional d’Arzamozate. Il faut dire que le contenu exact des négociations n’avait pour une fois pas fuité dans la presse, même si le communiqué introduisant la rencontre avait clairement mentionné l’épineux sujet du Canal Transcontinental reliant le Lac de Centurya …

Commentaires: 2
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Arrivée mouvementée au Palais Samsonov

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexeï Karenine
Bourgeois
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Arrivée mouvementée au Palais Samsonov   Sam 20 Jan 2018 - 18:33

Ayant investi pour un nouveau mandat le bureau du Président du Conseil d'Etat, Karénine avait fait son entrée au siège du gouvernement sous les applaudissement des employés - pour la plupart avaient été recrutés sous Karénine après sa première nomination - et de l'équipe de nouveaux conseillers politiques et employés recrutés par Martinov. Et cela faisait quelques jours que la nouvelle équipe s'était installée.

Martinov avait hérité du poste de Secrétaire Général du Palais Samsonov qui était l'équivalent de son poste précédent de chef de cabinet. Il assistait le Président du Conseil et coordonnait l'équipe présidentielle présente au palais.
Il est également en contact avec les administrations d'Etat et locales, il entretient des relations avec les services du Palais des Terems pour les affaires politiques et législatives. Et pour clore la première semaine de

Karénine aux affaires, alors que la composition du gouvernement se termine, c'est le Secrétaire Général qui lui apporta le dernier rapport de l'Okhraina, la police politique du Tsar qui faisait ses rapports habituels sur l'état de la paix publique à l'intérieur des frontières.

Il entra dans le bureau de Karénine :


Martinov : Alexei... Nous avons le rapport de la police secrète et... Olbrine nous a fait parvenir un paquet.

Alexei lisait la biographie d'un potentiel ministre quand il leva les yeux vers son adjoint :

Karénine : Olbrine ? Il dirige les opérations au ministère maintenant c'est ça ?

Martinov : Après Maskirovka, c'était la moindre des choses. Regardes.

Le rapport de la police secrète était long et documenté. Longtemps utilisée pour traquer les ennemis du tsar et les organisations d'extrême gauche, la police politique sut s'adapter au vent du changement. Des rapports plus complets comportant des menaces nouvelles d'organisations de droite était désormais remontée en haut lieu en plus des agitations merksistes ou autonomistes.

Les clubs conservateurs dans la société civile et l'armée s'agitent. Des extrémistes divers se mobilisent. Il apparait que le PIR, le parti d'opposition voit certains de ses cadres compromis.

La Réaction mise en minorité par le peuple s'organise.


Karénine reposa la liasse de rapports.

Karénine : Par Khrestos... Mais qu'est ce que c'est que ce pays. Et l'armée nous raconte quoi ?

Martinov : Tu as reçu vingt-quatre rapports d'officiers supérieurs commandant les grandes unités de l'armée. Ces rapports te sont personnellement adressés.

Adresser un document au chef du gouvernement est clairement une démarche atypique. L'armée russlave, comme les autres forces armées contemporaines valorisait l'importance de la chaine de commandement dans l'organisation militaire et sa formation des cadres.

Martinov : Le général Kudryashov du 3e corps, le général Andrejew de la deuxième division blindée, les généraux Demidov, Repin, Zakharov, Yermolayev des 11e, 12e, 15e, 16e divisions d'infanterie ont même fait un rapport commun...

Karénine : Je vois... Les promus de l'Ordre 42.

Durant la tentative de putsch du Traitre Klausburgski, Karénine avait émis l'Ordre Général 42 qui remaniait la quasi-totalité du commandement des unités russlaves. Les officiers choisis l'avaient été sur une liste spécialement éditée a l'époque par des membres du Cercle Murasov, un club d'officiers, d'universitaires et de membres de la société civile. Et les officiers promus à la tête des unités de l'armée était des membres de ce cercle.

Ces officiers, progressistes et profondément patriotes avaient servi loyalement leur pays pendant les mois de gouvernance conservatrice. Ils incarnait une génération nouvelle qui respectait l'autorité légitime. Une autorité légitime qui est aujourd'hui en danger. Karénine prit l'un des rapport et lut distraitement.


Martinov : Ils ont été abordés par des envoyés de divers groupes pour se rallier a une tentative de marche sur la capitale. Ces généraux sont surs ?

Karénine : Je les connais tous... Je ne suis pas inquiet pour l'armée, les groupes de droite me dérangent un peu plus. Un nouveau coup de force risque de jeter le peuple dans les bras des merksistes.

Martinov : Pojarski a franchi la frontière sans s'annoncer et son arrivée a été décalée a plusieurs reprise. Il devait arriver a la capitale et il a demandé d'ouvrir les quartiers militaires près de la capitale pour y baser une unité qu'il a remonté du front.

Karénine : Pojarski n'est donc plus à son poste. Tu m'appelles le gouverneur militaire de la capitale, je veux que les garnisons de la capitale soient en état d'alerte. Mais on ne bouleverse pas la vie civile, je veux que les unités soient prêtes a agir. Et refusez l'autorisation d'accès à la division kaukazienne. Elle reçoit l'ordre de faire demi-tour pour établir ses quartiers à Ekaterinopol. Son commandant à l'ordre d'y parvenir dans trois jours. L'officier commandant des forces armées en Petite Russlavie devra nous faire son rapport sur l'arrivée de cette unité.

D'ailleurs, faites suivre les renseignements sur Ztalinov en Petite-Russlavie, qu'on le fasse surveiller. Si il moufte, lachez les chiens et qu'on en finisse, il nous a cassé les pieds pendant l'opération Maskirovka, il va recommencer. Si il se tient tranquille, on s'occupera de son cas quand tout sera rentré dans l'ordre.

Martinov notait fièvreusement les consignes du chef du gouvernement.

Karénine : Et je veux qu'on me trouve Pojarski. Une fois que vous aurez des nouvelles, vous lui télégraphierez de stopper immédiatement sa progression et d'attendre d'autres ordres.

Martinov : Il doit être a mi-chemin... Mais... pourquoi ?

Karénine : Je veux le voir et pas ici.

_________________
Alexeï Arkadeievitch Karénine
Président du Conseil d'Etat, chef du gouvernement
Député du Parti Constitutionnel Démocrate

Président du Parti Constitutionnel Démocrate
Colonel des Armées du Tsar

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Karenine
Bourgeois
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Arrivée mouvementée au Palais Samsonov   Sam 20 Jan 2018 - 18:38

Aussitôt après avoir quitté le bureau de Karénine, le Secrétaire général du Palais Samsonov fit taper les consignes du Président du Conseil d'Etat. Ces dernières furent portées par courrier confidentiel au central télégraphique du palais.

Une réponse personnalisée fut également envoyée a chacun des généraux qui avaient relayé les tentatives d'approche des putschistes. Karénine remercia les officiers pour leur loyauté et les encouragea a transmettre leurs informations à la justice militaire afin qu'une enquête puisse être ouverte.

L'ordre d'arrêt du convoi de Pojarski fut également remis par une section de gendarmes qui avait repéré l'approche du convoi du commandant de la force d'intervention au Kolozistan. Au même moment la division kaukazienne recevait l'ordre de stopper son avance vers la capitale pour se mettre au repos en Petite-Russlavie qui était, elle, en état de siège, ses infrastructures militaires sont donc prévues pour remettre en état les unité remontées du front. La gare de Solikomsk, la ville la plus proche fut évacuée ainsi que ses environs immédiats.

A Murasibirsk, dans le plus grand secret, un des trains blindés du gouvernement était équipé pour un départ rapide. Une unité de la garde du chef du gouvernement pris place a bord, plusieurs wagons de équipés de plate-forme de défense anti-aérienne et de mitrailleuses lourdes avaient été rajoutés autour des wagons accueillant les passagers. Le train partirait des environs de la capitale, d'une petite gare.


_________________
Alexeï Arkadeievitch Karénine
Président du Conseil d'Etat, chef du gouvernement
Député du Parti Constitutionnel Démocrate

Président du Parti Constitutionnel Démocrate
Colonel des Armées du Tsar

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Karenine
Bourgeois
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Arrivée mouvementée au Palais Samsonov   Sam 20 Jan 2018 - 19:20

Avant de quitter le palais Samsonov, Karénine reçut le général Vassilievski, gouverneur militaire de la capitale, promu a ce poste après l'échec du putsch de Klausburgski par Karénine lui même.

L'imposant général s'inclina devant le colonel, Karénine hôcha de la tête et les deux hommes se regardèrent un instant avant de rire de bon coeur.


Vassilievski : Alexei... Cela fait plaisir de te voir au travail, t'es en pleine forme !

Vladimir Nikolaievitch Vassilievski et Karénine s'étaient connus il y a plus de trente ans, ils avaient eu la même affectation dans un régiment d'infanterie en Sibérie. Il était de ceux qui avaient veillé sur Karénine lorsqu'il perdit sa femme durant l'été dernier. Et c'était aussi lui qui l'avait encouragé a reprendre ses activités politiques.

Karénine : Si tu savais ce que tu disais Vladimir... Je vais quitter la ville pendant un jour ou deux. Je veux que tu maintiennes l'ordre, la totalité des unités de la capitale doivent être en alerte. Aucune unités militaire ne doit entrer ou sortir sans autorisation. Mais la population ne doit rien voir, lance une série de manœuvre prévue aux alentours de la ville pour justifier le remue ménage.

Vassilievski : Il se passe quelque chose de grave ?

Karénine : On verra d'ici deux jours ?

Le général prit congé. Et Karénine rejoignit ses appartements privés ou il passa un complet bleu marine frais, quelques documents et se fit transporter jusqu'a une petite gare discrète à l'extérieur de la capitale ou l'imposant train blindé "Nikolaï" était prêt a partir.

Une fois l'équipe du président du conseil embarquée, le train prit la route, se dirigeant vers la petite gare de Solikomsk...

_________________
Alexeï Arkadeievitch Karénine
Président du Conseil d'Etat, chef du gouvernement
Député du Parti Constitutionnel Démocrate

Président du Parti Constitutionnel Démocrate
Colonel des Armées du Tsar

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Karenine
Bourgeois
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Arrivée mouvementée au Palais Samsonov   Lun 29 Jan 2018 - 0:38

Le palais était en ébullition depuis le retour du maitre des lieux. Le Palais Samsonov avait été brièvement mis en état de supporter une attaque, les pièces commençaient  tout juste a être remise en ordre.

Les cuisines tournaient également a plein régime pour nourrir le grand nombre de soldats qui assuraient la garde du palais.

Dans le tumulte, un jeune capitaine put extirper un plateau de viandes froides, charcuteries et fromages pour le Président Karénine et son confesseur. Un acolyte le suivait, portant deux bouteilles de vin et les couverts.

Ils furent interceptés par un secrétaire du Ministère des Affaires Etrangères qui insista pour qu'un rapport diplomatique soit ajouté sur le plateau, glissé sous la dernière édition du Vigilant.

L'officier accepta et arriva jusqu'au cabinet du Président du conseil, entra dans le bureau alors que Karénine et le curieux frère partaient d'un grand rire. Le capitaine semblait trouver le vieux colonel bien plus a l'aise et détendu en présence de son curieux confesseur.


Arborant un sourire bienveillant, le capitaine posa le plateau sur la table basse entre les deux hommes, soulevant une cloche métallique il dévoila les viandes et fromages, accompagnés d'une boule de pain et de raisins blancs. Le sous officier qui accompagnait le capitaine déboucha l'une des bouteilles, servit deux verres et s'effaça.

Karénine saisit un moment le Vigilant, regarda la une, puis la date. Et repoussa le journal pour y récupérer le rapport portant l'entête du ministère des affaires étrangères.


Il déplia et lut la dépêche. Avant de la jeter avec mépris sur la table.

Karénine : Capitaine, cette dépêche est arrivée quand ?

Officier : Un secrétaire de chancellerie du ministère me l'a apporté au moment ou j'arrivais. Il ne m'a pas parlé de son contenu je le crains.

Karénine : Merci, disposez.

L'officier s'effaça. Karénine se tourna vers son confesseur.

Karénine : Les édoranais rappellent leur ambassadeur, je serai un... mulleriste caché. Les kolozistanais racontent que je serai d'origine yssoise. Sinon Pavlovich qui nous représente à l'ONA m'apprends que j'ai été ajouté sur une liste de criminels de guerre ostariens ou quelque chose de ce genre.

Alexei trancha le pain, prit deux larges morceaux sur lequel il étendit une tranche de boeuf et un fin morceau de fromage et prit le tout au milieu avec un autre morceau de pain au dessus. Un conseiller militaire zollernois rencontré des années auparavant lui avait donné ce "truc zollernois" pour manger sur le pouce. Un "zandwich" qu'ils appelaient ça.

Croquant dans son zandwich, Alexei reprit :


Karénine : Hum... Gnom-nom.. Ce monde part complètement en cacahuète mon bon frère. Et tout ça parce que j'avais vertement envoyer paitre l'ambassadeur kolozistanais l'an dernier parce qu'il refusait d'admettre la responsabilité de son pays dans la déstabilisation d'Ostaria.

En soi Ostaria est un pays lointain, son sort touche peu les russlaves, mais je m'interrogeais. Si un pays est capable d'orchestrer des basses oeuvres dans un pays a plusieurs milliers de kilomètres d'ici, que ferait il avec ses voisins ?

Là, les édoranais qui commencent à en être aussi. Alors qu'on vient seulement de finir une guerre au Kolozistan. Peut être est-ce encore une tentative de vassalisation du pays...

Vous en pensez quoi frère ?

_________________
Alexeï Arkadeievitch Karénine
Président du Conseil d'Etat, chef du gouvernement
Député du Parti Constitutionnel Démocrate

Président du Parti Constitutionnel Démocrate
Colonel des Armées du Tsar

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frère Ivan l'entameur

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: Arrivée mouvementée au Palais Samsonov   Mar 30 Jan 2018 - 23:51

Frère Ivan était pensif. De manière générale, il se gardait bien de commenter la politique. Les moines qu'ils soient cénobites ou ermites contrairement à leur coreligionnaires des églises et cathédrales y goutait fort peu, et pour le plus grand bien de leur âme. Toutefois, la teneur du message de Karénine laissa entrevoir durant une micro-révélation mystique les dangers que pouvaient laisser entre tel message de mauvais augure.

"Mon fils, rares au delà des frontières de notre bonne terre sont ceux à avoir entendu aujourd'hui comme hier le message de paix et d'amour de Khrestos Notre Père aux cieux. Ce vide laissé dans le cœur des hommes hors de Russlavie, le malin l'a rempli de vice et de haine. Ce qu'il n'a pu obtenir en montant les enfants de Khrestos contre eux-même et leur prochain, il cherchera à l'obtenir par d'autres voies, moins direct, mais l'issue en sera tout aussi funeste, si ce n'est pis.

Pour avoir moi-même vu du pays en quittant ma réclusion, je l'ai constaté, les russlaves, des villes comme des campagnes, le libre comme le serf, et le croyant comme l'incroyant, en ont assez, de la guerre. Si ce ne sont pas les étrangers qui l'apportent ce sont les russlaves eux-même qui la font, et ils en seront toujours les premières vicitmes, au grand désespoir de Notre Seigneur. Oh bien sûr, si il doit se défendre, il se défendra, Khrestos y pourvoira. Mais ses enfants sont las de la guerre, au contraire des serviteurs du mal. La vérité est encore plus triste quand elle apparait au grand jour : le sinistre cauchemar d’un avenir proche, où seule la guerre règne en Russlavie et où la Russlavie est en flammes.

La question qui importe n'est pas de savoir comment l'en empêcher, rare sont ceux que Khrestos a doté d'une âme puissante pour imposer la paix sans verser de sang. Non, la vrai question est que ferons nous quand l'horrible guerre arrivera ? Que ferez vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Karenine
Bourgeois
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Arrivée mouvementée au Palais Samsonov   Mer 31 Jan 2018 - 10:49

Karénine finit tranquillement de manger son encas, entrecoupant la chose de gorgées de vin en écoutant le frère en opinant du chef.

Karénine : Je suis un soldat mon Frère, la guerre est mon métier. Mais vous avez raison, le pays a besoin de tranquillité. Malheureusement nos grands nobles n'ont pas encore trouvé de moyen pour intriguer entre eux sans entrainer leurs gens dans leurs sillage. Et c'est bien eux les principaux responsables des maux de notre pays en ce moment. Les édoranais eux...

Alexei se reservit du vin et remplit a nouveau le verre du religieux.

Karénine : Les édoranais sont des faibles. Voyez l'an dernier, quand 2000 casques blancs de l'ONA ont fait reculer plusieurs centaines de milliers d'édoranais quand ils ont essayé d'envahir le Kolozistan quand celui ci s'appelait encore la Belgravie. Leurs chefs sont des mufles opportunistes et puis ils viennent d'envahir une nouvelle fois le Kolozistan. Et je doute qu'ils rendent les territoires conquis, ce n'est pas dans leurs habitudes.

Je suis plutôt confiant... Et les édoranais savent très bien qu'une fois en Russlavie si ils arrivent, ils trouveront une population hostile et lasse des occupations étrangères. Nous vaincrons, encore une fois. Mais là, je suis plus inquiet pour le fonctionnement politique du pays qui est en pause depuis près d'un mois. Nous allons devoir ouvrir la Douma. Et Pojarski se fait attendre, il devrait déjà être arrivé. Si il continue, nous risquons d'être en retard chez le Tsar.

Et un grand noble devrait le savoir bien mieux que nul autre, on ne fait pas attendre l'Autocrate.

_________________
Alexeï Arkadeievitch Karénine
Président du Conseil d'Etat, chef du gouvernement
Député du Parti Constitutionnel Démocrate

Président du Parti Constitutionnel Démocrate
Colonel des Armées du Tsar

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feodor Pojarski

avatar

Nombre de messages : 414
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Arrivée mouvementée au Palais Samsonov   Ven 2 Fév 2018 - 11:51

Pojarski, qui avait une relation pour le moins compliquée avec l'exactitude, finit par adresser un billet à Karénine. Ce billet avait été griffonné à la hâte, d'une écriture presque illisible, sur ce qui semblait bien être une serviette du fameux restaurant-cabaret "Chez Pedved", établissement du Alexandrovsk Prospekt bien connu pour les services inclusifs qu'il proposait à ses clients. Exténué par un bureau politique du PIR qui avait tiré en longueur, Fiodor Vassilievitch avait jugé nécessaire de s'octroyer un dîner roboratif avant de replonger dans le marigot des tractations politiques. Le problème était que, naturellement, il avait rencontré chez Pedved le jeune Semion Zakharytch Rogojine, flambeur notoire, et que le "dîner roboratif" s'était transformé en véritable orgie, avec orchestre, filles, montreur d'ours, jongleurs, alcool en quantité prodigieuse, une soirée absolument déraisonnable pour laquelle Rogojine avait claqué bien 3.000 roubles, littéralement jetés par les fenêtres, aux filles, aux Zitans, à l'ours même (Pojarski, quant à lui, n'avait pas un rouble en poche et n'avait donc rien payé, allant même jusqu'à soutirer un billet de 100 à Rogojine pour laisser un pourboire au patron), et donc, bon, la soirée avait fini par durer la nuit entière, et ce n'était que le matin, dans les heures tristes et grises, au milieu d'un restaurant absolument dévasté, de cadavres de bouteille, de tables renversées, de monceaux de nourriture abandonnés, que Pojarski finit par se rappeler l'existence de Karénine, et lui fit tenir ce billet, qui disait en substance:

Citation :
Petit-déjeune chez Pedved. Retrouvons-nous directement devant le Palais des Terems. Grande émotion à l'idée de rencontrer le Souverain. (signé) Pojarski

_________________
Prince Feodor Vassilievitch Pojarski
Colonel du 1er Régiment cosaque "Révolution & Etat de droit"
Commandant du Corps Expéditionnaire Russlave au Kolozistan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée mouvementée au Palais Samsonov   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée mouvementée au Palais Samsonov
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Arrivée officielle] Romain FROSSARD
» il m'est arrivé un truc bizarre
» New Burgman Fraichement arrivé d'Espagne
» Notre admin est bien arrivée !
» [Arrivée] Manuel Bühler (Yverdon-Sport FC - Suisse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Politique :: Conseil d'État-
Sauter vers: