La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Prochaines régates du Déacan
Lun 16 Juil 2018 - 21:13 par Zoéé

» Arrivée du Prince Impérial Kouadio Moutawa
Dim 15 Juil 2018 - 16:38 par Kouadio Moutawa

» Noces impériales
Dim 24 Juin 2018 - 0:31 par Mikhaïl II

» 2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Sam 23 Juin 2018 - 23:32 par Prince Andronikov

» Anonce de mariage
Dim 17 Juin 2018 - 16:52 par Mikha Brasnov

» Département du Patrimoine Culturel
Ven 18 Mai 2018 - 0:48 par Le Secrétaire

»  Oukaze du 12 mai 1918 : nomination gouvernementale
Sam 12 Mai 2018 - 20:33 par Mikhaïl II

» Demande en mariage
Sam 12 Mai 2018 - 17:14 par Mikhaïl II

» LE VIGILANT, 10 mai 1918
Jeu 10 Mai 2018 - 17:31 par Le Secrétaire

» Bulles patriarcales
Mer 9 Mai 2018 - 1:04 par Le Secrétaire

» Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)
Mar 8 Mai 2018 - 14:55 par Zoéé

» Journal officiel de la Grande-Principauté de Livadia
Sam 5 Mai 2018 - 19:47 par Jakob N. Ostermann-I.

2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov
Le Prince Andronikov avait eu sans problème le soutien de la majorité des députés de la Douma. Il avait un programme de redressement de la Russlavie et de reprise en main du bloc russlave. Si elle ne pouvait, pour l'heure, jouer les puissances mondiales, elle ne pouvait renoncer à son rôle de puissance régionale et devait redevenir la tête du monde russlave en lieu et place du Kolozistan qui …

Commentaires: 2
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 3
1ère législature de 1918 : Traité de la CFI-TTN
Mar 1 Mai 2018 - 0:16 par Mikha Brasnov
Vladimir Kerensky : " Messieurs les députés, le dernier thème à l’ordre du jour de cette législature est aujourd’hui soumis au vote. Il est question du texte issu de la Conférence Ferroviaire Internationale - Transterranovien (CFI-TTN). Gardons à l'esprit qu'une procédure de ratification s’effectue sans débat, bien que j'autorise une déclaration par groupe si besoin est. "

Citation :
Traité …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 LE VIGILANT, 24 janvier 1918

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Vigilant

avatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 21/04/2009

MessageSujet: LE VIGILANT, 24 janvier 1918   Mer 24 Jan 2018 - 18:17

Le Vigilant, qui avait ses bureaux dans les caves de la Gendarmerie impériale, était naturellement incapable de se fixer une ligne éditoriale sur la crise politico-militaire qui paralysait la Capitale. Comment savoir de quel côté le bâton allait frapper ? En conséquence, et par un souci de légitime prudence, la rédaction décida d’ignorer totalement les évènements criants des derniers jours, pour se concentrer sur des sujets annexes propres à distraire son lectorat. Conformément à une sage pratique, on prendrait position plus tard, une fois le gagnant connu.


LE VIGILANT
"Contre la Franc-charpenterie, la liberté d'informer"

Au sommaire :
Dynastie – mariage impérial en vue ?
Saison mondaine –  la fille du Comte R., un parti que tout le monde s’arrache
Diplomatie - Pour une reprise des relations avec le Jaton
International – Quand reverrais-je Port-Banane ?
Portrait - Toktogroul IV, Khan de Krimée en exil


Dynastie – la position du Grand-duc Wolodymir menacée ?

Selon certaines rumeurs circulant dans les salons des douairières murasovites les mieux informées, l’état de célibat de Sa Majesté Impériale Notre très glorieux Souverain pourrait arriver à son terme dans les prochains mois. En effet, il se murmure que l’Imperator Mikhaïl Nikolaïevitch serait enfin décidé à prendre une épouse, afin d’offrir une progéniture impériale à la Russlavie. Une telle nouvelle ne peut que réjouir les fidèles sujets du Tsar, et faire taire une fois pour toutes les ignobles rumeurs courant sur la pseudo « asexualité » de Notre Souverain, dont l’indifférence alléguée envers le sexe faible ne peut s’expliquer que par un attachement tout à fait admirable aux principes de la foi cathodoxe, et non par je ne sais quelle perversion chimérique concoctée par les cerveaux fiévreux de l’Institut de médecine edoranais.

Mais quelle serait l’heureuse élue, alors ? Selon la Comtesse Z., dont votre serviteur a pu recueillir les confidences, il est hors de doute que le Tsar serait sur le point d’épouser une princesse zollernoise. D’autres, au contraire, évoquent une héritière du Stadhouder du Noordzeeland, ou même une princesse belondaure en exil à Roulettenburg. Pour la baronne Tch., par contre, la future épouse serait tout à fait russlave : il s’agirait de la fille du Comte R., dont le patrimoine terrien et industriel est l’un des plus vastes du pays. D’autres experts bien introduits à la Cour réfutent cette idée comme trop scandaleuse, et insistent sur le fait que l’heureuse élue, quelle qu’elle soit, est à chercher hors des frontières de l’empire, ce mariage devant être utilisé pour renforcer les liens de la Russlavie avec un de ses voisins.

La joie des Russlaves à l’idée d’un mariage impérial est unanime, écrivions-nous, si ce n’est pour une personne. En effet, le Grand-duc Wolodymir, fils du Tsar (et usurpateur) Konstantin Alexandrovitch, ne peut que déplorer un mariage qui risque, en cas de descendance masculine, de lui faire perdre son statut d’héritier présomptif de la Couronne.

Les rares Russlaves qui chérissent encore secrètement la mémoire du défunt Konstantin doivent eux aussi déplorer ce mariage qui éloigne leur candidat du trône impérial. Or, leur influence n’est pas à négliger : on murmure que, dans les cercles militaires, nombreux sont ceux qui se souviennent avec nostalgie du règne autocratique de Konstantin.

Affaire à suivre, donc.

Mavriki Nikolaïevitch du Chayla,
Dynastie et mondanités
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE VIGILANT, 24 janvier 1918
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris-Mantes (54km): le 30 janvier 2010
» Peche sur le Clain en ce début Janvier...
» VOTRE PÊCHE DE JANVIER
» Photo cyclotourisme janvier 2010
» AG DS CARNA 2009 30 janvier 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Société :: Presse :: Le Vigilant-
Sauter vers: