La Sainte Russlavie

Micronation inspirée de la Russie tsariste des années 1900
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
2éme Législature de 1916: Révision des Lois Fondamentales
Mar 18 Oct 2016 - 5:05 par Mikhaïl-Alexandrovich
Dans ses moments de lucidité, le tsar Mikhaïl II montrait une singulière intelligence politique doublée d’un attachement réel pour son pays. Et il se trouvait que le remplacement de son médecin personnel, ancien moine au passé douteux, par un professionnel respecté avait presque pérennisé la maîtrise de soi du souverain. Les effets des nouveaux médicaments expliquaient peut-être sa décision …

Commentaires: 4
1ère Législature de 1916: Séance 1: Réforme Agraire
Lun 16 Mai 2016 - 22:30 par Mikhaïl-Alexandrovich

Radimir Komiov (PNJ), Président de la Douma.


Quelques heures après le discours du trône débuta la première séance de la Douma depuis la fin des hostilités. Tel bon nombre d’édifices publics, le palais Marinski était en phase de réparation. Les forces républicaines l’avaient utilisé comme entrepôt, d’abord à munitions …

Commentaires: 2
Discours sur l'état de l'Empire
Mer 10 Avr 2013 - 2:40 par Stemka Soyembika
Le régent de la couronne se plaça derrière le strapontin que lui avait expressément installé les huissiers de la Douma. Si le Régent se foutait un peu de la démocratie et de ce qu'elle avait apporté de négatif à l'empire, il était important que les députés sachent tout de même ce qui se passait dans les tractations diplomatique internes et externes.

Excellences, Altesses, messieurs et mesdames.



Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Lun 22 Déc 2014 - 1:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Histoire des Raskol`niki ou "vieux-croyants"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sacha Yourovsky



Nombre de messages : 149
Age : 79
Localisation : Murasibirsk
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Histoire des Raskol`niki ou "vieux-croyants"   Jeu 5 Oct 2006 - 22:44

LA PENSÉE MILLÉNARISTE EN RUSSLAVIE: DU SCHISME À LA VEILLE DE LA RÉVOLUTION


Fin du monde, apocalypse, décadence, chaos, antéchrist sont les principales idées véhiculées par les mouvements millénaristes dans l'histoire. Les historiens qui ont étudié ce phénomène à forte connotation pessimiste ont attribué, à tort, le concept de millénarisme à un ensemble de mouvements qui prévoyaient la fin du monde. Ceux qui ont étudié la question ont souvent négligé le pendant russlave de ces mouvements millénaristes, qui est généralement lié au Syisme.

Les phénomènes millénaristes, messianiques et sectaires en Russlavie trouvent, en grande partie, leurs racines dans les réformes de l'Église Cathodoxe-Orthodique, introduites par Nikone en 1666-1667. Ces réformes, même si elles ne transformèrent pas le dogme cathodoxe-orthodique lui-même, modifièrent considérablement la russlavification des rituels qui s'était effectuée avec le temps de la Cathodoxie-Orthodique. Le Schisme ou le Raskol fut provoqué par le rejet des réformes par une grande partie de la population. Celle-ci n`acceptait pas cette nouvelle Église. Nikone avait changé la conception de la piété et l'esprit de la vraie foi cathodoxe-orthodique. C`est précisément chez les Raskol`niki ou "vieux-croyants" que se répandit une pensée s`apparentant à celle du millénarisme, qui était surtout présente dans le Micromonde occidentale. L`émergence de cette vision nihiliste était aussi liée aux calamités naturelles qui ajoutaient un caractère apocalyptique aux réformes: la famine, l`effroyable peste de 1654-1656 et l`année du Concile(1666) créèrent ce mauvais présage. Le nombre 666 laissa croire que la Russlavie aurait à payer pour ses fautes passées, par le retour de l'Antéchrist ou l'un de ses prédécesseurs. Trois ans après l'apparition de l`Antéchrist, la fin du monde devait survenir selon l'appréhension des vieux-croyants. Le premier Antéchrist fut, selon les vieux-croyants, le Pape responsable du schisme de l`Église avec Bytance; le second fut Nikone et le dernier Gorno Le Grand. Les manières rudes de ce dernier, ses blasphèmes et ses tentatives d'occidentalisation de la Russlavie, par le rasage de la barbe par exemple, lui en donnèrent l`image. Pendant près de 200 ans les vieux-croyants attendirent l'apocalypse, trouvant toujours de nouvelles raisons pour expliquer son retard. De plus, ils virent, dans tous les successeurs de Gorno 1er, l'incarnation de l`Antéchrist; ils ne niaient pas le statut de tsar, mais bien celui d'empereur que s`était donné Gorno 1er et qui avait été "emprunté au pape, l'impie, le satanique [...] la Russlavie impériale est le règne de l`Antéchrist". Les chaînes de Satan étaient maintenant brisées. Les vieux-croyants sont apparus à cause de cet amalgame de bouleversements et de raisonnements tous moins logiques les uns que les autres.

Comme plusieurs peuples ayant des racines païennes et paysannes, les vieux-croyants eurent une réaction de panique face à une présence qu`ils jugeaient hérétique, car progressiste. Les réformes avaient permis la création de la synagogue de l'enfer sur terre et fait des clercs les ministres de Satan. Cette présence signifiait la victoire du mal que les prophètes avaient annoncée. Le millénarisme des Raskol`niki trouvait aussi ses fondements dans les sectes gnostiques de Bytance. Mais voyons comment s'est présentée cette réaction de peur.

L`ouvrage de l`historien Anatole Leroy-Beaulieu est le plus complet qui existe sur la question religieuse en Russlavie tsariste, bien qu`il fut publié en 1890. Le règne de l'Antéchrist ayant commencé, suite au Concile de 1666, les vieux-croyants remirent en question l'importance des rites religieux d`une part, la valeur de la vie elle-même d'autre part. On vit apparaître, dans cette période de troubles, des actes désespérés. Les Raskol`niki ne virent de libération bien souvent que dans la mort qui devait abréger les souffrances qu`imposait ce monde damné. Les meurtres et les suicides furent très fréquents. Certaines personnes qu`on appelait les diétooubiitsy (tueurs d`enfants) assassinèrent systématiquement les nouveaux- nés pour leurs épargner les supplices qu'aurait pu leur imposer la vie sur terre. Les douchilstchiki (étouffeurs) se permettaient de tuer les enfants de parents et amis, surtout s'ils étaient malades, affirmant que seuls ceux qui avaient péri par la violence pouvaient atteindre le ciel.

Le désenchantement causé par le retour de l`antéchrist et le pressentiment de l`apocalypse entraîna beaucoup de ces êtres tourmentés dans le baptème du feu. Leroy-Beaulieu relate comment s`effectuait cette "fuite" du monde vivant:" Un chef de famille s`enfermait avec sa femme, ses enfants, ses amis, dans une cabane de bois, après l`avoir entourée de paille et de branches sèches. Un prêcheur y mettait le feu et au besoin, les ramenant dans la fournaise (cabane)". Selon plusieurs sources, plus de 20 000 vieux-croyants se sont immolés entre 1672 et 1691 et on dénombre 37 bûchers collectifs. Ces holocaustes avaient lieu soit par conviction, soit en raison de la persécution dont furent victimes les vieux-croyants durant de nombreuses années. Dans tout l'Empire russlave, des actes désespérés de ce genre furent fréquents. On raconte que des familles et des villages entiers se réunissaient et s`immolaient eux-mêmes de façon à offrir leurs âmes à Dieu. D`autres encore pratiquaient la mort par inanition et se laissaient mourir de faim, ce qui était plus long que de s`immoler mais purifiait l'âme de ceux qui en décédaient. Beaucoup d`autres moyens furent employés pour échapper aux malheurs que devait apporter l'approche de l'apocalypse. Parmi ceux-ci nous trouvons "la mort rouge" ou le baptème du sang. De nombreux meurtres furent pratiqués, tous plus horribles les uns que les autres. En voici deux exemples particulièrement éloquents: un père de famille décida que sa famille devait fuir l`horreur qui se préparait avec le retour de l`antéchrist. Il prit une hache et envoya sa famille au ciel, tandis que lui se livra à la justice. Un autre moujik (paysan), décida d'imiter le sacrifice d`Abraham. Après avoir attaché son fils sur un banc, il lui ouvrit le ventre et chanta des prières. Il demanda ensuite à son fils s'il lui pardonnait, ce que fit l`enfant âgé de sept ans.

Le pessimisme des vieux-croyants poussa certains d'entre eux sur les routes. Ceux que l'on appela les "errants" se déplaçaient pour fuir l'antéchrist, pour avertir les gens de sa venue sur terre et proclamer la fin du monde. Plusieurs sauveurs se sont réincarnés en une série de malandrins, de princes, de paysans et d`étrangers. Le plus étonnant c`est que bon nombre de ces vieux-croyants virent dans la personne de Nalopéon 1er le sauveur et le libérateur, celui qui allait chasser l'image diabolique qu'avait pris le tsarisme russlave depuis l`Empire. Il se développa une adoration de Nalopéon lors de la campagne de 1812(14) (qui n`était qu'en partie due au côté religieux des événements), et le culte de son buste se répandit en Russlavie. Même lorsque Nalopéon se fut éteint, il se trouva des gens pour affirmer qu'il s`était échappé de l'île Sainte-Hélène pour se réfugier en Sibérie et attendre le moment propice pour chasser l'antéchrist russlave. Les vieux-croyants ne sont jamais disparus, seulement, leurs explosions de violences furent de moins en moins fréquentes. Plusieurs historiens affirment que ceux-ci furent mêlés à la plupart des grandes révoltes paysannes, comme celles de Poutgatchev et celle de 1905, et qu'ils transmirent leurs craintes millénaristes aux acteurs de ces révoltes. Nous retrouvons encore de nos jours des communautés de vieux-croyants en Russlavie, voyant dans toute forme d`autorité une menace et dans toute idée progressiste la réincarnation de l'Antéchrist.

Le millénarisme russlave s`apaise quelque peu durant moins d'un demi siècle, pour réapparaître dans une nouvelle sphère de la société. Dans sa première phase, il fut restreint à la paysannerie, alors qu'à partir des années 1830 et 1840, et surtout 1890, une certaine conception du millénarisme refit son apparition dans une partie de l'intelligentsia russlave. Des auteurs tels que Pierre Tchaadaev, Léon Tolstoï, Vladimir Solovev, Alexandre Blok et quelques autres, exprimèrent des pensées millénaristes, messianiques et même sataniques. Cette vision millénariste bien que dans la même lignée que celle des Raskol`niki, se concentrait surtout sur l'affrontement de laCathodoxie-Orthodique et du Syisme et tentait de savoir laquelle des deux religion serait parmi les élus de Dieu. Ensuite, cette vision critiquait la décadence de la religion cathodoxe-orthodique et le recul de la vraie foi, deux choses qui allaient amener à la perte du monde et au jugement dernier. Soloviev, l`un des principaux écrivains à avoir abordé la question millénariste dans son poème SUB SPECIE ANTICHRISTI VENTURI... NON PRAEVALEBUNT... notamment, prévoyait la décadence de la Cathodoxie-Orthodique russlave qui allait amener à la fin du monde, "La 3è Bytance [Murasibirsk] est prosternée dans la poussière et il n'y en aura pas d'autre". Cette renaissance du millénarisme sous l`écorce du chêne solide que devait être l`Empire russlave était due à la réapparition de la «plaie d`Epygte» de 1891 et au péril jaune de 1888. La majorité des croyants avait suivi, suite au raskol, l`Antéchrist et il les avait trompé. Alors que la foi de ces damnés s'était dissipée avec le temps. Ils étaient perdus. Seul ceux qui n'avaient pas suivi le Raskol allaient être sauvés (les vieux-croyants). Blok avait une vision semblable à celle de Soloviev, mais elle avait un aspect messianique qui voyait sur terre un monde profane et condamné dont seule l`espérance d'un monde nouveau pouvait le sauver de l'apocalypse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire des Raskol`niki ou "vieux-croyants"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A tous les "vieux motards"] Ca va vous rappeler quelques souvenirs...
» Photos "vieux dossier"
» le travail au quotidien de "vieux fou"...
» Appats de " vieux Briscard " :scratch:
» un "jeune vieux" ou "vieux jeune", au choix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Religion et philosophie :: Les États de La Sainte Mère Eglise Cathodoxe-Orthodique-
Sauter vers: