La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 4
2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov
Le Prince Andronikov avait eu sans problème le soutien de la majorité des députés de la Douma. Il avait un programme de redressement de la Russlavie et de reprise en main du bloc russlave. Si elle ne pouvait, pour l'heure, jouer les puissances mondiales, elle ne pouvait renoncer à son rôle de puissance régionale et devait redevenir la tête du monde russlave en lieu et place du Kolozistan qui …

Commentaires: 3
1ère législature de 1918 : Traité de la CFI-TTN
Mar 1 Mai 2018 - 0:16 par Mikha Brasnov
Vladimir Kerensky : " Messieurs les députés, le dernier thème à l’ordre du jour de cette législature est aujourd’hui soumis au vote. Il est question du texte issu de la Conférence Ferroviaire Internationale - Transterranovien (CFI-TTN). Gardons à l'esprit qu'une procédure de ratification s’effectue sans débat, bien que j'autorise une déclaration par groupe si besoin est. "

Citation :
Traité …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Evgueni Korpanov

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Rencontre au siège de l'AIT

Aller en bas 
AuteurMessage
Evgueni Korpanov

Evgueni Korpanov

Nombre de messages : 12
Localisation : Novolensk
Date d'inscription : 07/12/2018

MessageSujet: Rencontre au siège de l'AIT   Dim 9 Déc 2018 - 14:47

Evgueni, dont la nomination en tant que député venait de lui être signifiée par le secrétariat de la Douma, avait fait remettre un pli au président de l’Association Indépendante des Travailleurs. Il souhaitait s’entretenir avec le comité de l’association.
 
En se rendant au domicile du président Zossimov, il se remémorait les nombreuses idées qui étaient siennes et qu’il pensait être le mieux à même d’unir le mouvement ouvrier russlave.
 
Lorsqu’il fût introduit dans le salon dudit président, les cinq membres du comité étaient présent et l’attendais. Les mines étaient peu réjouies. L’irruption de ce « nouveau » en était surement pour quelque chose. En effet, bien que militant de l’association, Evgueni n’en restait pas moins un « bourgeois » et qui même s’il était converti absolument à la cause, était un étranger de classe.
 
Messieurs, je vous suis reconnaissant d’avoir accepté de me rencontrer en ce jour.
 
Ses interlocuteurs l’invitèrent à s’assoir avec eux et procédèrent au jugement optique du jeune député. Après les salutations d’usage qui furent suivies d’un long silence, le président lui demanda d’exposer les raisons de cette « convocation ».
 
Messieurs, j’ai l’honneur de représenter notre association et notre ville au sein de la Douma, suite au malheureux décès du Camarade Ioupovitch. Je souhaitais vous le communiquer de vive voix et réitérer mon attachement aux valeurs de notre mouvement. J’aurais à cœur de défendre les ouvriers de Novolensk et plus largement de Russalvie, au sein du Parlement.
 
Mais Evgueni n’était pas là que pour faire bonne figure auprès des dirigeants de l’Association indépendante des Travailleurs. Il avait trop souvent constaté que seule l’union apporte la force au combat et la division des forces progressistes n’est un pas un secret en Russlavie. D’autant que la peur qui habite les militants est attisée par la répression de la police politique.
 
Les élections législatives auront lieu dans moins d’un mois et il est indispensable que les forces de gauche partent unies face au PCD et au PIR. Ces deux partis peuvent compter sur une structure établie à travers tout le pays et peuvent ainsi influencer au plus près l’électorat.
 
Je n’irais pas par quatre chemins, notre combat a besoin de structures fortes et à même de représenter les classes laborieuses. Il est important que nous soyons organisés au mieux. Je ne prétends pas détenir la vérité unique mais nous devons prendre des mesures et à mon humble avis, notre combat doit porter sur deux axes prioritaires :
 
-          Le premier, nous devons être un contre-pied au pouvoir économique, représenté par les grands industriels et le patronat.
-          Le deuxième, nous devons relayer les légitimes revendications des prolétaires et des classes populaires au sein des institutions politiques locales et nationales.
 
Pour ce faire il est impératif que nous réunissions le plus grand nombre de « partisans » à travers tout le pays et que nous créions ces structures. Celles-ci devront être juridiquement séparées pour garantir une plus grande visibilité dans leurs domaines respectifs, mais en même temps étroitement liée afin de faire front commun dans les luttes qui nous attendent.
 
Je comptais pour cela sur vos précieuses connaissances des personnes susceptibles de s’unir à nous dans ce projet. Tout en sachant que nous avons besoin de citoyens issus de toutes les provinces de notre pays.
 
L’exposé aurait pu durer encore des heures, il ne se poursuivi que durant une vingtaine de minutes supplémentaires durant lesquelles Evgueni exprima la vision qu’il avait de ces structures qu’il se proposait de créer, ainsi que la manière dont ces mouvements devaient s’inscrire dans la légalité tout en prônant un changement radical de la société, de l’économie et des institutions.
 
Seulement voilà, il restait suspendu à l’avis de la direction de l’association… Allaient-ils lui permettre de faire évoluer ce mouvement ou devrait-il faire cavalier seul ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Secrétaire

Le Secrétaire

Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Rencontre au siège de l'AIT   Lun 10 Déc 2018 - 0:36

Les membres du comité s’échangèrent un regard austère et préoccupé. Le député Korpanov venait d’aborder un tabou au sein de l’Association : celui de la " fédéralisation " de leur lutte, qui s’étendrait ainsi au de-là des seuls gubernyas de Navolstov et d’Oudmourtie où se basait leur principal socle de soutiens.

Kouzma Petrovitch Zossimov : " Camarade Korpanov... " commença le président en ajustant nerveusement ses fiches " Vous savez sans nul doute que nos alliés au sein de la Douma n’apprécieraient pas que nous marchions sur leurs  plates-bandes, que nous recrutions sur leurs terres et au sein de leur électorat. C’est une chance que nous parvenions déjà à nous entendre suffisamment pour former notre propre groupe parlementaire... Que proposeriez-vous pour ne pas offenser les sensibilités de chacun ? Et comment souhaiteriez-vous étendre nos revendications de la sorte sans attirer l’attention des renseignements ? "

Evgueni pouvait constater la petitesse d’esprit du comité, contenté par son statut local et provincial et apeuré par l’idée d’un grand bond vers l’inconnu. Une vision cependant tout à fait justifiée, diraient certains, considérant le destin funeste des mouvements précédents ayant tenté une telle approche.

Clairement, le député devait détailler ses idées pour espérer convaincre une majorité du comité. Au pire, il y avait toujours la possibilité de manœuvrer en interne pour renverser la direction actuelle. Mais pour l’heure, les cinq membres présents lui étaient tout ouïe.

_________________
Secrétaire du Gouvernement
Huissier du Palais
Procureur de la Couronne

Ура Царю!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sainterusslavie.megabb.com
Evgueni Korpanov

Evgueni Korpanov

Nombre de messages : 12
Localisation : Novolensk
Date d'inscription : 07/12/2018

MessageSujet: Re: Rencontre au siège de l'AIT   Lun 10 Déc 2018 - 15:17

Evgueni écouta attentivement la remarque du président Zossimov et réfléchit à la meilleure façon de promouvoir cette extension du champ d’activité de l’association tout en ne détruisant pas ses chances de convaincre.

Camarades, les mouvements qui composent notre groupe parlementaire sont aussi divers qu’hétérogènes. Des Kréthiens-sociaux, d’anciens républicains, des sociétés philanthropiques et j’en passe. Il est indéniable que tous ne se reconnaîtrons pas dans le projet que je vous propose. Il y aura des refus de participer, voir des velléités de combattre ce projet et je peux le comprendre. Car, finalement, nous n’avons pas grand-chose à voir avec les républicains plus libéraux sur les questions économiques et attaché à la propriété privée, ni avec les Cathodoxes-sociaux, qui font allégeance à l’église plutôt qu’aux travailleurs.

Cependant nous devons envoyer à tous ces groupes qui se sont constitués un message fort afin que les forces de gauche, dispersées à la faveur des événements trouvent en nous un parti qui les défendras et représentera leurs idées. Si les mouvements ne nous rejoignent pas, les hommes qui s’y reconnaissent le feront. A ce moment, charge nous sera donné d’encadrer avec nos structures ces nouveaux adhérents.

Tous cela tiens en trois mots : Socialisme – Unité – Démocratie. Fort de ces principes nous devrons définir des bases plus explicites qui devront être acceptées par eux s’ils veulent nous rejoindre. Les contours en sont plus ou moins fixé, du moins dans mon esprit.

Le Parti serait organisé sur plusieurs échelon, local, provincial et national. Le congrès, dont les membres sont délégués par les fédérations provinciales, sera souverain et c’est lui qui donnera les orientations au Parti. Une direction nationale aura la charge d’administrer le Parti entre les congrès. Elle exécutera ou fera exécuter les décisions du congrès. Les sections et les fédérations disposeront de l’autonomie sur les questions qui relèvent de la politique locale, mais ne pourront pas entrer en contradiction avec les décisions du congrès.

Malgré le sujet peut captivant que celui des structures, il s’emballait dans le lyrisme dont font habituellement preuve les professeurs de lycée devant un auditoire d’élèves. Il essayait de démontrer que si les autres ne suivaient pas, l’AIT devait tout de même faire le pas d’une organisation nationale et quel seraient les bases de ce Parti.

Camardes ! Seul la présence nationale pourra donner la force nécessaire à notre cause pour faire entendre les revendications ouvrières !

L’unité du mouvement ouvrier est une condition fondamentale de la réussite ! La démocratie imprègnera le parti et les membres pourront réellement influer sur les décisions prises. Cela garantis également la représentation de différents courants au sein d’un bloc qui n’aura rien de figé. Enfin, la pensée socialiste guidera notre action en faveur du prolétariat et nous mettrons tout en œuvre pour la défense des travailleurs !

Il n’était pourtant pas à un meeting électoral mais il s’était levé et avait commencer à gesticuler au fur et à mesure que les paroles lui venaient. S’en apercevant il se rassit et calma son verbe.

Camarades, vous savez très bien que depuis le temps, nos faits et gestes sont consignés sur des petites fiches, bien classée dans un tiroirs à Murasibirsk. Le renseignement est au courant de tout et si ce n’est pas le cas il l’apprendra tôt ou tard. Mais si notre action s’inscrit dans la légalité et que nous changeons la société et les institutions grâce aux lois, nous n’aurons rien à craindre de tout cela.

Si vous me suivez dans cette formidable aventure, je suis persuadé que le mouvement ouvrier et que les classes populaires russlaves, donc nous tous, sortirons gagnant. Nous influencerons les décisions du parlement ou du moins montrerons à tous que nous sommes capables d’être une alternative au gouvernement bourgeois !

Voilà qu’il récidivait à nouveau. Emporté par les convictions et la passion, il s’était à nouveau levé comme lors d’une réunion électorale. Ne quittant toutefois pas des yeux les membres du comité qui l’avait écouté attentivement. Lorsqu’il eut terminé il se rassit et s’adressa à eux.

Excusez ma verve, mais le sujet est tellement capital que je me laisse entrainer par la passion. Vous avez peut-être encore des questions ou des éclaircissements à me demander ?


Dernière édition par Evgueni Korpanov le Sam 15 Déc 2018 - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Secrétaire

Le Secrétaire

Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Rencontre au siège de l'AIT   Sam 15 Déc 2018 - 16:22

Pas de doute, la flamme combattive de leurs jeunes années se raviva dans les cœurs des membres du Comité. L’un frappa la table du poing, un autre lança un " bravo ! " sincère, d’autres acquiescèrent vigoureusement, mais nul ne resta insensible aux propos emportés du camarade député. Il faut dire que sous leurs masques austères d’apparatchiks de l’AIT, les sociétaires présents dissimulaient tous un passé de militants engagés parsemé de coups d’éclats syndicaux et d’actions protestataires contre la classe sclérosée des possédants. Des survivants des purges pojarskiennes, en somme, lesquelles avaient fait l’effet d’une terrible douche froide sur leurs aspirations, mais sans toutefois éteindre complétement les braises incandescentes, bien que somnolentes, de leur esprit de lutte.

Kouzma Zossimov : " Vaste programme, camarade Korpanov ! Mais je dois admettre avoir été convaincu. " déclara le président à la surprise générale " Je vous propose dans un premier temps de faire entrer vos idées dans notre acte constitutif. Il sera également impératif de rédiger un manifeste distribué en masse afin d’informer le grand public de ce nouveau cap.

Une fois ceci fait, nous devrons aborder la formation de notre première congrès national avant la tenue des élections de Janvier. "

Evgueni semblait en position de force lors du prochain renouvellement de la direction, d’autant que les frères Zossimov avaient indiqué vouloir passer la main. Le talent oratoire du jeune député avait manifestement rebattu les cartes dans le monde exigu des groupements merksistes russlaves.

_________________
Secrétaire du Gouvernement
Huissier du Palais
Procureur de la Couronne

Ура Царю!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sainterusslavie.megabb.com
Evgueni Korpanov

Evgueni Korpanov

Nombre de messages : 12
Localisation : Novolensk
Date d'inscription : 07/12/2018

MessageSujet: Re: Rencontre au siège de l'AIT   Ven 28 Déc 2018 - 23:34

Après plusieurs jours d’un intense travail, Evgueni pouvait enfin proposer un programme politique à ce nouveau mouvement. Il se précipita au siège de l’AIT et sans plus attendre remis le fascicule à ses dirigeants.

Chers Camarades, voici le programme que nous appliquerons ! Bien évidemment cela reste un programme assez extrême, mais je ne doute pas que nos camarades prolétaires s’y reconnaîtront.

Il tendit donc le document au président de l’association.

Oh, évidemment le nom du parti peut être changé mais c’est celui qui m’apparaissait le plus adapté. Quant au contenu j’ai volontairement limité aux grandes lignes, car notre but premier est d’être compris par le peuple !

Citation :
Programme du Parti des Travailleurs de Russalvie – P.T.R.

Droits fondamentaux – Institutions

- Démocratie et parlementarisme à tous les échelons ;
- Égalité de tous devant la loi ;
- Droit syndical reconnu et respecté ;
- Abolition du crime politique et de la peine de mort ;
- Droit de vote des femmes.

Économie  – Affaires sociales

- Nationalisation des entreprises d’armement, de chemin de fer, de télégraphe, de la radiodiffusion, des banques et des assurances ;
- Création d’assurances sociales pour les cas d’accident, de maladie, de chômage, ainsi que pour la retraite ;
- Taxation de la fortune et des revenus du capital ;
- Redistribution de la terre aux paysans ;
- Socialisation des moyens de production.

Police – Armée – Justice

- Abolition de la police politique ;
- Création d’une armée populaire ;
- Accès pour tous aux emplois militaires et policiers ;
- Accès et égalité de tous à la justice ainsi qu’aux emplois judiciaires.

Éducation – Santé

- Création d’un système de santé accessible à tous ;
- Construction d’hôpitaux et d’institutions sanitaires ;
- Écoles obligatoires et gratuites ;
- Accès à l’université sans distinction de classe.

Je pense qu’avec cela nous pouvons d’ores et déjà inviter tous nos camarades à travers la Russlavie à se joindre à nous pour le Congrès national. Il ne reste que le moyen de communiquer cela ?

Devons-nous utiliser un journal, compter sur le bouche à oreille ou sur la distribution de tracts ? Des moyens pourront être mis à disposition peu importe la solution choisie, mais nous devons en discuter avant. Quant à la date du congrès, celui-ci doit effectivement avoir lieu avant les élections et nous profiterons de cela pour présenter nos candidats à la Douma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre au siège de l'AIT   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre au siège de l'AIT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fabrication d'un siège en fibre de carbone
» [Ice Qnt et Scorpion] Appuie-tête sur siège mesh
» Siège aluminium ?
» détournement siège mesh bureautique
» Taille du siège

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: A travers le pays :: Provinces :: Gubernya de Navolstov :: Novolensk-
Sauter vers: