La Sainte Russlavie

Micronation virtuelle inspirée de la Russie tsariste des années 1910
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Promotion dans les ordres impériaux
Jeu 19 Juil 2018 - 22:56 par Prince Andronikov

» Noces impériales
Jeu 19 Juil 2018 - 22:13 par Prince Andronikov

» Prochaines régates du Déacan
Lun 16 Juil 2018 - 21:13 par Zoéé

» Arrivée du Prince Impérial Kouadio Moutawa
Dim 15 Juil 2018 - 16:38 par Kouadio Moutawa

» 2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Sam 23 Juin 2018 - 23:32 par Prince Andronikov

» Anonce de mariage
Dim 17 Juin 2018 - 16:52 par Mikha Brasnov

» Département du Patrimoine Culturel
Ven 18 Mai 2018 - 0:48 par Le Secrétaire

»  Oukaze du 12 mai 1918 : nomination gouvernementale
Sam 12 Mai 2018 - 20:33 par Mikhaïl II

» Demande en mariage
Sam 12 Mai 2018 - 17:14 par Mikhaïl II

» LE VIGILANT, 10 mai 1918
Jeu 10 Mai 2018 - 17:31 par Le Secrétaire

» Bulles patriarcales
Mer 9 Mai 2018 - 1:04 par Le Secrétaire

» Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)
Mar 8 Mai 2018 - 14:55 par Zoéé

2e législature de 1918 : Loi relative à la peine de mort
Jeu 14 Juin 2018 - 23:27 par Prince Andronikov
Le Prince Andronikov avait eu sans problème le soutien de la majorité des députés de la Douma. Il avait un programme de redressement de la Russlavie et de reprise en main du bloc russlave. Si elle ne pouvait, pour l'heure, jouer les puissances mondiales, elle ne pouvait renoncer à son rôle de puissance régionale et devait redevenir la tête du monde russlave en lieu et place du Kolozistan qui …

Commentaires: 2
Douma d'Empire - Composition actuelle
Mar 9 Mai 2017 - 2:32 par Mikha Brasnov
Composition de la Douma : Session du 3 mai 1917 au 3 septembre 1917.

Spoiler:
 



Commentaires: 3
1ère législature de 1918 : Traité de la CFI-TTN
Mar 1 Mai 2018 - 0:16 par Mikha Brasnov
Vladimir Kerensky : " Messieurs les députés, le dernier thème à l’ordre du jour de cette législature est aujourd’hui soumis au vote. Il est question du texte issu de la Conférence Ferroviaire Internationale - Transterranovien (CFI-TTN). Gardons à l'esprit qu'une procédure de ratification s’effectue sans débat, bien que j'autorise une déclaration par groupe si besoin est. "

Citation :
Traité …


Commentaires: 3
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Dim 21 Déc 2014 - 23:40
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Branches Minoritaires Choedaaristes : Chapitres I à IV

Aller en bas 
AuteurMessage
Chaitanya Chinmay

avatar

Nombre de messages : 938
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Branches Minoritaires Choedaaristes : Chapitres I à IV   Mer 10 Jan 2007 - 16:22

Chapitre I : Introduction

Comme toute pensée, le Choedaarisme a connu au cours de ses 23 siècles d'existences de nombreuses évolutions, et il est arrivé que certains changements soient à l'origine de l'apparition de branches philosophiques parallèles, différentes du Choedaarisme par des modifications des principes philosophiques, ou par l'ajout de nouveaux principes propres aux nouvelles branches philosophiques.

Nous allons donc étudier dans les chapitres suivants quelques unes de ces philosophies minoritaires Choedaaristes.


Chapitre II : Des Adarshinistes

Adarshini fut un philosophe et théoricien Lénasien ayant vécu de 236 à 302 ap. L-C. Peu de ses textes sont parvenus jusqu'à nous, mais nous savons qu'il considérait le confort et le progrès, propres de l'homme, comme des notions purement matérielles et futiles, car non-essentiels à la vie. En effet, pour les Adarshinistes, seuls importaient les besoins vitaux, les besoins essentiels, comme la nourriture, l'eau, et un toit le plus simple possible, toute autre chose était ainsi considérée comme inutile et à éliminer. De plus, les Adarchinistes se considéraient comme étant une élite, les seuls à être capable de parvenir à l'Eveil.

Ainsi, les Adarshinistes, qui ont existé du 3ème au 15ème siècle ap. L-C, vivaient reclus des populations et de la civilisation dans des grottes ou des habitations rudimentaires, cultivant un maigre lopin de terre. A ce jour, il semble que le mouvement des Adarshinistes n'ait plus de disciples.


Chapitre III : Des Tamonashistes

Tamonash fut un théoricien Mnibétain ayant vécu de 489 à 563 ap. L-C. Sans doute les Tamonashistes sont les individus les plus dangereux affiliés au Choedaarisme. En effet, les Tamonashistes croient en une société plus libre et plus communautaire, où plus aucun homme n'aurait de pouvoir sur son voisin. On peut voir dans cette pensée une sorte d'intégrisme Choedaariste, mais le plus important, qui est également le plus terrifiant, c'est que les Tamonashistes n'ont crainte d'outrepasser les principes Choedaaristes pour que leur idéal de paix et de liberté existe. Ainsi, les Taminashistes furent à l'origine de nombreuses violences au Mnibet et ailleurs, tels des meurtres et des attentats.

Voici l'extrait d'un texte de Tamonash, reflétant bien la pensée Tamonashiste :

Citation :
Depuis le début des temps, des hommes n'ont cessé de vouloir acquérir du pouvoir sur leurs semblables, que ce soit par la force ou par une certaine entente démocratique, afin de combler leurs envies de puissance et de domination. En ces temps modernes, l'Etat est devenu le symbole de ce pouvoir personnel, égoïste par ce pouvoir et hypocrite par son usage qui engendre indubitablement les inégalités entre les hommes en haut de cette machiavélique pyramide et ceux subissant les ordres et les volontés. Mais un être humain conscient de lui-même est incapable de ne jamais violer un interdit ou de toujours s'abaisser à obéir, ou en tout cas il doit devenir capable de cela afin de réaliser son essence même qui est de vivre selon ses envies et ses besoins.

Seules la jalousie et la haine peuvent être les enfants de cette atroce hiérarchisation des classes. Ces sentiments instinctifs sont la preuve du mal fondé du pouvoir qui ne peut qu'entrainer la colère et la révolte du peuple soumis, puis le refus de l'autorité par la violence et le chaos, jusqu'à la mort de l'homme tel que nous le connaissons.

L'homme désireux de vivre libre doit ainsi refuser l'autorité sans attendre de voir monter la haine et la colère, afin d'absoudre le pouvoir de l'homme sur l'homme et d'abroger la notion d'État.


Dernière édition par le Lun 29 Jan 2007 - 23:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bouddhinsme.conceptforum.net/
Chaitanya Chinmay

avatar

Nombre de messages : 938
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: Branches Minoritaires Choedaaristes : Chapitres I à IV   Mer 10 Jan 2007 - 23:35

Chapitre IV : Des Kundanistes

Kundan fut un philosophe Mnibétain ayant vécu de 123 à 190 ap. L-C. Il apporta peu de nuances aux textes originels Choedaaristes, mais ces nuances sont d'une importance capitale. En effet, selon Kundan il est essentiel d'appliquer les principes Choedaaristes, et cela devient une obligation pour les Kundanistes. Tout manquement aux préceptes entraine alors un chatiment, ce n'est plus la volonté intime de l'homme qui fait que le disciple suit les textes, mais la peur de la punition, de ses pairs, ou de Dieu pour les croyants.

Le Kundanisme est la branche philosophique issue du Choedaariste la plus importante, car elle compte aujourd'hui encore de nombreux disciples, que l'on pourrait qualifier également de Choedaaristes intégristes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bouddhinsme.conceptforum.net/
 
Branches Minoritaires Choedaaristes : Chapitres I à IV
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie :: Archives :: Archives :: religieuses :: Jardin Bouddhinste-
Sauter vers: