La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 4
2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov
Le Prince Andronikov avait eu sans problème le soutien de la majorité des députés de la Douma. Il avait un programme de redressement de la Russlavie et de reprise en main du bloc russlave. Si elle ne pouvait, pour l'heure, jouer les puissances mondiales, elle ne pouvait renoncer à son rôle de puissance régionale et devait redevenir la tête du monde russlave en lieu et place du Kolozistan qui …

Commentaires: 3
1ère législature de 1918 : Traité de la CFI-TTN
Mar 1 Mai 2018 - 0:16 par Mikha Brasnov
Vladimir Kerensky : " Messieurs les députés, le dernier thème à l’ordre du jour de cette législature est aujourd’hui soumis au vote. Il est question du texte issu de la Conférence Ferroviaire Internationale - Transterranovien (CFI-TTN). Gardons à l'esprit qu'une procédure de ratification s’effectue sans débat, bien que j'autorise une déclaration par groupe si besoin est. "

Citation :
Traité …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Lettre au tsar

Aller en bas 
AuteurMessage
Maison de Livadia

avatar

Nombre de messages : 133
Age : 36
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Lettre au tsar   Sam 20 Jan 2018 - 22:08


Musarabirsk, le 20 janvier 2018

Son Altesse Lev Ier, Roi tutélaire de Livadia

Sa Majesté Impériale Mikhaïl II Samsonov
Tsar de Toutes les Russlavies


Sire,

J'ai l'honneur d'appeler votre bienveillante attention sur une anomalie qui touche à la stabilité politique de la Russlavie et aux droits de vos vassaux.

En effet, il y a près d'un an, un terrible guerre civile déchira la Russlavie. Le Prince Klausburgski, sous couvert d'une régence à la légalité douteuse, s'empara de la réalité du pouvoir au mépris de votre personne et de la Couronne. Le Roi de Livadia, remplit ses obligations de vassal à votre endroit, et mena la lutte contre l'usurpateur. Feu mon père défendit vos droits jusqu'à y donner sa vie. Vous connaissez la suite tout autant que moi, et ses souvenirs sont toujours pénibles à relater. Les troupes rebelles marchèrent sur le Royaume de Livadia et brûlèrent la cité jusqu'au sol. Un terrible oukaze anéantit le peu d'espérance qui nous restaient. Notre royaume fut dépeuplé, ses sujets virent leurs bien confisqués et le nom même de la Ville fut soumis à la damnatio memoriae.

Ma famille vit ses biens confisqués et nous dûmes partir un temps en exil avant que la Providence ne vous rappela sur le trône. Vous déchiriez alors l’infâme document, rendant à ma famille ses biens, sa dignité, en même temps que sa foi à l'égard de votre Couronne et du Trône.

Toutefois, il est encore une anomalie qui doit être réparée. Il y a eu une œuvre de justice envers ma famille mais pas envers mon royaume. En effet, si je règne, c'est sur des ruines et une terre stérile.

Conformément aux dispositions du traité de Cheremkhovo qui est le contrat faisant du Royaume de Livadia un protectorat de l'Empire de Russlavie, j'entends relever mon Royaume et procéder à la reconstruction de Livadia. Eu égard à l'attitude parfois belliciste du feu Roi Nikolai Ier à l'encontre de vos états, j'entends renoncer de mon plein gré à l'article 9 du traité qui donne à mon royaume le droit de disposer souverainement d'une armée.

Voici le projet que j'entends mener. Toutefois, ma fidélité à votre égard me pousse à vous demander quel est votre regard sur cette entreprise. J'en appelle à votre bienveillance à l'égard de ma maison. J'ose espérer un avis favorable et harmonieux de votre part conforme à l'esprit de votre famille et aux nobles intentions qu'on toujours manifesté les tsars à notre égard, à commencer par votre aïeul Nikolai Ier, fondateur de la ville dont j'ai l'honneur de porter le nom.

Votre attachement aux traditions et aux droits de votre noblesse me laissent espérer un examen favorable de ma sollicitation.

Je vous prie d'agréer, Votre Majesté, l'expression de mon profond dévouement envers votre personne.
Lev Ier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl II
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Re: Lettre au tsar   Lun 29 Jan 2018 - 2:33

La lettre du prétendant aux terres naguère livadiennes n’avait pas laissé le tsar indifférent. En bon pater patriae, ce dernier ne pouvait souffrir de voir ses sujets bien nés subir plus longtemps l’incertitude de leur condition. Au Palais des Terems, et plus généralement au sein de la noblesse du pays, les sympathies envers la cause livadienne étaient marquées. Il était vrai aussi que la nation russlave avait connu de nombreux bouleversements depuis l’abrogation du traité de Cheremkhovo. Le moment de réflexion qu’imposait une telle requête convainquit le tsar de réunir son Conseil Privé en séance exceptionnelle, à l’issue de laquelle une réponse en bonne et due forme devait être transmise au concerné.

_________________
Sa Majesté Impériale Mikhaïl II Samsonov
Protecteur de la foi Cathodoxe-Orthodique
Tsar de Toutes les Russlavies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl II
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Re: Lettre au tsar   Jeu 8 Fév 2018 - 0:11

Citation :


Palais des Terems
Murasibirsk, le 07 février 1918

Sa Majesté Impériale Mikhaïl II Samsonov
Tsar de Toutes les Russlavies

Son Altesse Lev Ier de Livadia


Altesse,

C’est le cœur encore peiné par le contenu de votre lettre que nous souhaitons répondre, conforté par les bons avis de notre Conseil Privé, aux réclamations légitimes de Livadia. Nul n’a oublié l’entrain avec lequel les soldats de votre fief séculaire prirent les armes au printemps 1917 pour garantir l’ordre constitutionnel et sauvegarder l’intégrité de la Russlavie, assaillie de l’intérieur par ceux qu’Elle croyait fils fidèles et dévoués. Par vos actions, les félons se détournèrent de la capitale et concentrèrent leur attention sur l’Orient, permettant au vaillant peuple de Murasibirsk de renverser la conjuration naissante. Cruelle tournure du destin qu’en défendant la nation russlave, Livadia précipita sa propre ruine. Cette iniquité n'est plus tolérable.

Mais nous reconnaissons également les fâcheux antécédents de Livadia, plusieurs fois fautive de lubies conquérantes dont nos villes d’Orient conservent encore les douloureuses stigmates, tout autant que la présente situation politique et institutionnelle prévenant la renaissance de protectorats à l’autonomie abusive et le rétablissement de traités d’association rompus. Cette réalité nous navre et, vos mots le laissent transparaitre, frustre votre Maison. Nous avons cependant retenu un juste équilibre qui, avec l’appui insistant de notre personne, trouvera une large approbation dans les rangs de la Douma. Nous avons naturellement souhaité vous en informer le premier.

Votre fief sera relevé dans ses frontières originelles. Il prendra la forme d’un kraï, en assurera tous les droits et devoirs énoncés par les Lois Fondamentales. La qualité de roi étant étrangère aux traditions slaves et antinomique à la suprématie du tsarat, nous vous octroierons le titre de Grand-Prince, désignation rare et ancienne vous conférant préséance sur la plupart du corps aristocratique russlave. Vous et votre Maison serez libres dans vos pratiques religieuses, mais, en conformité avec nos lois, le cathodoxisme-orthodique sera seul culte officiel du kraï de Livadia.

À n’en pas douter, cette décision de bonne foi confortera le retour de votre Maison dans les affaires publiques et établira un nouvel ordre en Orient. La Russlavie a plus que jamais besoin de lignées à la fibre de fer et l’abnégation reconnue. Nous savons que vous saurez vous montrer digne de notre confiance renouvelée.

Recevez, Altesse, l’assurance de notre affection souveraine.


(Signé) Mikhaïl II

_________________
Sa Majesté Impériale Mikhaïl II Samsonov
Protecteur de la foi Cathodoxe-Orthodique
Tsar de Toutes les Russlavies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison de Livadia

avatar

Nombre de messages : 133
Age : 36
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Lettre au tsar   Jeu 8 Mar 2018 - 1:18

Maison de Livadia a écrit:

Musarabirsk, le 8 mars 2018

Son Altesse Lev Ier, Roi tutélaire de Livadia

Sa Majesté Impériale Mikhaïl II Samsonov
Tsar de Toutes les Russlavies


Sire,

Grâce vous soit rendue pour votre réponse rapide et pleine de compassion à l'égard de ma personne et de mon peuple.

Toutefois, l'honneur familial et les intérêts de ma Couronne et de mon peuple me poussent à combattre les contre-vérités que vous avez malheureusement énoncées dans votre lettre.

En conscience, je ne puis rester sans réagir lorsque vous parlez des lubies conquérantes de Livadia. La première guerre d'Orient n'a été qu'une guerre défensive contre la sédition merksiste qui avait recouvert l'Orient et qui permit sa sauvegarde. La deuxième guerre fut une guerre menée contre l'impérialisme édoranais qui avait voulu vassaliser la Russlavie et aliéner votre trône. Quant à la troisième, vous en parlez aussi bien que moi. Aussi, vous ne pouvez moralement vous appuyer sur ces guerres défensives, justes et légitimes pour déposséder mon royaume des attributs de sa souveraineté.

Par ailleurs, vous ne pouvez me priver du titre de Roi. Une déchéance nobiliaire ne peut intervenir ainsi sans raison valable. Comprenez bien une chose, je ne revendique rien, je suis !

Pour le reste, je comprends bien que vous êtes défenseur de votre foi et que vous devez la défendre contre ce que vous percevez comme des hérésies. Si j'étais à votre place, j'agirai de même, mais comprenez-bien qu'en conscience je ne puis pousser les Livadiens à l'apostasie.

Je refuse donc votre offre. Je préfère être un roi dépouillé d'un peuple dispersé qu'une sorte de super-préfet d'un peuple apostat. C'est la Providence qui ouvrira vos yeux et qui sera l'outil du relèvement de Livadia.

Je vous prie d'agréer, malgré tout, Votre Majesté, l'expression de mon profond dévouement envers votre personne. Je reste votre fidèle vassal, quelque soit l'entourage de mon seigneur.
Lev Ier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre au tsar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre au tsar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin de conseils : lettre de motiv
» Un nom commençant par la lettre C
» La lettre qui fait plaisir !
» Lettre d'information du CDRH
» Lettre de l'année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: La Sainte Russlavie-
Sauter vers: